Navigation – Plan du site

AccueilNuméros234-235Enfants & ritesL’enfantification de Niño Dios

Enfants & rites

L’enfantification de Niño Dios

L’ambiguïté ontologique des statuettes de l’Enfant Jésus (Mexique)
The Infantification of Niño Dios : The Ontological Ambiguity of the Statuettes of the Child Jesus (Mexico)
Élodie Razy et Charles-Édouard de Suremain
p. 129-160

Résumés

Au Mexique, la statuette à l’effigie de l’Enfant Jésus, appelée Niño Dios, est au cœur des religiosités populaires. Les Niño Dios « domestiques » dont traite cet article appartiennent à un panthéon bien plus vaste de Niño Dios visibles dans les églises, chapelles et lieux publics. Aux côtés d’autres figures qui personnifient un saint ou une divinité, avec lesquelles elle partage des vertus protectrices et propitiatoires, cette statuette mobilise des gardiens adultes comme enfants qui la vénèrent et s’investissent dans son traitement (habillement, confiage, soins, interactions, parrainage, parenté…). À partir d’un terrain ethnographique multisitué, réalisé dans la ville de Mexico, il s’agit de comprendre les particularités de ce Niño Dios domestique et de s’intéresser à l’implication des enfants dans les pratiques ordinaires et rituelles le concernant. Pour cela, trois axes complémentaires seront privilégiés : le premier concerne Niño Dios comme enfant générique, le deuxième l’appréhende comme un enfant singulier (« enfantification ») et le troisième aborde l’engagement des enfants dans les soins, la parenté et le « croire ». Pour saisir la complexité de cette figure et de son investissement, il convient d’examiner les ressorts de sa personnification et de sa singularisation, au croisement de relations spirituelles et affectives qui impliquent d’interroger son statut et son agentivité. Ainsi le cas de Niño Dios permet-il de revisiter des questions relatives à la personnification, aux objets sacrés, à l’agentivité ou encore à l’enfance.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Qui est Niño Dios ? De la figuration à la personnification
Un Niño Dios, des Niño Dios
Au cœur du calendrier liturgique et de l’habillement de Niño Dios
Modalités d’acquisition et sens de la transmission de Niño Dios
Une figure polysémique
Travail des soins entre échange et singularisation
Réseaux, réciprocité et circulation autour de Niño Dios
Niño Dios, un enfant singulier
Niño Dios et les enfants au cœur de l’enfantification
Les agentivités de Niño Dios
Apprendre à bercer, à croire, à vénérer Niño Dios
Affiliation et apparentage de Niño Dios

Aperçu du texte

Si le culte de Niño Dios – une statuette à l’effigie de l’Enfant Jésus – existe dans différentes régions d’Amérique latine, le phénomène prend une ampleur considérable au Mexique. Chaque année, peu avant Noël, pendant le mois de janvier et jusqu’à la Chandeleur, le 2 février, de nombreuses rues du centre de la ville de Mexico s’emplissent d’étals et de magasins dédiés à Niño Dios. La « Romería del Niño Dios », à la fois un marché et une festivité qui en est à sa 66e édition, est l’occasion de se procurer un Niño Dios – en résine, en porcelaine, en plâtre, en fibre de verre ou en plastique –, de le faire réparer, de le vêtir ou de le parer d’accessoires divers (trône, lit, jouets…). On peut s’interroger sur les raisons de l’immense succès de Niño Dios, qui est non seulement présent dans de nombreuses églises et chapelles, mais aussi dans l’espace public (marchés, stations de bus et de taxis…) et dans l’intimité de nombreux foyers issus de milieux variés. Au même titre que d’autres sa...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Élodie Razy et Charles-Édouard de Suremain, « L’enfantification de Niño Dios », L’Homme, 234-235 | 2020, 129-160.

Référence électronique

Élodie Razy et Charles-Édouard de Suremain, « L’enfantification de Niño Dios », L’Homme [En ligne], 234-235 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 28 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/37212 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.37212

Haut de page

Auteurs

Élodie Razy

Université de Liège – IRSS, Laboratoire d’anthropologie sociale et culturelle (LASC), Liège (Belgique) – elodie.razy@uliege.be

Du même auteur

Charles-Édouard de Suremain

Institut de recherche pour le développement, Muséum national d'histoire naturelle – UMR Patrimoines locaux, environnement & globalisation (PALOC), Paris — suremain@ird.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search