Navigation – Plan du site

AccueilNuméros236Les fins de l'égalitarismeUn cosmos connecté « pair à pair »

Les fins de l'égalitarisme

Un cosmos connecté « pair à pair »

Les sociétés de chasseurs-cueilleurs au-delà de l’opposition « égalitaires/hiérarchiques »
A Peer-to-Peer Connected Cosmos : Beyond “Egalitarian/Hierarchical” Hunter-Gatherer Societies
Nurit Bird-David
p. 77-106

Résumés

La parenté intime qui fonde les minuscules communautés de chasseurs-cueilleurs s’étend aux non-humains, ceux-ci étant souvent considérés comme des sortes de parents plutôt que comme des personnes d’un autre type. Cet article aborde les limites d’une approche des mondes des chasseurs-cueilleurs qui partirait de l’opposition binaire « égalitaire/hiérarchique ». Ces concepts imposent à leurs communautés des problématiques économiques et politiques modernes, ainsi que l’idée selon laquelle la société est constituée d’individus commensurables pouvant être comparés et évalués, et donc considérés comme égaux (ou non). Je soutiens ici que les chasseurs-cueilleurs forment des « communautés de parenté » plus qu’humaines, composées de membres hétérogènes aux liens multiples et sans mesure commune. Les chasseurs-cueilleurs conçoivent la société dans un idiome local de parenté, kinship en anglais, cette conception se rapprochant de ce que signifierait la parenté si le suffixe -ship de kinship renvoyait à un « compétence », comme dans horsemanship (« équitation », litt. : « la compétence du cavalier »), plutôt qu’à un « état », comme dans dictatorship (« dictature »). Leurs communautés de parenté subsistent grâce à un travail habile de connexion, lequel implique un réseau ouvert dont les divers membres sont constitués par la coopération participative elle-même. Ma proposition est que les fins de l’« égalitarisme » portent notre attention sur une alternative connective de type chasseur-cueilleur, un cosmos connecté « pair à pair ».

Haut de page

Notes de l’auteur

Ce travail n’aurait pas pu être mené à terme sans l’aide précieuse et les commentaires de Hans Steinmüller, Natalia Buitron, Lara Martens, Ariel Appel et ceux de trois évaluateurs anonymes. Je leur en suis très reconnaissante.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Sociétés égalitaires : une incommensurablité d’échelles
Des communautés de parenté humaines
Des communautés de parenté « plus qu’humaines »
Au-delà de l’opposition « égalitaire/hiérarchique » : un cosmos connecté pair à pair

Aperçu du texte

Les sociétés de chasseurs-cueilleurs sont-elles « égalitaires » ? De quel genre d’« égalité » sont-elles le nom ? Quels sont les mécanismes économiques, politiques et idéologiques qui sous-tendent leur égalitarisme ? Que nous enseignent ces structures sur nos possibilités et potentiels humains, et sur la façon dont nous nous sommes développés en tant qu’êtres humains ? Comment et pourquoi l’égalité a-t-elle évolué et cédé la place à la hiérarchie dans la société humaine ? De telles questions ont donné lieu à de nombreuses recherches interdisciplinaires depuis la fin du xxe siècle, et ce, dans les domaines de l’anthropologie sociale, biologique, écologique, archéologique et évolutionniste. Lorsque, pour avoir une idée de l’étendue de cette littérature, on effectue une recherche avec l’expression egalitarian hunter-gatherer societies (« sociétés égalitaires de chasseurs-cueilleurs ») sur Google Scholar, on trouve 279 articles pour les cinq premiers mois de 2020 (3729 références depuis...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Nurit Bird-David, « Un cosmos connecté « pair à pair » », L’Homme, 236 | 2020, 77-106.

Référence électronique

Nurit Bird-David, « Un cosmos connecté « pair à pair » », L’Homme [En ligne], 236 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 20 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/38073 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.38073

Haut de page

Auteur

Nurit Bird-David

University of Haifa – Department of Anthropology, Haifa (Israel) – nurit.birddavid@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search