Navigation – Plan du site

AccueilNuméros242Études & EssaisLa doble moneda : une ethnographi...

Études & Essais

La doble moneda : une ethnographie multisite des pratiques monétaires à Cuba

The Doble Moneda : A Multi-Site Ethnography of Monetary Practices in Cuba
Flore Pavy
p. 57-90

Résumés

Jusqu’en janvier 2021, le système monétaire cubain a été composé de deux monnaies nationales, l’une forte appelée peso convertible, forme indigénisée du dollar auquel il s’est substitué en 2004, et l’autre faible appelée peso cubano. Ce système était unifié par une émission centralisée et par une convertibilité réciproque garantie par l’État. Bien que ces deux monnaies aient monopolisé les fonctions de compte et de paiement, elles ne permettaient ni de compter ni de payer les mêmes biens et services dans les mêmes lieux, entre les mêmes personnes. Alors que l’idéal-type de la monnaie moderne a pour principale caractéristique de traverser différentes sphères d’échange, on peut donc envisager ces deux sous-systèmes comme deux sphères de transactions monétaires délimitées par des protocoles monétaires propres à chaque site. La doble moneda cubaine se rapprochait en cela de certains systèmes monétaires dits « traditionnels », dont la multiplicité des unités de compte a révélé des frontières entre les différents groupes sociaux d’usagers. Je décris ici les pratiques sociales liées à cette double monnaie à partir d’une enquête ethnographique multisituée et montre que leurs buts essentiels se situaient dans le passage d’une sphère de transaction à une autre, lorsque les activités des usagers franchissaient les frontières monétaires où se jouaient les phénomènes de conversion.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Les conceptions émiques du système monétaire cubain
Le peso cubain ou l’iconographie monétaire de la nation unifiée
Le peso convertible, un horizon symbolique ambivalent
Sphères de transactions monétaires et gains marginaux
La projection territoriale des sphères de transactions monétaires
Frontières monétaires et gains marginaux
Entrer dans la sphère en peso convertible
Travail à compte propre, remesas et primes en peso convertible
L’économie parallèle en peso convertible dans le centre de La Havane
Processus de captation de valeur dans le secteur du tabac
De la récolte agricole en peso cubain au cigare en peso convertible
Écarts sociaux et exclusion de la sphère en peso convertible dans la vallée de Viñales

Aperçu du texte

À Cuba, deux monnaies nationales ont circulé sous une forme rare de dualité monétaire, appelée doble moneda par mes interlocuteurs, après plusieurs épisodes plus communs de dollarisation partielle. De 2003 à janvier 2021, les deux monnaies en circulation ont été le peso cubano (Cup) et le peso convertible (Cuc), avant que cette situation ne prît fin au profit du Cup avec la réforme d’« unification monétaire ». Auparavant, les deux monnaies étaient émises par l’État et n’avaient cours légal que sur le territoire cubain. Elles étaient toutefois utilisées dans des contextes différents. Ainsi par exemple, en 2014, l’une des principales salles de concert de La Havane, La Casa de la Música de Galiano, affichait son programme avec des prix dans l’une et l’autre monnaie. Pour le concert du lundi, les résidents cubains devaient payer 5 Cuc et les visiteurs 10 Cuc, soit le double dans la même unité de compte. Tandis que le mardi, ils déboursaient respectivement 10 Cuc et 80 Cup, soit environ ...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Flore Pavy, « La doble moneda : une ethnographie multisite des pratiques monétaires à Cuba », L’Homme, 242 | 2022, 57-90.

Référence électronique

Flore Pavy, « La doble moneda : une ethnographie multisite des pratiques monétaires à Cuba », L’Homme [En ligne], 242 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 29 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/42534 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.42534

Haut de page

Auteur

Flore Pavy

Université des Antilles – Faculté Roger Toumson des humanités caribéennes, Saint-Claude (Guadeloupe) – flore.pavy@outlook.com

Haut de page

Droits d’auteur

© École des hautes études en sciences sociales

Haut de page
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search