Navigation – Plan du site

AccueilNuméros243-244À ProposApprendre à parler à Dieu comme o...

À Propos

Apprendre à parler à Dieu comme on apprend à goûter un vin…

Learning to Talk to God as One Learns to Taste a Wine…
Camille Chamois
p. 223-242

Notes de l’auteur

À propos de Tanya M. Luhrmann, Le Feu de la présence. Aviver les expériences de l’invisible. Trad. de l’anglais (États-Unis) par Sophie Renaut. Bruxelles, Vues de l’esprit, 2022.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

L’institution évangélique comme « dispositif de manifestation de l’invisible »
Techniques de l’esprit et exercices spirituels
Anthropologie religieuse et anthropologie médicale
« Croire est un dur labeur »
L’apprentissage perceptif : « mienneté », sens de présence et sens de réalité
Vivre sous le regard de Dieu
« Une église comme le vignoble… »
La présence du Dieu absent
Dieu, « interior intimo meo »
S’absorber en Dieu
De la phénoménologie à la French Theory ?

Aperçu du texte

Lorsqu’elle revient sur ses analyses de la sorcellerie, et plus précisément sur les pratiques d’un groupe néopaïen wiccan au Royaume-Uni dans les années 1980, Tanya M. Luhrmann écrit :

« J’ai appris que celles et ceux qui pratiquent la magie étaient traversés par des événements phénoménaux différents […]. Par “phénoménal”, j’entends que leur expérience immédiate et leur ressenti sensoriel se modifiaient […]. Certes, ces personnes acquéraient tout un ensemble de schèmes mentaux, mais si ces schèmes avaient plus de sens pour elles, c’était parce que leur monde était devenu différent. Déméter et Hécate ne leur apparaissaient pas seulement dans les livres : elles rencontraient des dieux dans leurs rêves, dans des visualisations et des rituels et recherchaient leur présence » (p. 91).

Depuis ses premiers travaux, Tanya Luhrmann a diversifié ses terrains d’enquête, passant d’un pôle d’études religieuses – des communautés zoroastriennes dans le contexte colonial et postcolonial à Mumbai en I...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Camille Chamois, « Apprendre à parler à Dieu comme on apprend à goûter un vin… »L’Homme, 243-244 | 2022, 223-242.

Référence électronique

Camille Chamois, « Apprendre à parler à Dieu comme on apprend à goûter un vin… »L’Homme [En ligne], 243-244 | 2022, mis en ligne le 25 décembre 2022, consulté le 28 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/44052 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.44052

Haut de page

Auteur

Camille Chamois

Université libre de Bruxelles, Fonds national de la recherche scientifique (FNRS) – Centre de recherche en philosophie (PHI), Bruxelles (Belgique) – cchamois549[at]gmail.com

Du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Haut de page
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search