Navigation – Plan du site

AccueilNuméros245Études & EssaisConjuguer le passé au présent : e...

Études & Essais

Conjuguer le passé au présent : ethnographie du chant manés dans les fêtes de compagnie sur l’île de Chios (Grèce)

Bringing Past into Present : Ethnography of manés Song during Parties on Chios Island (Greece)
Dimitris Gianniodis
p. 55-84

Résumés

Sur l’île de Chios, dans le Nord-Est égéen, les connaisseurs jugent de la réussite d’une fête de compagnie en fonction notamment de la qualité et du nombre d’énonciations du manés. S’il n’est pas absolument nécessaire au bon déroulement de la fête, ce chant mélismatique improvisé aux parties vocales non mesurées et à l’accompagnement instrumental en 4/4 lui confère une dose d’émotions, un « supplément d’âme » très apprécié, et est le signe que la compagnie est bonne. Mais le manés est-il réellement un genre musical uniforme ? Comment ses diverses performances s’insèrent-elles dans le flux musical de la fête ? Selon quels critères les convives jugent-ils de sa beauté, de sa qualité, de sa rareté ? De quelle manière le manés déclenche-t-il l’empathie des convives et quel rôle joue-t-il dans la transmission et l’appropriation de savoirs relatifs au monde de la fête ? Dans cet article, nous prendrons pour point de départ diverses manifestations de cette forme de chant lors d’une fête de compagnie, afin d’analyser son déroulement-type, ses séquences, passages obligés et attendus, ses imprévus. Cette analyse nous permettra de mettre en évidence le statut fondamental du noceur (meraklís) qui, par la légitimité que lui confère son expérience de la fête et le pouvoir que lui reconnaissent les autres convives, est à même d’agir en tant que « passeur de vécus » et de contribuer à la continuation de la tradition musicale de l’île.

Haut de page

Notes de l’auteur

Les extraits sonores et filmiques analysés dans le corps du texte sont consultables sur la page internet suivante : https://mouseion.huma-num.fr/these/passe-au-present. Ces extraits ainsi que d’autres proposés comme exemples illustratifs proviennent du fonds du « Projet Mouseion Chios », un corpus d’archives numériques des pratiques musicales de l’île de Chios en cours de constitution. Ces ressources documentaires ont été collectées lors de deux enquêtes de terrain menées, en 2018-2019 et 2020-2022, dans le cadre de mon mémoire de master, puis de ma thèse de doctorat. Par ailleurs, je signale que toutes les traductions de termes, de vers et d’extraits de dialogues ou d’entretiens en grec ont été réalisées par mes soins.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

La fête de compagnie à Chios
Le répertoire de la fête
Le manés déclencheur de kéfi
La figure du noceur
Le manés révélateur de meraklíki
L’art de la sincérité
Passeur d’émotion, passeur d’expérience

Aperçu du texte

Le manés – également nommé amanés – est un chant mélismatique improvisé, aux parties vocales non mesurées et à l’accompagnement instrumental en 4/4. Il est généralement présenté comme étant un genre musical d’origine orientale, importé en Grèce par les réfugiés hellénophones d’Asie Mineure, et ayant acquis sa renommée grâce aux enregistrements des grandes voix grecques de l’école de Smyrne et grâce à la discographie du rebétiko d’avant-guerre (Zerouali 2004a : 175). Le manés s’apparente à d’autres formes d’improvisation chantées chez les populations turcophones de l’empire ottoman, telles que le gazel, interprété notamment par les hafiz sur la base des vers de la poésie du Diwan composée en langue turque ottomane, et l’uzun hava, plus populaire et chanté en langue turque courante (Chatzitekelís 2009 : 14).

Le manés se distingue donc des autres formes chantées pratiquées en Grèce – et plus spécifiquement sur l’île de Chios dans le Nord-Est égéen – par son caractère improvisé, par la m...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Dimitris Gianniodis, « Conjuguer le passé au présent : ethnographie du chant manés dans les fêtes de compagnie sur l’île de Chios (Grèce) »L’Homme, 245 | 2023, 55-84.

Référence électronique

Dimitris Gianniodis, « Conjuguer le passé au présent : ethnographie du chant manés dans les fêtes de compagnie sur l’île de Chios (Grèce) »L’Homme [En ligne], 245 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 18 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/45091 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.45091

Haut de page

Auteur

Dimitris Gianniodis

Université Paris-Nanterre – Centre de recherche en ethnomusicologie (CREM-LESC), Nanterre – gianniodis.d[at]gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search