Navigation – Plan du site

AccueilNuméros247-248L’expérience sensibleUne sainte se recoiffe : permanen...

L’expérience sensible

Une sainte se recoiffe : permanences et surimpressions des gestes émotifs

A Saint Arranges her Hair : Permanence and Overprints of Emotional Gestures
Sarah Rey
p. 73-100

Résumés

Prise dans une phase de transition religieuse, l’histoire de l’une des premières saintes de l’Afrique romaine, Perpétue, martyrisée en 203 après J.-C. à Carthage, donne à voir l’effet de chevauchement des formes de sensibilité. Le récit de son martyre, la Passion de Perpétue et Félicité, est riche d’épisodes illustrant la confrontation des époques et des rapports d’historicité : les chrétiens les plus convaincus, notamment ceux qui apparaissent dans les sources martyrologiques, veulent s’inscrire dans un nouveau régime sensible, mais continuent de vivre dans une société où ils ont appris à se comporter en pères ou mères de famille, en citoyens libres ou esclaves, en civils ou soldats. Le récit de l’exécution de Perpétue contient ce type d’opposition entre deux modes d’existence devenus inconciliables, comme le montre en particulier ce moment où la sainte, renversée dans l’arène par une vache furieuse, voit sa tunique se déchirer et ses cheveux se détacher. La chrétienne ramène un pan de son vêtement sur sa cuisse dénudée, puis cherche une fibule pour se recoiffer. Se devine à travers ces gestes l’exigence chrétienne du martyre joyeux : la sainte ne veut pas être prise pour une pleureuse ou une suppliante. L’éclairage ethnologique peut aider à mieux saisir les enjeux sensibles de cet épisode minuscule. L’histoire de Perpétue gagne à être lue au prisme des techniques corporelles et de leur savoir partagé. La longue durée des gestes émotifs entre aussi en correspondance avec ce que Aby Warburg a pu désigner comme les résurgences ou survivances de très anciennes manières de faire, repérables dans l’art comme dans le monde social. L’enquête de Ernesto De Martino sur les prefiche de l’Italie méridionale permet d’élargir encore l’analyse : les gestes attendus précèdent l’émotion collective, ils la génèrent et la résument.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Les formes anciennes de sensibilité et le regard anthropologique
L’hilaritas plutôt que l’affliction : interprétations du geste de Perpétue
Sensibilité et sensitivité

Aperçu du texte

L’histoire de l’une des premières saintes de l’Afrique romaine, Perpétue, dont le nom latin est Vibia Perpetua, montre comment peuvent coexister plusieurs régimes de sensibilité, c’est-à-dire des ensembles de postures conventionnelles et des dispositifs d’affects partagés qu’expriment des configurations sociales spécifiques. Jeune matrone de vingt-deux ans, Perpétue a été martyrisée dans l’amphithéâtre de Carthage en 203 après J.-C., aux côtés de quatre autres chrétiens : une femme nommée Félicité (Felicitas) et trois hommes, Revocatus, Saturninus et Saturus. Dans sa version latine comme dans sa version grecque, la Passion de Perpétue et Félicité constitue un document historique dont on n’a pas encore, après de nombreuses analyses, épuisé les lectures. Sur cette Passion, la bibliographie est devenue pléthorique depuis les années 1990. En 2012, Jan Bremmer, Marco Formisano et les auteurs réunis autour d’eux ont proposé une approche pluridisciplinaire de ce texte, mobilisant même des ...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Sarah Rey, « Une sainte se recoiffe : permanences et surimpressions des gestes émotifs »L’Homme, 247-248 | 2023, 73-100.

Référence électronique

Sarah Rey, « Une sainte se recoiffe : permanences et surimpressions des gestes émotifs »L’Homme [En ligne], 247-248 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 04 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/47509 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.47509

Haut de page

Auteur

Sarah Rey

Université Polytechnique Hauts-de-France – Laboratoire de recherche Sociétés & Humanités (LARSH), Valenciennes – sarah.rey[at]uphf.fr

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search