Navigation – Plan du site

AccueilNuméros247-248L’expérience sensibleInstruments délicats ou êtres sen...

L’expérience sensible

Instruments délicats ou êtres sensibles ? Enquêtes sur la supposée insensibilité des expérimentateurs à l’égard des animaux cobayes

Delicate Instruments or Sensitive Beings ? Ethnographic Inquiries into Experimenters’ Supposed Insensitivity Towards Laboratory Animals
Catherine Rémy
p. 163-190

Résumés

Dans la littérature scientifique consacrée à l’expérimentation animale, des travaux ont mis en avant l’existence d’un « compartimentage mental » chez les scientifiques qui produirait une insensibilité à l’égard des animaux cobayes. Après avoir rappelé comment l’expérimentation animale a été encadrée depuis le milieu du xixe siècle, les résultats de deux enquêtes ethnographiques menées dans des laboratoires de recherche en physiologie animale et en xénotransplantation intra et inter-espèce sont exposés. Dans le premier laboratoire, l’observation participante donne à voir une pratique de l’expérimentation qui actualise une « forme sacrificielle » : le cobaye est plaint en tant que victime et traité avec sensibilité par les animaliers éleveurs qui s’occupent dans la durée des animaux, alors que les scientifiques apparaissent, pour leur part, plus détachés des cobayes. Dans le second laboratoire, l’observation met en évidence une pratique de l’expérimentation au cours de laquelle les primates sont traités comme des quasi-humains, tandis que les cochons, sur lesquels sont prélevés des organes, sont mis à distance et suscitent l’indifférence. Ainsi, dans les deux laboratoires, des expressions de sensibilité et d’insensibilité émergent de façon conjointe, quoique dans des configurations différentes ; la thèse du « compartimentage mental » doit être nuancée et les conditions de son apparition explicitées, afin de mieux comprendre le rapport qui se noue entre expérimentateurs et animaux cobayes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Pensée dualiste et insensibilité
Pensée gradualiste et sensibilité
Le laboratoire de physiologie animale et la question du sacrifice
Le laboratoire de xénogreffes et la question de l’expérimentation sur les primates

Aperçu du texte

Le psychologue britannique Richard D. Ryder, connu pour être l’inventeur du concept de « spécisme » (Jeangène Vilmer 2015 : 23), a longtemps pratiqué l’expérimentation animale. Devenu un opposant à celle-ci, il a dénoncé ses effets psychologiques néfastes, ainsi que la « cruauté étudiée » de nombreux scientifiques qui y avaient recours. Selon lui, l’expérimentation aurait produit des individus « émotionnellement infirmes » et cette « culture disciplinaire de l’insensibilité » serait allée de pair avec un rejet de tout dilemme moral (1998 : 52). Dans une veine similaire, la philosophe américaine Cora Diamond a décrit l’existence d’un « compartimentage mental » chez de nombreux scientifiques expérimentateurs : ces derniers, parce qu’ils font de la science, cessent de comprendre ce qu’ils font aux animaux et ne sont plus capables de s’émouvoir. Pour illustrer ce phénomène, la philosophe relate une scène vécue :

« Un neurophysiologiste a mentionné un jour dans une conférence pour philoso...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Catherine Rémy, « Instruments délicats ou êtres sensibles ? Enquêtes sur la supposée insensibilité des expérimentateurs à l’égard des animaux cobayes »L’Homme, 247-248 | 2023, 163-190.

Référence électronique

Catherine Rémy, « Instruments délicats ou êtres sensibles ? Enquêtes sur la supposée insensibilité des expérimentateurs à l’égard des animaux cobayes »L’Homme [En ligne], 247-248 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 04 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/47729 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.47729

Haut de page

Auteur

Catherine Rémy

Centre national de la recherche scientifique – Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS), Paris – catherine.remy[at]ehess.fr

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search