Navigation – Plan du site

AccueilNuméros247-248L’expérience sensibleComment la sensibilité se pratiqu...

L’expérience sensible

Comment la sensibilité se pratique : la sociogenèse du sourire et du rire dans la petite enfance

Practicing Sensibility : The Sociogenesis of Smiles and Laughter in Early Childhood
Wilfried Lignier
p. 191-224

Résumés

Centré sur la pratique du sourire et du rire, l’article s’intéresse aux transformations de la sensibilité dans la petite enfance. Il se fonde sur l’observation directe et l’enregistrement audiovisuel d’enfants âgés de 4 à 15 mois, pris en charge dans une crèche française. La notion de pratique est mobilisée dans un sens fort, permettant de cibler l’activité individuelle en deçà de l’action intentionnelle, mais aussi au-delà du pur réflexe. L’hypothèse centrale de l’article est que, sur la base de possibles corporels génériques, la sensibilité se transforme au gré de la diversification des orientations pratiques qui la caractérisent. Ainsi, aux sourires et aux rires quasi réflexes, déclenchés par l’échange de regards, se substituent progressivement, d’abord, des sourires et des rires associés à la production d’incongruités matérielles, puis des sourires et des rires relevant de l’exercice émergent d’un pouvoir symbolique – les jeunes enfants souriant et riant alors en direction d’autrui, pour valoriser ce qu’ils ont, ce qu’ils font, et finalement ce qu’ils sont. Ces transformations ne relèvent pas d’un simple apprentissage individuel, isolé de la collectivité et de l’histoire : elles sont soutenues par des interactions (en particulier avec des adultes) et par des institutions (y compris matérialisées dans des images et des objets accessibles aux enfants). Elles semblent par ailleurs s’accompagner d’une différenciation sociale progressive : non seulement parce que les pratiques sensibles les plus élaborées dépendent (déjà) de dispositions inégales, mais aussi parce qu’elles sont susceptibles de générer des inégalités nouvelles (ici, entre les enfants capables de se valoriser par le rire et le sourire, et les autres).

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Sourire et rire, des possibles corporels immédiatement praticables
Un héritage biologique
Sourire et rire avant six mois
Des effets sociaux, mais pas de véritable pratique
Pratiquer le sourire et le rire en affectant les choses et les corps
Quand la production d’incongruités matérielles fait rire
L’accompagnement adulte des pratiques sensibles : le cas exemplaire du jeu « montrer/cacher »
Pratiquer le rire et le sourire comme un pouvoir symbolique
L’émergence d’un nouveau régime pratique : des sourires valorisants
Quand la sensibilité devient une source propre de valorisation
Sensibilité, communication et pouvoir symbolique
La part durable des pratiques sensibles
En deçà des interactions : les institutions qui soutiennent les sourires et rires enfantins
Des dispositions sensibles ancrées dans des positions sociales ?

Aperçu du texte

Les manières de ressentir et l’expression des émotions n’évoluent pas seulement au fil des générations, comme le démontre l’histoire des sensibilités (Corbin & Mazurel 2022 ; Mazurel et al., ce volume). Elles se trouvent aussi transformées sur le temps court des trajectoires individuelles : à la fois du fait des soubresauts de l’expérience personnelle (les occasions de rire, de pleurer, ou d’être en colère changeant au cours de l’existence), mais aussi parce que les dispositions sensibles, loin d’apparaître d’un seul coup, s’affirment d’une façon progressive. Saisir cette temporalité individuelle des sensibilités revient, pour les sciences sociales, à adopter une perspective sociogénétique sur des dispositions qu’on peut qualifier d’« élémentaires », notamment parce qu’elles se forment très précocement dans le cycle de vie (Lignier 2023).

La sociogenèse des sensibilités ne renvoie pas uniquement aux liens de causalité objectifs qu’on peut mettre en évidence entre diverses relations s...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Wilfried Lignier, « Comment la sensibilité se pratique : la sociogenèse du sourire et du rire dans la petite enfance »L’Homme, 247-248 | 2023, 191-224.

Référence électronique

Wilfried Lignier, « Comment la sensibilité se pratique : la sociogenèse du sourire et du rire dans la petite enfance »L’Homme [En ligne], 247-248 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 04 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/47789 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.47789

Haut de page

Auteur

Wilfried Lignier

Centre national de la recherche scientifique – Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP), Paris – wilfried.lignier[at]cnrs.fr

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search