Navigation – Plan du site

AccueilNuméros249Études & EssaisUn imaginaire de l’écoulement des...

Études & Essais

Un imaginaire de l’écoulement des rivières : espaces sexués et historicités chez les Matsigenka d’Amazonie péruvienne

An Imaginary of River Flow : Gendered Spaces and Historicities among the Matsigenka of the Peruvian Amazon
Raphaël Colliaux
p. 41-78

Résumés

Chez les Matsigenka de l’Amazonie péruvienne, l’opposition topologique fondamentale entre l’amont (katonko) et l’aval (kamatikya) des cours d’eau est à l’intersection d’un double dualisme. Amont et aval sont en effet des lieux associés, d’une part, à une distinction entre le masculin et le féminin, et, d’autre part, à deux types d’altérités sociales opposées. À partir de l’analyse du répertoire mythologique et de certaines pratiques rituelles, l’article montre que ces oppositions confrontent les Matsigenka aux bouleversements sociohistoriques actuels. En effet, portée par la force du courant, la descente inexorable des individus vers l’aval est le signe d’une cannibalisation des Matsigenka par les colons et les Amérindiens belliqueux situés dans ces mondes inférieurs. C’est là un destin funeste qui, dans une perspective vraisemblablement androcentrée, est décrit comme l’englobement du masculin par le féminin. Le sens de l’écoulement des eaux est également celui du sens tragique de l’histoire qui suscite le désir anxieux de remonter vers les espaces supérieurs occupés par les populations des Andes et leurs influentes divinités. Ce parcours idéalisé à contre-courant serait une manière de ralentir la décomposition accélérée du monde matsigenka, en restant éloignés des espaces du bas dominés par l’inquiétante étrangeté du monde présent.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2027.
Consulter cet article

Plan

L’axe fluvial et la bipartition de l’espace
Les représentations de l’aval
Un féminin attiré vers les mondes inférieurs
L’englobement du masculin par le féminin
Un lieu d’altérités radicales
Les représentations de l’amont
Le masculin et l’idéal des hauteurs
Les savoirs oubliés du démiurge Yavireri
En quête des montagnes et des divinités tutélaires
Amont et aval en tension
Du dualisme des origines…
… au monisme de l’aval hégémonique

Aperçu du texte

« Raphaël, la France, c’est en amont ou en aval ? » (Intiyaya Abras Aguilar, 7 ans)

Les représentations associées à l’écoulement des rivières sont particulièrement riches chez les Matsigenka des basses terres péruviennes. On observe de prime abord le rôle constitutif de la dualité entre l’amont (katonko) et l’aval (kamatikya) des cours d’eau. Cette opposition très générale est omniprésente dans les appréhensions immédiates de l’espace, notamment lorsqu’il s’agit de se situer et de se déplacer. Il apparaît ensuite que cet imaginaire fluvial sert de support à une double distinction : d’une part, entre le féminin et le masculin, et d’autre part, entre deux types d’altérité sociale qui renvoient, pour l’un, à une affinité potentielle, quoique menaçante, car son contrôle dans le champ de la consanguinité n’est nullement garanti, et pour l’autre, aux divers acteurs du monde colonial (conquistadors, missionnaires, négociants), qui se font les vecteurs d’une assimilation brutale des Matsigen...

Haut de page

Pour citer ce document

Référence papier

Raphaël Colliaux, « Un imaginaire de l’écoulement des rivières : espaces sexués et historicités chez les Matsigenka d’Amazonie péruvienne »L’Homme, 249 | 2024, 41-78.

Référence électronique

Raphaël Colliaux, « Un imaginaire de l’écoulement des rivières : espaces sexués et historicités chez les Matsigenka d’Amazonie péruvienne »L’Homme [En ligne], 249 | 2024, mis en ligne le 01 janvier 2027, consulté le 19 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/lhomme/48235 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lhomme.48235

Haut de page

Auteur

Raphaël Colliaux

Institut français d’études andines (IFEA), Lima (Pérou)

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search