Navigation – Plan du site

AccueilNuméros67Notes de lectureAlbin Wagener, Mémologie : théori...

Notes de lecture

Albin Wagener, Mémologie : théorie postdigitale des mèmes

Grenoble, UGA Éditions, 2022, 159 p.
Alexis Ladreyt
Référence(s) :

Albin Wagener, Mémologie : théorie postdigitale des mèmes, Grenoble, UGA Éditions, 2022, 159 p.

Texte intégral

1Les mèmes constituent des objets tout à fait intrigants et singuliers par leur nature multimodale et la grande créativité dont font preuve les usagers de cette forme de communication encore peu explorée par les sciences du langage. Cette pratique communicationnelle est relativement jeune et a émergé dans les années 2000 avec le basculement des pratiques sur Internet vers les usages que l’on connait aujourd’hui. Le présent ouvrage constitue l’aboutissement de plusieurs années de recherches extensives sur les mèmes menées par Albin Wagener, spécialiste de l’analyse du discours médiatique et numérique à qui l’on doit notamment un autre ouvrage passionnant sur l’écosystème des interactions humaines, La systémique des interactions (2019). L’ouvrage se découpe en trois parties. La première partie est dédiée au développement du contexte d’émergence des mèmes, ainsi que des concepts clés permettant d’étayer le propos de l’auteur. La deuxième partie est dédiée à la description fine des spécificités des mèmes dans une perspective multimodale. Enfin, la troisième partie permet de cimenter le tout en montrant comment le cadre notionnel mobilisé dans la première partie peut être concrètement employé pour décrire et analyser les mèmes dans leur contexte naturel d’émergence, les réseaux sociaux.

2La première partie est très dense et propose un cadre notionnel très fouillé permettant de mettre en lumière les notions de numérique et de postdigital. L’auteur montrera notamment comment les utilisateurs sont influencés par les potentialités offertes par les innovations technologiques et comment ces nouvelles pratiques ont à leur tour participé à façonner les nouveaux usages de l’Internet et des outils numériques. Cet usage abondant et protéiforme des nouvelles technologies donne lui‑même lieu à ce que l’auteur appelle l’hypernarrativité et à l’intertextualité des formes de communication mèmétiques. Des objets autrefois purement sociaux sont transformés en objets digitaux pour servir les nouveaux enjeux interactionnels liés à l’usage des nouveaux médiums de communication.

3L’auteur développe ensuite la notion de postdigital et montre que les rapports sociotechniques entre l’humain et l’Internet sont en plein changement. La scission entre réalité et virtuel (ère digitale) n’est plus pertinente. Les pratiques actuelles montrent que la limite entre les deux dimensions tend à s’étioler, si bien que les émanations du virtuel que sont les mèmes tendent à agir sur le réel (ère postdigitale), dans le cadre de l’activisme politique par exemple. On regrette cependant que la partie soit aussi fournie en détails (forts intéressants cela dit), ce qui tend à faire perdre le fil directeur de l’ouvrage, à savoir la modélisation et la description du fonctionnement des mèmes. Par ailleurs, il aurait été appréciable d’intégrer à la fin de ce chapitre un schéma reprenant l’articulation des différentes notions abordées afin d’avoir en tête tout cela avant de rentrer dans le vif du sujet développé dans les chapitres suivants.

4Les deux autres parties sont un peu plus modestes, mais fonctionnent de manière complémentaire. Dans un premier temps, l’auteur développe dans la perspective qui est la sienne (cf. « systémique des interactions ») les différentes caractéristiques des mèmes. Il dresse une taxonomie des différents types en fonction 1) de leurs propriétés sémiotiques et intertextuelles (référème) et 2) de la thématique dans laquelle sont convoqués les mèmes (topème). Enfin, il propose une application très concrète de son modèle sur des mèmes authentiques issus d’un corpus glané sur plusieurs réseaux sociaux au cours des dernières années. Cette dernière partie, extrêmement intéressante, semble malheureusement arriver un peu trop tard dans l’ouvrage. En effet, les différents ensembles conceptuels mobilisés semblent assez flous, jusqu’à leur application concrète qui donne clairement sens à la démarche scientifique de l’auteur. Par ailleurs, l’usage du terme pragmatique ou du préfixe pragma ne nous a pas semblé tout à fait clair et gagnerait à être expliqué de manière plus approfondie. Certains développements donnent l’impression que les caractéristiques associées à la dimension pragmatique (fonction actionnelle du langage sur la situation d’énonciation et ses interactants) relevaient plus d’un continuum entre les théories de la signification et l’analyse du discours, que de la pragmatique interactionnelle.

5En résumé, l’ouvrage constitue une tentative très convaincante de modélisation du phénomène communicationnel que constituent les mèmes. L’ouvrage est solide sur le plan théorique et méthodologique, efficace, bien illustré et percutant, bien qu’à certains endroits, un peu trop généreux en détails. Cet ouvrage n’est pas à mettre entre toutes les mains et pourra poser problème aux néophytes peu rompus à la lecture d’ouvrages académiques. En revanche, il constituera un précieux ouvrage de référence pour tout chercheur débutant ou non dans le domaine, et désireux de contribuer à l’étude des mèmes, domaine encore jeune, mais qui semble‑t‑il, suscite un attrait de plus en plus important des chercheurs en sciences du langage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexis Ladreyt, « Albin Wagener, Mémologie : théorie postdigitale des mèmes »Lidil [En ligne], 67 | 2023, mis en ligne le 24 avril 2023, consulté le 18 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/lidil/11470 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lidil.11470

Haut de page

Auteur

Alexis Ladreyt

Univ. Grenoble Alpes, LIDILEM, 38000 Grenoble, France
Université de Hokkaido, IMCTS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search