Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

AccueilNuméros61

61 | 2020
Le mépris en discours

Sous la direction de Geneviève Bernard Barbeau et Claudine Moïse
Lidil, n° 61 (2020)
Informations sur cette image
ISBN 978-2-37747-195-9

Les deux dernières décennies ont donné lieu à un foisonnement de travaux sur la violence verbale, sur le discours de confrontation et sur le discours polémique. Parmi les actes de qualification péjorative constitutifs de la violence verbale et qui se caractérisent par la disqualification d’autrui, les actes directs et explicites, tels la provocation, l’insulte, la menace, le reproche et la médisance, ont été assez bien décrits. En revanche, parmi les actes indirects, le mépris n’a pas encore fait l’objet de beaucoup d’études, à tout le moins dans une perspective linguistique. C’est dans cette optique qu’a été pensé le numéro 61 de la revue Lidil. Le numéro présente trois approches, linguistique, sociolinguistique et discursive, qui permettent de circonscrire l’acte de mépris et la façon dont il se manifeste dans les pratiques langagières à partir de différentes situations : polémiques sur les réseaux sociaux autour des vaccins ou des migrations, tensions en milieu scolaire ou récits de vie qui rendent compte de pratiques plurilingues.

 

REMERCIEMENTS
Ont été sollicités pour évaluer les articles de ce numéro (dossier thématique + rubrique Varia) :
Laura Abou Haidar, Laurence Buson, Béatrice Fracchiolla, Odette Gagnon, Alice Henderson, Alice Krieg-Planque, Marty Laforest, Dominique Lagorgette, Patricia Lambert, Simo Maatta, Agnès Millet, Aurélie Nardy, Iva Novakova, Lili Papaloïzos, Sébastien Pesce, Martine Pons, Céline Poudat, Laurence Rosier, Christian Surcouf, Cyril Trimaille, Samuel Vernet.

  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search