Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

AccueilNuméros62Notes de lectureJulien Soulié, Par humour du fran...

Notes de lecture

Julien Soulié, Par humour du français ! L’orthographe comme on ne vous l’a jamais expliquée

Paris, La librairie Vuibert, 2019, 255 p.
Alexis Ladreyt
Référence(s) :

Julien Soulié, Par humour du français ! L’orthographe comme on ne vous l’a jamais expliquée, Paris, La librairie Vuibert, 2019, 255 p.

Texte intégral

1La grammaire et l’orthographe sont deux aspects du langage qui suscitent bien souvent une certaine forme de résistance chez le locuteur francophone, et qui peuvent lui paraitre, à bien des égards, d’une certaine morosité. C’est fort de ce constat que Julien Soulié, enseignant féru de grammaire et d’étymologie, grand eudémoniste de l’orthographe, tente de redonner aux deux disciplines susmentionnées leurs lettres de noblesse. Nonobstant la difficulté avérée de certains des points abordés dans son ouvrage, celui-ci met un point d’honneur à fournir une explication claire et argumentée des différents phénomènes linguistiques évoqués, sans pour autant renoncer au plaisir de lire. Ainsi, cet ouvrage offre, sur fond de mise en scène cocasse et d’emploi d’expressions très « rococo » (comme le signale l’auteur à plusieurs passages de son ouvrage), des détails à la fois historiques et systémiques sur les principes linguistiques qui ont présidé à l’apparition et la formation des 23 faits de langue présentés. Ces faits de langue qui constituent tout autant de difficultés chez l’usager du français, sont la charpente de cet ouvrage qui se décline en 23 chapitres thématiques.

2« Pour éviter que les mots se jouent de nous, mieux vaut jouer avec eux » (p. 15), tel est le mot d’ordre de l’auteur et le ton qui est donné tout au long de l’ouvrage. L’auteur avance ainsi la nécessité de s’amuser avec la langue, de la manipuler dans tous les sens, d’en étudier les moindres plis pour en découvrir l’extraordinaire complexité. Cette ligne directrice guide l’auteur qui s’évertue à joindre l’utile à l’agréable en restant d’une grande justesse, mais habilement parcimonieux en détail, et ce de manière à ne pas submerger d’information le lecteur profane à qui se destine en priorité cet ouvrage. Et le pari semble ici gagné puisque la sensation d’immuable austérité souvent attribuée à ce genre d’ouvrage s’estompe le temps de la lecture et laisse place au plaisir d’une lecture très instructive, dynamique et riche en explication, mais aussi à des tactiques de remédiation bien rodées (l’auteur est également enseignant de français) pour combattre efficacement les erreurs sous la forme de petits intermèdes didactiques subtilement affublés par l’auteur du sobriquet de CQFD (« ces quelques fautes à déjouer »).

3Pourquoi un certain nombre de mots en français ont leur consonne finale non prononcée ? Quels sont les raisons qui font que les consonnes sont géminées dans un cas et pas dans l’autre ? Comment peut-on expliquer que certains cas de flexions verbales liés à l’accord du participe passé avec son antécédent dérogent aux règles de formation prescrites par le standard ? Le trait d’union entre les mots composés est-il toujours nécessaire ? Ce sont là tout autant de questions auxquelles l’auteur tente d’apporter des réponses de la manière la plus claire et la plus évocatrice possible. Pour ce faire, il se base sur une démarche explicative et empirique en appuyant son argumentaire sur un exemple concret qu’il décortique et développe de manière systématique. C’est partant d’une approche heuristique et d’une progression par palier que l’auteur nous distille les différents mécanismes diachroniques et morphologiques qui fondent les emplois de certains des termes et d’une partie du système flexionnel du français contemporain. L’ouvrage, qui peut paraitre par moment quelque peu digressif, ne manque en réalité pas de structure et constitue en soi un exposé des plus rigoureux dont il est relativement aisé d’entrevoir la structure interne et le fil conducteur.

4L’auteur évoque par exemple des questions de langue d’actualité comme l’accentuation et notamment l’usage de l’accent circonflexe, ou les phénomènes d’emprunt à la langue étrangère qui ne sont pas si marginaux. L’auteur nous démontre ainsi que certains termes peuvent « errer » entre deux langues en subissant un processus d’emprunt puis de retour à la langue source. C’est par exemple le cas du terme budget qui à l’origine est issu du terme bougette (petite bourse pour contenir l’argent en vieux français) et qui après un passage dans le système morphophonologique de l’anglais s’est transformé en budget pour devenir le terme que nous connaissons aujourd’hui.

5En conclusion, cet ouvrage constitue une tentative de vulgarisation de la grammaire et de l’orthographe très prometteuse. En apportant une touche ludique à son argumentaire, l’auteur, à la fois passionnant et passionné, nous offre ici un ouvrage empreint d’une riche réflexion sur la langue et qui s’avère au final tout à fait éclairant, tant pour le lecteur profane que pour le chercheur aguerri. Ce même ouvrage constitue selon nous une introduction pertinente vers un approfondissement de la grammaire et une exploration des mécanismes complexes qui sous-tendent l’apparition des phénomènes linguistiques abordés. C’est d’ailleurs là la principale force de Par humour du français de Julien Soulié qui, au-delà d’allier richesse et complexité au plaisir de lire, saura faire renouer le lecteur avec la grammaire et l’orthographe du français, tout en apportant à ce même lecteur un éclairage systémique des plus accessibles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexis Ladreyt, « Julien Soulié, Par humour du français ! L’orthographe comme on ne vous l’a jamais expliquée », Lidil [En ligne], 62 | 2020, mis en ligne le 03 novembre 2020, consulté le 13 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/lidil/8052 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lidil.8052

Haut de page

Auteur

Alexis Ladreyt

LIDILEM (EA 609), Université Grenoble Alpes

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Lidil

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search