Navigation – Plan du site

AccueilFeuillets virtuelsLe coin des écrivains2007

Writers' corner | 2007

Le coin des écrivains | 2007

Ce dossier porte sur des études littéraires (recueil d’articles sur un même auteur ou thèmes) et contient des articles individuels ou collectifs sur des auteurs ou thèmes différents.

2015 | 2013 | 2011 | 2010 | 2009 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004
  • Catharine Savage Brosman


    https://www.nakala.fr/nakala/data/11280/0eaabab5

    Catharine Savage Brosman est née dans le Colorado. Elle y a passé une partie de sa jeunesse, avant d’aller vivre avec ses parents dans le Texas Outre-Pecos (Texas occidental). Elle a fait ses études à Rice University (Houston, Texas) et en France (Paris et Grenoble). Après avoir reçu son doctorat-ès-lettres en français, elle a enseigné brièvement en Floride et en Virginie, après quoi elle a été nommée à Tulane University (Nouvelle-Orléans), où elle était titulaire d’une chaire où elle est maintenant professeur émérite. Pendant un semestre, elle a été professeur en visite à Sheffield (Angleterre), où on lui a accordé le titre de professeur honoraire. Elle habite actuellement à Houston (Texas). Elle a publié de nombreux articles et quelque dix-huit volumes concernant la littérature française, surtout le roman et notamment sur Gide, Martin du Gard, Sartre, Camus, et Jules Roy; parmi ses volumes principaux, on peut mentionner Visions of War in France: Fiction, Art, Ideology (1999). Ses poèmes et ses écrits en prose ont paru dans de nombreuses anthologies et revues aux États-Unis, telles que Sewanee Review, the Southern Review, the New England Review, the Los Angeles Times Book Review, Shenandoah, and the Southwest Review ; ses poèmes ont paru également en Angleterre (dans la Critical Quarterly) et en France, en traduction (Europe, juin 2005 et avril 2007 ; Nouvelle Revue Française, janvier 2007 ; Le Cerf-Volant, juin 2007). Elle a publié deux volumes d’essais: The Shimmering Maya and Other Essays (Louisiana State University Press, 1994) et Finding Higher Ground: A Life of Travels (University of Nevada Press, 2003). En plus de trois plaquettes, elle a publié six recueils de vers et un septième est à paraître: Watering (University of Georgia Press, 1972) et, aux Presses de la Louisiana State University, Journeying from Canyon de Chelly (1990), Passages (1996), Places in Mind (2000), The Muscled Truce (2003), Range of Light (2007) et Under the Pergola (à paraître). Ses nouvelles, qui concernent souvent la Nouvelle-Orléans, ont paru dans diverses revues, notamment Louisiana Literature. Des comptes rendus de ses ouvrages ont paru dans divers journaux et périodiques, dont certains mentionnés ci-dessus en plus du New York Times Book Review et du Bulletin des Amis d’André Gide. De nombreux comptes rendus de ses œuvres originales (recueils de poèmes, d’essais) ont paru dans divers périodiques et journaux, y compris le New York Times, la Sewanee Review, la Southern Review, et le Bulletin des Amis d’André Gide.

    • Poems

      Poésie
      • Catharine Savage Brosman
        Petroglyphs [Texte intégral]
        Peintures rupestres
        01 janvier 2007
      • Catharine Savage Brosman
        Grapefruit [Texte intégral]
        Pamplemousse
        01 janvier 2007
    • Short stories

      Nouvelles
      • Catharine Savage Brosman
        Cubist angles [Texte intégral]
        01 janvier 2008
  • Literary studies

    Études littéraires
    • Literary studies – Varia

    • Constance Fenimore Woolson (Dossier by Jeannine Hayat)

      Constance Fenimore Woolson (Dossier de Jeannine Hayat)


      https://www.nakala.fr/nakala/data/11280/53075f50

      Elle est née à Claremont, dans le New Hampshire. A Cleveland, elle a entamé des études qu’elle a poursuivies à New York. En 1869, à la mort de son père, âgée de 29 ans, elle s’est trouvée contrainte de travailler pour subvenir aux besoins de sa famille. C’est alors qu’elle a commencé à publier ses premiers articles, des nouvelles et des poèmes. Elle a tiré son inspiration de ses nombreux voyages de jeunesse dans les états de l’Ohio, du Wisconsin, de La Nouvelle Angleterre. Par ailleurs, elle n’a jamais oublié la beauté et le caractère sauvage de l’île Mackinac dans le Michigan, où elle avait passé ses grandes vacances, jeune fille, pendant plusieurs étés successifs. En 1873, elle a déménagé en Floride avec sa mère et l’inspiration lui est venue, alors, d’une méditation sur les difficultés du Sud, sur la reconstruction après la guerre, et sur la question raciale. A la mort de sa mère, elle a définitivement quitté l’Amérique pour le continent européen, qu’elle a beaucoup sillonné. Ses séjours à l’hôtel, ou dans des meublés étaient toujours provisoires. Toutes ses possessions étaient contenues dans une série de lourdes malles, qu’elle transportait avec elle. Les musées et les galeries italiens lui ont inspiré des récits d’une nouvelle facture. Son admiration des paysages européens lui a dicté des poèmes originaux. Son ami le plus cher en Europe était Henry James, rencontré pour la première fois à Florence, en 1880. Leur amitié étrange a duré jusqu’en 1894. Ils ont voyagé ensemble et ont séjourné en même temps à Florence, Venise, Paris et Genève. Ils se sont beaucoup fréquentés en Angleterre. Mais ils n’ont jamais été amants, quoique Henry James ait probablement songé fugitivement à épouser son amie Fenimore, avant de renoncer à cette idée incongrue. Elle a passé, seule, à Venise, les derniers mois de son existence, pendant que Henry James, resté à Londres, travaillait à son œuvre. Elle est morte à Venise. S’est-elle suicidée ou est-elle tombée d’une fenêtre accidentellement ? On ne sait. Elle avait écrit quatre romans, plus de cinquante contes ou nouvelles, des poèmes et des récits de voyage.

  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search