Navigation – Plan du site

63 | 2011
Richard Millet

Sous la direction de Jean-Yves Laurichesse

Écrivain majeur dans la littérature française contemporaine, Richard Millet, né en 1953 à Viam (Corrèze), est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages (romans, nouvelles, récits autobiographiques, essais), publiés principalement chez P.O.L. puis Gallimard. De son enfance, il a gardé l’attachement à deux territoires qui ont nourri son imaginaire : le Haut Limousin de sa famille maternelle et le Liban où il a vécu de sept à treize ans. Mais bien d’autres thèmes traversent son œuvre : la langue, la musique, le corps, le mal…

Si la critique, universitaire ou journalistique, ne lui donne pas la place qu’il mérite, entre distance prudente et ostracisme à peine voilé, c’est essentiellement en raison de ses prises de position « antimodernes » sur le devenir de la littérature, de la langue, de la nation. L’un des enjeux de ce numéro est de replacer son œuvre dans le champ de l’étude littéraire, où les idées et les valeurs ont certes leur place, mais aussi et d’abord un certain usage, une certaine orchestration de la langue, par quoi il y a ou non littérature.

  • Logo Presses universitaire du Midi
  • OpenEdition Journals