Navigation – Plan du site

AccueilNuméros23A Radical reformer, - (ie) a neck...

A Radical reformer, - (ie) a neck or nothing man! Dedicated to the heads of the nation.

A Radical reformer, - (ie) a neck or nothing man! Dedicated to the heads of the nation.

[Un réformateur radical, ou un homme de cou ou rien. Dédié aux têtes de la Nation.]

George Cruikshank, plaque numérotée 368, 1819, Eau-forte colorée à la main, publiée par Thomas Tegg.

Description

[Un réformateur radical, ou un homme de cou ou rien. Dédié aux têtes de la Nation.]

George Cruikshank, plaque numérotée 368, 1819, Eau-forte colorée à la main, publiée par Thomas Tegg.

Les « chefs de la nation » fuient, terrorisés, devant un énorme monstre grotesque (à gauche) dont le corps est une guillotine d'où s'échappent des flammes qui poursuivent les fugitifs. La créature porte un bonnet rouge, ses mâchoires, aux dents énormes et dégoulinantes de sang, s'étendent sur le bord supérieur de la guillotine dont la lame incurvée forme un vaste menton. Des bras dépassent juste en dessous des mâchoires, un poignard dans la main droite ; le sang coule du poignard et des serres croustillantes de la main gauche. Des jambes grotesques, arquées et vêtues d'une culotte en lambeaux, s'étendent sous la guillotine, centrées par le trou rond destiné au cou de la victime, d'où jaillit le sang, et à travers lequel se profile un crâne grimaçant. De la vaste bouche sortent les mots : « J'arrive ! Je viens ! Je vous aurai, même si je suis sur vos talons maintenant, je serai bientôt à votre tête », « Venez tous me voir si vous avez des problèmes d'argent & je vous garantis que je vous rendrai la vie facile ! ». Derrière et à l'extrême gauche, appuyés sur des nuages, des poignards marchent en avant, suivis de petits réformateurs guillotinés qui chantent : « et chasser nous irons ».

Le fugitif le plus en vue est Castlereagh, qui regarde par-dessus son épaule en disant : « Och ! par les puissances ! & je n'aime pas du tout son allure ! du tout ! ». Il a laissé tomber un grand sac vert portant l'inscription « Sac de Castle[reag]h », duquel s'échappent des pièces d'or. Liverpool tombe face contre terre sur un sac similaire : « Le sac de Liverpool ». À l'extrême droite, le visage coupé par la marge, le Régent court vite malgré une jambe goutteuse ; sa perruque s'envole et il s'exclame : « Oh ! Ma perruque est tombée ! ». Eldon, juste derrière, sa perruque (de Chancelier) s'envolant également, répond : « Peu importe, tant que tu gardes ta tête ! » Aux pieds du Régent se trouve une couronne, près de deux sacs : « 100000 G P R son sac" et "le sac de vieux sacs".

D'autres personnages sont indiqués ; derrière, un évêque au nez grossièrement gonflé, représentant l'archevêque de Canterbury, s'enfuit, terrorisé, perdant perruque et mitre.

https://www.britishmuseum.org/collection/object/P_1868-0808-12906

Crédits
The Trustees of the British Museum (1868,0808.12906)
Fichier original
  • Logo Institut d'histoire moderne et contemporaine
  • Logo Institut d’histoire de la Révolution française
  • Logo École normale supérieure (ENS)
  • Logo Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search