Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXII(1-2)Les chroniquesRevue des RevuesAfricana Studia, Revista Internat...

Les chroniques
Revue des Revues

Africana Studia, Revista International de Estudos Africanos

Porto, Centro de Estudos Africanos da Universidade do Porto, 2003, 6, 310 p.
Jean-Pierre Chavagne
p. 285-286
Référence(s) :

Africana Studia, Revista International de Estudos Africanos, Porto, Centro de Estudos Africanos da Universidade do Porto, 2003, 6, 310 p.

Texte intégral

1La revue Africana Studia est une publication annuelle en portugais qui est arrivée en 2003 à son 6e numéro. Ce volume consistant réunit dix articles dont le point commun est qu’ils traitent plus ou moins directement de la construction identitaire dans l’Afrique subsaharienne, dans diverses zones de ce vaste espace et à divers moments dans le temps.

2Dans le premier article, le plus long, « Os São-tomenses e as mutações sociais na sua história recente », Augusto Nascimento consacre 35 pages à analyser la recherche d’identité des Santoméens autour des notions de changement et de tradition, en présentant un grand nombre de références culturelles pour les individus et pour les groupes sociaux, nourries d’exemples pris jusque dans la période récente, le texte ayant d’abord été une communication au congrès de l’Université de Brown de 2002, « Portuguese / African encounters ». Le style de l’auteur, très classique, rend la lecture assez austère.

3L’article qui suit a pour auteur Carlos Lopes, et s’intitule “Construção de identidades nos rios de Guiné do Cabo Verde”. Il porte, plus clairement, sur une zone englobant la Guinée-Bissau, la Gambie et le Casamance. Y sont remis en question les concepts d’identités sociales et culturelles, aussi bien que les notions d’ethnie et de nation. Sont présentées ensuite de manière succinctes quatre identités jugées dominantes par Carlos Lopes dans cet ensemble : Malinké, Kabuunke, Afro-portugais, et Capverdiens. Curieusement, on trouve dans cet article plus de « coquilles » que ce qui est raisonnable, ce qui nuit un peu à la lecture.

4L’article de Francisco Proença Garcia, « O Islão na África Subsariana. Guiné-Bissau e Moçambique, uma análise comparativa », propose une vue globale de l’expansion islamique dans l’Afrique subsaharienne et étudie la question des relations entre le pouvoir portugais et l’Islam. Il interprète également le rôle des confréries islamiques dans la préservation des identités locales dans leur opposition à la culture du colonisateur. Il donne effectivement une vision originale des rapports entre le pouvoir portugais et l’Islam pendant la guerre coloniale et parvient à différencier les comportements en Guinée-Bissau et au Mozambique.

5Alexander Keese, dans « Proteger os pretos. Havia uma mentalidade reformista na administração portuguesa em África Tropical (1926-1961)? », se penche sur les mesures de réforme sociale et politique de l’administration coloniale, qui ont été mises en oeuvre comme stratégies psychologiques pendant les guerres d’indépendances. Il démontre ainsi l’existence d’une tendance réformiste parmi les administrateurs portugais, malgré un parti pris officiel pour la répression.

6« Políticas de classificação/classificações políticas : o exemplo das propriedades rácicas/características somáticas no BI », l’article suivant, de Fidel Reis, est une analyse critique du concept de race en tant qu’élément d’identification par la loi de 1996 sur la carte d’identité de l’Assemblée Nationale d’Angola. L’auteur s’interroge sur les raisons de la réintroduction d’un tel critère.

7Ilídio do Amaral, par l’analyse de documents et de témoignages recueillis auprès de femmes de divers pays de l’Afrique subsaharienne, relève, dans l’article « Presença da mulher africana ao sul do Sara na cultura e na ciência : questões de género », de fortes inégalités de genre et le rôle subalterne des femmes. C’est une contribution importante à la question du genre et à la compréhension de la participation des femmes à la vie publique en Afrique.

8“General Norton de Matos (1867-1955). Aspectos maiores de um perfil histórico-biográfico – o militar, o colonialista e o democrata”, de Armando Malheiro da Silva, est une analyse de la personnalité et de l’oeuvre de Norton de Matos, républicain et démocrate, Gouverneur Général et Haut Commissaire en Angola. Les contradictions de cette figure incontournable de l’histoire coloniale y apparaissent.

9Madalena Pires Fonseca, dans « Os corredores de desenvolvimento em Moçambique », traite de l’insertion du Mozambique dans l’économie mondiale pendant la période qui va de l’indépendance en 1975 aux premières élections pluripartistes en 1994. Madalena Pires Fonseca démontre que bien que les transports et les voies de communications soient directement liés au développement, ce n’est que lorsque le pays s’est ouvert vers l’extérieur qu’ils y ont contribué, après une longue période d’échecs successifs entre 1975 et 1994.

10De Elísio Macamo, toujours à propos de l’économie mozambicaine, nous lisons ensuite « Da disciplinarização de Moçambique: ajustamento estrutural e as estratégias neo-liberais de risco ». Elísio Macamo propose une réflexion sur la production et la légitimation d’une illusion, l’illusion étant le cadre de réajustement structurel au Mozambique, imposé par le FMI et la Banque Mondiale. Bien que portant un regard très critique sur ces organisations internationales, il ne déresponsabilise pas les Mozambicains.

11Le dernier article, de Rosa de Souza Oliveira, est aussi le plus court, 15 pages. Intitulé « Olhares epifânicos – a epifania nos contos "Amor" de Clarice Lispector e "Á sexta-feira" de Luandino Vieira », il juxtapose deux personnages féminins, une brésilienne et une angolaise. Rosa de Souza Oliveira réusit à rapprocher les deux textes de Clarisse Lispector et Luandino Vieira par la révélation (epifania) que connaissent les deux femmes, et qui les amène à une nouvelle forme de conscience.

12Le volume se termine par quelques recensions et par les résumés trilingues d’une partie seulement des articles.

13Mai 2005

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Chavagne, « Africana Studia, Revista International de Estudos Africanos »Lusotopie, XII(1-2) | 2005, 285-286.

Référence électronique

Jean-Pierre Chavagne, « Africana Studia, Revista International de Estudos Africanos »Lusotopie [En ligne], XII(1-2) | 2005, mis en ligne le 30 mars 2016, consulté le 18 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/lusotopie/1319

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Chavagne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Lusotopie

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search