Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXV(1)Les chroniquesNotes de lectureDaniel van Eeuwen (ed.), Le nouve...

Les chroniques
Notes de lecture

Daniel van Eeuwen (ed.), Le nouveau Brésil de Lula : dynamique des paradoxes

La Tour d’Aigues, (France), Éditions de l’Aube, 350 p., 2006
Pierre Salama
p. 236-237
Référence(s) :

Daniel van Eeuwen (ed.), Le nouveau Brésil de Lula : dynamique des paradoxes, La Tour d’Aigues, (France), Éditions de l’Aube, 350 pages, 2006, ISBN : 2-7526-0262-6.

Texte intégral

1Ce livre, composé de dix-sept études, introduites par Daniel van Eewen, a été publié la veille des élections au Brésil. Il dresse un bilan des années Lula et offre un panorama des problèmes à venir, le tout regroupé en trois parties. La première partie traite de la diversité comme identité, la seconde dresse un bilan et s’interroge sur les possibilités d’une politique orthodoxe pour combattre les inégalités particulièrement fortes au Brésil, la troisième partie enfin traite du Brésil dans le monde. L’approche du livre est pluridisciplinaire mais chaque auteur écrit à partir de sa discipline. Les articles sont écrits par des juristes, des économistes, des géographes, des anthropologues, des agronomes et des sociologues tant brésiliens que français, voire canadien.

2On ne peut résumer et commenter chacun des articles pour des raisons évidentes de place. Aussi nous sélectionnerons quelques articles de manière quelque peu arbitraire. Que les auteurs non cités nous en excusent. Dans la première partie nous avons particulièrement apprécié l’article de Martine Droulers sur les inégalités régionales et sa conclusion. M. Droulers considère que le discours sur ces inégalités est fédérateur mais que la taille du pays, la faiblesse des moyens mis en œuvre favorisent une territorialisation des politiques publiques. Nous aurions aimé qu’elle puisse développer ce point de vue en utilisant les travaux d’économistes brésiliens, comme João Sabóia, sur l’évolution du poids économique des différentes régions dans la mesure où une politique sociale s’évalue aussi en fonction des problèmes économiques sous jacents. L’article de Michel Agier s’intitule « Du Brésil des mélanges au Brésil des quotas ». Il synthétise de vieux débats, reprenant da Cunha, Bastide, rappelant les analyses de Gobineau et son (trop) fameux « Essai sur l’inégalité des races, et bien sûr de Freyre, pour arriver, trop vite à mon goût, sur la discrimination positive et ses effets pervers conduisant à « privilégier les sujets identitaires contre la subjectivation politique » et favorisant une « suracialisation artificielle des identités individuelles ». Cette conclusion aurait mérité d’être développée et j’aurais souhaité qu’Agier utilisât les apports des sociologues comme D. Schnapper, par exemple, ne serait-ce que pour critiquer ce point de vue différent du sien, appliqué à un contexte différent. Dans la seconde partie nous avons retenu l’article de C. Quenan intitulé « L’économie brésilienne à la veille des élections de 2006 ». L’auteur dresse un bilan macroéconomique agrémenté de plusieurs graphiques clairement présentés. Il insiste sur les grands agrégats comme le PIB, la formation brute de capital fixe (FBCF), les comptes du secteur public, la dette et son service en pourcentage du PIB puis des exportations et conclut sur le défi de la croissance, autrement dit sur ce qui apparaît comme la faiblesse majeure du premier gouvernement à savoir la croissance trop faible qu’il faut absolument augmenter pour faire face aux défis sociaux. Il s’agit d’un article de bonne facture qui souffre cependant d’une limite importante, à l’égal de la littérature qu’on peut lire dans les analyses de conjoncture des banques : ne sont pas analysés les rapports entre l’essor de la finance et le travail (salaire, emploi, conditions de travail) comme si on pouvait faire de l’économie sans traiter du travail… Dans l’article qui suit, Cacciamali traite de la politique économique et sociale. Connaissant les travaux de l’auteur sur l’économie du travail, j’aurais aimé que le travail fût traité, ce n’est pas le cas, il s’agit d’une analyse rapide mais bien faite de la politique sociale sans que ne soit mis en rapport les dépenses faites par exemple pour la « bourse famille » et celle consacrées au service de la dette interne, ne serait ce que pour évaluer la réalité de l’importance de cette politique. C’est un peu dommage et l’apport d’auteurs brésiliens comme Marcio Pochmann aurait été sur ce sujet précieux. La question des transferts sociaux est reprise en détail dans l’article de D’Arcy. L’auteur insiste à juste titre sur la part prépondérante des transferts liés à la prévoyance sociale (surtout les retraites) représentant 7,6 % du PIB contre 0,3 % pour la Bourse famille en 2005 et analyse les effets sur les inégalités et la pauvreté de ces politiques avec nuance et précision à la fois. Notons enfin des articles sur l’environnement, sur le Parti des travailleurs et un papier particulièrement intéressant de Stéphane Monclaire sur l’« Histoire d’un désenchantement ou le bilan politique du Brésil de Lula ». La troisième partie est centrée sur le Brésil et le monde avec quatre articles, l’un portant sur l’image de Lula, un second sur la politique commerciale, un troisième sur les négociations agricoles, et le dernier, signé de l’ambassadeur Rouquié, sur l’activisme diplomatique, reprenant certains des thèmes développés dans son dernier livre sur le Brésil.

3Au total, un dossier relativement complet. On aurait aimé cependant moins d’articles, moins de thèmes abordés et des études plus approfondies.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Salama, « Daniel van Eeuwen (ed.), Le nouveau Brésil de Lula : dynamique des paradoxes »Lusotopie, XV(1) | 2008, 236-237.

Référence électronique

Pierre Salama, « Daniel van Eeuwen (ed.), Le nouveau Brésil de Lula : dynamique des paradoxes »Lusotopie [En ligne], XV(1) | 2008, mis en ligne le 09 mars 2016, consulté le 22 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/lusotopie/875

Haut de page

Auteur

Pierre Salama

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Lusotopie

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search