Navigation – Plan du site

AccueilNumérosXV(1)Les chroniquesRevue des revuesRevista Científica, revista de es...

Les chroniques
Revue des revues

Revista Científica, revista de estudos caboverdianos

Praia, Universidade de Cabo Verde
Michel Cahen
Référence(s) :

Revista Científica, revista de estudos caboverdianos, Praia, Universidade de Cabo Verde, pas d’ISNN ni d’ISBN.

Texte intégral

1L’université (publique) du Cap-Vert existe déjà, officiellement, depuis trois ans, mais sur le plan concret, la Comissão nacional de instalação n’a pu l’inaugurer que fin 2006. Néanmoins, dès avant le début des cours, la Revista Científica, vitrine éditoriale de l’activité intellectuelle de l’université, a été lancée. Nous rendons ici comptes des numéros semestriels 0 et 1 (les n° 2 et 3/4, parus en 2006, seront abordés dans la prochaine livraison de Lusotopie).

2 Dans la Revista Científica, n° 0, mars 2005, 80 p., on notera les articles de :

3– Zelinda Cohen, « Cabo Verde : da crioulização do homem à crioulização do aparelho de estado » (p. 7-15, résumés angl. fr. p. 7-8). L’auteur montre comment ce furent les difficultés du Royaume à pourvoir les offices au Cap-Vert qui ont facilité l’entrée, dans les corps officiels, de Nouveaux Chrétiens, de métis et même de Noirs.
– José Carlos dos Anjos, « O nascimento da tradição cabo-verdeana e de sua cultura política sob enfoque sociológico » (p. 17-32, rés. angl. fr. p. 17), montre que ce sont les conflits sociaux au sein de l’élite – conflits entre Blancs reinos et da Terra, et entre Blancs et Noirs – qui ont donné naissance à l’identité capverdienne dans le contexte de la lente agnonie de la classe des propriétaires terriens et de leur fonctionnarisation consécutive.
– Francine Vieira, « Pour une nouvelle lecture des phénomènes identitaires dans les États post-coloniaux : le cas du Cap-Vert » (p. 33-44, rés. angl. fr. p. 33) défend que, loin de tout essentialisme de la culture capverdienne, il faut lui appliquer une approche « fluide » de l’identité, même si l’État joue un rôle « rigidifiant » et apparemment primordialisant.
– António Adriano Sabino, « Os sistemas de conservação em Cabo Verde. Caso de estudo da bacia hidrográfica da Ribeira Brava » (p. 45-55, rés. angl. fr. p. 45) montre comment les systèmes d’exploitation des eaux d’écoulement superficiel se sont bien adaptés aux conditions climatiques et socio-économiques du pays.
– António Filipe Lobo de Pina et al., « A problemática da intrusão salina na Ilha de Santiago » (p. 57-71, rés. angl. fr. p. 57) explique que les eaux souterraines profondes de Santiago sont plus salées que celles pompées moins en profondeur et que, par conséquent, il faut un contrôle rigoureux de leur exploitation.
– Enfin, António Correia e Silva, sous le titre « João Branco, Nação, Teatro », fait la recension de la première histoire du théâtre capverdien, História do Teatro em Cabo Verde (Praia, IBNL, 2004).

4Dans la Revista Científica, 1, juillet 2005, 108 p., on notera en particulier les articles d’analyse politique (au sens très large) ou historique suivants :

5– Fernando Pires, « A estrutura urbana da Ribeira Grande : uma aproximação » (p. 7-17, rés. angl. fr. p. 7-8). Ribeira Grande a été beaucoup étudiée pour l’époque de sa splendeur, mais moins dans ses développements et déclin ultérieurs qui, pourtant, n’ont pas été aléatoires mais issus de concepts d’urbanisation. Ce qui a marqué la Cidade Velha, c’est la maléabilité et l’adaptabilité de son tissu.
– João Lopes Filho, « A estória na Cultura caboverdeana » (p. 19-34). Comment se structure la tradition orale quand la culture africaine a été brisée par la culture du maître ? C’est une tradition de résistance sociale qui s’exprime.
– Arlindo Mendes, « O papel da chamada da morte no universo funebre em Santiago » (p. 35-45). La manière dont se fait l’appel du mort à Santiago est un acte social de première importance qui réunit les personnes concernées autour de la maison du défunt, et concerne les associations mutualistes (tabanca) et les autorités locales.
– Orlando Borja, « Cabo verde : as causas da independência (e o estado e a transição para a democracia na África lusófona). Recensão crítica » (p. 93-96). Intéressante recension critique du second livre de José Vicente Lopes (Mindelo, Spleen, 2003), après Os bastidores da independência.
– José Manuel Pina Delgado, « Resenha crítica. Nascimento, Januário Rocha, Cabo Verde e o Direito do Mar : a preservação dos recursos marinhos à luz da Convenção de Montega Bay e da legislação de Cabo Verde » (p. 97-101). Le livre présenté est le résultat d’une thèse soutenue en 2002 au Brésil et est « une véritable bible sur la mer ».

6Souhaitons donc le meilleur vent à cette nouvelle revue, assurément prometteuse ! Contact : Universidade de Cabo Verde, CP 379-C, Praia (Santiago), République des Îles du Cap-Vert, fax : 00 238 261 26 60, courriel : <cni@gov1.gov. cv>, site : <www.cniunicv.cv>.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Cahen, « Revista Científica, revista de estudos caboverdianos »Lusotopie [En ligne], XV(1) | 2008, mis en ligne le 10 mars 2016, consulté le 21 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/lusotopie/894

Haut de page

Auteur

Michel Cahen

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Lusotopie

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search