Navigation – Plan du site

AccueilNuméros63Dictionnaire goo – français

Dictionnaire goo – français

Goo-French dictionary
Гоо-французский словарь
Ekaterina Aplonova
p. 3-67

Résumés

Cette publication est un dictionnaire bilingue goo–français. Ce dictionnaire n'est qu'une première approche du vocabulaire de la langue goo. Il contient approximativement 1200 mots et expressions en goo traduits en français, les formes grammaticales irregulières, exemples illustratifs et expressions idiomatiques. Les données ont été collectées pendant la période de 2014 à 2019. Le dictionnaire est également accessible en ligne (https://corporan.huma-num.fr/Lexiques/dicoLLACAN.php) avec les enregistrements audio. La préface au dictionnaire fournit les informations nécessaires sur la grammaire de la langue goo.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

1. Composition du dictionnaire

1Le goo est une langue peu dotée : il n’existe pas de publications en goo, sauf deux livrets de contes traditionnels transcrits par moi en collaboration avec mon assistant Roger Goh Duané. De plus, une version simplifiée de ce dictionnaire a été diffusée en Côte d’Ivoire, à Zagwee, le plus grand village des Goo. Quelques publications académiques sur le goo sont accessibles en russe (Vydrin 2014) et il existe aussi deux articles en français : une description préliminaire de la langue (Vydrin 2013) et une description du système TAM (Aplonova 2017).

2Ce dictionnaire n'est qu'une première approche du vocabulaire de la langue goo, il représente un résultat préliminaire de ma collaboration avec Roger Goh Duané, que je remercie profondément. Je remercie également Valentin Vydrin sous le patronage duquel j’ai travaillé avec les Goo pour ses conseils, son aide et ses encouragements. De plus, je suis aussi reconnaissante à mes deux relecteurs anonymes de leur aide pour le français et les commentaires pertinents sur la phonologie.

3Le dictionnaire contient 1190 entrées, donc plus du double par rapport au lexique goo inclus dans la publication de Vydrin (2014) qui a servi de point de départ pour mon travail. Malheureusement, les données ici présentées n’ont pas été validées avec d'autres locuteurs du goo. 

4La première partie de l’introduction contient la liste des termes désignant les parties du discours utilisés dans le dictionnaire, suivie par une brève description des lexèmes polysémiques et des lexèmes complexes qui ont été les cas les plus problématiques pendant ce travail sur le dictionnaire. La deuxième partie est consacrée à l’esquisse grammaticale qui représente une description des parties du discours. Pour les classes fermées telles que les conjonctions, les déterminants, les numéraux, les particules et les postpositions, je donne peu d’exemples illustratifs, puisque tous les exemples sont accessibles dans le dictionnaire aux entrées correspondantes. Comme la description se concentre sur la description des parties de discours, la syntaxe n’est pas décrite systématiquement.

5Le dictionnaire est également accessible en ligne (https://corporan.huma-num.fr/​Lexiques/​dicoLLACAN.php) avec les enregistrements audio.

1.1. Marques des parties de discours

adj – adjectif (cf. 2.7)

adv – adverbe (cf. 2.10)

conj – conjonction (cf. 2.13)

dtm – déterminant (cf. 2.8)

intrj – interjection

n – nom (cf. 2.5)

n.loc. – nom locatif

num – numéral (cf. 2.9)

part – particule (cf. 2.11)

pers – pronom personnel (cf. 2.4)

pm – marqueur prédicatif (cf. 2.4)

pp – postposition (cf. 2.12)

pron – pronom (cf. 2.4, 2.6)

v – verbe (cf. 2.4)

6Les verbes sont distingués sur le critère de transitivité :

vi – verbe intransitif

vt – verbe transitif

7Beaucoup de verbes sont labiles, par conséquent, le même verbe peut avoir des emplois transitifs et intransitifs  :

dɔ̀ v. 1 vi. se lever Dɔ̀! Lève-toi! 2.1 vt. construire Á kwíî dɔ̂-là. Je suis en train de construire la maison. 2.2 vi. être construit Kwíî a dɔ̀. La maison est construite

8Si nécessaire, d'autres arguments verbaux sont représentés. La postposition goo introduisant l'argument est indiquée entre parenthèses, à côté de la préposition française à laquelle elle correspond :

koo v. vi. refuser (à lʌ̀n)

9Pour les pronoms personnels et les marques pronominales prédicatives, la série est indiquée (cf. Tableaux 3 et 4).

1.2. Lexèmes polysémiques

10Il est souvent difficile de tracer les limites entre les sens des mots, les expressions idiomatiques et les homonymes. Ainsi (1-5) avec le verbe kûn :

(1)

Bhán

wii

kûn.

1SG.PRF

animal

attraper

‘J’ai attrapé un animal’.

(2)

Bhán

wii

kûn

súú

ká.

1SG.PRF

animal

attraper

dent

avec

‘J’ai mordu un animal’ (litt. : ‘J’ai attrapé un animal avec les dents’).

(3)

Bhán

yóá

kûn.

1SG.PRF

maladie

attraper

‘Je suis tombé malade’ (litt. : ‘Une maladie m’a attrapé’).

(4)

Lìì

a

n

kûn.

saleté

3SG.PRF

1SG

attraper

‘Je suis devenu sale’ (lit. : ‘La saleté m’a attrapé’)

(5)

Bhán

tɔɔn

kûn.

1SG.PRF

montagne

attraper

‘J’ai escaladé une montagne’ (litt. : ‘J’ai attrapé une montagne’).

  • 1 « there is no natural divide between polysemy and its neighbor. Light, of color and of weight, may (...)

11Dans les exemples (1-5), le même verbe est utilisé, par contre ce n’est pas évident s’il s’agit de sens contextuels ou d’expressions idiomatiques. Selon Kilgarriff (1992; 2007), la question de la représentation des sens des mots dans un dictionnaire doit se baser sur sa fréquence et sur l’insuffisance de prévisibilité de ces sens. Ainsi, un sens mérite d’être représenté lorsqu'il est suffisamment fréquent et insuffisamment prévisible. Kilgarriff perçoit la polysémie comme “un carrefour”(crossroad) de l'homonymie (le sens le plus imprévisible du même mot), de l’analogie (sens du mot qui est prédit à partir des connaissances générales) et de la collocation (sens des mots qui se produit dans le voisinage d’un, ou de quelques autres mots). Il note que «il n’y a pas de division naturelle entre la polysémie et son voisin (E.A. : l’homonymie, l’analogie, collocation). Light, en parlant de couleur et de poids, peut être considéré comme homonyme ou polysémique, <…> light dans travel light, peut être considéré comme relevant de la polysémie ou de la collocation»1.

12Dans le dictionnaire goo, je distingue les sens contextuels des expressions idiomatiques. Voici un exemple d'un fragment d'une entrée du verbe kûn des exemples (1-5). Les sens contextuels sont numérotés, tandis que les collocations (les expressions idiomatiques) sont répertoriées après des exemples illustrant des sens contextuels.

kûn v. 1 vt. attraper Bhán wii kûn. J’ai attrapé un animal. yóá kûn ‘attraper une maladie, kûn sóó ká ‘mordre’, lìì kûn ‘devenir sale 2 vt. grimper Á tɔɔn kûn. J’ai escaladé la montagne

1.3. Les lexèmes composés

13En goo, il existe des combinaisons de bases nominales et bases verbales (ex., zì-gô ‘commencer’ <espace autour-quitter>) et de nom avec un autre nom (zɔ́ɔ́-wɛ́ɛ́ ‘une seule abeille’<abeille os>). Je ferai référence à ces mots en tant que verbes complexes et noms complexes respectivement. Les deux ont fait l'objet d’études dans d'autres langues mandé (Erman 2005; Vydrin 2009; Vydrin 2011; Makeeva 2013; Khachaturyan 2017a; Nikitina 2019).

  • 2 Les critères de séparabilité sont formulés d’une façon préliminaire. On peut s’attendre à ce qu’à l (...)

14La question principale qui a émergé lors de la compilation du dictionnaire est de savoir s’ils doivent être considérés comme des lexèmes composés ou comme des combinaisons des deux lexèmes co-lexicalisés. Cette question théorique est directement liée à une question plus formelle, qui est cependant pertinente pour l'organisation d'un dictionnaire : comment écrire ces mots complexes, en deux mots, avec un trait d’union ou en seul mot ? L’analyse plus ou moins complète de ces lexèmes a été faite dans (Aplonova 2019). Il a été décidé d'écrire tous les verbes complexes dans le dictionnaire avec un trait d’union (bɛɛn-zᴧ̀ ‘écrire’). Les noms complexes sont écrits en un seul mot, si leur première partie ne peut pas fonctionner seule comme un mot autonome : (kɔlᴧ́nwɛ́ ‘doigt’) ou si la forme du deuxième composant se distingue du mot autonome correspondant : sɛ́ɛ́gbɔ́lɛ̂n ‛petit pot en argile’ (lᴧ́n ‘petit’ lɛ̂n). Dans le cas contraire, les noms complexes sont également écrits avec un trait d’union.2

2. Esquisse grammaticale

2.1. Informations générales

  • 3 « Seuls restent à part les Gʋ̀ʋ̀ au sud-ouest, censés utiliser un parler mixte dan-toura » (Bearth (...)

15Le goo est parlé dans 8 villages à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Le village le plus grand est Zagwe, où presque tous les habitants sont des locuteurs du goo. La majorité absolue des Goo sont bilingues avec le toura et le dan de l’est, deux langues voisines et génétiquement très proches ; de nombreux hommes adultes et certaines femmes parlent aussi le français. Auparavant, le goo était considéré comme une langue mixte combinant les traits du toura et du dan (Bearth 1971)3. En 2013, un travail permanent avec un assistant locuteur goo, Roger Goh Duané, a été initié par Valentin Vydrin. Les données lexicostatistiques (Vydrin 2013) ont confirmé le statut du goo en tant que langue indépendante.

2.2. Aperçu du système phonologique

16Une description préliminaire de la phonologie et de la phonétique de goo a été faite par Valentin Vydrin. Dans mon étude, je ne me suis pas spécialement concentrée sur la phonologie et la phonétique. Mes données goo sont presque toujours accompagnées des enregistrements audio, mais toutes les prononciations appartiennent à mon assistant principal, Roger Goo, qui avait une voix assez basse. Il faut avouer également que les enregistrements ne sont pas toujours de bonne qualité. Il n'est pas donc exclu que lorsque davantage des données seront disponibles, certaines conclusions concernant la phonologie goo ou l'identification des phonèmes dans quelques lexèmes seront à revoir. Dans le dictionnaire, les mots dont la composition phonétique n’est pas établie avec certitude, sont accompagnés d'un point d’interrogation.

17La version actuelle du système vocalique est présentée dans le Tableau 1.

Tableau 1. Voyelles

Non-nasales

Nasales

ŋ

i

u

ɩ

ʋ

e

ɤ

o

(ɤ̃)

ɛ

ʌ

ɔ

ɛ̃

ʌ̃

ɔ̃

a

18La nature phonétique d’opposition entre les voyelles mi-fermées (/ɩ / et /ʋ/) et fermées (/i/ et /u/) n’est pas tout à fait claire (cf. des paires quasi-minimales : péê ‘faire mal’ vs. pɩ̀ɩ̀ ‘vomir’ vs fii ‘odeur’, fùù ‘éponge’ vs. fʋ́ʋ́ ‘peau’ vs púú ‘blanc’). Il est fort probable que ces paires des voyelles se diffèrent par l'indice de l'avancement/rétraction de la racine de langue (±ATR), mais cette hypothèse est à vérifier. Le phonème /ʌ/ est rare, mais il est bien identifiable en comparaison avec /ɤ/ (cf. zʌ̀ ‘tuer’ vs. zɤ́ ‘ici’). Pourtant, si ces voyelles postérieures sont nasalisées, il est beaucoup plus difficile de les différencier.

19/ŋ/ désigne une voyelle d’aperture zéro, qui est considérée comme une voyelle sur des motifs combinatoires, elle n’est jamais utilisée en position initiale du mot.

20Les consonnes sont présentées dans le Tableau 2.

Tableau 2. Consonnes

Labiale

Dentale

Palatale

Velaire

Velaire labializée

Labiovelaire

Occlusif

p

t

k

kw

kp

b

d

g

gw

gb

Fricatif

f

s

v

z

Implosif, Sonant

ɓ (m)

ɗ (n)

y (ɲ)

w

21Les consonnes implosives [ɓ], [ɗ] et le sonant [y] apparaissent seulement devant une voyelle non-nasale, tandis que [m], [n] et [ɲ] apparaissent seulement devant une voyelle nasale (cf. bhí [ɓi̋] ‘ici’ vs bhín [mĩ̋] ‘boire’, laà [làȁ] ‘mère’ vs lᴧ́n [nʌ̃̋] ‘enfant’, yán [ɲã̋] ‘œil’ vs yââ [yáá] ‘mauvais’).

22Comme toutes les langues mandé sud, le goo est une langue tonale. Il a quatre tons  : extra-haut, haut, bas, extra-bas. Chaque lexème possède son ton lexical qui peut être remplacé par un ton grammatical. Les tons grammaticaux sont très nombreux dans la morphologie verbale (cf. 2.4). Certains lexèmes subissent l’abaissement du ton de leur syllabe finale sous l’effet du sandhi final (ce phénomène existe aussi en toura).

2.3. Orthographe

23Dans ce travail, j'utilise une orthographe goo, initialement conçue par Valentin Vydrin et Roger Goh Duané. L'orthographe suit principalement l’IPA (International Phonetic Alphabet), à quelques exceptions près :

  • le ɓ s'écrit bh,

  • le ɗ s'écrit l,

  • le j (une sonante palatale) s'écrit y.

  • la nasalization de voyelle est marquée par la lettre n.

Alphabet

a ʌ b bh d e ɛ g gb gw i ɩ j k kp kw l n ŋ o ɔ ɤ p s t u ʋ v w y z

24Les tons sont marqués comme suit (avec l'exemple de a)  : á pour le ton extra-haut, â pour le ton haut, a (absence de signe diacritique) pour le ton bas, à pour le ton extra-bas. À cet égard, le goo suit le modèle de l'orthographe toura, la langue la plus proche génétiquement et ayant une certaine tradition écrite.

2.4. Verbes, auxiliaires et pronoms personnels

25Pour des informations détaillées concernant la morphosyntaxe verbale, le lecteur peut consulter (Aplonova 2017), ce qui me permet de ne pas traiter de ce sujet ici. Les Tableaux 3-5 donnent un aperçu des pronoms personnels, des marques pronominales prédicatives et des constructions verbales.

Tableau 3. Pronoms sujet (Aplonova 2017: 5)

Série

SG

PL

1

2

3

1

2

3

Existentiel, EXI

e, ya

kó

ká

wò, wa

Immédiat, IMM

kô

kâ

wò

Impératif, IMP

Ø

kò (incl.)

koô (excl.)

kà

Subjonctif, SUBJ

kó

ká

wò

Conditionnel, COND

yà

kô

kâ

wà

Tableau 4. Marques pronominales prédicatives (Aplonova 2017: 6)

Série

SG

PL

1

2

3

1

2

3

Parfait, prf

bhán

bh

ya

kwá

ká

wa

Prospectif, pros

bhaân

bhiî

eê

koô

kaâ

woô

Imparfait négatif, ipfv.neg

bháán

bháá

yàâ

kwáá

káá

wàâ

Négatif, neg

kô

kâ

wò

  • 4 T1 et T2 indiquent les contours tonaux.

Tableau 5. Constructions verbales (Aplonova 2017: 11)4

Construction verbale

Affirmative

Négative

Habituel

exi — (O) — V\T1

ipfv.neg — (O) — V

Progressif

exi — (O) — V\T2-là

ipfv.neg — (O) — V\ T2-là

Passé immédiat

imm – gò – (O) – V\T2-

neg — ká gò – (O) – V\T1-

Aoriste

exi — (O) — V\T1-â

neg — ká — (O) — V

Parfait

prf — (O) — V

Résultatif

exi — V\T2-è ká 

ipfv.neg — (O) — V\T2-è ká 

Futur

exi — (O) — V\T2-à

ipfv.neg — (O) — V\T2-à

Prospectif

pros — (O) — V

Futur immédiat

imm – lò – (O) – V\T2-

neg — ká lò – (O) – V\T1-

Subjonctif

subj — (O) — V

neg — gô — (O) — V

Impératif/Prohibitif

imp — (O) — V

neg — gô — (O) — V\T2-à

Continuatif

exi tûan — (O) — V\T2-

ipfv.neg tûan — (O) — V\T2-inf2 kûû

Présomptif

prf gùn — (O) — V lûn

Ultérieur

exi gún/gúán — (O) — V\T2-à

2.5. Noms

26Les noms se répartissent en deux types : aliénables et inaliénables. Dans une construction possessive, un possédé aliénable est précédé par la postposition bhà  : Tîâ bhà kwíî ‘une maison de Tia’. Les noms inaliénables sont juxtaposés à leurs possesseurs : Tîâ laà ‘mère de Tia’. Certain noms particulièrement fréquents (i.e. kwíî ‘maison’, bhɛ̂ɛ̂ ‘personne, être humain’), en fonction de tête d'une construction possessive inaliénable, changent leurs tons grammaticaux en ton extra-bas : gbàâlᴧ́n kwìì ‘case sacrée’ (litt : maison des esprits), bʋ̂ʋ̂kɛ̂ɛ̂bhɛ̀ɛ̀n <médicament-faire-personne> ‘guérisseur’. La classe des noms inaliénables inclut la plupart des termes de parenté et des noms de parties du corps, ce qui est généralement le cas dans des langues ayant ce contraste (Nichols 1992). Outre bhà, il existe un marqueur possessif locatif gɔ̀n qui marque le possesseur s’il est exprimé par un nom locatif.

(6)

Á

lôâ

gɔ̀n

beî.

1SG.EXI

aller :INF1

1SG

POSS.LOC

champ.LOC

‘Je suis parti à mon champ’.

27Il y a deux clitiques qui expriment le pluriel  : =bò qui peut être utilisé avec n'importe quel nom, et =lùn qui apparaît avec des noms désignant des êtres humains. Certains noms peuvent être marqués par l'un ou l'autre sans aucune différence de sens : lᴧ̂n=bò ou lᴧ̂n=lùn ‘pères’. Je traite ces marques du pluriel comme des clitiques, car s'il y a un adjectif qui modifie un nom au pluriel, le marqueur du pluriel peut être placé soit après le nom, soit après l'adjectif, soit après les deux mots (7). Dans une construction coordinative, le marqueur du pluriel ne marque que le dernier nom (8).

(7a) lᴧ́n=bò kpɔɔyè
(7b) lᴧ́n kpɔɔyè=bò
(7c) lᴧ́n=bò kpɔɔè=bò
‘les enfants bien éduqués’

(8)

À

dɩ́ɩ́

à

lóò

wâà

3SG

frère\sœur.ainé.e

3SG

frère\sœur.cadet.e

et :3SG

laá=lùn

wa

lùn.

mère=PL2

3PL.PRF

venir

‘Sa petite sœur, sa grande sœur et ses mères sont venues’.

28Certains noms ont des formes redoublées avec un sens de pluriel d’abondance  : bɤɤ 'mensonge' → bɤɤbɤɤ 'beaucoup de mensonges’. Le plus souvent, les noms n'ont pas de marques du pluriel s'ils sont modifiés par un numéral, sauf s'ils sont définis.

29Il existe beaucoup de noms composés  : yí-tà-gbɔ̀ <eau-sur-pot> ‘pot en argile’, kɩɩ̀-daa-bhɛ̀ɛ̀n <fusil-mettre-personne\IZF> ‘chasseur’ etc.

2.6. Pronoms non-sujet

30Outre les pronoms sujets, il existe deux autres séries de pronoms personnels  : pronoms non-sujets et pronoms possessifs. Les pronoms non-sujets apparaissent dans toutes les positions syntaxiques autres que le sujet. Si un possesseur d'un nom aliénable est pronominalisé, un pronom possessif est utilisé : bhâan kwíî ‘ma maison’, alors que si un possesseur d'un nom inaliénable est pronominalisé, un pronom non-sujet est utilisé : n̂ gɛɛn ‘ma jambe’. Les pronoms non-sujet et les pronoms possessifs sont présentés dans le Tableau 6.

31Les pronoms indéfinis proviennent des noms génériques ‘personne’ et ‘chose’ : pɔ̂ɔ̂n, wún ‘chose’ + kɤ̂ ‘certain’ → pɤ̂ŋ̂gɤ̂, wúŋ̂gɤ̂ ‘quelque chose’, bhɛ̂ɛ̂ ‘personne’ + kɤ̂ ‘certain’ → bhɤ̂ŋ̂gɤ̂ ‘quelqu’un’.

Tableau 6. Pronoms non-sujet et pronoms possessifs

Série

SG

PL

1

2

3

1

2

3

Non-sujette

kô

kâ

ààn

Possessive

bhâan

îbhà

àbha

kô

káà

àŋbha

2.7. Adjectifs

32Morphologiquement, les adjectifs en goo diffèrent des noms par leur capacité à être redoublés. Dans la position prédicative, ils se distinguent des verbes par l'absence de changement du contour tonal. Syntaxiquement, les adjectifs démontrent un comportement mixte : ils peuvent, comme les noms, apparaître avec la postposition (9b) ou, comme les verbes, sans postposition (10b).

(9a)

Tíá

kɤ́

kɩɩ̀daabhɛ̀ɛ̀n

ká.

Tia

COP

chasseur

avec

‘Tia est chasseur’.

(9b)

Tíá

kɤ́

zìì

ká.

Tia

COP

vieux

avec

‘Tia est vieux’.

(10a)

Tíá

kɤ̂

Zágwɛ́.

Tia

IPFV

aller

Zagwe

‘Tia va à Zagwe’.

(10b)

Tíá

kɤ́

gbɩ̂ɩ̀.

Tia

COP

fort

‘Tia est fort’.

33Par contre, la fonction syntaxique prototypique des adjectifs est celle d'un modificateur dans un groupe nominal (11).

(11)

Á

yán

bhɛ̂ɛ̂

zìì/gbɩ̂ɩ̀

bhà.

1SG.EXI

œuil

remplir

personne

vieux/fort

sur

‘J’ai vu un homme vieux/fort’.

34En ce qui concerne la formation des adjectifs, ils peuvent être divisés en adjectifs non-dérivés et adjectifs dérivés. La majorité des adjectifs non-dérivés comportent un seul pied et peuvent être redoublés. Il existe également des adjectifs redoublés non-motivés, ex. gblɤ̂gblɤ̂ ‘très grand’ (*gblɤ̂). D'autre part, les adjectifs peuvent être dérivés de noms et de verbes par le suffixe -(y)è : fàân ‘embonpoint’ → fàânyè ‘costaud’, súô ‘avoir peur’ → súóyè ‘effrayant’. Cependant, il existe des adjectifs avec suffixe ‑(y)è qui n'ont ni verbe, ni nom correspondant  : sɔ́nyè ‘dense’ (*sɔ́n), fɔɔyè ‘gonflé’ (*fɔɔ) etc.

35La majorité des adjectifs ont des formes intensives dérivées selon les modèles suivants :

  1. Les adjectifs à ton lexical extra-haut ou haut sont redoublés avec un interfixe ‑- et un ton extra-bas sur le reduplicant droit : púú ‘blan’c→ púútàpùù. L’adjectif kpàá ‘grand’ représente une exception, car les tons de sa forme redoublée en -tà- sont non-standards : kpââtàkpàà.

  2. Les adjectifs à ton lexical (extra)-haut ou extra-bas sont redoublés avec un transfixe -k-…-k-. Le ton de la première composante est extra-haut, et de la deuxième, extra-bas : gbɩ́ɩ̀ ‛fort’ → gbɩ́kígbɩ̀kɩ̀ ; kpɛ́ìŋ̀ ‛amer’ → kpɛ́nkíŋ́kpɛ̀nkìŋ̀. Si la forme initiale d'un adjectif est déjà redoublée, la forme intensive n'est marquée que par le transfixe : fúúfùù ‛paresseux’ → fúkúfùkù.

  3. Quelques adjectifs à ton bas ou extra-bas sont redoublés avec un interfixe -- : wili ‘cassé’ → wìlìgíwili, zìì ‘vieux’ → zììgízìì.

  4. Quelques adjectifs dont la forme initiale contient le suffixe diminutif -lᴧ́n peuvent avoir ce suffixe redoublé : tûlᴧ́n ‘court’ — tûlᴧ́nlᴧ́n. Ce suffixe redoublé apparaît également dans une des formes intensives de l'adjectif sᴧ̀ ‘bon’, sᴧ̀lᴧ́nlᴧ́n.

  5. Les adjectifs avec suffixe -(y)è subissent un redoublement de la racine : kanyè ‛aigre’ → kankanyè ; zɔɔyè ‛mou’ → zɔɔzɔɔyè.

36Le sens intensif d'un adjectif peut également être exprimé par un adverbe expressif (cf. 2.10).

2.8. Déterminants

37En goo, les déterminants se subdivisent en plusieurs types : des démonstratifs (lɛ̂ ‘ceci’, yɛ̂ ‘cela’), des marques de focalisation (lè, bhɤ́), des quantificateurs ( ‘tout’, kɤ̂ ‘certain, aucun’), des mots interrogatifs (wᴧ̀sᴧ̀ ‘combien’, bhɛ̀n ‘qui’), des restricteurs lefɤlɤ ‘même’, degâ ‘soi’ et un déterminant réciproque kɤ́ ‘l'un l’autre’. Tous ces types occupent la même position syntaxique en suivant le nom, mais ils peuvent être utilisés indépendamment.

38Il s'agit d'une classe de mots très hétérogène, et chaque type sera examiné séparément.

39Les démonstratifs : lɛ̂ désigne un objet plus proche et visible pour le locuteur, tandis que yɛ̂ tend à être utilisé pour des objets plus distants et/ou invisibles. Pourtant, dans la majorité des cas, ces deux démonstratifs sont interchangeables.

(12)

gbâ

sákɤ̀

lɛ̂/yɛ̂

kâ!

1SG

donner

sac

ceci/cela

avec

‘Donne-moi ce sac-ci/ce sac-là’.

40L'un des rares cas où le remplacement d'un démonstratif par un autre est impossible est la condition irréelle (13). Dans ce cas, c’est le démonstratif distant qu'on doit utiliser.

(13)

gùn

gbɛɛn-lʌ́n

lɔ̂

lún

kɤ̂

3SG.NEG

NEG

PSM

couteau-DIM

acheter

venir

CNJ

yàâ

lɤ̀lɔ́n

yɛ̂

zʌ̂-à.

3SG.IPFV.NEG

panthère

cela

tuer-INF2

‘S’il n’avait pas acheté un couteau, il n’aurait pas tué cette panthère’.

41Les deux démonstratifs sont souvent utilisés comme marques de topicalisation.

(14)

Lᴧ́n

lɛ̂/yɛ̂

e

yââ

ká.

enfant

ceci/cela

3SG.EXI

mauvais

avec

‘Cet enfant, il est laid’.

42Apparemment, ces démonstratifs se sont grammaticalisés en conjonctions et yê, qui seront discutées en 2.14.

  • 5 le est une marque de focus contrastif, elle est souvent suivie par le démonstratif lɛ̂.

43En goo, il y a deux marques de focalisation : bhɤ́ (15) et lè (16)5.

(15)

Wii

bhɤ́

wo

gûân

à

bhɤà.

viande

FOC

3SG.EXI

etre.dans.le.passé :INF1

3SG

manger :INF2

‘Ils étaient en train de manger LA VIANDE’.

(16)

À

lè

lɛ̂

e

tɛ́ɛ́n

bhɤ́

3SG

FOC.CTR

ceci

3SG.EXI

rouge

avec

FOC

à

lè

lɛ̂

e

púú

ká.

3SG

FOC.CTR

this

3SG.EXI

blanc

avec

‘Celui-ci est rouge, celui-là est blanc’.

44Une marque de focalisation bhɤ́ avec un démonstratif proximal lɛ̂ peut être utilisée comme copule d’identification (17).

(17a)

lʌ̂n

bhée

lɛ̂.

1SG

père

FOC :3SG.EXI

ceci

‘Voici mon père’.

(17b)

Lùùtíí

lûnyè

bhée

lɛ̂.

chef.du.village

venir :GER

FOC :3SG.EXI

ceci

‘Le chef est venu ; le voici’.

45Les quantificateurs sont  : pɛ́í ‘tout, chaque’, ‘tous’, kɤ̂ ‘certains’, lᴧ́nkɤ̂ ‘un peu’. pɛ́í ‘tout, chaque’ a une forme redoublée pɛ́(í)pɛ́. Apparemment, le sémantisme de la forme redoublée est similaire à celui de pɛ́í non-redoublé.

46Certains quantificateurs ont également une fonction pronominale.

(18)

Bhán

lɔ̂.

1SG.PFV

tout

acheter

‘J’ai tout acheté’.

47Les déterminants interrogatifs sont wᴧ̀sɤ̀ ‘combien’ et bhɛ̀n ‘quel’. Il arrive qu’un groupe nominal avec le déterminant soit suivi par un pronom résomptif (19).

(19)

Kwíî

bhɛ̀n

î

kâ ?

maison

quel

3SG.SBJV

2SG

proprieté

avec

‘Quelle maison est la tienne ?’

48Le restricteur est un terme utilisé dans (Idiatov 2005), il désigne en toura une petite classe lexico-grammaticale fermée modifiant l’ensemble de la proposition. En goo, un seul restricteur a été trouvé jusqu'à présent : lefɤlɤ ‘même’.

(20)

Kwââ

wii

lefɤlɤ

bhɤɤ.

3SG.IPFV.NEG

viande

même

manger

‘Nous ne mangeons même pas la viande’.

49Le restricteur suit toujours un nom, par conséquent, j’ai décidé de le garder dans la classe des déterminants.

2.9. Numéraux

50En goo, le modèle quinaire apparaît dans les numéraux de 6 à 9 : dô ‘un’, pèèlᴧ̂ ‘deux’, yààkâ ‘trois’, yììsᴧ̂ ‘quatre’, sóólû ‘cinq’, sálâdô ‘six’ (cinq + un), sálâpèèlᴧ̂ ‘sept’ (cinq + deux), sáláàkâ ‘huit’ (cinq + trois), séèsᴧ̂ ‘neuf’ (cinq + quatre). Le reste du système est décimal. Le mot pour góò ~ gô ‘dix’ est probablement dérivé de góô ‘cola’. Les nombres de 11 à 19 ont la structure suivante  : <góòdô ‘dix’ (dix + un) + wɛ́ɛ́ ‛os '+ nombre d'unités> : góòdô wɛ́ɛ́ dô 'onze'. Pour les nombres de 20 à 99, ‘dix’ a une forme plus courte gô, et le nombre composé se forme selon le modèle suivant : <gô ‛dix + multiplicateur + wɛ́ɛ́ ‛os’ + nombre d’unités>, ex. gôpèèlʌ̂ wɛ́ɛ́ dô ‘vingt et un’. Les centaines ont la structure suivante : <kɛ̀ìŋ̂lì ‛centaine’ + kɔɔ ‘main’ + multiplicateur + waà pɔn ‛et chose' + nombre d’unités>, ex. : kɛ̀ìŋ̂lì wâà pɔn dô ‘cent et un’. Si le mot pour centaine apparaît comme multiplicand, il a la forme kɛ̀ìŋ̂ : kɛ̀ìŋ̂ pèèlʌ̂ ‘deux cents’. gbílídô ‘mille’ est dérivé de gbílí ‘panier’, car, autrefois, ce genre de panier était utilisé pour transporter les noix de cola, et il contenait mille colas. Les grands nombres sont utilisés très rarement, pour exprimer de grands nombres les locuteurs utilisent normalement des nombres français. Tous les numéraux apparaissent sous deux formes : une forme de comptage et une forme attributive. De plus, les numéraux peuvent apparaître en position prédicative : bháá sálâpèèlᴧ̂ ‘sept moutons’ ; wo sálâpèèlᴧ̂ ‘Ils sont sept’. Ils peuvent être utilisés en position oblique également en fonction adverbiale.

(21)

Bhán

bîê

yê

pèèlᴧ̂.

1SG.PRF

éléphant

voir

deux

‘J’ai vu un éléphant deux fois’.

51Le sens distributif est exprimé par le redoublement de la racine du numéral.

(22)

E

géè

bhúú

pèèlᴧ̂-pèèlᴧ̂

lûân

lᴧ́n

lᴧ̀n.

3SG.EXI

banane

fruit

deux-deux

donner.INF1

enfant

tout

PP

‘Il a donné une banane à chaque enfant’.

52Les nombres ordinaux sont dérivés des cardinaux en ajoutant le suffixe –lan : lee pèèlᴧ̂lan ‛deuxième jour’. Le numéral ‘premier’ a une forme irrégulière, yààlíééyè : lee yààlíééyè ‘le premier jour’.

2.10. Adverbes

53Du point de vue sémantique, les adverbes peuvent être divisés en adverbes déictiques, adverbes qualitatifs et adverbes expressifs.

54Le système d'adverbes déictiques de l'espace est centré sur le locuteur (speaker-centred). Il a beaucoup en commun avec le système toura (Bearth 1971). Les adverbes diffèrent selon l’emplacement (vertical / horizontal) et la proximité du locuteur.

Tableau 7. Les adverbes déictiques (première partie)

localisation verticale / localisation horizontale

proche

distant

le même niveau que locuteur

tîîzia

tîîlɛ̂

plus haut que locuteur

lâńzia

lââlɛ̂

plus bas que locuteur

wîŋ́zia

wîîlɛ̂

55Le dernier élément des adverbes proximaux est dérivé de zíaa ‘derrière’. Dans les adverbes distants, l'élément lɛ̂ change son ton en extra-haut à la fin de la phrase. Probablement, il provient du déterminant lɛ̂ (cf. 2.8).

56Il existe trois autres adverbes spatiaux qui diffèrent aussi par la proximité du locuteur, mais il y a un autre paramètre, qui ne peut pas être expliqué pour le moment, en raison du manque des données. Ce paramètre n'est pas parmi ceux les plus fréquents typologiquement, comme la visibilité / non-visibilité d'un objet ou l'action dynamique / statique (Weissenborn & Klein 1982). En toura, les adverbes correspondants diffèrent par la limitation d'espace (zone limitée /zone illimitée). En goo, contrairement au toura, il n'y a pas de seconde paire d’adverbes.

Tableau 8a. Les adverbes déictiques en toura (Bearth 1971: 196)

distance/zone

proche

distant

illimitée

zé

ɓí

limitée

ɓɛ́

tɛ́

Tableau 8b. Les adverbes déictiques en goo (deuxième partie)

???

proche

distant

zɤ̂

??

bhí

bhɤ́

57Les adverbes qualitatifs peuvent être formellement divisés en trois groupes : non-dérivés (bòô 'souvent'), adverbes avec suffixe -lɤ̂ (sɛ́nlɤ̂ 'doucement'), adverbes avec suffixe -wò (dɛ̂ɛ̂wò 'nouvellement'). Les adverbes à suffixe -lɤ̂ peuvent être dérivés de noms ou d’adjectifs : tɤ́ŋ́ ‘temps’ → tɤŋlɤ ‘aujourd’hui', wɔ́ɔ́nwɔ̀ɔ̀n ‘très lent’ → wɔ̀ɔ̀nlɤ̀ ‘nonchalamment, lentement’, mais dans la majorité des cas, ils n'ont pas d'adjectifs ou de noms correspondants dont ils pourraient être dérivés. Le ton du suffixe varie (-lɤ̂ ~ lɤ́ ~ lɤ̀), les règles de modifications tonales ne sont pas toujours claires. Les adverbes non-dérivés et les adverbes avec suffixe -lɤ̂ ont des formes redoublées : 'encore' → zízî, sɛ́nlɤ̂ ‘doucement’ → sɛ́nsɛ́nlɤ̂. Les formes redoublées expriment le sens d’intensité. Les adverbes en -wò sont peu nombreux, ils sont dérivés d'adjectifs : dɛ̂ɛ̂ 'nouveau' → dɛ̂ɛ̂wò 'nouvellement', dɩɩ 'vrai' → dɩɩwô 'vraiment'. Il existe un modèle de dérivation similaire en toura, en dan de l’est et en mano (Khachaturyan 2017b; Idiatov & Aplonova 2017; Vydrin 2017). Dans (Vydrin 2017), il a été suggéré que ce suffixe était le résultat d'une grammaticalisation du verbe explitif , un substitut du verbe lexical dans une construction à focalisation verbale.

58Les adverbes expressifs sont des intensificateurs des adjectifs (23) ou verbes (24). Ils sont très sélectifs, le plus souvent, un adverbe expressif ne se conjugue qu'avec un seul lexème verbal ou adjectival. Par exemple, klélè (23) ne se conjugue qu'avec tɩ́tɩ́ ‘petit’, et gbulúlɤ̂ (24) seulement avec dâlá ’s’arrêter’.

(23)

Lᴧ́n

tɩ́tɩ́

klélè

àâ

sᴧ̀à.

enfant

petit

très

3SG.NEG

bon :avec

‘Un enfant trop petit, c’est pas bon’.

(24)

Káà

a

dâlá

gbulúlɤ̂.

voiture

3SG.PRF

s'arrêter

brusquement

‘La voiture s'est arrêtée brusquement’.

59La majorité des adverbes expressifs ont des formes redoublées  : gbàngbàn ‘très rouge’. Les formes redoublées peuvent éventuellement s’adjoindre un suffixe adverbial -lɤ̀ : klɤ̂ŋ̂klɤ̂ŋ̂lɤ̀ ‘très sec’.

2.11. Particules

60En goo, il n’y a que deux particules : une marque de question totale (25) et une particule modale qui exprime l'assurance (26). Elles apparaissent dans la position finale de proposition.

(25)

Í

yân

pââ

Tîâ

bhà

è?

2SG.EXI

œil

remplir :INF1

Tia

sur

Q

‘As-tu vu Tia ?’

(26)

à

zᴧ̂

ò.

3SG.NEG

NEG

3SG

tuer

sûr

‘Il ne l'a pas tué, c’est sûr’.

2.12. Postpositions

61Les postpositions peuvent être subdivisées en deux groupes : postpositions fonctionnelles et postposition locatives. Les postpositions fonctionnelles déterminent le rôle syntaxique d'un groupe nominal dépendant sans indication de localisation spatiale. Certaines postpositions locatives marquent l’argument oblique de certains verbes  : non seulement elles localisent le groupe nominal, mais elles sont également capables d’introduire l’argument d’un verbe.

62Les postpositions fonctionnelles en goo sont ká ~ kâ ‘avec’ et gɔ̀n ‘à’. La postposition ká ~ kâ est polysémique. Elle peut exprimer les sens comitatif, instrumental et temporel. De plus, ká ~ kâ a plusieurs fonctions grammaticales. Elle accompagne le participe dans la construction résultative, certains adjectifs dans leur fonction prédicative et les noms dans certains types de propositions non-verbales. La postposition gɔ̀n marque le destinataire, le complément d’agent, le possesseur dans un groupe nominal en position oblique.

63Les postpositions locatives, qui ont également des fonctions grammaticales, sont lʌ̀n ‘à’, bhà ‘sur’ et píé ‘près de’. La postposition lᴧ̀n introduit l'adressé du verbe pɤ̀ ‘dire’. En ce qui concerne son sens locatif, elle localise des objets sous le ciel et tout ce qui peut tomber du ciel. Postposition bhà exprime le sens superessif et locatif général. De plus, il marque un paramètre de comparaison. Probablement, elle a la même origine que le marqueur possessif bhà (cf. 2.5), étant donné que la transition de l'adpositon à un marqueur possessif est un moyen courant de grammaticalisation (Kastenholz 1997; Tröbs 1998). La postposition píé est utilisée dans la proposition locative non-verbale exprimant le désir. Elle désigne également la localisation à proximité d'un objet.

64Les postpositions purement locatives sont ‘dans’, gɤ́ɤ́ ‘à l’intérieur’, ‘sur (superessif)’, líé ‘près’,‘autour’, zíà ‘derrière’, ziŋgí ‘au milieu’, wɛɛ̂ ‘sous’, kɛ̀ɛ̀ ‘derrière’ et tɛɛ ‘sur (allatif)’. La postposition ‘autour’ peut être redoublée pour exprimer la pluralité de son groupe nominal dépendant (27).

(27)

Kpáà

a

bhɔ̂

kwíî

zìzì.

herbe

3SG.PRF

apparaitre

maison

autour.INT

‘L’herbe pousse autour des maisons’.

65Certaines postpositions ont des noms correspondants : ‘dans’ — ‘l'intérieur’, ‘autour’ — ziì ‘espace autour’, tɛɛ ‘sur (allatif)’ — tɛɛ ‘dos’. De plus, probablement, zíà ‘derrière’ est le résultat d’une fusion du nom ‘fesses’ avec une autre postposition (ou bhà).

66Les groupes postpositionnels peuvent être nominalisés (28).

(28)

Kpàà

lúún

lɔ̀ɔ̀

kɤ́

kɛɛ.

se.coucher\T2

filet.de.pêche

dans

amour

IPFV

1SG

faire

‘J’aime être allongé dans le hamac’.

67Parfois, les postpositions ká ~ kâ, bhà, tà, gí ~ gî peuvent être fusionnées avec leurs dépendants (29-31). En dan de l’est un phénomène similaire est analysé comme une inflexion des cas (Vydrin 2011).

(29a)

Diì

kɤ́

kpâá

bhʋʋà.

vache

COP

grand :avec

chèvre :sur

(29b)

Diì kɤ́ kpaâ ká bhʋʋ bhà.

‘La vache est plus grande que la chèvre’.

(30а)

E

kweŋ

à

tɛ̀ɛ̀.

3SG.EXI

bagage

prendre

3SG

dos :PP

(30b)

E kweŋ sî à tɛ̀ɛ̀ tà.

‘Il transporte le bagage sur le dos’.

(31а)

Yáá

kɤ́

sɛ́í.

igname

COP

terre :sur

(31b)

Yáá kɤ́ sɛ́ɛ́ gí.

‘L’igname est sur la terre’.

2.14. Conjonctions

68Il existe deux principaux types de conjonctions : nominales, qui sont utilisées dans le groupe nominal, et les conjonctions verbales, qui sont des connecteurs interpropositionnels. Une telle différenciation est particulièrement répandue dans les langues africaines (Welmers 1973). Dans le domaine des conjonctions nominales, les langues peuvent être divisées en AND langues et WITH langues (Stassen 2000). Les AND langues utilisent des conjonctions différentes pour la coordination nominale et les phrases comitatives, tandis que les WITH langues utilisent les mêmes conjonctions dans les deux cas. Selon la typologie de Stassen, goo appartient aux AND langues : la coordination des groupes nominaux est exprimée par wâà (32), tandis que la construction comitative est formée avec une postposition(33).

(32)

à

dɩ́ɩ́

wâà

lóò

3SG

frère\sœur.ainé.e

avec :3SG

frère\sœur.cadet.e

‘son frère aîné\sa sœur aînée et son frère cadet\sa sœur cadette’

(33)

ló-là

à

ká.

2PL.EXI

aller-PROG

3SG

avec

‘Tu es en train de partir avec lui’.

69A part wâà, il y a une autre conjonction de coordination ôô ... ôô qui relie des propositions nominales à dénombrement ouvert, et une conjonction distributive óó.

70La manière la plus courante d’exprimer la disjonction est une conjonction tààn ‘ou’. Il existe aussi une conjonction complexe ɛ̀ɛ̀ zí ‘ou alors’, mais elle est plus souvent utilisée comme un connecteur discursif.

71En goo, la majorité des sens des connecteurs interpropositionnels peuvent être exprimés par une conjonction polysémique kɤ̂ qui peut introduire une proposition désignant une séquence d'actions, un but, une action simultanée. De plus, elle marque une phrase optative. Il existe des conjonctions líkɤ̂ ‘si’ et sánlin ... kɤ̂ ‘avant’ qui sont dérivées de kɤ̂. Afin d'exprimer une séquence d'actions, au-delà de kɤ̂, une conjonction bhɤ́ peut être utilisée. Sinon, ce sens peut être exprimé par la juxtaposition des propositions (34).

(34)

Ya

bha

bhilin

gí-wô-â

3SG.EXI :3SG

POSS

riz

désherber-INF1

e

kpaâ

e

yî-lᴧ́nkɤ̂-zᴧ̂â.

3SG.EXI

se.coucher

3SG.EXI

dormir-un.peu-tuer :INF1

‘Il a nettoyé son champ de riz, (puis) il a dormi un peu’.

72Pour exprimer une cause, il existe deux conjonctions complexes  : wùn gí (← affaire ou tête + PP) et pɔ̂ɔ̂n kɛɛ (<- chose \ T + PP).

Liste des abréviations

CNJ — conjonction

COP – copule

DIST – conjonction distributive

EXI — pronom de la série existentielle

EXCL —pronom exclusif impératif

GER – clitique de gérondif

FOC – particule de focalisation

INT —forme intensive des adverbes et adjectifs

INCL — pronom inclusif impératif

INF — suffixe d’infinitif

IPFV.NEG — MPP négatif imperfectif

NEG — MPP négatif

PM —marqueur prédicatif

POSS — marque possessive

POSS.LOC – marque possessive locative

PP — postposition

PRF — MPP perfectif

PROG — suffixe de progressif

Q — particule interrogative

\T1 — contour tonal-1

\T2 — contour tonal-2

Dictionnaire goo-français

A a

73pers. le ; la ; son, sa (pronom non-sujet de la 3ème pers. sg.)

74pers. je (pronom subjectif 1ère pers. sg. de la série existentielle)

75pers. je (pronom subjectif 1ère pers. sg. de la série subjonctive)

76-á mrph. suffixe de l'infinitif-1 (marque le verbe dans la construction résultative ou après le verbe bò 'terminer')

77pers. je (pronom subjectif 1ère pers. sg. de la série immédiate)

78pers. je (pronom subjectif 1ère pers. sg. de la série conditionelle)

79áá intj. ah ! Áá bhá lun zɤ́ zí è ? Ah, tu es arrivé ici encore une fois ?

80áâ pers. je le, je la

81ààn pers. les (pronom non-sujet de la 3ème pers. pl.)

82àbha pers. son, sa (pronom possessif de la 3ème pers. sg.)

83àŋ̀bha pers. leur (pronom possessif de la 3ème pers. pl.)

B b

84bà intj. fiou (le son imitant séparation brusque) Bà, súó a daa pɔ̂ɔ̂n=bò yɛ̂ tó gî. Fiou, tous les génies se sont effrayés (ils se sont échappés)

85bá n. sac (qu'on prend pour aller au champ) N̂ bàá à gwéà sî bá gí. a) Mon père a pris le manioc du sac. b) Mon père a pris le sac avec le manioc

86bàá n. 1 père (idiom.) bàá kpâè grand-père Syn. lʌ́n 2 grand-père

87bákɤ̀ n. bac (examen) Bhari àâ píé kɤ̂ è kɛ̂ɛ̂ búɛ́ì kâ pɔ̂ɔ̂n kɛɛ è bákɤ̀ pâsɩ̀ kɤ̂ à bhɤ́ e yɛ̂. Marie n’a aucune envie de devenir une domestique, c’est pourquoi elle veut passer le bac

88bàn HAB, FUT bân v. 1 vi. pleuvoir ; tomber (de pluie). 2 vt. verser (pour remplir) Yí bân vɛ́lɛ́ gî ! Mets l'eau dans le verre !

89baŋ̂ n. machette Á bhálá kɛɛ baŋ̂ wâà pɔ́ɔ̂ ká. Je travaille avec une houe et une machette

90bà-zᴧ̀ v. circoncire

91beî n.loc. au champs Í walá laba líé kɤ̂ í ló beî. Tu te lèves tôt le matin pour aller au champ

92beî-lèè → beî n.loc. au champ

93bɛ́ɛ́ adj. 1 beaucoup Á yán pââ bhà gɛɛn bɛ́ɛ́ ká. Je l’ai vu plusieurs fois Faa bɛ́ɛ́ kɤ́ zîâ líé. Il y a beaucoup de boue sur la route. 2 nombreux Bhɛ̂ɛ̀ kɤ́ bɛ́ɛ́ ká. Les gens sont nombreux N̂ ká káfé gó bɛ́ɛ́ ká kwɛɛa. Je n'ai pas récolté beaucoup de café cette année Syn. kapa

94bɛ́ɛ̂ n. neveu (fils de la sœur) Bhaan bɛ́ɛ̂ kwee à kɛ̂ɛ̂ yààkâ. Mon neveu a trois ans

95bɛɛn → bɛɛn-yaa, bɛɛn-zᴧ̀ n. écriture Deebóbhɛ̀ɛ̀n a pɔ̂ɔ̂n bɛɛn-yaa yɛ́ɛ́n gî. Le devin a écrit quelque chose sur le sable

96bɛɛn-zᴧ̀ v. vt. écrire

97bɛ́ɛ́tàbɛ̀ɛ̀ → Int. de bɛ́ɛ́ ; bɛ́ɛ́ adj. en très grand nombre

98bɛ̀ì n. piment Lôòlᴧ́n a bɛ̀ì wɛnŋ à lóòlᴧ́n yaan bhà. La jeune fille a jeté du piment dans les yeux de son petit frère (idiom.) bɛi púú gros piment blanc (idiom.) bɛi tiilᴧn petit piment (idiom.) sɛ́í bɛ̀ì type de piment pour fabriquer le jus de piment (yánbhánkú)

99bɛ̀î n. initiation Kó bɛ̀î kɛ̂à kwiaa. On va faire la fête d'initiation cette année

100bìà n. fouet à chasse-mouches (pour danser) Lûn bhâan táán kɛ̀ɛ̀ à ká bìà ká. Viens avec mon fouet à mouche

101bîê n. éléphant Bîê kwîî kɤ́ gbláágblàà ká. La peau d'éléphant est dure. (idiom.) yía bîê hippopotame

102bíɛ̂ n. nuit bíɛ̂ ziŋgî au milieu de la nuit

103bíɛ̂gí n. nuit Bhaan lê kɤ́ lûân gbúnŋ́ gí bíɛ̂gí. Ma femme est venue à la maison la nuit Bíɛ̂gí kɤ́ tûlᴧ́n ká. Les nuits sont courtes

104bíɛì n. cochon Kuyalʌ́n a bíɛì bhúlú plaa kɤ́ ya à bhɤ̀ɤ̀. Le vieux a grillé le foie de cochon pour le manger

105bìì n. poudre

106bín n. fleur Yílí lɛ̂, bín fii kɤ́ sᴧa. L'odeur des fleurs de cet arbre est agréable

107bín n. 1 ombre Kâ bín=bò kɤ́ dɔ́ndɔ́n ká Vos ombres sont longues (il est 17 heure). 2 image Tîâ aa laâ bín yaa kwíî kùlù bhà. Tia a mis une image (photo) de sa mère sur le mur À bín tó à bha lᴧ́n lɛ̂ kâ. Il ressemble à son père

108biŋ n. bouche Ya bô pɔ̂ɔ̂n bhɤâ, ya sɔ̂ gîê à biŋ bhà. Il a fini de manger, il s’est essuyé la bouche (idiom.) biŋ yí salive (idiom.) Bhá biŋsùlù dɔ̀. Faire une bouche pointue, arrondir les lèvres (ça se fait quand on est fâché)

109blà → blà-sí n. course gee blà course de masques Lûn blà kâ. Viens en courant

110blàn-kpɔ̂ v. vt. cacher (de bhà) Lâ gbɛì kɤ́ súúlʌ́n blànkpɔ̂. Les nuages cachent les étoiles (la lune)

111blànkpɔ́lê n. cache-cache

112blà-sî v. 1 courrir Blàsí kîí waa váánlɤ̂. Cours pour arriver vite. 2 rouler fort Gɔɔ kɤ́ blàsî kpiŋtà. Le camion roule vite sur la route

113blᴧ́ŋ́( ?) n. porc-épic, Athérure africain ; hérisson

114blɛ́ adj. déchiré sɔ̂ blɛ́ vêtements déchirés

115blì HAB, FUT bli v. vi. sauter Bhán bli yí tà. J'ai sauté par-dessus une flaque d'eau (idiom.) Bha bli lìànŋ̀zᴧ̀. Tu as menti (litt. : Tu a parlé une parole qui fait sauter)

116blí n. 1 fruit È ká yílí lɛ̂ blí kɤ̂ lɔ́. Il n’a acheté aucun fruit de cet arbre. 2 classificateur (indique un objet rond) (idiom.) wúnblí tête (idiom.) bànŋ̀lèblí papaye

117blɤ̀blɤ̀ adv. très (adverbe expressif de tîî 'noir') Tínŋ̂ kɤ́ tîî blɤ̀blɤ̀ (ká). Le charbon est très noir

118=bò mrph. marque du pluriel

119bòô adv. souvent Á lɔ́nlɔ́n lɔ̂ bòô. J’achète du lait souvent Syn. zîàn

120bɔ̀ v. HAB, FUT bɔ̂ 1.1 vt. tresser (cheveux) Î lóòlôò àa dɔ̂n wûn bɔâ. Ta petite sœur ne sait pas tresser les cheveux. 1.1 vi. être tressé à wûn a bɔ sa tête est tressée 2.1 vt. labourer Kó lôà laá bha bhili bɔí tili. Nous allons labourer le champs de riz de ma maman demain. 2.2 vi. être labouré. 3 vi. passer Bhán bɔ̂ â gɛ́ɛ̂n. Je suis passé devant lui Syn. gíé. 4 vt. produire un son Á táá sílà kɤ̂ á táán bɔ̂là. Je marche en chantant

121bɔ̀ŋ̀ n. estomac Diì bɔ̀nŋ̀ kɤ́ gbɛ́ɛ́ kà. L'estomac de bœuf est grand (idiom.) Î bɔ̀nŋ̀ kɤ́ gbɛ́ɛ́ kà. Tu as l'habitude de manger trop

122bɔɔ̂ n. grenouille

123bɔ̂ɔ́ n. beau-frère N̂ bɔ̂ɔ́ kɤ́ lûàn yáânlân. Mon beau-frère viendra le soir

124bɤɤ n. mensonge Bɤɤ pɤè kɤ́ yɛ́ɛ̂yè ká. C’est honteux de mentir

125bulu n. nombril Lᴧ́n púúlᴧ́n bulu a pɤ̀ɤ̀. Le nombril du bébé est tombé

126bûlû n. pain N̂ laa kɤ́ bûlû kɛɛ, yàâ lɔ́ lóó( ?) gî. Ma mère fait le pain, elle ne l’achète pas au marché

127bulu-wɛ́ɛ́ → bulu n. nombril

128bûn n. tombe, tombeau Wo gâbhɛ̀ɛ̀ kpaa ben gí. On enterre le mort dans un tombe (idiom.) X bûn kpɔ̂ ensevelir X

129buo n. poussière Pɛ̀î kɤ́ buo lûnlà kô tà. Le vent souffle la poussière sur nous (idiom.) bùòbìì poussière dans l'air (idiom.) I buo wɛŋlà kô yáàn. Tu es en train de nous tromper

130buɔ̀ n. jachère (un champ laissé temporairement reposer) Gwîà kɤ́ buɔ̀ gí. Il y a des maniocs dans la jachère

131bútèli n. bouteille

132buu n. champ (d'une culture) gwîà buu champ de manioc

133bùù n. 1 saison sèche Yáán kɤ́ yua kpâá bùù gí. en saison sèche le soleil brûle fort 2 harrmattan, froid

134búû v. HAB buu FUT búú 1.1 vi. pourrir Zoogèè a búû. La carcasse de la gazelle est pourrie. 1.2 vt. laisser pourrir. Bhán pɔ̂ɔ̂n bhɤ̀ɤ̀ búû J'ai laissé la nourriture pourrir

135bʋ̂ʋ̂kɛ̂ɛ̂bhɛ̀ɛ̀n( ?) n. guérisseur Syn. yílíkwɛ́kɛ̂ɛ̂bhɛ̀ɛ̀n

136bʋ̀( ?) HAB, FUT bʋ̂ v. vi. finir Bhán bʋ̂ bhâan bhálá ká váánlɤ́. J’ai fini mon travail vite Yóá a bʋ̀. Ma maladie est finie

137bʋ̂ʋ̂( ?) n. 1 brousse (hors village) Syn. kwei. 2 médicament, remède Wo bʋ̂ʋ̂ kɛɛ bhúkɛ́ kɤɤ ká. On fait le médicament avec les racines d'acajou

Bh bh

138bha pp. marque possessive

139bhà → bha pp. 1 sur (une surface plate, horizontale ou verticale). 2 à (valeur locative-temporelle générale) E gââ gli bhà. Il est mort à la guerre

140bhá pm. tu (marque prédicative du parfait de la 2ème pers. sg.)

141bhâ v. vt. prendre (qqch gɔ̀n) Á bhá gbɛɛlᴧ́n gɔ̀n Je prends (toujours) le couteau Bhán bhâ lᴧ́n gɔ̀n. J'ai pris l'enfant dans mes bras Syn. sî

142bhaa n. tambour (idiom.) bhaa zᴧ̀ jouer au tambour

143bháá pm. tu (marque prédicative négative de la 2 pers. sg. de la série imperfective)

144bháá n. mouton (idiom.) bháá lêê brebis

145bhààbhààyè → Int. de bhààyè adj. complètement bon à rien

146bhaan pron. mon (pronom possessif de 1ère pers. sg.)

147bhaan n. oiseau Bhaan kɤ́ bhɔ̂ là bhilin boà. Les oiseaux détruisent le riz

148bhaân pron. je (marque prédicative de la 1ère pers. sg. de la série prospective)

149bhààn v. HAB, FUT bhaan 1.1 vt. frapper Bhɤ́ɤ́ kɤ́ lê bhaan. Beu frappe sa femme. 1.2 vi. se battre Waa an kɤ́ bhààn loo wun gi. Ils se sont battus à cause d'une femme Syn. gɔŋgɔ̂n. 2 vt. battre (le riz) Bhán bhilin bhààn. J'ai battu le riz 3 vt. battre les ailes Bhaan kɤ́ gbân bhaan. L'oiseau bat des ailes

150bháán pm. je (marque prédicative négative de la 1ère pers. sg. de la série imperfective)

151bhààyè adj. bon à rien Kɤ̂ î ká bhálá kɛ̂ɛ̂, î tô bhààyè ká. Si tu ne travailles pas, tu restes bon à rien Syn. vlânvlân

152bháázᴧ̂kiâlè n. pangolin

153bhàí n. jeu à la poursuite, touche-touche

154bhálá n. travail

155bhalân FUT bhalá v. 1.1 vi. tomber Piewɛɛsùù a bhalân tɔɔ bhà. Le vélo est tombé de la montagne Syn. pɤ̀ɤ̀. 1.2 vt. faire tomber Bhán tɛ́ɛ̂ bhalân. J'ai fait tomber la cuvette

156bhàn HAB bhán v. vi. cuire. Bhilin a bhàn. Le riz est cuit

157bhàn HAB, FUT bhân v. 1 vt. entendre Bhúbhú aa bhɛ̂ɛ̂ wuu bhàn. Le sourd-muet n'entend pas. 2 vt. comprendre Á kwii wùù bhân. Je comprends le français

158bhán pm. je (marque prédicative du parfait, 1ère pers. sg.)

159bhán n. belle-sœur

160bhângolô n. mangue

161bhànzíî n. machine

162bhàŋàlè n. papaye

163bháŋ́gálí n. acrobatie Lᴧn=bò kɤ́ bháŋ́gálí zuo zábàà lèà. Les enfants font de l'acrobatie là où ils s’amusent

164bhà-pââ HAB, FUT bhà-pââ v. vt. lécher Î kɔɔ bhà-pââ, zɛ́ŋ́ kɤ́ í kɔɔ bhà. Lèche ta main, il y a de la sauce dessus

165bhee n. vipère

166bhéê pers. il, elle

167bhéê HAB bhéé v. 1 vi. tarir Yí tóó bhéé bùù gî. Tous les marigots ont tari pendant la saison sèche. 2 vt. sécher Yáán à yí bhéê. Le soleil a tari l'eau

168bhɛ̂ n. blessure, plaie Ya pɤɤ yɛ́ɛ́ bhɛ̂ a yaa bhà. Il est tombé hier, il a une blessure

169bhɛɛ n. corde Sɔ̂ kpɔ́ bhɛɛ bhà. Étends les habits sur la corde Syn. bhɛɛ-wɛ́ɛ́

170bhɛɛ n. céphalophe à ventre blanc, biche (idiom.) Í bhɛɛ yì-zᴧ̂là. Tu fais un sommeil de biche (tu somnoles, ou : tu dors avec les yeux ouvertes)

171bhɛ́ɛ́ n. termite ailé (plus petit que dúú, il sort la nuit)

172bhɛ̂ɛ̂ n. personne ; être humain, homme

173bhɛɛn pron. quoi ? (rattache souvent le pronom non-subjectif de la 3ème pers. sg. : bhɛ̀án) í bhɛân sɔ̂rɔ̂â kweí ? qu'est-ce que tu as trouvé en brousse ?

174bhɛ̀ɛ̀n dtm. quel ? Kwíî bhɛ̀ɛ̀n è î pɤ kâ ? Quelle maison est à toi ?

175bhɛ́ɛ̂n pron. où ?

176bhɛɛnbhí pron. pourquoi ?

177bhɛɛ-wɛ́ɛ́ → bhɛɛ n. corde

178bhɛ́ɛ́-wɛ́ɛ́ → bhɛ́ɛ́ n. termite ailé (plus petit que dúú, il sort la nuit)

179bhɛ̀ɛ̀-wò v. vt. consoler

180bhɛ́í n. chemise

181bhɛ́ílíédɔ́ɔ́n n. robe (de femme)

182bhɛ́ìn adj. 1 froid Buu lîlî kɤ́ yí kɛɛ bhɛ́ìn kà. La fraîcheur du matin rend l'eau froide (idiom.) yí bhɛ́ìn kpɛ̂nkpɛ̂n l'eau très très froide 2 froid (en parlant de la manière) Ya sɛ́ɛ́-góá tà bhɛ́ìn ká. Il l’a salué froidement. 3 timide (en parlant du caractère ) Kɛ̀ɛ̀ bhɛ́iǹ ká è àâ sᴧ̀à. Le fait d'être timide n'est pas bon

183bhɛ́în HAB bhɛin FUT bhɛ́ín v. 1 vt. avaler Gbìlì a zʋʋ bhɛ́în. Le python a avalé la gazelle. 2 vt. encombrer, détruire Yílí a pɤɤ yaa bʋʋ tó bhɛ́în. L'arbre est tombé, il a détruit tout le champ

184bhɛ́nkínbhɛ̀nkìn → Int. de bhɛ́ìŋ̀ adj. très froid

185bhɛ̂wɛ́ɛ́ → bhɛ̂ n. scarification (traditionelle, rituelle, actuellement, on ne le fait pas) Bhɛ̂wɛ́ɛ́ zᴧ̂ wùn a yɛ̀n. On ne fait plus la scarification

186bhí adv. ici (dans les énocés existentiels) Gîê-lèè kɤ́ bhí. Il y a un passage ici Syn. zɤ̂

187bhí n. lumière (d'un objet brillant) Yáán bhí a wʋʋ kwɤ́lɤ̀. La lumière du soleil est entrée dans la maison Î bhí a dɔ̂ n̂ bhà. Tu m'as attiré (litt. ta lumière est braquée sur moi)

188bhíâ adv. simplement È ká ga bhíâ, wa zᴧ̂ bhɔ́ɔ̀. Il n'est pas mort simplement, il a été assassiné

189bhíáá dtm. autre N̂ gbâ pɔ́ɔ̂ bhíáá kâ. Donne-moi une autre houe

190bhíââ v. HAB bhíáá, ne vaut rien E gie gbâleâ, e bhíáá. Il passe son temps à mendier, il n'est rien

191bhíábhíá → Int. de bhíâ adv. 1 pour rien, en vain E lûân bhíábhíá. Il est venu pour rien. 2 gratuitement Kátîâ kɤ́ n̂ gbââ téè ká bhíábhíá. Katya m'a donné un cadeau pour rien (je n'ai rien payé). 3 très simple 4 mauvais À bha zɛ́ŋ́ kɤ́ bhíabhía. Sa sauce n'a pas de goût

192bhian n. rêve Bhɛ̂ɛ̀ yî zᴧ̀â, bhɤ́ bhɛ̂ɛ̀ bhian zᴧ̂. Quand on dort, on fait des rêves

193bhiî pm. tu (marque prédicative de la 2e pers. sg. de la série prospective)

194bhìn HAB, FUT bhîn v. 1.1 vt. boire. 1.2 vi. être bu yi a bhìn l'eau est bue 2 vt. téter Lᴧ́n púlᴧ́n kɤ́ yɔ́n bhîn. Un bébé tète (idiom.) táà bhìn fumer (idiom.) wɩ̂ɩ̂zìbhî alcoolique

195bhíŋ́gɤ́ pron. 1 quelqu'un. 2 personne bhíŋ́gɤ́ ká lùn. Personne n'est venu

196bhîɔ̂n n. homme, garçon Bhîɔ̂n=bò tó wò ló lùùtîî píê. Tous les garçons se rendent chez le chef de village

197bhlᴧ̀ŋ̀( ?) n. respect Bhlᴧ̀ŋ̀ kɤ́ sᴧa. C’est bien quand on est respectueux

198bhlʌŋ-yàà v. vt. respecter Á n̂ kpɔ́bhɛ̀ɛ̀ bhlɤŋ-yaa. Je respecte mes parents

199bhlibhli-zᴧ̀ v. vi. être ridé Kaàlᴧ́n wɛ́îlèè a bhlibhli-zᴧ̀. Le visage du vieux est ridé

200bhlɔ̂ n. rancune E sɔ̂ɔ̂n-wôâ n̂ gɔ̀n, á bhlɔ̂ kɤ́ n̂ gí. Ils m'ont insulté, j'en garde une rancune

201bhlɔ̂-gô v. vt. se venger Ya daa bhâan lê kɛŋ, á à bhlɔ̂-góà. Il a couché avec ma femme, je me vengerai de lui

202bhóà n. barbe Tia bhóà a dàà. La barbe de Tia a trop poussé (idiom.) bhóàbhɛ̀ɛ̀n un barbu

203bhɔ̀ HAB, FUT bhɔ̂ v. 1 vi. apparaître. 2 vi. ressembler Lʌ́n kɤ́ bhɔ̂ à laa bha L'enfant ressemble à sa mère Î bhɔ̂ î laa bhà î yán wɛ́ɛ́ píé. Tu ressembles à ta mère par les yeux. 3 vi. naître Lᴧ́n lɛ̂ ẹ bhɔ̂â yɛ́ɛ́. Le bébé est né hier. 4 vi. être actif (masques et enfants) Lᴧn gbɔɔè kɤ́ bhɔ̂. L'enfant à quatre pattes est actif. 5 vi. s'attrouper Bhaan a bhɔ̂ bhili bhà. Les oiseaux sont venus en masse sur le champs de riz. 6 vi. couler (le nez) À yûn kɤ́ bhɔ̂ kpâà. Son nez coule beaucoup. 7 vi. briller (choses dorées) Sᴧ́ŋ́ kɤ́ yáán-bhɔ̂ = Sᴧ́ŋ́ yáán kɤ́ bhɔ̂ L'or brille

204bhɔ̂ adv. presque Bhâan tóò=bò wa bhɔ̂ waalà zɤ̂. Mes visiteurs sont presque arrivés

205bhɔ̀lɔ́ n. sac Wa káfé bân bhɔ̀lɔ́ gî. Nous avons versé le café dans le sac

206bhɔ̂n FUT bhɔ́n v. vi. durer Kwíî lɛ̂ ya bhɔ̂n. La maison a duré

207bhɔ̀ɔ̂ n. tortue (idiom.) yí wɛ́ɛ́ bhɔ̀ɔ̂ tortue d'eau (idiom.) sɛ́í bhɔ̀ɔ̂, kpóŋ́tɛɛ bhɔ̀ɔ̂ tortue terrestre Bhɔ̀ɔ̂ àâ blà-sî. La tortue ne court pas

208bhɔɔn n. souris

209bhɔ̀ɔ̀n HAB bhɔ̀ɔ̀n v. 1 vi. être suffisant Wɛ́ɛ̂ a bhɔɔn kô tà. L'argent nous suffit. 2 vi. être de même taille Pɛ̂ɛ̂lᴧ́n=bò kɤ́ bhɔɔn kéá. Les jumeaux sont de la même taille. 3 vi. arriver à terme Táásîè a bhɔ̀ɔ̀n La marche s’est terminée. 4 vi. pouvoir Á bhɔɔn à bhà. Je peux le faire. 5 vi. grandir (être prêt pour la consommation, en parlant des animaux) Toogɔ̂ɔ̂n lɛ̂ ya bhɔ̀ɔ̀n. Le coq est à terme. 6 vi. prendre le dessus ; vaincre Bhɛ̂ɛ̂ yáákâ ká lɛ̂, máá bhɔɔnàn n̂ bhà. Vous trois, vous ne pouvez pas me vaincre

210bhɔ́ɔ́n n. ceinture pour grimper au palmier Bhɤ́ɤ́ kɤ́ yɔ̂ kûn bhɔ́ɔ́n gí. Bheu grimpe au palmier

211bhɤ́ cop. (dans les énoncés existentiels) Gîêlèè kɤ́ bhɤ́. Il y a un passage ici

212bhɤ́ conj. puis Ya bha bhili gíwôâ bhɤ e kpaâ e yîlᴧ́nkɤ̂zᴧ̂â. Il a désherbé son champs du riz, puis il a dormi un peu

213bhɤ́ dtm. particule de focalisation N̂ dóô bhɤ́ è kwíî lɛ̂ dɔ̂â. C'est mon jeune frère qui a construit cette maison

214bhɤ̀ adv. pas encore E ká lùn bhɤ̀. Il n'est pas encore venu

215bhɤ̀n pron. quel Bhɤ̀n lᴧ̀n ya kpɔ̂â ? Quel enfant elle a eu ? (Un garçon ou une fille) í lùán bhɤ̀n yìá ká ? quel jour es-tu venu ?

216bhɤ̂ŋ̂gɤ̂ pron. quelqu'un, personne (dans un énoncé négatif)

217bhɤ̂ŋ̂tó pron. tout le monde

218bhɤ̀ɤ̀ HAB, FUT bhɤɤ v. 1.1 vt. manger 1.2 vi. être mangé bhilin a bhɤɤ le riz est mangé 2 vt. brûler (feu) Síé aa bha káfé lee bhɤ̀ɤ̀. Le feu a brûlé son champs de café (idiom.) gwɤ́lɤ́ gbɛ́ɛ́ gourmand (celui qui mange beaucoup)

219bhûgɔ̂ɔ̂ n. champignon (pousse sur les palmiers morts) Bhûgɔ̂ɔ̂ a bhɔ̂ yɔ̂ boà tîîlɛ̂. Le champignon a poussé sur un palmier là-bas

220bhúkɛ́ n. acajou Bhúkɛ́ kɤɤ kɤ́ kpɛ́ìŋ̀ ká. L'écorce d'acajou est amère

221bhúlú n. foie, poumon (idiom.) bhúlú púú poumon (idiom.) bhúlú tîî foie

222bhúú n. fruit (allongé : banane, maïs) Kpàŋ̂ bhúú a kpɛ́ɛ́kpɔ̂. L'épi de maïs a séché

223bhûû n. boule Lᴧ́n=bò kɤ́ zábaa sɛ́ɛ́ bhûû bhà. Les enfants jouent avec une boule de terre Syn. kɔɔn

224bhuu( ?) n. caprin (idiom.) bhuu lêê, lɔnŋ̂ chèvre

225bhùù-ló v. vt. presser Wò sɩ̀ɩ̂ bhùù-lòâ, bhɤ́ à yí è wʋʋ. Si tu presses l'orange, le jus apparaît

226bhʋ́ʋ̀ n. rat palmiste, écureuil de terre Bhʋ́ʋ̀ kɤ́ kpàŋ̂ bhɤɤ. Le rat palmiste mange le maïs

D d

227daa v. HAB, FUT daa 1 vi. monter (sur bhà). 2 vi. entrer Bhán daa kwɤlɤ. Je suis entré dans la maison (idiom.) daa kwíî bhà monter sur la maison (idiom.) daa suu tà monter à cheval 3 vt. habiller qqn sɔ̂ daa à bhà habille-le 4 vi. sortir avec (avec kɛŋ) Ya daa bhâan lê kɛŋ, ya kɛ̂ɛ̂ n̂ yɔ́ɔ̀n. Il est entré en relation avec ma femme, il est devenu mon ennemi. 5 vi. se mêler Bhᴧ̀n wùn í degâ daa gí lɛ̂ ? Quel est ce problème dont il s'est mêlé ?

228dâân v. HAB daan 1 vt. apprendre Á agɛ́lɛ̀ wuu dâânlà. J'apprends l'anglais. 2 vt. enseigner à (qch. bhà) N̂ lᴧ̂n bhẹéê n̂ daân sᴧ́ᴧ̂ wùù bhà. Mon père m’a appris l’arabe

229dábhɤ̀ n. dames (jeu) Ya n̂ kɛ̂ɛ̂ dábhɤ̀ gî. Il m'a battu au jeu de dames

230dâlâ HAB dala v. vi. s'arrêter Káà a dâlá lagâà. Le car s'est arrêté à la gare

231dàn HAB dân v. vt. peser Káfé dân kílɔ́ŋ́ líê. Pèse le café sur la bascule

232dee n. dévin Dee kɤ́ wɛɛ kó sáàgó bháá ká kɤ̂ kâa pɛ́ɛ̂ è dò. Le prédicateur dit qu'il faut faire le sacrifice d'un mouton pour que notre village s'agrandisse

233dee pron. qui ?

234deebɔ̂bhɛ̀ɛ̀n → dee n. devin

235degâ dtm. soi-même Bhîɔ̂nlᴧ́n a pɤɤ ya à degâ sóó( ?) yɛ́ɛ̂. Un jeune homme est tombé et s'est cassé une dent Á lûàn kpìŋ̀ líé n̂ degâ ká. [Il ne faut pas me mettre sur la route], j'emprunterai la route par moi-même

236dɛ́ɛ́ adj. nouveau Bhán bhɔ̂nŋ̂tóô dɛ̂ɛ̂ lô. J'ai acheté une nouvelle moto

237dɛ̂ɛ̂tàdɛ̀ɛ̀ → Int. de dɛ́ɛ́ adj. tout neuf

238dɛ̂ɛ̂wò → dɛ́ɛ́ 'nouveau' adv. de nouveau Ya lûn dɛ̂ɛ̂wò. Il est venu de nouveau

239dɛ́ŋ̂ n. araignée Dɛ́ŋ̂ a dóŋ́ daa yílí gî. L'araignée a tissé la toile dans l'arbre

240dí n. lance Kweîkɛ̂ɛ̂ bhɛ̀ɛ̀ a wii zᴧ̂à bha dí (wɛ́ɛ́) kâ. Le chasseur a tué un animal avec sa lance

241dî n. sorcellerie (maléfique) Dî yòà kéa kɛ̂ɛ̂là. Il a une maladie qui provient de la sorcellerie

242dîâlâbhààn n. mendiant Syn. gbâleebhɛ̀ɛ̀n

243dîbhɛ̀ɛ̀n n. sorcier

244diì n. bovidé (idiom.) diìlêê, diìlɔŋ vache

245diìtàbhaan n. héron garde-bœuf, pique-bœuf

246dili n. escargot

247dí-wɛ́ɛ́ → dí n. lance Syn. dí

248dɩdɩ adj. véritable N̂ laú è lóò dɩdɩ bhɤ́ â kâ. Ma maman est une véritable femme

249dɩdɩwô → Int. de dɩɩwô adv. vraiment bien E bhálá kɛɛ dɩdɩwô, yaâ fèègô. Il travaille vraiment bien, il ne se repose pas

250dɩɩ adj 1 vrai, véritable N̂ laû dee bhɤ́ e lɛ̂. C'est ma vraie mère (et non une mère adoptive). 2 de bon qualité Yáá dee bhɤ́ e lɛ̂. C'est une igname de bonne qualité

251dɩ́ɩ́ n. sœur aînée, frère aîné

252dɩ̀ɩ̀ pm. être (copule idéntificative) N̂ lᴧ̂n dɩ̀ɩ̀. C'est mon père

253dɩɩwô → dɩɩ 'vrai' adv. vraiment bien

254dli n. colis, paquet (idiom.) dlì kɛ́ɛ́ faire un paquet

255dli-kɛ̂ɛ̂ v. vt. envelopper Bhán wìì dlì-kɛ̀ɛ̀ J'enveloppais la viande

256dò → dô 'un', dô 'toujours' adv (avec la négation) 1 jamais N̂ ká yán pá à bhà dò. Je ne l'ai jamais vu. 2 encore Súú lɛ̂ e bhɔ̂â lâ ká ban dò. Depuis que la nouvelle lune est apparue, il n'a pas encore plu

257dô adv. complètement Kiriku à fáân yàâ e bhûôlà â tà dô. Quand Kirkou a mis le chapeau, le chapeau l'a couvert de la tête aux pieds

258dô adv. (dans les phrases affirmatives) 1 toujours Ń bàá kwɛ̀ɛ̂ zʌ̀â dô, fɛ́t kɤ́ kɛɛ dô tà dô. Quand mon père tue un chimpanzé, nous faisons toujours une fête Syn. yîŋ̂tó. 2 toujours, encore E zɤ́ dô. Il est toujours là

259dô CNT dôô num. un (la forme dôô est utilisée en comptant ) Bhán gɛɛ yàn dô ló. Je suis venu une fois Dâvi wâà Záàn kɤ́ lô beí dô dô. David et Zan vont dans le champ l’un après l’autre, un par un

260dòlò FUT, HAB dòlò v. vt. allumer Bhán télé dòlò. J'ai allumé la télé

261dóŋ́ n. 1 bave Lɤ̀ŋ̀ yî kɤ́ dóŋ́yè ká. La sève de l'hévéa est visqueuse. 2 toile des araignées Dɛ́ŋ̂ a dóŋ́ daa yílí gî. L'araignée a fait sa toile dans l'arbre dóŋ́

262dóŋ́yè adj. visqueux Lɤ̀ŋ̀( ?) yî kɤ́ dóŋ́yè ká. La résine de l'hévéa est visqueuse Syn. dóón

263doo v. 1 vi. s'arrêter Dee doo tîî lɛ̂ ? Qui s'est arrêté là-bas ? 2 vt. accompagner Bhaân ló î dɔ̂í zîâ kîí ló Bháánlɤ̀. Je vais t'accompagner sur la route, et toi, tu vas partir à Man

264dóô n. termite ailé (le plus gros)

265dóô n. frère aîné

266dóô-wɛ́ɛ́ → dóô n. termite ailé (le plus gros)

267dôsɛ̂ŋ̂ adv. seulement À le dôsɛ̂ŋ bhée lûân. Lui seul est arrivé Syn. dô

268dôsɛ̂ŋ̂sɛ̂ŋ̂ → Int. de dôsɛ̂ŋ̂ adv. seulement

269dɔ̀ v. HAB, FUT dɔ̂ 1 vi. être debout 2 vt. bâtir Á kwíî dɔ̂là. Je suis en train de construire une maison. 3 vt. attendre Dɔ̂ n̂ gɔ̀n ! Attends-moi ! 4 vi. se taire Dɔ̀ ! tais-toi !

270dɔ́bhán n. ami (idiom.) dɔ́bhán lòò amie

271dɔ́lɔ́ n. grenouille (une petite espèce)

272dɔ́ɔ́lín adv. un peu N̂ gí a gâ dɔ̂ɔ̂lîn. Je suis un peu fatigué

273dɔ́ɔ́líndɔ́ɔ́lín → Int. de dɔ́ɔ́lín adv. doucement Syn. sɛ́nlɤ̂

274dɔ́ɔ́n adj. 1 long gee dɔ́ɔ́n masque échassier 2 profond klɔ̀ŋ̀ dɔ́ɔ́n puits profond 3 éloigné péêlèè dɔ́ɔ́n village lointain 4 visqueux Zɛ́n kɤ́ dɔ́ɔ́n ká. La sauce est “longue” (une sauce gluante)

275dɔ̂ɔ̂n n. toux Dɔ̂ɔ̂n kéâ bhà, wà zùà. Il a la toux, on lui a fait une injection (idiom.) dɔ́ɔ́n gò tousser

276dɔ́ɔ́ntàdɔ̀ɔ̀n → Int. de dɔ́ɔ́n adj. très long

277dɤ̀ŋ̂( ?) n. fil de coton Wo sɔ̂ kpɔ̂kɤ́líé dɤ̀ŋ̂ ká. Nous cousons des habits avec des fils de coton Syn. dɤ̀ŋ-̂wɛ́ɛ́

278dɤ̀ŋ̂( ?) n. piège

279dɤ̀ŋ̂-lìɤ̀( ?) HAB, FUT liɤ v. tendre un piège Tîâ a bhɔɔn gɔ̀n dɤ̀ŋ̂-lìɤ̀. Tia a fabriqué une souricière

280dɤ̀ŋ̂-wɛ́ɛ́( ?) → dɤ̀ŋ̂ n. fil de coton

281dua n. hache  gò bhâan dua líé zᴧ̂î. Je viens d'aiguiser ma hache

282dùàn HAB, FUT duan v. vi. se promener Gbɛ́ɛ̂ lɛ̂ e duan. Ce chien-là se promène

283dùn HAB, FUT dûn → zʋ̀ʋ̀-dún v. vt. pendre Bhán bhâan bhɛ́ín dûn gbɛì bhà. J'ai pendu mon habit sur le porte-manteau (idiom.) yaa degâ dùn bhɛɛ wɛ́ɛ́ bhà il s'est pendu à la corde

284dúŋ́ n. trou pour les ordures Wò lᴧ́n yààlíé bûnkpɔ̀ dúŋ́ bhɤ́ á gí. Ils enterrent le premier enfant à l'endroit où on verse les ordures

285duo n. buffle

286dúû n. perdrix

287dúú-wɛ́ɛ́ → dúú n. termites ailés

288dúú( ?) n. termites ailés (esp. : ne font pas de termitières ; apparaissent tous les 2 ans en juillet, dans la nuit, on les sèche au soleil pour faire la sauce)

E e

289e pers. il, elle (pronom subjectif de la 3ème pers. sg. de la série existentielle)

290-è mrph. 1 marque du participe. 2 marque de superlatif

291pers. il, elle (pronom subjectif de la 3ème pers. sg. de la série immédiate)

292pm. il, elle (MPP de la 3ème pers. sg. de la série négative)

293pers. il, elle (pronom subjectif de la 3ème pers. sg. de la série subjonctive)

294prt. marque d'interrogation totale

295eê pm. il, elle (MPP de la 3ème pers. sg. de la série prospective)

Ɛ ɛ

296ɛ̀ɛ̀zí conj. alors Ɛ̀ɛ̀zí n̂ pɤ gbân e n̂ bhà à bhée lɛ̂. Alors, voilà mon totem qui est là

297 

298faa n. boue (argile liquide) Lâ a bân, faa a kɛ̂ɛ̂ kpââ kâ. Après la pluie il y a trop de boue

299fáâkpɛ́ɛ́ n. calao (idiom.) Âlɛ̂síì kɤ́ doo yê fáâkpɛ́ɛ́ lᴧ̀n. Il est comme un calao (il est très mince)

300fàân n. embonpoint (idiom.) fàân sî prendre du poids

301fáân n. chapeau

302fàânfàânyè → Int. de fàân adj. très gros

303fàânyè adj. gros (en parlant de l'homme, une caractéristique positive) Lᴧ́n lɛ̂ e bhôâ kɤ̂ e fàânyè ká. Un enfant est né gros

304fèè-gô v. vi. se reposer Ká bô bhálá kɛ̂á, kà fèè-gô. Vous avez fini de travailler, reposez-vous

305fèè-yaa v. vi. embrouiller Bhànzíî vîŋ̂ kɤ́ fèè-yaalà. Le bruit des machines nous embête

306féì adj. léger Yèêvúá kɤ́ féì ká. Le coton est léger

307fékífèkì → Int. de féì adj. très léger

308fɛ̀ɛ̀ HAB, FUT fɛɛ v. vt. se gâter (le tô, le riz cuit, igname) Súkulu wa kpaâ yɛ́ɛ́ ya fɛ̀ɛ̀. Le tô qu'on a préparé hier est pourri Syn. bhúû

309fɛɛè adj. pourri (nourriture) bhilin fɛɛè riz pourri

310fɛ́ɛ̂gí n. 1 être en bonne santé À túlú kɤ́ gûn yóáà kɛ́ɛ́, ya kɛ̂ɛ̂ fɛ́ɛ̂gí. Il avait mal à la poitrine, mais il a guéri. 2 être à l'aise Bhɛ̂ɛ̂tìàànlɤ̂ fɛ́ɛ̂gí. Un riche est à l'aise

311fɛ́ɛ̂yí n. sueur Fɛ́ɛ̂yí kɤ́ bhɔ̂là Tîâ bhà. Tia est en train de transpirer

312fɛ́ŋ́ n. rat voleur (porte malheur)

313fíánlè n. petite branche Á í fɤ́à yílí fíánlè ká. Je vais te chicoter

314fìfìlᴧ́n n. bruine

315fii n. odeur Yàbhà fii kɤ́ yaalà. Ça sent l'oignon À yûngbîŋ̂ kɤ́ dɔ̂. Il a un bon odorat

316fɩɩ adj. vide tɛ́ɛ̂ fɩɩ cuvette vide

317fɩɩ n. 1 embêtement 2 suffocation Ya bla-sí, fɩɩ aa zᴧ̀. Il a couru, il s'étouffe

318fɩ́ɩ́ n. veine

319flɛ́ n. pauvreté (idiom.) flɛ́bhɛ̀ɛ̀n pauvre

320flín n. rosée (après une nuit fraîche ou après une pluie) Lâa bân, flín a dɔ̀. Il a plu, il y a de la rosée

321flɔ́tí n. contrainte Flɔ́tí bhálá àâ bhɤ́ kûû. Les travaux forcés n'existent plus A pɤ̂ kêè ló beî flótí kâ. Dis-lui d'aller au champ obligatoirement

322fɔ́ŋ́ n. aluminium

323fɔ́ŋ́-wɛ́ɛ́ → fɔ́ŋ́ n. objet en aluminum

324fɔ́ɔ́ n. rayon (propolis, cire des abeilles) Zɔ́ɔ́ kɤ́ yɔ́ɔ́n kɛɛ fɔ́ɔ́ kɔɔn gí. Les abeilles font le miel dans le rayon

325fɔɔyè adj. gonflé gbân fɔɔyè bras gonflé

326fɤ̀-gàà v. s'évanouir Ya pɤɤ ya fɤ̀-gàà. Il est tombé évanoui

327fɤ́ɤ̂ v. vt. chicoter Á í fɤ́à yílí fíánlè ká. Je vais te chicoter

328fuanyè adj. bébé (un enfant moins de 4 mois) lᴧ́n fuanè bébé

329fúkúfùkù adj. très paresseux

330fùù n. éponge (fabriquée avec des fibres de liane, pour le corps ou la vaisselle)

331fúúfùù adj. paresseux Tia kɤ́ fúúfùù ká, è ká bha káfé tó gí-zᴧ̀. Tia est paresseux, il n'a pas nettoyé tout son champ de café

332fʋ́ʋ́ n 1 épiderme E pɤâ, à fʋ́ʋ́ è ká síâ bhà. Il est tombé, mais il n'a même pas été égratigné. 2 écorce Yílí lɛ̂ fʋ́ʋ́ kɤ́ zíɔ́ɔ́nzìɔ̀ɔ̀n ká. L'écorce de cet arbre est dure Syn. kɤɤ

333fʋ̀ʋ̂ n. mousse (de savon) (idiom.) sɤ̂tàfʋ̀ʋ̀ colère sans raison Sɤ̂tàfʋ̀ʋ̀ a daa î gɔ̀n bhá, bhá îbha l̂ê bhààn. Tu étais énervé sans raison, tu as frappé ta femme

G g

334gà HAB, FUT gâ v. mourrir E gââ váâ lᴧ̀n/gɔ̀n. Il est mort de famine (idiom.) gbɛɛ lᴧ́n líé a gà. le couteau n'est plus tranchant

335gá n. mort

336gàà v. HAB, FUT gaa 1.1 vt. regarder Lùn, kîí bhâan séèkwɛ́ gàà. Viens, tu vas regarder mon papier tele gaa regarder la télé 1.2 vi. être regardé

337gaan n. pintade

338gàgàlᴧ́n n. chenille

339gàgàvùŋ̀dɤ̂ n. génie de brousse

340geakwayóó n. paludisme Geakwayóó bʋ̂ʋ̂ kɤ́ lɔtɔ̂lɔ̀gí. Le médicament contre le palu est à l'hôpital

341gee n. masque

342gèè n. cadavre

343géè n. banane (idiom.) géè bhɛ́ìŋ̀ banane douce (idiom.) plaa géè plantain (idiom.) géè goo bananier (pieds de banane)

344geedààbhàyílí n. arbre rouge

345gɛàn n. fois Á gɛàn dô ló. Je suis venu une fois

346gɛ̂ɛ̂lᴧ́n n. nasse (instrument de pêche)

347gɛɛn → gɛɛnkwɛ́ n. 1 jambe (partie de la jambe au-dessous du genou, y compris le pied) (idiom.) À gɛɛn líé kɤ́ walâ. Il court très vite kwíî gɛɛn pilier 2 fois Á yán pââ bhà gɛɛn bɛ́ɛ́ ká. Je l‘ai vu plusieurs fois

348gɛ́ɛ̂n pp. devant

349gɛɛn-dɔ̀ v. vt. raconter Kà lûn kó wún zìì gɛɛn-dɔ̀. Venez, on va raconter des histoires

350gɛɛn-gùò HAB, FUT gùò v. provoquer Tîâ kɤ́ Gbɤ́ɤ́ gɛɛn-guolà kɤ̂ wò lílààn wàà. Tia provoque Gbeu dans une querelle

351gɛɛnkwɛ́ → gɛɛnwɛɛ̂ n. pied

352gɛɛnlᴧ́nwɛ́ɛ́ n. orteil

353gɛɛntílí n. talon

354gɛɛnwɛɛ̂ n.loc. pied, talon Bhɛ̂líé kéâ gɛɛnwɛɛ̂. Il a des plaies sur la plante du pied

355gɛɛnwɛɛ̂-lèè n. pied, talon

356gí pp. 1 dans (sens locatif) Wêê kɤ́ yɔ̂ gí. Le vin (bangui) est dans le palmier. 2 dans (localisation temporelle) Sᴧ́ᴧ̂wôbhɛ̀ɛ̀nlùn kɤ́ súŋ̂ gí. Les musulmans sont en carême

357gí-dàn v. vt. essayer, tester Waa bha gɔ̂ɔ̂ baa, eê gí-dàn. Ils ont réparé sa moto, il va la tester

358gîê HAB gie v. 1 passer Îî pɤ̀â í ló lɔtɔ̂lɔ̀gí, í gie lóó gí. Si tu veux aller à l'hôpital, tu passes par le marché. 2 vt. enduire, oindre (sur bhà) E yɔ́ɔ́n gie à bhà. Elle se pommade avec de l'huile

359gîêlâ v. vt. envoyer (une personne) Luutii à ń baa gîêlâ Bhaanlɤ. Le chef a envoyé mon père à Man

360gí-gà v. 1.1 vi. se fatiguer N̂ gí a gâ bhálá kâ. Je suis fatigué de travailler. 1.2 vt. fatiguer qqn Í n̂ gí-gâ. Tu me fatigues

361gígâlê n. fatigue Á bôâ bhálá kɛ̂â, gígâlê kɤ́ n̂ bhà. J'ai fini de travailler, je sens la fatigue Syn. sᴧᴧ̂wôlê

362gílê n. feuille pour la sauce longue Gílê líí kɤ́ sᴧa súkulu bhà. La feuille guilé est délicieuse avec le tô

363gìlì HAB, FUT gili v. rouler, conduire Tia kɤ́ gɔɔ gililà. Tia conduit la voiture

364gîsîbhán n. examen

365gí-sie v. gaspiller Í wɛ́ɛ́ gí-sie pɔ̂ɔ̂n vlánvlán lɔ́è ká. Tu gaspilles l'argent en achetant des choses inutiles

366gí-wò v. vt. désherber (à la main) Á bhilin gí-wô. Il a désherbé le riz. Bhilin gí-wò. Le riz est désherbé

367gí-zᴧ̂ v. 1 vt. désherber (avec la machette) Bhá ló káfé gí-zᴧ̂î. Je suis parti nettoyer le champ. 2 vt. remuer Gbɛ́ɛ̂ kɤ́ wêŋ̂ gí-zᴧ̂ là. Le chien remue sa queue

368gɩɩ̀ n. iroko Gɩɩ̀ kóŋ̂ kɤ́ sᴧa. La porte en iroko est bonne

369gláâ HAB gla FUT glá v. vt. se transformer Waa glá dîbhɛ̀ɛ̀n gî. Ils se sont transformés en sorciers

370glᴧ̂-wò v. vt. interroger Lùùtîî kɤ́ kwanbhɛ̀ɛ̀ glᴧ̀-wôlà. Le chef de village est en train d'interroger le voleur

371glìŋ̀ n. ruse, intelligence Yàà bhà gɔ̂ɔ̂ ló glìŋ̀ bhà. Il a acheté sa voiture avec la ruse

372glìŋ̀glìŋ̀yè adj. très rusé

373glìŋ̀yè adj. malin Luulᴧ́n kɤ́ glìŋ̀yè ká. Le lièvre est malin

374glɔŋ n. molaire

375gò → gô 'quitter' pm. marque du passé immédiat

376gô → gô 'quitter' pm. marque de prohibitif

377gòŋ̀gòlì n. masque gendarme (avec rafia au cou)

378góô n. cola Kà góô saan-gô. Faites une offrande de cola !

379góò-dô → góô 'cola' num. dix (une forme góò-dò est utilisée en comptant)

380góô-wɛ́ɛ́ → Sing. de góô n. cola

381gô-pèèlᴧ̂ num. vingt (la forme gô-pèèlᴧ̀ est utilisée en comptant)

382gɔ̀n pp. 1 à (récipient) E wɛ́ɛ̂ kpàn-sîââ dóbhán gɔ̀n. Il a prêté de l’argent à son ami Kɔɔ daa n̂ gɔ̀n. Donne moi ta main. 2 par (marque le complément d'agent) Yí a wɛŋ lᴧ́n gɔ̀n. L’eau a été renversée par un enfant. 3 valeur possessive Pɔ́ɔ̂ kɤ́ n̂ gɔ̀n. J'ai une houe. 4 marque possessive des noms locatifs non-relationnels au cas locatif Á lôâ n̂ gɔ̀n beî. Je suis parti à mon champ

383gɔ̀n v. vi. se battre Lun, kóô gɔ̀n. Viens, on va se battre

384gɔ́ŋ́dɤ́ n. corbeau

385gɔ̀ŋ́gɔ́n → bhaan, gɔ̀n v. vi. se battre

386gɔ̀ɔ̀ HAB, FUT gɔɔ v. passer le temps ; durer Klaŋ líé lᴧ́n=bò gɔɔì bhée tìlì. Le jour de repos des enfants c'est demain E gɔɔâ Bia. J'ai passé du temps à Abidjan (j'ai duré à Abidjan)

387gɔ́ɔ́ HAB gɔɔ v. écraser Ya bɛ̀ì gɔ́ɔ́ gwɛɛ tà. Elle a broyé le piment rouge sur ce caillou

388gɔ̂ɔ̂ n. voiture

389gɔ́ɔkwîîdᴧ̂ n. masque coureur

390gɔ̂ɔ̂n n. 1 mâle (idiom.) bháá gɔ̂ɔ̂n mouton 2 mari

391gɤ́bhɤ́ŋ́ n. girafe

392gɤ́ɤ́ → gí pp. à l'intérieur Fɛ́ŋ́ a ló yɛɛ gɤ́ɤ̂. Le rat est entré dans le trou

393gùâ n. esclave Gùâ wùn àâ bhɤ̂ kûû. Il n'y a plus d'esclavage

394gùàn n. champignon (qui poussent sur les termitières)

395gûlân n. mariage (idiom.) gó gûlân bhà divorcer (idiom.) gûlân kpɔ̂ se marier

396guli n. guerre Guli kɤ́ bhɛ̂ɛ̀ zᴧ̂. La guerre tue l'homme

397gulilᴧ́n n. roi Wò î leâ sɛ́ɛ́lᴧ̂n kɤ̂ bha kɛ̂ɛ̂ gulilᴧ́n kâ. Une fois que tu es nommé chef de terre, tu es un roi Syn. sɛ́ɛ́lᴧ̂n

398gûlín n. jalousie Zâlí ìbha gɔ̂ɔ̂n lɔ̀ɔ̀ kéâ kɛɛ e gûlín gô à tà. Zali aime son mari, elle est jalouse de lui

399gulu n. 1 trou (dans la terre) (idiom.) yí gulu trou d'eau 2 tombeau

400gùlù HAB, FUT gulu v. vt. diviser (entre tà) Wo wɛɛ kó kôa sɛ́ɛ́kpɔ̂ gùlù. On dit de partager notre parcelle de terre

401gúlɤ́ n. intérieur du ventre (idiom.) N̂ gúlɤ́ kɤ́ gîê là. Il a de la diarrhée (idiom.) gúlɤ́ yaa bhɛ̀ɛ̀ personne avare

402gùn pm. marque de présomptif Ya gùn gô lûn. Probablement, il est déjà parti

403gûn FUT gún → gùn v. être dans le passé e gûn zɤ́ C'était ici

404gúpé n. guêpe maçonne

405gúúdᴧ̂ n. caméléon

406gûyà n. manioc

407Gʋ̀ʋ̀ n. Goo (nom du groupe ethnique et de la langue)

Gb gb

408gbá n. tas (d'herbe) Kaa gbá kɤ́ kpââ ká. Un tas d'herbes de brousse est grand

409gbààlàà n. cobra, serpent cracheur

410gbààlᴧ́n n. chaise

411gbàâlᴧ́nkwìì n. case sacrée Kó gbàâlᴧ́n kwìì lɔ̀ɔ̀ kɛ̂à tɤŋlɤ́. Nous allons adorer la case sacrée aujourd'hui

412gbaan n. 1 branche. 2 affluent Kô lò yí gbaan tà. On va vers l'affluent

413gbààn HAB, FUT gbaan v. 1 vt. enfoncer Yílí gbaan kɤ́ è ló sɛ́ɛ́ gí dɔ́ɔ́n kà. Enfonce le bois afin qu'il rentre profondement dans la terre. 2 vt. arrêter Tââ e tô pɤ́ɤ̂ gbaan. La marche c'est bon, arrêtons-nous. 3 vt. garer Dɔ̂ kɤ̂ á moto gbaan kɤ̂ ká yɔ̀ɔ̀. Attends que je gare la moto afin que vous descendiez

414gbáán n. cuisse (partie de jambe au-dessus du genou )

415gbalân FUT gbalán v. s'incliner Ya gbanlán kêè wɛ́ɛ bhɛ̂ɛ̀ bhà. Il s'est incliné pour saluer

416gbâlèè HAB, FUT gbâlee v. vt. mendier E wɛ́ɛ̂ gbàlee. Il demande de l'argent E gie gbâleâ, e bhíáá. Il passe son temps à mendier, il n'est rien

417gbâleebhɛ̀ɛ̀n n. mendiant Syn. dîâlâbhààn

418gbân n. totem N̂ gbân bhée yíagùâ kâ. Le crocodile, c'est mon totem

419gbân n. 1 bras (de l'épaule au poignet, le poignet non inclus). 2 aile (d'oiseau)

420gbàngbàn → tɛ́ɛ́n 'rouge' adv. très (adverbe expressif de tɛ́ɛ́n 'rouge') Yɛ̀ɛ̀n kɤ́ tɛ́ɛ́n gbàngbàn. Le sang est rouge foncé

421gbânsángbá n. épaule (y compris l'omoplate)

422gbânsùlù n. coud líé-zuo gbânsùlù ká pousser avec les coudes ya n̂ zᴧ̂ gbânsùlù ká il m'a tapé avec le coude

423gbânwɛɛ̂ n.loc. aisselle À kwâ kéâ gbânwɛɛ̂. Il a des poils sous les aisselles

424gbânwɛɛ̂-lèè n.loc. aisselle

425gbáŋ́ n. étagère (pour les marmites) Kà gbɔ̂ yaa gbáŋ́ tà. Mettez le canari sur l'étagère

426gbâpɔ̀ɔ̀n n. totem Bhɛ̂ɛ̂ ààn gbâpɔ̀ɔ̀n e yíagoâ ká, waan lee bhàŋ̀bhà. Ceux qui ont caïman comme totem, on les appelle Bamba

427gbᴧ́ᴧ̂ n. crocodile noir (une espèce de crocodile, assez petite, à museau large, lente, pacifique et omnivore)

428gbee n. puce

429gbeegbeeyè → Int. de gbeeyè adj. très intelligent

430gbèèyè adj. intelligent Klaŋlíélᴧ́n lɛ̂ è gbèèyè ká, yaa bhà bákɤ̀ sɔ̀lɔ̀. Un élève est intelligent, il a passé son bac Syn. kpɔɔyè

431gbele( ?) n. scorpion

432gbɛ́ɛ́ n. cabane

433gbɛ̀ɛ̀n n. couteau

434gbɛ́ɛ́n adj. large, grand Bháánlèè kɤ́ gbɛ́ɛ́n ká. Man (la ville) est grande

435gbɛ́ɛ̂n n. chien

436gbɛ́ɛ̂n n. fruit sauvage Gbɛ́ɛ̂nlᴧ́n kpà kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ kaa. L'ensemble des fruit qui sont là grattent

437gbɛ́ɛ́tà n. causerie (idiom.) À gbɛ́ɛ́tà kɤ́ bhɛ́íŋ̀ ká. Il ne cause pas trop (idiom.) gbɛ́ɛ́tà zᴧ̀ causer

438gbɛ́ɛ́tàgbɛ̀ɛ̀ → Int.de gbɛ́ɛ́n adj. très large

439gbɛì → lâgbɛì n. crochet, fourche (perche à un bout courbé pour abaisser les branches) Î pɤ gbɛì káán kɤ̂ kó leezᴧ̀. Il faut couper la fourche, nous allons travailler sɔ̂ dɔ̂ gbɛì líé/bhà porte-manteau

440gbɛ̂nlɛ̂n n. intestin Diì gbɛ̂nlɛ̂n líí kɤ́ sᴧa. L’intestin de bœuf est bon

441gbɛ̂nlɛ̂n-wɛ́ɛ́ → gbɛ̂nlɛ̂n n. intestin

442gbɛ̀ŋ̀ n. punaise

443gbɛ́sɛ̀ n. cure-dents Gbɛ́sɛ̀ bhɤɤ kɤ̂ î súú è kɛ̂ɛ̂ púú kâ. Utilise le cure-dents pour avoir les dents blanches

444gbìlì n. python

445gbílí n. panier (ancient, fabriquée avec les feuilles du palmier pour transporter les tubercules et les fruits) Bhán géè kpà sí gbílí gî. J'ai pris un panier avec un régime de banane

446gbílídô → gbílí 'basket' num. mille (une forme gbílídó est utilisée en comptant )

447gbínkínŋ́gbìnkìnŋ̀ → Int. de gbíŋ̀ adj. très lourd

448gbiŋ n. écureuil

449gbíŋ̀ adj. lourd gwɛɛ gbíŋ̀ caillou lourd

450gbîyê HAB gbìyè v. vt. tirer (exercer une traction) Bhɛ́ɛ́ gbîyê(lâ) ! Tire la corde

451gbɩ̂ɩ̀ adj. 1 fort E gbêè, e yílí kpòô sî. Il est fort, il soulève un tronc d'arbre E gbêè, e bhɛ̂ɛ̀kɤ́tà. Il est fort, il rassemble les gens. 2 grave (en parlant de la maladie) Yóá gbêè kéâ kɛ̂ɛ̂là. Une maladie grave est en train de le fatiguer (idiom.) sɔ̀nŋ̂ gbêè cher

452gbɩ́kɩ́gbɩ̀kɩ̀ → Int. de gbɩ̂ɩ̀ adj. très fort

453gbláágblàà adj. dur Bîê kwîî kɤ́ gbláágblàà ká. La peau d'éléphant est dure Syn. zíɔ́ɔ́nzìɔ̀ɔ̀n ?

454gblákágblàkà → Int. de gbláágblàà adj. très dur

455gblíbhàá n. aigle

456gblɔ̀ n. lièvre

457gblɤ̂gblɤ̂ adj. grand kwîî gblɤ̂gblɤ̂ grande maison (idiom.) bhêê gblɤ̂gblɤ̂ un vieux Syn. kpàá, kábhákó

458gbɔ̂ → sɛ́ɛ́gbɔ̂ n. marmite

459gbɔɔ FUT, HAB gbɔɔ v. ramper lᴧ́n gbɔɔè l'enfant qui rampe

460gbɔ̀ɔ̀n HAB, FUT gbɔɔn v. être difficile Lôò lɛ̂ lᴧ́n kpɔ́è a gbɔ̀ɔ̀n. L'accouchement était difficile

461gbɔ̀ɔ̀ŋ̀ n. guêpe

462gbɔ̂ɔ̂ŋ̂ n. chauve-souris Gbɔ̂ɔ̂ŋ̂ bɛ́ɛ́ kɤ́ Bíà. À Abidjan il y a plein de chauves-souris

463gbɤ̂ n. fils

464gbúlú n. déchets, ordures Gbúlú wɛŋ lèè àâ zɤ̂. Il n'y a pas d'endroit ici pour verser les ordures

465gbulúlɤ̂ adv. brusquement Káà a dâlá gbulúlɤ̂. Le car s'est arrêté brusquement

466gbúŋ́ n. cour familiale, concession (habitation d'une grande famille)

467gbúŋ́ n. hibou

468gbʋ́ʋ́ n. trace (idiom.) kɔɔ gbʋ́ʋ́ écriture (idiom.) Á tôâ î gbʋ́ʋ́ líé, á lóà. À ta place, je partirais

469Gw gw

470gwéé n. arachide gwéé kɔɔn pâte d'arachide

471gwêê n. fromager

472gwéé-wɛ́ɛ́ → Sing. de gwéé n. grain d'arachide

473gwɛɛ n. pierre

474gwɛ́ì n. babouin

475gwɛlᴧ́n n. gravier

476gwɛlᴧ́n-wɛ́ɛ́ → Sing. de gwɛlᴧ́n n. un gravier Too kɤ́ baan yé gwɛlᴧ́n-wɛ́ɛ́ lᴧ̀n. Les poulets se sont entassés comme des graviers

477gwɛ́yɛ́ n. mamba vert (serpent arboricole, fin, très venimeux, souvent attaque en se suspendant à l’arbre)

478gwí n. ventre (l'extérieur) À gwí kɤ́ kpaâ. Son ventre est gros

479gwíɤ́ n. hyène

480gwò HAB, FUT gwo v. vt. avoir l'envie Á lᴧ́n gwolà. J'ai envie d'avoir un enfant

481gwɤlɤ́ → Loc. de gwí n.loc. dans le ventre

482gwɤlɤ́-lèè → gwí n.loc. dans le ventre

483gwɤŋlɤ̂ n.loc. sur la tête, dans la tête À wûnkwɛ́ kêááà gwɤŋlɤ̂. Il n'a pas de cheveux sur la tête

484gwɤŋlɤ̂-lèè → gwɤŋlɤ̂ n.loc. sur, dans la tête

I i

485pers. tu (pronom subjectif de la 2ème pers. sg. de la série existentielle)

486pers. tu (pronom subjectif de la 2ème pers. sg. de la série subjonctive)

487-í mrph. suffixe de soupin

488pers. tu (pronom subjectif de la 2ème pers. sg. de la série immédiate)

489pers. tu (pronom subjectif de la 2ème pers. sg. de la série conditionelle)

490pm. tu (MPP de la 2ème pers. sg. de la série négative)

491pers. toi, ton... (pronom non-sujet de la 2ème pers. sg.)

492îbhà pers. ton (pronom possessif de la 2ème pers. sg.)

493íí pers. tu le, tu la (forme contractée : pronom existentiel subjectif 2 sg. + pronom non-sujet 3 sg.)

K - k

494kà pers. vous (pronom subjectif de la 2ème pers. pl. de la série impérative)

495ká pm. ne ... pas (marque de négation au perfectif)

496ká pers. vous (pronom subjectif de la 2ème pers. pl. de la série existentielle)

497ká pm. vous (MPP de la 2ème pers. pl. de la série du parfait)

498ká pers. vous (pronom subjectif de la 2ème pers. pl. de la série subjonctive)

499ká pp. 1 avec (valeur comitative) Lûn lᴧ́n kâ. Viens avec l'enfant ! 2 avec, par (valeur instrumentale ) Kwíî ziì baa baŋ kâ. Fais le nettoyage avec une machette autour de la maison. 3 en (désigne le matériel) Kɔɔbhàpɔ̀ɔ̀n lɛ̂ e zɛ̂ ká. Ce bracelet est en cuivre. 4 dans (localisation temporelle) Bhᴧ̂ŋ̂gɤ̂ kɤ́ lôâ táá gí leekpɛì dô ká. Un jour, un homme est parti en voyage. 5 marque la construction verbale résultative. 6 marque les adjectifs dans la fonction pseudo-substantive

500kâ pers. vous (pronom subjectif de la 2ème pers. pl. de la série immédiate)

501kâ pers. vous (pronom subjectif de la 2ème pers. pl. de la série conditionnelle)

502kâ pm. vous (MPP de la 2ème pers. pl. de la série négative)

503kâ pers. à vous, votre (pronom non-sujet de la 2ème pers. pl.)

504kaa n. canne (idiom.) kaa lɛ́ɛ́nlɛ̀ɛ̀n canne à sucre

505káà n. car (idiom.) káà si prendre le car

506káà pers. votre (pronom possessif de la 2ème pers. pl.)

507káá pm. vous (MPP négatif de la 2ème pers. pl. de la série imperfective)

508kâà pers. toi et... (pronom coordinatif)

509kââ pm. vous (MPP de la 2ème pers. pl. de la série prospective)

510kââ n. crabe

511kââ HAB kaa v. vt. égratigner Gbɛ́ɛ̂nlᴧ́n kpà kɤ́ bhée kaa. Ces grappes de fruits peuvent égratigner

512káân HAB kaan FUT káán → tu-kaan v. 1.1 vt. couper Yílí gbaan káân ! Coupe la branche ! 1.2 vi. être coupé. 2 vt. couper (la route) Kwanbhɛ̀ɛ̀lùn wa zîâ káân. Les voleurs ont coupé la route. 3 vt. attacher (une pagne) Sɔ̂ káân ! Attache un pagne ! 4 vi. s'agrandir (une plaie) Bhɛ̂líé a káân La plaie s'est agrandie (parce que tu ne la soignes pas bien). 5 vi. finir (la pluie) Lâ a káân. La pluie est finie

513kábhákó adj. énorme Goloŋ kɤ́ kábhákó ká. La Dent de Man est énorme (idiom.) bhɛ̂ɛ̂ kábhákó un vieux Syn. gblɤ̂gblɤ̂, kpàá

514kàdó n. cadeau (l'argent)

515káfé n. café

516kákáyè adj. nerveux Kuàlᴧ́n kákáyè kɤ́ lᴧ́n=bò bhaan. Un vieux nerveux frappe les enfants

517kàkò pers. nous (pronom hortatif) Kàkò dâlâ ! Arrêtons-nous !

518kalaŋ, klaŋ n. 1 école Ya ló kalaŋ líé. Il est parti à l'école. 2 étude Bhán kalaŋ kɛ̂ɛ̂ kpââ. J'ai fait beaucoup d'études

519kalaŋwûnbhɛ̀ɛ̀n n. professeur

520kálí n. carré (un morceau de superfecie) Kó kálí dô bhéâ zᴧ̂â tɤ̀ŋ̀lɤ̂. C'est un carré que nous avons nettoyé aujourd'hui

521kân FUT kán v. rassasier Bhán bhilin bhɤɤ, bhán kan. J'ai mangé du riz, je me suis rassasié

522kànkànyè → Int. de kànyè adj. très aigre

523kànyè adj. aigre Bhɛ̂ɛ̂tîîsɛ̀ɛ̂ kɤ́ kànyè. Le citron est aigre

524kàsò n. prison

525keè n. plante (couleur jaune, utilisée pour la sauce longue) keè kɤ́ sᴧa bhìlìn bhà. Kee est bon avec le riz

526kéyaa n. lèpre Kéyaa kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ lìànwô. La lèpre rend infirme

527kɛɛ pp. dans la construction "X me plaît/j'aime X" Bíɛì yɔ́ɔ́n lɔ̀ɔ̀ kɤ́ kuyalᴧ́nbọ̀ kɛɛ. Les vieux aiment la graisse de cochon

528kɛ́ɛ́ conj. mais Lò pɛ́ɛ̂ lɔ̀ɔ̀ àâ n̂ bhà gbɛ́ɛ̂ kâ, kɛ́ɛ́ n̂ lᴧ̂nlùn kɤ́ wɛɛ á waa bhí. Je n’ai pas beaucoup d'envie d’aller dans mon village, mais mes parents me forcent à le faire

529kɛ̂ɛ̂ FUT kɛɛ v. 1 vi. devenir (qqn., qch. ká) A kɛɛ wunbhɛɛ kpaa ka. Il est devenu un grand chef. 2 vt. faire (idiom.) yí kɛ̂ɛ̂ nager 3 vt. battre (au jeu) Ya n̂ kɛɛ dábhɤ̀ gî. Il m'a battu au jeu de dames

530kɛ̂ɛ̀n n. bile

531kɛ̀ìŋ̀ pp. 1 derrière Táásí n̂ kɛiŋ̀. Suis-moi. 2 avec (seulement avec les humains) Kò ló n̂ kɛiŋ̀. Allons avec moi !

532kɛ̀ìŋ̂ num. cent (multiplicande dans les numéraux complexes) kɛ̀ìŋ̂ pèèlʌ̂ deux cents

533kɛ̀ìŋ̂lin num. cent (si 100 est un multiplicande, on utilise kɛ̀ìŋ̂)

534kìlìn HAB, FUT kilin v. 1 vt. entourer Sɔ́yá=bò wa pɛ́ɛ̂ kìlìn. Les soldats ont entouré le village. 2.1 vt. clôturer Bhɤɤ aa bha gbúŋ́gí lèè kìlìn. Beu a clôturé sa cour. 2.2 vi. être clôturé

535kílɔ́ŋ́ n. 1 kilomètre. 2 kilo. 3 balance, bascule Káfé dân kílɔ́ŋ́ liê. Pèse le café sur la bascule

536kɩɩ̀ n. fusil (idiom.) kɩɩ̀ daa à bhà tirer sur qqn/qch kɩɩ̀ kɤ́ wɛɛ le fusil tire

537kɩɩ̀daabhɛ̀ɛ̀n n. chasseur (avec fusil)

538kɩɩ̀kpɤ̀ n. nuque

539kɩɩ̀wɛ́ɛ́ → kɩɩ̀ n. balle kɩɩ̀wɛ́ɛ́ daá gî charger le fusil

540kɩ́ɩ̂ n. groupe d'entraide, groupe de travail

541klélè adv. très (adverbe expressif de tété 'petit') Lᴧ́n tɩ́tɩ́ klélè àâ sᴧ̀̀a. Un enfant trop petit, c'est pas bon

542klɔŋ̀ n. puits Yí a bhéé klɔ̀ŋ̀ gî. L'eau est tarie dans le puits

543klɤ̂ŋ̂klɤ̂ŋ̂lɤ̀ → kpɛ́ɛ́kpɔ̂ 'sécher' adv. complètement (adverbe expressif de kpɛ́ɛ́-kpɔ̂ 'sécher') Yílí a kpɛ́ɛ́kpɔ́ klɤ̂ŋ̂klɤ̂ŋ̂lɤ̀. Un arbre s'est séché complètement

544kò pers. nous (pronom subjectif 1ère pers. inclusif de la série impérative)

545kó pm. nous (MPP de 1ère pers. pl. de la série négative)

546kó pers. nous (pronom subjectif de la 1ère pers. pl. de la série subjonctive)

547kô pers. nous (pronom subjectif de la 1er pers. pl. de la série immédiate)

548kô pers. nous (pronom subjectif de la 1ère pers. pl. de la série conditionnelle)

549kô pm. nous (MPP de 1ère pers. pl. de la série négative )

550kô pers. nous, notre (pronom non-sujet de 1ère pers. pl.)

551kô pers. notre (pronom possessif de 1ère pers. pl.)

552koó pers. nous (pronom subjectif 1ère pers. exclusif de la série impérative)

553koô pm. nous (MPP de la 1ère pers. pl. de la série prospective)

554kòò n. bas-ventre À kòò a lààn. Son bas-ventre est collé (il a faim)

555kòò HAB, FUT koo v. refuser (à lᴧ̀n) Ya koo lo beîè kâ. Il a refusé d'aller au champ

556kóó n. gale, éruption (toute sorte de dermatose) Kóó yòà kɤ́ sɔ́è ká tɛ́ɛ̂ pié. La gale s'est répandue ces derniers temps

557kóô pers. nous le, nous la (forme contractée : le pronom existentiel subjectif 1 pl. + pronom non-sujet 3 sg.)

558kóólíé n. bordure Yílí kpââ kɤ́ bʋʋ kóólíé. Un grand arbre est au bord du champ

559kóó-wò v. élever, éduquer Wa gbɛ́ɛ̂ lɛ̂ kóó-wô, yàâ bhɛ̂ɛ̀ kûn. Ils ont dressé ce chien, il ne mord pas les gens

560kóówôè adj. bien éduqué Lᴧ́n lɛ̂ è gìèâ e bhɛ̂ɛ̂ bhlʌŋ-yaa, wa kóówôè ká. Un enfant passe, il salue, il est bien éduqué

561kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ n. doigt (idiom.) kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ gɔ̂ɔ̂n lᴧ́n pouce (idiom.) yɔ́ɔ́n pàâ kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ index (idiom.) kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ lè e dɔ̂â yɔ́ɔ́n pàâ kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ píẹ́ médius (idiom.) kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ lè e dɔ̂â kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ tò zíaa píé annulaire (idiom.) kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́ tò zíaa petit doigt

562kɔlᴧ́nwɛ́ɛ́bhàpɔ̀ɔ̀n n. bague

563kɔ́ŋ̂ n. porte Piewɛ́ɛ́ kɔ́ŋ̂ bhée kwíî lɛ̂ lîê. Cette maison a une porte en fer

564kɔɔ → kɔɔ kwɛ́ n. 1 main. 2 façon À táán kɛ̂ɛ̂ kɔ̀ɔ̀ kɤ́ sᴧa. Sa manière de danser est magnifique

565kɔɔ-kwɛ́ n. paume de main

566kɔɔn n. boule (de cire etc.) (idiom.) géè kɔɔn foutou banane sɛ́ɛ́kɔɔnkwìì maison de terre battue

567kɔ̀ɔ̀n HAB kɔɔn v. vt. diriger, gérer Tîâ kɤ́ pɛ́ɛ̂ kɔɔnlà. Tia dirige le village

568kɔɔsᴧ̀ n. côté droit Bhɛ̂ɛ̂ è pɔ̂ɔ̂n bhɤ̀ɤ̀ bhɛ̂ɛ̂ kɔɔsᴧ̀. L'homme mange avec la main droite

569kɤ́ pm. être (marque imperfective dans les énoncés verbaux)

570kɤ́ pm. être (copule dans les énoncés locatifs et équatifs non-verbaux)

571kɤ́ dtm. l'un l'autre Ààn lɔ̀ɔ̀ àâ ààn kɤ́ kɛ̂ɛ̂. Il ne s'aiment pas

572kɤ̂ dtm. 1 certain (dans les phrases affirmatives) kwíî kɤ̂ une certaine maison 2 encore Á sɔ̂ kɤ̂ yêà è ? Est-ce que je peux avoir encore des habits ? 3 autre …bhɛ̂ɛ̂ dô kɤ̂ pɤ pɛ́ɛ́n è bhɔ̂ à tà. ...une autre personne a le sien en face de lui

573kɤ̂ dtm. aucun (dans les phrases négatives) È ká yílí blí kɤ̂ lɔ̂. Il n’a acheté aucun fruit

574kɤ̂ conj 1 pour que (doit être suivi de la série subjonctive) Á lûân zɤ́ kɤ̂ á bhálá kɛ̂ɛ̂ beî. Je suis venu ici pour travailler au champ. 2 pendant que Á táá-sílà kɤ̂ á táán bɔ̂là. Je marche et je chante. 3 si, quand Kɤ̂ í yànbhàn líéyaa, e wɛɛ. Si tu dorlotes le chat, il ronronne Bhá à súàn-gó kɤ̂ ya bhân... Tu as vérifié si c'est cuit ou non. Syn. líkɤ̂. 4 que (dans les souhaits, vœux) Kɤ̂ á ló í ká pɛ́ɛ̂ è ! Que je puisse t'envoyer au village !

575kɤɤ n. écorce

576kɤ̀ɤ̀ FUT, HAB kɤɤ v. roter Ya bô wɩɩ bhîán, ya kɤ̀ɤ̀. Il a fini de boire le bangui et il a roté

577kúân HAB kuan FUT kúán v. 1 vt. éplucher (tubercules) Bhán gwîa kúân. J'ai épluché un manioc. 2 vi. être épluché

578kulû n. nain Bhɛ̂ɛ̀ tûlᴧ́n bhɤ́ wà kulû kɛ̀ɛ̀. Ce sont de petites personnes qu'on appelle les nains

579kùlù HAB, FUT kulu v. 1.1 vt. attacher Bhán bháá kùlù yílí bhà. J'ai attaché un mouton à un arbre. 1.2 vi. être attaché. 2 vt. confier (à qqn – bhà) Wa lôò yɛ̂ kulu à bha gɔ̂ɔ̂n lóò bhà. Ils ont confié la femme au petit frère de son mari

580kùlù n. mur Kwíî kùlù a laan dàà. Le mur a fondu

581kùlù HAB klù v. vt. donner des courbatures Beî bhálá kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ klù. Le travail au champ fait mal au corps

582kùlù n. louche (grande cuillère pour marmite) Kùlù kɤ́ bhilin gbɔ̀ gí. La louche est dans la marmite de riz

583kulu-gó v. vi. honnir (faire honte) Bhá kulu-gó ń líê. Tu m'as honni

584kûn v. FUT kúàn 1.1 vt. attraper Bhán wii kûn. J'ai attrapé un animal (idiom.) Bhán yóá kûn. J'ai attrapé la maladie (idiom.) kûn sóó ká mordre Gbɛ́ɛ̂ a n̂ kún sóó kâ. Un chien m'a mordu (idiom.) lìì kûn salir Bhâan sɔ̂ tó lìì kûn. Tous mes habits sont sales (idiom.) wùn kûn s'entretenir, être propre Á degâ wùn kûn. Il s'entretient. 1.2 vi. être attrapé. 2 vt. monter (montagne, palmier) Á tɔɔn kûn. J'ai escaladé la montagne

585kùû n. carpe

586kûû adv. plus (dans une phrase négative) Yàâ yíî zɤ̂ kûû. Il n'habite plus ici

587kuu-lô HAB kùù-ló v. courber, tordre Ya yílí gbaan kuu-lô. Il a courbé une branche d'arbre

588kuyà n. vieux Kuyàlᴧ́n sóó tóó wòò. Le vieux a perdu toutes ses dents Syn. bhɛ̂ɛ̂ kpaa, bhɛ̂ɛ̂ gblɤgblɤ

Kp kp

589kpà n. régime géè kpà a tâân régime des bananes est mûr Gbɛ́ɛ̂nlᴧ́n kpà kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ kaa. Ce régime-là donne des démangeaisons

590kpàà HAB, FUT kpaa v. 1.1 vt. cuire Yoo a wii kpàà. Yoo a cuit la viande. 1.2 vi. être cuit Wii a kpàà. La viande est cuite

591kpáà n. gazon, herbe (au village) Kpáà a dàà. Les herbes ont poussé

592kpâá → kpàá 'grand' adv. beaucoup Géè kɔɔn lɔ̀ɔ̀ n̂ kɛɛ kpâá. J'aime beaucoup le foutou banane Á bhilin bhɤɤ kpâá. Je mange beaucoup de riz Syn. bɛɛ, tɔ

593kpââ adj. 1 grand kwíî kpââ grande maison 2 vieux bhɛ̂ɛ̂ kpââ un vieux Syn. kábhákó, gblɤ̂gblɤ̂, kpɛ̂ŋ̂kpɛ̂lɛ̂

594kpáán n. fondations (d'une maison) Bhasɔ́nlùn waa bha kwíî kpáán tó yaa. Les maçons ont achevé les fondations de sa maison

595kpááŋ́ adj. nu (idiom.) gɛɛn kpááŋ́ pieds-nus

596kpââtàkpàà → Int. de kpàá adj. très grand

597kpân n. dette, crédit (idiom.) kpân sî bhɛ̂ɛ̂ gɔ̀n emprunter à qqn (idiom.) kpân gó rembourser la dette

598kpânlá adj. gauche (toujours avec kɔɔ 'main') À kɔɔ kpânlá a yí gô. Sa main gauche est mouillée

599kpàŋ̂ n. maïs

600kpᴧ́lɤ́ adv. 1 à côté, proche Kôa beîlèè kɤ́ kpᴧ́lɤ́ péêlèè bhà. Notre champ est proche du village Syn. píé. 2 peu profond Yíwɛ́ɛ́lèè a tó kpᴧ́lɤ̂. Le marigot est peu profond

601kpᴧ́lɤ́ n. raccourci Tîâ zʋʋ a gó zîâ kpᴧ́lɤ́ ká/bhà. Tia a oublié le raccourci Á bɔ̂à kpᴧ́lɤ́ zɤ̂. Je veux prendre ce raccourci-là

602kpêêlíé n. dans la gorge Yúû wɛ́ɛ́ a laan n̂ kpêêlíé. L'arête est coincée dans la gorge kpêêlíé gó égorger

603kpêêlíé-lèè → kpêêlíé n. gorge

604kpèlêŋ̂ n. devinette, proverbe Kà lûn kó kpèlêŋ̂ bɔ̀ ! Kà lûn kó kpèlêŋ̂ dàà ! Donnez une devinette !

605kpɛ́ɛ́ adj. 1 sec wóó kpɛ́ɛ́ bois à brûler sec 2 mince lᴧ́n kpɛ́ɛ́ enfant maigre Syn. pɛ́ɛ́ntà. 3 aiguë (voix) Lᴧ́ŋ̂=bò wʋʋ kɤ́ kpɛ́ɛ́ ká. Les voix des enfants est aiguë

606kpɛ́ɛ́ n. pou de corps

607kpɛ́ɛ́-kpɔ̂ v. vt. sécher Bhán gboo kpɛ́ɛ́-kpɔ̂. J'ai fait sécher le gombo

608kpɛ́ɛ́-wɛ́ɛ́ → Sing. de kpɛ́ɛ́ n. pou de corps

609kpɛ́î n.loc. dehors Kà lûn kó yaa kpɛ́ì. Venons nous asseoir dehors !

610kpɛ́î-lèè → kpɛ́î n.loc. dehors

611kpɛ́ìŋ̀ adj. amer Zóŋ̂ wɛ́ɛ́ kɤ́ kpɛ́ìŋ̀ ká. L'aubergine est amère

612kpɛ́nkíkpɛ̀nkì → Int. de kpɛ́ìŋ̀ adj. très amer

613kpɛ́ŋ́kplɛ̂ adj. très gros, très grand (objet inanimé) bhɛɛ̂wɛ́ɛ́ kpɛ̂ŋ̂kplɛ̂ grosse corde kwíî kpɛ̂ŋ̂kplɛ̂ très grande maison

614kpílín n. joue extérieure (idiom.) zabaa kpílín bhà pincer la joue

615kpìŋ̀ n. route (où une voiture passe )

616kpìŋ̀-wɛ́ɛ́ → kpìŋ̀ n. route (large, où une voiture peut passer)

617kpɩɩ n. mil

618kpɩ́ɩ̂ n. panier (plus grand que gbílí)

619kpɩɩ-wɛ́ɛ́ → Sing. de kpɩɩ n. graine de mil

620kplásó n. calvitie Kplásó aa wûn kwɛ́ bhɤ̀ɤ̀. La calvitie a fait tomber les cheveux

621kplᴧ n. enfant non-initié Syn. suwɛin

622kpò FUT kpó HAB kpo v. vi. être couché Sɛ̀ìŋ̀ kɤ́ kpo tîîlɛ̂. Le serpent est couché là-bas

623kpóŋ́tɛɛ n. terre ferme (opposé à l'eau) kpóŋ́tɛɛ bhɔ̀ɔ̂ tortue terrestre Yí a bîê a lûn kpóŋ́tɛɛ. L'hippopotame est venu sur la terre ferme

624kpóŋ́tɛɛ-lèè → kpóŋ́tɛɛ n. terre ferme (opposé de l'eau)

625kpoo adj. pas mûr bhángoló kpoo mangue pas mûre

626kpòô n. tronc (d'arbre)

627kpóò adj. nu

628kpóólíê n. embrasure de porte

629kpɔ̂ v. 1.1 vt. exposer, étaler. 1.2 vi. être exposé. 2 vt. défricher (un terrain pour le champ) Bhán bʋʋ kpɔ̂. J'ai défriché le terrain pour le champ. 3 vt. naître Ya lᴧ́n kpɔ̂. Elle a accouché. 4 glisser Ya kpɔ́ pɔ̂n ká. Il a glissé sur le pont (et il est tombé) Syn. zaan-lô. 5 manquer (une cible, kâ) E kpɔ́ bhaan kâ. Il a tire sur l'oiseau, mais il a manqué

630kpɔ̂kɤ́líê v. 1.1 vt. coudre Tàyᴧ̂ᴧ̂ a bhâan sɔ̂ tó kpɔ́kɤ́líê. La tailleur a cousu tous mes habits. 1.2 vi. être cousu

631kpɔŋ̀ n. front

632kpɔ́ŋ́ n. bord

633kpɔ́ŋ̂ n. genou

634kpɔɔ n. forêt

635kpɔ̂ɔ̂ n. cicatrice Kpɔ̂ɔ̂ kéâ kpɔ̂ŋ̀ bhà. Il a une cicatrice sur le genou

636kpɔ́ɔ́bhɛ̀ɛ̀n n. parent (père et mère, une forme d'adresse polie à une personne âgée) n̂ kpɔ́ɔ́bhɛ̀ɛ̀ mes parents

637kpɔ́ɔ́-gô v. vt. raser N̂ lᴧ̂n a gâ, bhán wûn kpɔ́ɔ́-gô. Je me suis rasé la tête, c'est que mon père est mort. (une coutume goo)

638kpɔɔkpɔɔyè → Int. de kpɔɔyè adj. très intelligent

639kpɔɔyè adj. pas arrogant, intelligent Lᴧ́n lɛ̂ e kpɔɔyè ká, yaa degâ bha kwíí dɔ̀. L’enfant est intelligent, il a construit la maison lui-même Lᴧ́n lɛ̂ e kpɔɔè ká, e yí pââ láán lᴧ̀n. L’enfant est intelligent, il puise de l'eau pour sa grand-mère Syn. gbèèyè

640kpɤ̂ n. boule gwiâ kɔɔn kpɤ̂ boule de foutou de manioc

641kpɤ́ŋ̀kpɤ́( ?) n. hoquet Yí bha lɔ̀ɔ̀, è n̂ kɛ̂ɛ̂ là, kpɤ́ŋ̀kpɤ́ kɤ́ n̂ kɛɛ. Quand j'ai soif, j’ai le hoquet

642kpú n. reins, lombes

Kw kw

643kwá pm. nous (MPP de la 1ère pers. pl. de la série du parfait)

644kwâ n. 1 poile. 2 plume too kwâ plumes de poulet

645kwáá pm. nous (MPP négatif de la 1ère pers. pl. de la série imperfective)

646kwàn HAB, FUT kwan v. vt. voler (dérober) Ya káfé kwàn. Il a volé le café

647kwàn n. vol (rapt) Kwàn kɤ́ yaa. Vol, c'est mauvais

648kwanbhɛ̀ɛ̀n n. voleur

649kwee n. an, année

650kwèè n. calebasse

651kwêê n. nid Bhaan kɤ́ kwêê dɔ̂. Un oiseau a fait un nid

652kwêê HAB kwee v. maigrir Bhɛ̂ɛ̂ wo kwêêlà, fàân àâ ààn gî. Les gens qui sont en train de maigrir, ils n'ont pas de force Váâ kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ kwee. La faim fait maigrir

653kwêêè adj. maigre

654kwêêekwêêè → Int. de kwêêè adj. très maigre Bhɛ̂ɛ̂ lɛ̂ e gôâ kàsò gí kɤ̂ e doo kwêêekwêêè. Celui-là qui est sorti de prison est très-très maigre

655kwɛ́yɔ́n n. deuxième co-épouse

656kweî n.loc. en brusse

657kweîkɛ̂ɛ̂ n. chasse

658kweîkɛ̂ɛ̂bhɛ̀ɛ̀n n. chasseur

659kweî-lèè → kweî n.loc. en brusse Syn. kpɔ́ɔ́

660kwɛ́ n. 1 feuille lèè kwɛ́ feuille d'arbre 2 classificateur (indique des objets longs et plats : gɛ̂ɛ̂n kwɛ́ 'pied', séèkwɛ́ 'papier')

661kwɛ̀ɛ̂ n. chimpanzé

662kwɛɛzî n. année prochaine Kó lóà Bíà kwɛɛzî. Nous allons partir à Abidjan l'année prochaine

663kwɛ̀ŋ̀ n. charge, bagage

664kwí n. Blanc (idiom.) kwí sɩ̀ɩ̂ orange (idiom.) kwí sɛ́ɛ́ ville (idiom.) kwí tóó canard

665kwìì HAB kwii FUT kwîî v. 1 perdre (au jeu ; à qui bhà, en gí) Bhán kwîî Tìà bhà dán gî. J'ai échoué contre Tia au jeu des dames. 2 échouer Bhán kwîî kɛ̀ɛ̀ wûn bhɛ̀ɛ̀ ká è bhà. Il a échoué à devenir prof

666kwíî n. maison

667kwîî n. peau (idiom.) kwîî kûn fièvre Zógbɤ̂ kwîî yà kûn Zogbeu a la fièvre

668kwíîdɔ̂bhɛ̀ɛ̀n n. constructeur

669kwɩ́lá n. un fruit (petit, vert, avec les grains rouges ovale, utilisé pour la sauce longue)

670kwɩ́lá-wɛ́ɛ́ n. graine de kwela Kwéláwɛ́ɛ́ líí kɤ́ sᴧa gwîà kɔɔn bhà. Les graines de kwela sont bons avec le foutou manioc

671kwô n. calebasse Lɛ́ŋ̂zia bhɛ̀ɛ̀ kɤ́ yí sîâ kwô gí. Les hommes d'avant transportaient l'eau dans la calebasse Syn. kwɩɩ

672kwɤŋɤ̂ n. paume

673kwɤ́lɤ̂ n.loc. partie intérieure de la maison Bhâan sɔ̂ kɤ́ kwɤ́lɤ̂. Mes vêtements sont dans la maison

674kwɤ́lɤ̂-lèè → kwɤ́lɤ̂ ; kwíî n.loc. partie intérieure de la maison

675kwɤ̂ŋ̂lɤ́ → kwɤŋɤ̂ n.loc. dans la main Kɔɔ daa n̂ kwɤŋlɤ̂. Serre-moi la main

676kwɤ̂ŋ̂lɤ́-lẹ̀ẹ̀ → kwɤ̂ŋ̂lɤ́ n.loc. dans la main

L l

677là v HAB, FUT lâ v. 1.1 vi. se sauver Paul a (degâ) lâ Paul s'est sauvé Yúálí a lâ yúá gɔ̀n Le malade a guéri 1.2 vt. sauver. 2 vi. vivre

678-là mrph. suffixe du progressif

679lá n. pluie (idiom.) lá kɤ́ bân il pleut (idiom.) lá wéé tonnerre (idiom.) lá à yán tàkún la foudre a éclaté Zógbɤ̂ a dà lá gí Zogbeu a reçu une averse sur le dos (idiom.) lá fìfìlᴧ́n bruine

680laà n. mère (idiom.) laà sɛɛnlᴧ́n tante maternelle

681láágɤ́ɤ̂ n.loc. place (espace ouvert) Kò ló láágɤ́ɤ̂ ! Allons sur la place !

682láágɤ́ɤ̂-lèè → láágɤ́ɤ̂ n. place (espace ouvert)

683lââlɛ̂ adv. en haut (à la limite de visibilité) Záágwɛ̂-lèè kɤ́ lââlɛ̂. Zagwé est en haut là-bas

684lààn HAB, FUT laan v. 1 vt. coller Bhán fòtó laan kwíî kùlù bhà. J'ai collé une photo sur le mur. 2 vi. s'accrocher Yílí a laan gwɛɛ bhà. L'arbre s'accroche au caillou Bhɤ́ɤ́ a laan pɔ̂ɔ̂n bhɤ̀ɤ̂ bhà. Beu s'accroche à la nourriture (où il y a de la nourriture, il y a Bɤɤ) Ya laan klɔ̀ŋ̀ gî. Il est coincé dans le puits. 3 vt. grimper Ya laan tɔɔn bhà. a) Il est bloqué sur la montagne (il ne peut pas descendre). b) Il a escaladé la montagne (idiom.) kɔɔ laan bhɛ̀ɛ̀ personne avare

685láán n. 1 grand-mère. 2 belle-mère

686làbà n. bonne heure Bàá kɤ́ wàlá làbà líé, bhɤ́ e lóâ táá gí. Mon père s'est levé de bonne heure, puis il est parti en voyage

687lâgbɛì n. nuage (idiom.) lâgbɛì à káán kêa les nuages se sont dissipés

688lànlán n. ananas (idiom.) lànlán goo plante d'ananas

689lánlán → zìì 'vieux' adv. très (adverbe expressif de zìì 'vieux') N̂ láán a kɛ̂ɛ̂ zìì lánlán kâ. Ma grande-mère a beaucoup vieilli

690lànlán-blí → lànlán n. ananas

691lânwáâ n. 1 grand-père. 2 oncle paternel

692lâŋ̂gî n. ciel Syn. lólàwɛ́ɛ́

693lâŋ̂gî-lèè → lâŋ̂gî n. ciel Syn. lólàwɛ́ɛ́

694lâŋ́zia adv. en haut, au nord Tɔɔn kɤ́ pɛ́ɛ gɔ̀n lâŋ́zia La montagne est au nord du village

695laún n. maman (une forme plus respectueuse et plus affectueuse que laà)

696lᴧ́n n. enfant

697lʌ̀n pp. 1 à (valeur d'adresse). 2 sous (par rapport au ciel, soleil, pluie, etc.) Ló kîí sɔ̂ wóó yáán lᴧ̀n. Va et prends les vêtements qui sont au soleil Bháá a yí-gó lâ lᴧ̀n. Les moutons se sont mouillés sous la pluie. 3 E gie yê suà wɛ́ɛ́ lᴧ̀n. Il passe comme une flèche (il est rapide)

698lᴧ̂n n. père Syn. bàá

699-lʌ̀n mrph. suffixe des notions abstraites

700lᴧ́nfuanyè n. bébé (le nombril est parti, il est en train de grossir)

701lᴧ́nkɤ̂ dtm. un peu N̂ pɤ wɩɩ lᴧ́nkɤ̂ lùn. Donne-moi un peu de sel

702lᴧ́npúúlᴧ́n n. bébé (nouveau-né)

703lè dtm. ce (marque de focus contrastif) À lè lɛ̂ e tɛ́ɛ́n ká bhɤ́ à lè lɛ̂ e púú ká. Celle-ci (tasse) est rouge, celle-là est blanche

704lê n. épouse àbha lê sa femme

705lee n. place Bhâan lee bhée lɛ̂. C'est ma place qui est là

706lee HAB, FUT lèè v. 1.1 vt. appeler – Wò î lèè lɔ̀ ? Wo n̂ lee Roger. – Comment on t'appelle ? – On m'appelle Roger. 1.2 vi. s'appeler 2 vt. inviter Lùùtîî a n̂ lee pɔ̂ɔ̂n bhɤ̀ɤ̂ gî. Le chef du village m'a invité à manger

707léé → léékwɛ n. feuillage Kà léé káán káa lûn bháá lᴧ̀n. Coupez les feuilles pour les donner au mouton

708léé n. femelle (pour tous les animaux) diì léé vache

709léé-kwɛ n. feuille

710lèè-lùn v. 1.1 vt. perdre Bhân wɛ̂ɛ̀ lèè-lun. J'ai perdu l'argent. 1.2 vi. se perdre Bhân lèè-lun. Je me suis perdu. Bhân lèè-lùn ! Tu t'es perdu ! 3 vi. mourrir Ya lèè-lûn kô gɔ̀n. Il est mort

711lee-sálá v. balayer Á lee-sálá kwɤlɤ. Il a balayé dans la maison

712lefɤlɤ dtm. même (avec la négation) Kwââ wii lefɤlɤ bhɤɤ. Nous ne mangeons même pas la viande

713léí adv. en haut Víòŋ̀ kɤ́ kôa pɛ́ɛ tà léí. L'avion est au-dessus de notre village

714→ yê conj. que (aparaît dans la position finale dans la proposition, le plus souvent interchangeable avec yé) N̂ zʋ̀ʋ̀ a gó lɛ/yê bhá bûlû lɔ́. J'ai oublié que tu avais acheté du pain

715conj. dès que Lɛ wo daa kwɤ́lɤ̂, bhɤ́ lâ è bân. Dès qu'ils rentrent à la maison, il commence à pleuvoir

716lɛ̂ dtm. 1 ce (démonstratif proche) N̂ gbâ sákɤ̀ lɛ̂ kâ ! Donne-moi ce sac. 2 ce (marque de topicalisation) Lᴧ́n lɛ̂ e yââ ká. Cet enfant-là, il est vilain

717lɛ́ɛ́ adv. ainsi Wò súkulu kpàà lɛ́ɛ́. On prépare le to comme ça Syn. pɤ́ɤ́

718lɛɛn n. hivernage Lá kɤ́ bán lɛɛn gí. Il pleut pendant l'hivernage

719lɛɛn n. chair Diì lɛɛn líí kɤ́ sᴧa. La chair du bœuf est douce

720lɛɛ̀n n. langue (partie de corps) Diì lɛɛ̀n kɤ́ yɔ́ɔ́nè ká. La langue de bœuf est grasse (idiom.) Í n̂ lɛɛ̀n guolà. Tu m’indisposes (litt. ‘tu cherches ma langue’)

721lɛ́ɛ́nlɛ́ɛ́n adj. sucré

722lɛɛ̀n-wɛ́ɛ́ → lɛɛ̀n n. langue (partie de corps)

723lɛ̀lɛ̀ n. 1 épine Kó leezᴧ̂â lee â gí lɛ̂, lɛ̀lɛ̀ kɤ́ gûân bhà. Là où nous avons travaillé il y avait des épines. 2 arête (idiom.) Í doo yé yúû lɛ̀lɛ̀ lᴧ̀n. Tu n'es pas agréable (tu es comme une arête)

724lɛ́lɛ́ n. heure (idiom.) lɛ́lɛ́ pèàgí pɛ̀ɛ̀lᴧ̀ demi-heure

725lɛ̀lɛ̀-wɛ́ɛ́ n. 1 épine. 2 arête

726-lɛ́n mrph. suffixe diminutif

727lɛ́nkɛ́nlɛ̀nkɛ̀n → Int. de lɛ́ɛ́nlɛ́ɛ́n adj. très sucré

728lɛ́ŋ̂zia adv. auparavant

729lià n. lombric Lâ a bân, lii a gó sɛ́î. Il a plu, les lombrics sont sortis de la terre

730líá n. amour Syn. lɔɔ

731lìàn n. habitude Táásì vàànlɤ́è lìàn kɤ́ â kúnyè ká. Marcher vite, c'est son habitude

732lîán n. paresse Tìà kɤ́ lîán kɛɛ. Tia est paresseux

733lìàn-wò v. devenir infirme À gɛɛn yɛâ, ya lìàn-wò. Son pied est cassé, il est devenu infirme

734lìâŋ̂ n. parole (idiom.) lìâŋ̂ zᴧ parler

735líé n. orifice (entrée)

736líé pp. 1 sur Í yáán pâ bhɛ́ɛ̀ bɛ́ɛ́ bhà zía líé. Tu vois beaucoup de gens sur la route. 2 à côté Á yáán pâ bhuu kɤ̂ bhà pɛ́ɛ̂ líé. J’ai vu une chèvre à côté du village

737líé-póô v. vt. ouvrir Bhán kwíî líé-póô. J'ai ouvert la maison

738líé-tà v. vt. fermer Bhán kwíî líé-tà. J'ai fermé la maison

739líé-walâ v. vt. soulever

740líé-yàà v. vt. dorloter

741líé-zùò v. vt. pousser Yaa bhado líé-zuo, ya pɤ̀ɤ̀. Il a poussé son ami, il est tombé

742lìɛ̀ n. furoncle

743lìɛ̀ n. famille Á pɔɔn bhɤa lìɛ̀ gî. J'ai mangé dans la famille

744lìì n. 1 saleté. 2 mauvaise réputation Dî wùn kɤ́ î bhà, í lììè ká. Tu es accusé de sorcellerie, tu es discrédité

745lìì n. partie mâchée du cure-dent

746líí n. goût (idiom.) X líí gàà. goûter qch

747líî HAB lii FUT líí v. 1.1 vt. éteindre. 1.1 etre éteint Síé́ a líî. Le feu est éteint. 2 caler (moto) Bhâan bhótó a líî. Ma moto a calé

748lîî n. forêt (dense) (idiom.) lîî sɔ́nyè forêt dense

749líí-gàà v. vt. goûter Lûn, kîí bhâan zɛ́ŋ́ líí-gàà. Viens goûter ma sauce

750lììlììyè → Int. de lììyè adj. très sale

751líîn n. comportement À líîn kɤ́ yaa. Il est méchant Syn. suu

752liitîî adv. complètement (déshabillé) Tìà kɤ́ kpóò liitîî ká. Tia est complètement nu

753lììyè adj. 1 sale. 2 impur (sens sacré) À gèè kɤ́ lììyè ká. Son corps est sale (parce qu'il est mort à cause de la sorcellerie)

754líkɤ̂ conj. si (introduit une phrase avec l'alternative) Bháân wún dɔ̂n líkɤ̂ e lûàn. Je ne pense pas qu’il viendra

755lílé n. bouche (cavité)

756lìɤ̀ v. gémir

757lɩ̀ɩ̀lᴧ́n( ?) n. lièvre (dans les contes)

758lò pm. marqueur du futur immédiat qui provient de lô 'aller'

759lô FUT ló v. aller

760lòkó n. aloko, plantain

761lólà n. ciel

762lólà-wɛ́ɛ́ → lólà n. ciel

763lóŋ́lágî n. palais (partie de la bouche)

764loo n. 1 brouillard Loo a yaa. Du brouillard est descendu. 2 ombre Kà ló loo gí. Allez à l’ombre

765lóó n. 1 marché. 2 prix À bha bhili tɛ́ɛ̂ yàn lóó kɤ́ sᴧa. Le prix de sa bassine de riz est correcte (idiom.) lóówûn semaine

766lôò n. femme

767lóó-dɔ̀ v. vt. vendre E géè lóó-dɔ̀ lóó gí. Elle vend des bananes au marché

768lóòlᴧ́n n. jeune frère, jeune sœur

769lôòlᴧ́n n. jeune fille, jeune femme

770lôwáâlᴧ́n n. vieille femme (respectueux) Lôwáâlᴧ́n súú tó wɔ̀ɔ̀. La vieille femme a perdu toutes ses dents

771lɔ̀ pron. 1 comment ? Îî kɛ̀ɛ̀ lɔ̀ ? Comment le fais-tu ? 2 pourquoi ? Îî bhààn lɔ̀ ? Pourquoi le frappes-tu ?

772lɔ̂ FUT lɔ́ v. 1.1 vt. acheter. 1.2 vi. être acheté

773lɔn n. racine (tubercule) gwiâ lɔn manioc

774lɔ́n n. femme Syn. lôò

775lɔ́nlɔ́n n. lait (en poudre ou concentré) (idiom.) lɔ́nlɔ́n bii lait en poudre

776lɔ̀ɔ̀ n. amour, désir (idiom.) X lɔ̀ɔ̀ kɤ́ Y kɛɛ Y veut / aime X (idiom.) yí bhîn lɔ̀ɔ̀ soif

777lɔ́ɔ̀n n. fiancée

778lɔ́ɔ̂n adv. pitoyablement Tiilᴧ́n dô kɤ̂ e yaa liê dô ká lɔ́ɔ̂n. Un orphelin est assis tout seul pitoyablement

779lɔtɔ̂lɔ̀ n. médecin

780lɔtɔ̂lɔ̀gí n. l'hôpital, à l'hôpital

781lɔtɔ̂lɔ̀gí-lèè → lɔtɔ̂lɔ̀gí n. l'hôpital, à l'hôpital

782-lɤ́ mrph. marque locative

783lɤ́kɤ́lɤ̀kɤ̀ → Int. de lɤ́ɤ́lɤ̀ɤ̀ adj. très rond

784lɤ̀lɔ́n n. panthère, léopard

785lɤ̀ŋ̀ n. hévéa (l'arbre à caoutchouc) Lɤ̀ŋ̀ yî kɤ́ dóŋ́yè ká. La sève de l'hévéa est visqueuse

786lɤ̀ŋ̀gbɤ̀gídàà v. porter sur la tête (sans le soutenir avec ses mains) Ya lɤ̀ŋ̀gbɤ̀gídàà kwɛiŋ ká. Elle a marché avec la charge sur la tête sans la tenir

787lɤ́ɤ́lɤ̀ɤ̀ adj. rond

788luan v. grandir (d'un bébé, fuanè)

789luan n. esclave Syn. gùâ

790luaŋlè n. miroir I degâ gaa luaŋlè gî. Regarde-toi dans le miroir

791lùn HAB, FUT lûn v. 1.1 vt. donner (à lᴧ̀n). 1.2 vi. être donné Syn. gbâ

792lùn HAB, FUT lûn v. venir (idiom.) lûn à kâ apporter qch., envoyer qqch

793=lùn mrph. marque du pluriel pour certains noms animés

794lún n. fille

795lûn prt. déjà (est obligatoire dans la construction du présomptif, mais n'est pas spécifique pour cette construction) Ya gùn gô lûn. Probablement, il est déjà parti

796lúú n. douchière N̂ lóò a ló zúlúí lúú gɤ́ɤ̂. Mon petit est parti se laver dans la douchière

797lûûlûû n. fourmie (esp. : noire, qui mord, et d’odeur désagréable)

798lúún n. 1 filet de pêche (utilisé par les hommes). 2 hamac Kpàà lúún gí lɔ̀ɔ̀ kɤ́ n̂ kɛɛ. Se coucher dans le hamac me plaît

799lúúnzùòbhɛ̀ɛ̀n n. pêcheur (idiom.) yalawɛ́ɛ́daabhɛ̀ɛ̀n pêche à la ligne

800lùùtîî n. chef de village

N n

801pm. moi (MPP de la 1ère pers. sg. de la série négative)

802pers. me, moi (pronom non-sujet de 1ère pers. sg.)

O o

803prt. certes È ká à zᴧ̂ ò. Certainement, il ne l'a pas tué

804óó conj. n'importe quel, quel que soit E lôò óó lôò â yêà ya síà. Il va épouser n'importe quelle fille

805ôô, ... ôô conj. et ..., et À dɩ́ɩ́ ôô à lóò ôô à laá ôô wa lùn. Son grand frère, son petit frère et sa mère sont arrivés

P p

806pà HAB, FUT pâ v. 1.1 vt. remplir avec (qch. kâ). 1.2 vi. être rempli Yí a pà. Le marigot est plein

807páâ v. 1 remuer E pálà zɛ́ŋ́ gbɔ̀ gí. Elle est en train de remuer la sauce dans la marmite. 2 questioner E pálà lìànŋ̂ gí, kɤ̂ kóô tìân wùn bhàn. Il est en train de faire l'interrogatoire pour comprendre la vérité

808pââ v. 1 vt. racler Tɛ́ɛ̂ gɤ́ɤ́ pââ. Racle la cuvette ! (obligation des enfants à la fin du repas) 2 vt. laper Láán kɤ́ yɔ́ɔ́n pââlà. Ma grande-mère est en train de laper l'huile

809páán n. tronc, torse (partie centrale du corps, seulement pour l'homme)

810pâânwɛ́ɛ́ n. perçoir (pour percer les furoncles) Wo lìɛ̀ yíbhɔ́ pâânwɛ́ɛ́ ká. On perce la furoncle avec le perçoir

811paazànlàn n. masque danseur

812páŋ́lɤ́ adv. bonne heure Tîâ a lûn bhálá líé páŋ́lɤ́. Tia est arrivé au travail de bonne heure

813páŋ́páŋyè adj. ovale wûnbílí páŋ́páŋyè tête ovale

814páŋ́páŋ́lɤ́ → Int. de páŋ́lɤ́ adv. très tôt

815pàpà → púú 'blanc' adv. très (intensificateur de l'idée du blancheur) Syn. plôŋ̂plôŋ̂

816pásɩ́ v. passer (l'examen) Ya gisabhan pásɩ́. Il a passé un examen

817péé → pɛ́ɛ̂ n.loc. dans le village

818péê HAB pee FUT péé v. 1 vt. faire mal (maladie, douleur) N̂ wûnblí kɤ́ pee. J'ai mal à la tête. 2 vt. crier (qqn kâ, à tà) e pee sɔ̂ɔ̂n ká Paul tà Il crie des insultes à Paul. 3 vt. fendre Bhán yílí péê J'ai fendu l'arbre. 4 vt. déchirer Bhán sɔ̂ péê J'ai déchiré le vêtement (idiom.) lɛ́lɛ́ pèè à gí pèèlᴧ̀ demi-heure

819péé-lèè → péé n.loc. village Syn. pɛ́ɛ̂

820pèèlᴧ̂ num. deux (la forme pèèlᴧ̀ est utilisée en comptant) Zîâ kɤ́ kwíî pèèlᴧ̂ zìŋgí. Il y a une route entre deux maisons Bhán bîê yê pèèlᴧ̂ . J'ai vu des éléphants deux fois

821pɛ̂ n. bête, simplet E bhɔ̂â kɤ̂ e pɛ̂ ká. Il est né bête Pɛ̂ biŋ yí kɤ́ bhɔ̂. Le bête bave

822pɛ́ɛ̂ n. village (idiom.) pɛ́ɛ̂ bàǹkɤ́tà association des villages

823pɛ̂ɛ̂lᴧ́n n. jumeau (la naissance de jumeaux est perçue comme un bonheur) Ko pɛ̂ɛ̂lᴧ́n ká. Nous sommes jumeaux

824pɛ́ɛ́n n. moitié ; morceau, partie Sɔ̂ pɛ́ɛ́n sí â bhà. Enlève une partie du pagne

825pɛ́ɛ́n-gô v. vt. fendre (en petits morceaux) Bhâan lê a lòkó pɛ́ɛ́n-gô. Ma femme a coupé l'aloko

826pɛ́ɛ́ntà adj. mince loolᴧn pɛɛnta fille mince

827pɛ̀î n. vent Pɛ̀î kɤ́ gie lâ bân téê gí. Pendant l'hivernage, le vent souffle fort (idiom.) pɛ̀î a gíê le vent a soufflé (idiom.) pɛ̀î wí souffler Pɛ̀î wí (casser) bhɛ̂líé bhà. Souffle sur la plaie !

828pɛ́í dtm. chaque, tous (idiom.) tó pɛ́í tous sans exception Syn. tó

829pɛ́pɛ́ dtm. chaque, tous bhɛ̂ɛ̂ pɛ́pɛ́ tous les gens

830pie n. fer Bhâan gbɛɛlᴧ́n kɤ́ pie (wɛ́ɛ́) ká. J'ai un couteau en fer (idiom.) Pie bhée î gí èè ? Tu es en fer ou quoi ? (dit à une personne qui n'est jamais fatiguée)

831píé-kɛ̂ɛ̂ v. 1 vt. faire la chasse à A yanlan píé-kɛ̂ɛ̂là. Je chasse les agoutis (idiom.) yí píé-kɛ̂ɛ̂ pêcher 2 vt. chasser Kà sâlábhɛ̀ɛ̀ píé-kɛ̂ɛ̂ ! Chassez le fou !

832piekwɛ́ → pie n. toit

833pîêlâ v. 1 vt. faire mal (le ventre) n̂ gúlɤ́lèè kɤ́ n̂ pîêlálà j'ai mal au ventre 2 vt. enrouler, essorer Kpààn a soakɤ́ɤ́ pîêlà à tà. Kpa a essoré la natte (après la lessive)

834pie-wɛ́ɛ́ n. fer travaillé

835piewɛ́ɛ́suu n. vélo

836pìè-wò HAB pìè v. vt. forger (fabriquer) Pìèwóbhɛɛn kɤ́ piè-wô sᴧa. Le forgeron forge bien

837piewôbhɛ̀ɛ̀n n. forgeron

838pilin n. piquant (d'un porc-épic ou hérisson) Bílín pilin kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ zᴧ̂. Les piquants de porc-épic piquent l'homme

839pìè HAB, FUT pie v. 1.1 vt. forger Bhán pɔ́ɔ̂ pìè. J'ai forgé une houe. 1.2 vi. être forgé Pɔ́ɔ̂ a pìè. Le fer est forgé. 2.1 vt. vanner Lóô=bò bhilin pie. Les femmes vannent le riz. 2.2 vi. être vanné

840píé pp. 1 près Yɔ̂ kɤ́ doo yílí píé. Le palmier d'huile pousse à côté de l'arbre À gbéè kɛ̀â, tó î bháŋ́=bò píé. Si les difficultés arrivent, reste aves tes amis Syn. líé. 2 dans la construction d’un désir Á yí píé. Je veux de l'eau

841pɩɩ n. vomissement Pɩɩ kɤ́ gwɛɛ bhà. Il y a des vomissements sur le caillou

842pɩ̀ɩ̀ HAB, FUT pɩɩ v. vi. vomir (qqch kâ) Lʌ́n púlʌ́n a pɩɩ yɔ́n yí kâ. Le bébé a vomi le lait Í n̂ pɩɩ ! Tu me fais vomir !

843plàà HAB, FUT plaa v. 1.1 vi. brûler Bháán lóó kɤ́ plaalà. Le marché s'est brûlé. 1.2 vt. brûler Wa Bháán lóó plàà. Ils ont brûlé le marché de Man (ville). 2 vt. rôtir Kweîkɛ̂ɛ̂bhɛ̀ɛ̀n kɤ́ wii plaalà síé tà. Le chasseur est en train de faire rôtir la viande

844plàkàyí n. plakali (manioque pilé, fermenté, pressé sous forme de boule)

845plôŋ̂plôŋ̂ → púú 'blanc' adv. très (intensificateur de l'idée de blancheur) Syn. pàpà

846póô HAB, FUT poo, póó v. vt. ouvrir Bhán wûn póô. J'ai défait mes cheveux

847pɔ̂n HAB, FUT pɔ́n v. 1.1 vt. creuser Kà sɛ́ɛ́ pɔ́n zɤ̂ ! Creusez la terre ici ! 1.2 vi. être creusé. 2 vt. embêter( ?) E n̂ wɛɛ̂ pɔ́nlà. Il est en train de chercher tous mes secrets

848pɔ́ɔ̂ n, houe

849pɔ̂ɔ̂n n. chose

850pɔ̂ɔ̀n kɛɛ conj. c'est pourquoi Á kwɛ̀ɛ̂ zᴧ̂â yɛ́ɛ́ pɔ̂ɔ̀n kɛ̀ɛ̀ á wii bhɤ̀ɤ̀ à bhée yɛ̂. Hier j’ai tué un chimpanzé, c'est pourquoi je mange de la viande

851pɤ̀ HAB, FUT pɤ̂ v. vt. dire

852pɤ̂ŋ̂gɤ̂ pron. 1 quelque chose (dans les phrases affirmatives) Î gbâ pɤ̂ŋ̂gɤ̂ kâ. Tu dois donner quelque chose (au quémandeur). 2 rien (dans les phrases négatives) Pɤ̂ŋ̂gɤ̂ áá n̂ gɔ̀n. Je n'ai rien

853pɤ́ɤ́ adv. ainsi Wò kwíî dɔ̀ pɤ́ɤ́. On construit une maison comme ça Syn. lɛ́ɛ́

854pɤ̀ɤ̀ HAB, FUT pɤɤ v. 1 vi. tomber (idiom.) yáán a pɤɤ le soleil s'est couché (idiom.) Wɛ́ɛ́ áâ gɔ̀n kûû, ya pɤ̀ɤ̀. Il n'a plus d'argent, il s'est ruiné. 2 vt. faire tomber. 3 vi. décéder Sɛ́ɛ́lᴧ̂n a pɤ̀ɤ̀, wa kpáà tili. Le roi est décédé, on l'enterre demain

855pûô n. crapaud Î bhɔ̂ pûô bhà. Tu ressembles à un crapaud (tu es vilain)

856púú adj. 1 blanc (idiom.) púú pàpà (idiom.) púú plôŋ̂plôŋ̂ blanc comme neige (idiom.) kwí púú le Blanc 2 propre sɔ̂ púú habits propres 3 claire, compréhensible lìàŋ̂ púú paroles claires

857púútàpùù → Int. de púú adj. tout blanc

S s

858sà v. 1.1 vt. étaler (pour sécher) Kafe sà ! Etale le café ! 1.2 vi. être étalé 2 vi. inonder Yí a sâ kwɤ́lɤ̀. L'eau a inondé la maison

859sàà HAB, FUT saa v. 1.1 vt. refroidir (idiom.) Î zʋwɛ́ɛ́ sàà ! Calme-toi ! (litt. : Refroidis ton cœur) 1.2 vi. se refroidir Yí a sàà. L'eau s'est refroidie

860sàâ n. savon (idiom.) kwii sàâ savon fabriqué industriellement (idiom.) sàâ tîî savon fait à la main

861sáágɤ́ɤ́ n. grenier Á daa sáágɤ́ɤ́. Je monte dans le grenier

862sáágɤ́ɤ́-lèè → sáágɤ́ɤ́ n. grenier

863sákpádᴧ̂ n. mangouste

864sàkpè n. masque gendarme

865sáláàkâ num. huit (la forme sáláàkà est utilisée en comptant)

866sálâdô num. six (la forme sálâdò est utilisée en comptant)

867sálâpèèlᴧ̂ num. sept (la forme sálâpèèlᴧ̀ est utilisée en comptant)

868sân v. éternuer Pɛ̂ áá sân Le bête n'éternue pas (proverbe)

869sân FUT sán v. 1.1 vt. raser Bhaân ló n̂ bhóà sánî. Je vais raser ma barbe. 1.2 vi. se raser bhóà a sân Il s'est rasé la barbe

870sánlin conj. avant que (toujours suivi par kɤ̂) Sánlin ká see ká lûn kɤ̂ á yîzᴧ̂là. Avant que vous revenez, je vais dormir

871sáŋ́gbá n. cuillère (faite d'une moitié de calebasse)

872sàŋ̀sáŋ́ n. clôture Kwanbhɛ̀ɛ̀n a bli sàŋ̀sáŋ́ tà, ya lâ sáyálùn gɔ̀n. Un voleur a sauté par-dessus la clôture et a échappé aux policiers

873sᴧ̀ adj. 1 bon. 2 joli. 3 bon marché (idiom.) X kɤ́ sᴧ̀ ká Y gí plaire Î wʋʋ kɤ́ sɛ̂a n̂ gí. Ta voix me plait. (idiom.) wún sᴧ̀ bonheur

874sᴧ̂ᴧ̂-wò v. 1 se fatiguer  gô bhálá líé, bhàn sᴧ̂ᴧ̂-wò. Je viens du travail, je suis fatigué. 2 vt. fatiguer Í n̂ sᴧ̂ᴧ̂-wô. Tu me fatigues

875sᴧ́ᴧ̂wôbhɛ̀ɛ̀n n. musulman

876sᴧ́lᴧ́ n. manipulations Yílánbhîî kɤ́ sᴧ́lᴧ́ kɛɛ. Le magicien fait des manipulations magiques

877sᴧlᴧ̀ n. ongle, griffe (idiom.) kɔɔ sᴧ̀lᴧ̀ ongle (idiom.) gɛɛn sᴧ̀lᴧ̀ ongle d'orteil Yanbhàn sᴧlᴧ̀ kɤ́ zɔ̀ɔ̀yè ká. Les griffes de chat sont acérées

878sᴧ̀lᴧ́nlᴧ́n → Int. de sᴧ̀ adj. très bon

879sᴧ́ŋ́ n. or Sᴧ́ŋ́ sɔlɔyè kɤ́ yââ ká. Trouver de l'or, c'est difficile (idiom.) Sʌ́ŋ́ lòò lɔ́ɔ́ kɤ́ n̂ kɛɛ. J'aime la femme en or (une formule de tendresse)

880sᴧ̀ŋ̀-gbɤ̀ɤ̀ HAB, FUT sᴧ̀ŋ̀-gbɤɤ v. fondre Túlúkpɛ́ɛ́ a sᴧ̀ŋ̀-gbɤɤ yáán lᴧ̀n. Le beurre de karité a fondu sous le soleil

881sᴧ̂ŋ̂-wɛ́ɛ́ → sᴧ̂ŋ̂ n. or travaillé (bracelet etc.)

882sᴧ̀tàsᴧ̀ → Int. de sᴧ̀ adj. très bon

883sèè HAB, FUT see v. revenir Î lòâ Bháánlɤ̂ í see sɛ́ɛ zᴧ̂. Tu vas à Man, tu reviens tout de suite

884séèkwɛ́ n. 1 papier. 2 lettre

885séèsᴧ̂ num. neuf (la forme séèsᴧ̀ est utilisée en comptant)

886selâ FUT selá v. 1 vi. se retourner À pɤ̂ Tia lᴧ̀n, è selâ, áà léé là. Dis à Tia de se retourner, je l'appelle (il est un peu loin). 2 vt. renverser Á tɛ́ɛ̂ selâ à gî Je renverse la cuvette. 3 vt. changer Bhán sɔ̂ selâ. Je me suis changé (j'ai changé de vêtements) Bhán kwíî selâ. J'ai changé la maison

887sèláwɛ́ɛ́ n. aiguille

888sɛ́ɛ́ n. terre

889sɛ̂ɛ̂ v. 1 vi. être bon ; réjouir Kado a sɛ̂ɛ̂ Tîâ lᴧ̀n. Tia est content du cadeau. 2 vi. devenir joli Lᴧ́n lɛ̂ a sɛ̂ɛ̂. L'enfant est devenu beau

890sɛɛ-go v. vi. saluer Ya sɛ́ɛ́-góá tà bhɛ́ìǹ ká. Il les a salués froidement

891sɛ́ɛ́gbɔ̂ n. canari, pot

892sɛɛlᴧ́n adj. petit À yûn wɛ́ɛ́ kɤ́ sɛɛlᴧ́n ká. Il a un petit nez Syn. tɩ́tɩ́

893sɛ́ɛ́lᴧ̂n n. chef des terres Wò î leâ sɛ́ɛ́lᴧ̂n kɤ̂ bha kɛ̂ɛ̂ gulilᴧ́n kâ. Une fois que tue es appelé chef de terre, tu es un roi

894sɛ́ɛsɛ́ɛzɤ̂ → Int. de sɛ́ɛzɤ̂ adv. tout de suite

895sɛ́ɛ́-wɛ́ɛ́ n. grain (miette) de terre

896sɛ́ɛzɤ̂ adv. tout de suite Lûn sɛ́ɛzɤ̂ ! Viens tout de suite !

897sɛ́ísúô n. gingembre

898sɛ́nlɤ̂ adv. doucement ... à kpáá sɛ́ŋ́lɤ̂ (Le bébé est endormi), couche-le doucement Syn. zooyè

899sɛ́nsɛ́nlɤ̂ → Int. de sɛ́nlɤ̂ adv. Kɩɩ̀dààbhɛ̀ɛ̀n kɤ́ tàà sɛ́nsɛ́nlɤ̂. Le chasseur marche à pas de loup. 2 tranquille (dans l'expression :) À tó bhí sɛ́nsɛ́nlɤ̂. Laisse-le tranquille !

900sɛŋ̀ n. serpent sɛŋ̀ bin yí venin de serpent

901sɛ́ŋ̀ n. filet de pêche (utilisé par les femmes) Lôò=bò kɤ́ yí píé kɛ̂ɛ̂ là sɛ́ŋ̀ ká. Les femmes sont en train de pêcher avec le filet

902sî FUT sí v. 1 vt. prendre (idiom.) bhán lê sî je me suis marié 2 vt. deshabiller qqn 3 vt. enlever Lûn kîí bha gɔ̂ɔ̂ sí zɤ̂. Viens déplacer ta voiture

903sìè v. 1.1 vt. gâter Bhaan gɔɔ a sie. Ma voiture est tombée en panne. 1.2 vi. se gâter. 2 vi. fâcher (qqn. lᴧ̀n) n̂ ká lùân e sìèà n̂ lᴧ̀n. Si je ne viens pas, il va se fâcher contre moi. 3 vt. faire une mine méprisante Wa sɔ̂ɔ̂n-wô à gɔ̀n, ya wɛ̂í sìè. Ils l'ont insulté, il a serré la figure. 4 vi. ne pas aller bien (vêtement) Sɔ̂ kɤ́ siea ká. Ce vêtement ne lui va pas

904sìlá adj. rassis (nourriture) bhilin sìlá riz rassis

905síŋ́gbɤ́sìŋ̀gbɤ̀ adj. pure, transparent (une liquide) yí síŋ́gbɤ́sìŋ̀gbɤ̀ eau pure, transparente Syn. záázàà

906sɩ̀ɩ̂ n. citrus, agrume (idiom.) bhɛ̂ɛ̂ tîî sèê citron (idiom.) kwii sèê orange

907sɩ̂ɩ̂ n. racine Yílí sêê a zîâ tà. La racine de l'arbre a barré la route

908sòò HAB, FUT soo v. vi. être matinal N̂ lᴧ̂n a soo a ló beî. Mon père est parti au champ de bonne heure

909sòò HAB, FUT soo v. vt. s'enduire avec Lôò=bò gòâ zúlúí bhɤ́ wò yɔ́ɔ́n soo. Quand les femmes finissent de se laver, elles s'enduisent avec de la pommade Syn. gie

910sóólû num. cinq (une forme sóólú est utilisée en comptant)

911sòsàlín n. lapin (chez les Goo, il n'existe pas à l’état sauvage)

912sɔ́ HAB sɔ̂ v. 1 vi. dépasser Yí kɤ́ sɔ̂ bhɛ̂ɛ̂ tà. Le niveau de l'eau dépasse la taille de l'homme. 2 vi. donner des ordres Tia kɤ́ sɔ̂ à bha lê tà. Tia commande sa femme

913sɔ́ n. 1 vêtement Tìà bha sɔ̂ kpɔ̀kɤ́líé kɔ̀ɔ̀ kɤ́ sᴧa. La manière de coudre le vêtement de Tia est jolie. 2 tissu Ya bô pɔ̂ɔ̂n bhɤâ, ya sɔ̂ giê à biŋ bhà. Il a fini de manger, il s’est essuyé la bouche avec un tissu

914sɔ̂ FUT sɔ́ v. vi. être partout Wún sᴧ̀a sɔ̂. Le bonheur est partout

915sɔ̂bɔ̂bhɛ̀ɛ̀n n. tisserand Sɔ̂bɔ̂bhɛ̀ɛ̀n àâ péê zɤ́ kûû. Il n'y a plus de tisserand dans ce village

916sɔ̂kɔ̀ɔ̀n n. pagne

917sɔ̀lɔ̀ HAB, FUT sɔlɔ v. 1.1 vt. trouver Wa sᴧ́ŋ́ sɔlɔ kô gɔ̀n péè. Ils ont trouvé de l'or dans notre village. 1.2 vi. se trouver Sᴧ́ŋ́ a sɔlɔ kô gɔ̀n péè. L'or se trouve dans notre village

918sɔ̂n FUT sɔ́n v. se former (plante) Kôa kpàŋ̂ a sɔ̂n. Notre maïs s'est formé

919sɔ́n-kɩ́ɩ̂ v. vi. froncer les sourcils Ya wɛ̂ɛ̂ sɔ́n-kɩ́ɩ̂. Il a froncé les sourcils

920sɔ́nyè adj. 1 formé (fruits) kpaŋ sɔ́nyè un épi de maïs formé 2 dense (forêt) lîî sɔ́nyè forêt dense

921sɔŋ̂ n. prix (idiom.) sɔŋ̂ gbéè prix élevé Syn. loo

922sɔ̀ŋ̂-lùn v. payer la dot pour Ya bhɔ́n gûlân kwìì líé, woô sɔ̀ŋ-̂lùn. Elle a duré dans son foyer, on est venu pour payer sa dot

923sɔ̀ɔ̀ HAB, FUT sɔɔ v. 1 vi. entrer Gee a sɔɔ kwɤ́lɤ̀. Le masque est entré dans la maison Syn. daa. 2.1 vt. insérer, introduire Bhân yílí sɔɔ yɛɛ gî. J'ai introduit le bâton dans le trou. 2.2 vi. s'introduire

924sɔ̂ɔ̂n n. insulte Sɔ̂ɔ̂n kɤ́ î lílɤ́ yîŋ̂ tó ká. Tu as toujours des insultes dans ta bouche (idiom.) sɔ̂ɔ̂n-wô bhɛ̂ɛ̂ gɔ̀n insulter qqn

925sɔ́yá n. soldat

926sɤ̀ɤ̀ n. corne Gbɛ́ɛ̂ sɤɤ áâ bhɔ̀. Le chien n'a pas de cornes

927sɤ̀ɤ̀-wɛ́ɛ́ → sɤ̀ɤ̀ n. corne Syn. sɤ̀ɤ̀

928suà → suàwɛ́ɛ́ n. flèche Lɛ́ŋ̂ziabhɛ̀ɛ̀n guli gɔ̀n suà bhéâ kâ. Les gens d'avant faisaient la guerre avec des flèches

929súàn n. attention Dɤ̀ŋ́ gaa súàn kâ, ya gùn gbìlì kûn. Examine le piège avec attention, il se peut qu'il ait attrapé le python

930súàn-gô v. 1 vt. se méfier de Kàà súàn-gô, e bhɔ̂ kwanbhɛ̀ɛǹ bhà. Méfiez-vous de lui, il semble être voleur. 2 vt. vérifier Bhán kwíî tó súàn-gô. J'ai vérifié toutes les maisons

931suà-wɛ́ɛ́ → suà n. flèche (idiom.) suà wɛ́ɛ́ zûò lancer une flèche (idiom.) E gie yê suà wɛ́ɛ́ lᴧ̀n. Il passe comme une flèche Syn. suà

932sufɛi n. âne (idiom.) sufɛi lêê ânesse (idiom.) sufɛi gɔ̂ɔ̂n âne mâle

933súkáló n. sucre Wó súkáló kɛɛ kaa bhéâ kâ. C'est avec la canne qu'on produit le sucre

934súkulu n. (bouillie gluante de mil, plantain ou manioc : le manioc est pelé, découpé en morceaux, séché pendant quelques jours, pilé et cuit dans l'eau pendant une heure)

935sùlù adj. pointu (bouche) (idiom.) Bhá biŋ sùlù dɔ̀. Tu as fait une bouche pointue

936súŋ̂ n. carême (musulman) Sᴧ́ᴧ̂wôbhɛ̀ɛ̀n lùn kɤ́ súŋ̂ gí. Les musulmans sont en carême

937sùŋ̀sûŋ̂ n. corossol

938súô HAB suo FUT súó v. avoir peur (de gɔ̀n) Kweikɛɛbhɛɛn aa suo sɛŋ gɔ̀n. Le chasseur n'a pas peur des serpents

939súóyè adj. effrayant gee súóyè masque effrayant

940súóysúóyè → Int. de súóyè adj. très effrayant

941suu n. cheval (idiom.) suu lêê jument (idiom.) suu gɔ̂ɔ̂n étalon

942súú n. céphalophe

943súú n. 1 lune (idiom.) súú a pɤ̀ɤ̀ La période sans lune a commencé 2 règles (des femmes) Lôò lɛ̂ ya súú yè. La femme a ses règles

944súú n. dent, dents (idiom.) súú bhɔ̀ les dents poussent (idiom.) súú wòò perdre les dents (idiom.) gbɛ́ɛ̂n sùù canine

945sûû n. caractère Sɔ́yá=bò lɛ̂ sûû kɤ́ yâá. Les soldats sont méchants

946súúlᴧ́n → súú n. étoile

947súú-sî v. rire (idiom.) súú-sí biŋ píê sourire

948súú-wɛ́ɛ́ → Sing. de súú n. une dent

949suwɛin n. enfant non-initié Suwɛin áâ ló geebaaléà. L’enfant non-circoncis ne va pas là où on prépare les masques Syn. kplʌ̀

T t

950tà pp. sur Pɔ̂ɔ̂n bhɤ̀ɤ̂ kɤ́ táâblè tà. La nourriture est sur la table

951táà n. tabac, cigarettes Á táà páké pɛ̀ɛ̀lᴧ̂ bhîn lee kpaaè dô gí. Je fume deux paquets de cigarettes par jour

952táá HAB taa v. marcher Táá, kó lô ! Allons, on va partir !

953tààn conj. ou Í gêè kɔɔn bhɛân síà tààn lòkó ? Tu prends le foutou ou l’aloko ?

954táán n. chanson (idiom.) táán bɔ̂ chanter une chanson (idiom.) táán kɛ̂ɛ̂ danser

955tâân HAB, FUT taan v. 1 vi. rougir (idiom.) à yán a tâân ses yeux rougissent (il est énervé) 2 vi. mûrir (un fruit qui change sa couleur en mûrissant) Géè kpà a tâân. La banane est mûre

956tà-bhaan v. flatter Tîâ kɤ́ Bhánkulá tà-bhaanlà. Tia flatte Makura

957tà-káân v. 1 vt. arrêter Kà táán tà-káân ! Arrêtez la musique ! 2 vt. tailler Kà yílí tà-káân ! Taillez l'arbre !

958tà-kûn v. 1 vt. aider À tà-kún bhálá bhà. Aide-le à travailler ! 2 vt. faire un clin d'œuil Wa yán tà-kún kɤ́ lᴧ̀n. Il se sont fait un clin d'œil (idiom.) lâ a yán tà-kún La foudre a éclaté

959tâlââ HAB tlàà v. vi. s'assombrir, noircir (idiom.) lèè a tlâ tîî ká La nuit est sombre, le temps a noirci Kwɤ́lɤ̂ lee a tâlââ. L'intérieur de la maison s'est noirci

960tâŋ̂ n. tambour d'aisselle

961tâpɔ̀ɔ̀n n. culture (plante cultivée) Tâpɔ̀ɔ̀n a bhà. Les plantes ont donné

962tà-sí v. vt. frauder Flá bhî aa tà-sî. Un vendeur peul a fraudé

963tᴧ̀ŋ̀ n. cerveau

964tèŋ̀tà n. menton

965tɛɛ pp. sur la surface Yíabîê a lûn kpóŋ́ tɛɛ. L'hippopotame est venu sur la terre (il est sorti de l'eau)

966tɛɛ̀ → tɛɛlèè n. sur le dos e kweŋ sî à tɛɛ̀ (tɛɛ tà). Il porte le bagage sur le dos

967tɛ̀ɛ̀ → Loc. de tɛɛlèè n.loc. sur le dos

968tɛɛ-lèè n. dos N̂ tɛɛ-lèè kɤ́ n̂ kaalà. Mon dos me donne des démangeaisons

969tɛ́ɛ́n adj. rouge (en plus, jaune, marron, violet) (idiom.) tɛ́ɛ́n gbàngbàn très rouge

970tɛ́ɛ́tàtɛ̀ɛ̀n → Int. de tɛ́ɛ́n adj. tout rouge

971tɛ́î adv. l'autre jour (5 jours à 2-3 mois avant) Bhâan dɤ̀ŋ̂ kɤ́ wii kûân tɛ́î. Mon piège a attrapé du gibier l'autre jour

972tɛ́î HAB tɛ̀ì v. 1 vi. respirer È ká gà, e tɛ́ílà. Il n'est pas mort, il respire. 2 vt. faire bouillir

973tìààn n. vérité Kôa lúútîî kɤ́ tìààn wun pɤ́. Notre chef de village dit la vérité

974tìàànlɤ́ adj. aisé N̂ dóô kɤ́ tìàànlɤ́ e bhálá kɛɛ Bíà. Mon grand-frère est aisé, il travaille à Abidjan

975tìààntìàànlɤ́ → Int. de tìàànlɤ́ adj. très aisé

976tîî adj. noir (en plus, vert, bleu, gris) (idiom.) tîî blɤ̀blɤ̀ très noir (idiom.) bhúlú tîî foie (idiom.) yánwɛ́ɛ́tîîlèè pupille (idiom.) bhɛ̂ɛ̂tîîsɛ̀ɛ̂ citron

977tîîlɛ́ adv. (à la limite de visibilité) Yí kpââ kɤ́ tîîlɛ́. Il y a un grand fleuve là-bas

978tîîtàtíí → Int. de tîî adj. tout noir

979tìlì adv. demain

980tiŋ n. tas

981tɩ́ɩ́ n. hérisson

982tɩɩ n. orphelin À laa a gâ ya tó tee kâ. Sa mère est morte, il est resté orphelin

983tɩ́tɩ́ adj. petit lᴧ́n tɩ́tɩ́ petit enfant (idiom.) tɩ́tɩ́ klélè très petit

984tò adv. maintenant (uniquement dans les phrases verbales) Bhán zanlan tò. Je me suis réveillé maintenant

985tó dtm. tous Gbɛ́ɛ̂n a too tó zᴧ̀. Le chien a tué tous les poulets

986tó pm. copule emphatique Tîâ tó kpáâ kâ. Tia est de grande taille

987tô v. 1 vi. rester Á tô à zɤ́. Je reste ici. 2 vt. laisser Bhân î tô. Je te laisse

988tòŋ̀ n. pigeon

989too n. poulet Too a yaan dàà. La poule a pondu des œufs

990tóó n. champignon Tóó kɤ́ bhɔ̂ tóò boà. Les champignons poussent sur la termitière

991tòsɛ́ɛ́tà n. vie Tòsɛ́ɛ́tà kɤ́ gbɛ́ɛ̀ ká. La vie est dure

992tɔ́ n. nom Kà lᴧ́n yɛ̂ tɔ́ kpɔ̂. Donnez un prénom à l'enfant !

993tɔ́ɔ́ n. gourde Tɔ́ɔ́ a wî. La gourde est cassée

994tɔɔn n. montagne, colline Kàkò ló tɔɔn líê ! Allons à la montagne !

995tɤ́ŋ́ n. temps

996tɤŋlɤ adv. aujourd'hui Á lóà péê tɤŋlɤ. J'irai au village aujourd'hui

997tû n. morceau wii tû morceau de viande

998tùà FUT, HAB tua v. boiter À gɛɛn a gîê kɤ́ tà e tuala. Ses pieds sont déplacés, il boite

999túàn pm. encore (est obligatoire dans la construction de continuatif) È tûàn kô zíaa. Il est encore derrière nous

1000tû-káân v. vt. couper Bhán wii tû-tû-káân. J'ai coupé la viande en plusieurs morceaux

1001túlú n. poitrine (surface) À túlú kɤ́ yoa. Il a mal à la poitrine

1002túlúkpɛ́ɛ́ n. beurre de karité

1003tûlᴧ́n adj. 1 court 2 proche Bháán-lèè kɤ́ tûlᴧ́n ká lee lɛ̂ bhà. Man est proche d'ici

1004tûlᴧ́nlᴧ́n → Int. de tûlᴧ́n adj. très court

1005tʋ́ʋ́ → tʋ́ʋ́kwɛ́ɛ́ n. oreille (interne) (idiom.) Lᴧ́n lɛ̂ tʋ́ʋ́ gí kɤ́ tâ. Cet enfant est têtu (idiom.) À tʋ́ʋ́ gí kɤ́ féì kà. Il entend de loin

1006tʋ́ʋ̀ n. termitière Tʋ́ʋ̀ kɤ́ n̂ gɔ̀n kafé gí. Il y a une termitière dans mon champ de café

1007tʋ́ʋ́kwɛ́ɛ́ → tʋ́ʋ́ n. pavillon de l’oreille

1008tʋ́ʋ́-wili adj. sourd (personne) N̂ lóò tʋ́ʋ́-wili a ló lóógî. Mon petit-frère sourd est parti au marché

V v

1009váá n. faim Váá kéâ kɛ̂ɛ̂là gbɩ́kɩ́gbɩ̀kɩ̀. Il est très affamé

1010váánlɤ́ adv. vite E táá sî váánlɤ́. Il marche vite

1011váánváánlɤ́ → Int. de váánlɤ́ adv. très vite

1012vɛɛ n. céphalophe (espèces différentes : céphalophe aux flancs roux, céphalophe à ventre blanc)

1013vîŋ̂ v. 1 vt. faire bouger Yílí vîŋ̂ n̂ kâ. Fais mouvoir l'arbre avec moi (je suis en haut, pour s'amuser) 2 Sɛ́ɛ́ kɤ́ vîŋ̂là. Tout bouge dans le pays

1014vîŋ̂ n. bruit Gɔ̂ɔ̂ vîŋ̂ kɤ́ dɔ̂là. La voiture est en train de faire un bruit Gɔ̂ɔ̂ vîŋ̂ kɤ́ fèèyè ká. Le bruit du camion est embêtant

1015víɔ̀ŋ̀ n. avion Ya víɔ̀ŋ̀ sí Bíà. Il a pris l'avion à Abidjan

1016vɩ́ n. "sardine de rivière" (espèce de petit poisson)

1017vlànkàlì-wò v. 1 vt. détruire (par la magie noire). 2 vt. semer la discorde dans Yaa bha gbúŋ́gí-lèè vlànkàli-̀wò. Il a semé la discorde dans sa famille

1018vlânvlân adj. 1 inutile sɔ̂ vlânvlân vêtements inutiles 2 bête (l'action) wún vlânvlân bêtise, action bête 3 bon à rien (personne) bhɛ̂ɛ̂ vlânvlân une personne bonne à rien Syn. pɛ̂, bhààyè

1019vóó n. entrelacement de lianes (couvrant le tronc d'arbre) Gbiŋ kɤ́ vóó gí. L'écureuil est dans l'entrelacement

1020vɤ̂ n. moucheron Vɤ̂lᴧ́n kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ zʋʋ-dûn. Les moucherons embêtent l'homme

1021vɤɤ n. cou

W w

1022wa pm. ils, elles (MPP de la 3ème pers. pl. de la série du parfait)

1023wà pers. ils, elles (pronom subjectif de la 3ème pers. pl. de la série conditionelle)

1024wàà HAB wàà v. arriver

1025wàâ pm. ils, elles (MPP de la 3ème pers. pl. de la série imperfective négative)

1026wâà conj. et

1027wáá-gô v. bailler Váâ è n̂ kɛ̂ɛ̂là, á wáá-gô. Quand j'ai faim, je baille

1028waa-kɩ́ɩ̂ v. 1.1 vi. s'entrelacer (une corde) Yèê wɛ́ɛ́ a waa-kɩ́ɩ̂ Le fil de coton est entrelacé. 1.2 vt. mélanger Bhán pɛ̂ŋ̂túû waa-kɩ́ɩ̂. J'ai mélangé la peinture. 2 vi. être tortueuse (route) Zia a waa-kɩ́ɩ̂ n̂ gɔ̀n bhán lèè-lùn. La route est tortueuse, je me suis perdu

1029walâ v. 1 voler (dans l'aire) Kôa víɔ̀ŋ̀ a wala. Notre avion s'est envolé. 2 se lever Walá kîí yaa gɛàn. Lève-toi, tu vas t'asseoir Bhaân gwɛɛ líé-walâ. Je veux soulever le caillou

1030wáŋlɤ́ n. remerciement n̂ dóbhán wáŋlɤ́ n̂ bhà merci, mon ami (idiom.) wáŋlɤ́ gô remercier Î wáŋlɤ́ wáŋlɤ́ ! merci vraiment

1031wàŋ̀ n. fissure Wàŋ̀ kɤ́ kwíî kùlù lɛ̂ gí. Il y a une fissure dans le mur (idiom.) wàŋ̀ kɔɔ incompétence maladresse

1032wᴧ̀sɤ̀ dtm. combien ? Î kílɔ́ŋ́ è wᴧ̀sɤ̀ ? Combien pèses-tu ? Lᴧ́n wᴧ̀sɤ̀ î gɔ̀n ? Tu as combien d'enfants ?

1033wêŋ̂ → wêŋ̂wɛ́ɛ́ n. queue (idiom.) Lᴧ́n lɛ̂ e doo à laa wêŋ̂ ká. L'enfant suit sa mère tout le temps (idiom.) Gbɛ́ɛ̂ kɤ́ wêŋ̂ gí-zᴧ̂ là. Le chien remue la queue

1034wêŋ̂-wɛ́ɛ́ → wêŋ̂ n. queue

1035wɛɛ̂ pp. sous Sɛŋ a blàn-kpɔ́ líì wɛɛ̂. Le serpent s’est caché sous le lit

1036wɛ́ɛ́ n. 1 os. 2 grain. 3.1 classificateur (indique un objet singulier du groupe : bhilin-wɛ́ɛ́ ‘grain de riz’, zíí-wɛ́ɛ́ 'un moustique’. 3.2 classificateur (indique un objet singulier et long : bhɛɛ-wɛ́ɛ́ 'corde' ; le plus souvent, une forme avec classificateur est interchangeable avec celle sans classificateur) 4 unité

1037wɛ́ɛ̂ n. argent (monnaie) (idiom.) wɛ́ɛ̂ sᴧ́ᴧ̂lᴧ́n kɛ̂ɛ̂ faire la monnaie (idiom.) wɛ́ɛ̂ bankɤta faire des économies (idiom.) wɛ́ɛ́ gí-sie gaspiller de l'argent

1038wɛ́ɛ̂ HAB wɛɛ FUT wɛ́ɛ́ v. 1.1 vt. aiguiser Bhán baŋ líé wɛ́ɛ̂. J'ai aiguisé la machette. 1.2 vi. être tranchant Gbɛɛ lᴧ́n líé a wɛ́ɛ̂. Le couteau est tranchant

1039wɛ̂ɛ̂ n. visage (seulement dans les expressions figées)

1040wɛ́ɛ́n n. mouche

1041wɛi n. tristesse Wɛi kɤ́ bɔ̂là n̂ tà, n̂ lᴧ̂n gâ wùn gî. Je suis triste à cause de la mort de mon père

1042wɛ̂í → wɛ̂í-lèè n. sur le visage Kóó kéâ wɛ̂í. Il a la gale sur son visage

1043wɛ̂ílê n. danse traditionnelle (de réjouissance) Kó wɛ̂ílê kɛ̂à yáânlán tɤŋlɤ́. Nous allons danser wɛ̂ílê ce soir

1044wɛ̂í-lèè n. visage À wɛ̂í-lèè kɤ́ sᴧa. Son visage est joli

1045wɛ̀ìwɛ̀ìyè → Int. de wɛ̀ìyè adj. très triste

1046wɛ̀ìyè adj. triste Syn. wɔ́ɔ́nwɔ̀ɔ̀n

1047wɛ̂lɛ̂ n. pâturage Diì wɛ̂lɛ̂ kɤ́ n̂ dóbhán gɔ̀n. Mon ami a un pâturage pour les bœufs

1048wɛŋ n. pou (de tête)

1049wɛ̀ŋ̀ HAB, FUT wɛŋ v. 1 vt. verser (pour se débarrasser). 2 vt. jeter (pour se débarrasser) Kà sɔ̂ vlânvlân yɛ̂ wɛ̀ŋ̀. Vous avez jeté les vêtements inutiles

1050wî FUT wí v. 1 vt. briser, casser Ya yítàgbɔ̀ wî. Il a brisé le canari d'eau. 2 vt. embrasser (qqn bhà) Lûn kîí wí n̂ bhà. Viens m'embrasser

1051wii n. 1 viande Yoo kɤ́ wii kpaa. Yoo est en train de préparer la viande. 2 animal Wii kɤ́ Tìà bha bʋʋ sielà. L'animal est en train de gâter le champ de Tia Wii ká î tà ! Animal que tu es ! (insulte)

1052wîîlɛ̂ adv. en bas (à la limite de visibilité) Klaŋkwìì kɤ́ wîîlɛ̂. L'école est là au-dessous Syn. wîŋ́zia

1053wili adj. cassé Gɔ̂ɔ̂ wili kɤ́ doo wîîlɛ́. Une voiture en panne est là, en bas

1054wìlìgíwili → Int. de wili adj. complètement cassé

1055wín n. graine de palmier

1056wîŋ́zia adv. en bas Klaŋ kwìì kɤ́ wîŋ́zia. L'école est au-dessous, là-bas Syn. wîîlɛ̂

1057wɩɩ n. sel

1058wɩ̂ɩ̂ n. vin (idiom.) wêêzìbhîîn alcoolique

1059wɩ́ɩ̂( ?) HAB wɩ́ɩ̂ v. vt. 1 parler. 2 chanter (oiseau, animal). 3 émettre des bruits (animal, oiseau, insecte). 4 répondre (à gɔ̀n). 5 craquer N̂ kpɔ́ gí a wɩ́ɩ̂. J'ai eu un craquement dans le dos

1060wɩɩwɩɩyè → Int. de weeyè adj. très salé

1061wɩɩyè adj. salé pɔ̂ɔ̂n bhɤ̀ɤ̀ weeyè nourriture salée

1062wɩ́sɩ́ n. patate douce

1063wo pers. ils, elles (pronom subjectif de la 3ème pers. pl. de la série existentielle)

1064wò pers. ils, elles (pronom subjectif de la 3ème pers. pl. de la série immédiate)

1065wò pers. ils, elles (pronom subjectif de la 3ème pers. pl. de la série subjonctive)

1066wò pm. ils, elles (MPP négatif de la 3ème pers. pl.)

1067wó prt. certes

1068woô pm. ils, elles (MPP de la 3ème pers. pl. de la série prospective)

1069wóô v. vt. ramasser (champignons, cola...) Lûn, kó góô wóô. Viens, on va ramasser les colas

1070wóóyè adj. 1 chaud yí wóóyè eau chaude 2 pressé, vite (manière de marcher) Bhɛ̂ɛ̂ lɛ̂ bha wún kɤ́ wóóyè ká. Cet homme est toujours pressé Gee lɛ̂ gɛɛn kɤ́ wóóyè ká. Ce masque marche vite vite (a les pieds chauds)

1071wówóyè → Int. de wóóyè adj. très chaud

1072wɔ̀ɔ̀nlɤ̀ → wɔ́ɔ́nwɔ̀ɔ̀n 'très lent' adv. nonchalamment Tìà e gôâ yóá gí lɛ̂, ya kɛ̂ɛ̂ wɔ̀ɔ̀nlɤ̀. Tia s'est remis de la maladie, mais il est devenu nonchalant

1073wɔ́ɔ́nwɔ̀ɔ̀n adj. 1 très lent. 2 triste Tia laa e gââ lɛ̂ ya tó wɔ́ɔ́nwɔ̀ɔ̀n kâ. Depuis que sa maman est morte, Tia est devenu triste Syn. bhɛ́ìŋ̀, wɛ̀ìyè

1074wɤ́lɤ́ n. richesse Wɤ́lɤ́bhɛ̀ɛ̀n kɤ́ kô gɔ̀n péê. Il y a des riches dans notre village

1075wɤ̂-sî v. pleurer Waa bhaan, e wɤ̂-sílà. Ils l'ont frappé, il pleure

1076wún n. affaire (idiom.) wún kɤ́ bha être occupé

1077wûn → wûnblí n. tête (seulement dans les expressions figées) À wûn a dàà. Ses cheveux ont poussé (idiom.) wûn bhɛ̀ɛ̀n chef

1078wùn gí conj. à cause de Síé gbɛ́ɛ́ wùn gí, wii gbʋ̀ʋ̀ a lèè-lûn n̂ gɔ̀n. À cause de la fumée j'ai perdu la trace de l'animal

1079wûnblí n. tête N̂ wûnblí kɤ́ pee. J'ai mal à la tête

1080wûnkwɛ́ → wûn n. cheveux

1081wúŋ̂gɤ̂ pron. quelque chose Èè, yàâ wúŋ̂gɤ̂â. Bah, c'est pas grave

1082wúún n. mortier E wúún yân. Il fabrique des mortiers

1083wʋ̀ʋ̀ HAB, FUT wʋʋ v. 1 vt. écorcer Bhán yílí lɛ̂ kɤɤ wʋ̀ʋ̀. J'ai enlevé l'écorce de l'arbre. 2 vt. déraciner Bhán gwîâ wʋ̀ʋ̀. J'ai déraciné le manioc. 3 vi. apparaître Bhán wʋʋ tele gî. Je suis apparu sur la TV. Yáán à wʋʋ. Le soleil s'est levé. 4 vt. extraire, faire sortir (de gî) Ya sɛ̀ìŋ wʋʋ a bha sákɤ̀ gî. Il a sorti un serpent de son sac

1084wʋ̀ʋ̀-pɤ̀ v. vt. lire

1085wʋʋ( ?) n. 1 parole À wʋʋ kɤ́ sᴧa. Sa parole est bonne. 2 langue (système) gʋ̀ʋ̀ wʋʋ la langue goo

Y y

1086ya pers. il le, il la (forme contractée : pronom 3 sg. existentiel subjectif + pronom 3 sg.non-sujet)

1087ya pm. il, elle (MPP de la 3ème pers. sg. de la série du parfait)

1088yà pers. il, elle (pronom subjectif de la 3ème pers. sg. de la série conditionelle)

1089yàâ pm. il, elle (MPP de la 3ème pers. sg. de la série négative imperfective)

1090yàà v. vt. mettre

1091yáá n. igname (idiom.) yáá púú igname précoce

1092yââ adj. 1 mauvais Záágwɛ̂ zìà kɤ́ yââ ká. La route de Zagwe est mauvaise. 2 vilain Lᴧ́n lɛ̂ e yââ ká, à yûn wɛ́ɛ́ kɤ́ kpâá. L'enfant est vilain, il a un gros nez. 3 difficile Sᴧ́ŋ́ sɔlɔyè kɤ́ yââ ká. Trouver de l'or, c'est difficile

1093yààkâ num. trois (la forme yààkà est utilisée en comptant)

1094yaakɤ́líébhɛ̀ɛ̀n n. voisin

1095yààlíé adj. premier lᴧ́n yààlíé le premier enfant

1096yaan n. œuf

1097yaan v. grogner (chien, chats, vipère) Gbɛ́ɛ̂ kɤ́ yaanlà bhɛ̂ɛ̂ e lûân yɛ̂ boà. Le chien grogne contre un homme qui est venu

1098yáàn → yánwɛ́ɛ́ n.loc. dans l'œil Yílí a bhaan yáàn. Il s’est heurté l'œil avec une branche

1099yáán n. soleil Yáán kɤ́ yóálà. Le soleil est en train de chauffer fort pendant la journée (idiom.) yáán woo lèè est (idiom.) yáán pɤɤ lèè ouest

1100yáán-bhɔ̀ v. vt. résoudre Kà bhâan bhálá wùn yáán-bhɔ̀ ! Réglez mes problèmes de travail

1101yáânlán n.loc. soir (à partir de 18 heures) Kó zábaà yáânlán. Nous allons nous amuser le soir. Yáânlɛ̂lán kɤ́ sᴧa. Ce soir il fait beau

1102yáán-tó v. surveiller Kà yáán-tó lᴧ́n yɛ̂ bhà kêe gô ló yí lîé. Surveillez l'enfant pour qu'il n'aille pas dans l'eau

1103yààpíélɔ́nŋ̂ n. co-épouse (la première)

1104yââtàyàà → Int. de yââ adj. très mauvais

1105yáklâ n. magie Zúú=bò kɤ́ yáklâ kɛɛ. Les féticheurs font de la magie yáklâ gí pɔ̂ɔ̂n un truc magique

1106yalâ FUT yalá v. 1.1 s'asseoir 1.2 vt. asseoir Bhán lᴧ́n yalâ J'ai fait asseoir un enfant

1107yalan n. aulacode, agouti

1108yalawɛ́ɛ́ n. hameçon

1109yalawɛ́ɛ́daabhɛ̀ɛ̀n n. pêcheur

1110yàn n. contenu À bha bhili tɛ́ɛ̂ yàn lóó kɤ́ sᴧa. Son prix d'une bassine de riz est correct Lôò lɛ̂ ya gwɤ́lɤ́ yàn kɛ̂ɛ̂ dò. La femme a eu un enfant

1111yán n. œuil (seulement dans des expressions figées) (idiom.) yán wili aveugle (idiom.) yán pá à bhà voir qch./qqn

1112yân FUT yán v. 1 vt. tailler Guɛ́î kɤ́ wúún yân. Il fabrique des mortiers. 2 vi. être taillé Wúún a yân. Le mortier est taillé

1113yaǹbhà n. oignon (idiom.) yànbhà kwɛ́ partie verte de l'oignon

1114yànbhàn n. chat

1115yànbhán n. malheur Î yán pàâ fɛ́ŋ́ bhà yáán gí kɤ̂ yànbhán a dɔ̂ î bhà. Voir un rat pendant la journée, ça porte malheur

1116yánbhánkú n. gingembre, jus de piment

1117yànbhányè adj. maudit lôò yànbhányè femme maudite

1118yántàbìà n. cil

1119yántàkwà n. sourcil

1120yántàkwìì n. paupière

1121yánwɛ́ɛ́ n. yeux Yílí a bhaan yánwɛ́ɛ́ bhà. Il a heurté son ouil contre un arbre

1122yánwɛ́ɛ́tîîlèè n. pupille

1123yátàlán n. dieu (idiom.) yántàlán gbɤ Zanlan Jésus

1124yʌ́ʌ́ n. griot (idiom.) yᴧᴧ̂bhîî un griot (idiom.) yᴧᴧ̂lɔ̀ŋ̂ une griotte

1125yè HAB, FUT yê v. 1 vt. voir Á lee yê yáán gí. Il fait jour. 2 vt. trouver Bhâan bíkɤ̀ a lèè-lûân, bháân yè. Mon bic était perdu, je l'ai retrouvé

1126yê → lɛ conj. que (occupe la position finale dans la proposition, le plus souvent, interchangeable avec lɛ ) N̂ zʋ̀ʋ̀ a gó yê bhá bûlû lɔ́. J'ai oublié que tu avais acheté du pain

1127yébhè n. serpent d'eau

1128conj. que Î lò péêyè yɛ̂, e n̂ gí sᴧa. Le fait que tu ailles au village, ça me plaît

1129yɛ̂ dtm. 1 ce ... là (démonstratif lointain) N̂ gbâ sákɤ̀ yɛ̂ kâ ! Donne-moi ce sac-là. 2 là (marque de topicalisation) Lᴧ́n yɛ̂ e yââ ká. Cet enfant-là, il est vilain

1130yɛɛ → yɛɛ-wɛ́ɛ́ n. trou (d'un animal) Bhɔɔn yɛɛ kɤ́ kwɤ́lɤ̂. Il y a un trou de souris dans la maison

1131yɛ̀ɛ̀ HAB, FUT yɛɛ v. 1.1 vt. griller Kà wii lɛ̂ yɛɛ ! Grillez la viande ! 1.2 être grillé Wii a yɛɛ La viande a été grillée

1132yɛ́ɛ́ adv. hier Á gôâ Bháánlɤ̂ yɛ́ɛ́. Je suis venu de Man hier

1133yɛ́ɛ̂ HAB yɛ̀ɛ̀ v. vt. casser E lôâ blilà, à gbân a yɛ́ɛ̂. Il voulait sauter, son bras s'est cassé

1134yɛ́ɛ̂-kɛɛ v. honte Á yɛ́ɛ̂kɛɛ kwan woè ká. J'ai honte de voler yɛ́ɛ̂ lᴧ́n kɤ́ kɛɛ j'ai un peu honte

1135yɛɛn n. sang

1136yɛ́ɛ́n n. arbre (les feuilles sont mangées par les moutons)

1137yɛ́ɛ́n n. sable

1138yɛ́ɛ́n-wɛ́ɛ́ → Sing. de yɛ́ɛ́n n. grain de sable

1139yɛɛ-wɛ́ɛ́ → yɛɛ n. trou

1140yɛ̀n HAB, FUT yɛ̂n v. 1 vi. finir Guli a yɛ̀n La guerre est terminée. Bhán bhilin a yɛ̀n. J'ai fini de manger le riz. 2 vi. perdre ses forces (à cause d'une maladie) Yóálí fàân kɤ́ yɛ̂nlà. Le malade est en train de perdre ses forces

1141yí n. eau (idiom.) yí kpàá rivière (idiom.) yán yí larmes (idiom.) biŋ yí salive

1142yí n. sommeil (idiom.) yî zᴧ̀ dormir

1143yíabîê n. hippopotame

1144yíagoâ n. crocodile du Nil

1145yí-bhɔ́ v. vt. percer (furoncle ) Wo lìɛ̀ yí-bhɔ́ pâân-wɛ́ɛ́ ká. On perce la furoncle avec l'aiguille pâân-wɛ́ɛ́

1146yígîêyè n. marigot Syn. yí-wɛ́ɛ́

1147yígîêyè-wɛ́ɛ́ → yígîêyè n. marigot Kùû kɤ́ yígîêyè-wɛ́ɛ́. Il y a des carpes dans le marigot

1148yìì HAB, FUT yii v. 1 vi. dormir Yii zɤ̂ tɤŋlɤ̂. Dors ici aujourd'hui. 2 vi. passer la nuit. 3 vi. habiter Yàâ yíî zɤ̂ kûû. Il n'habite plus ici

1149yììlèè n. chambre Yììlèè yààkâ bhée kwɤ́lɤ̂ zɤ̂. Il y a trois chambres dans la maison

1150yììsᴧ̂ num. quatre (une forme yììsᴧ̀ est utilisée en comptant)

1151yîlâ n. lion, lionne

1152yílán n. esprit, diable Yílán kɤ́ yí lɛ̂ wɛ́ɛ́. Un génie habite dans cette eau

1153yilawɛ́ɛ́ n. hameçon (idiom.) yìlawɛ́ɛ́ bhɛɛ ligne de pêche

1154yílí n. arbre

1155yilíé n. matin

1156yílíkpɔ́ɔ́ n. bâton

1157yîŋ̂gɤ̂ká → yîŋ̂tó 'toujours' n.loc. autrefois Yîŋ̂gɤ̂ká kó gûâ fɛ́ɛ̂gí. Autrefois, nous étions à l'aise Yîŋ̂gɤ̂ká kɤ́ gûân sᴧa. Autrefois, c'était bien

1158yîŋ̂tó adv. toujours Yîŋ̂tó è tó kôa leekpɛî sᴧ̀ kâ ! Que notre bonheur dure toujours ! Syn. dô

1159yípíé n. pêche (des femmes, avec des filets) (idiom.) yípíé kɛ̂ɛ̂ pêcher

1160yí-wɛ́ɛ́ n. marigot Syn. yígîêyè

1161yɩ̀ɩ̂goo n. coton (plante)

1162yɩ̀ɩ̂( ?) n. fibre de coton Bhán yèê zùù-ló. J'ai filé le coton

1163yô n. fétiche Zúúbhîîn a too zᴧ̂ à bha yô bhà. Le féticheur a tué ce poulet pour son fétiche Yôgbâbhɛ̀ɛǹ kɤ́ gbɛ́ɛ̂ bhɤɤ. Ceux qui adorent les fétiches mangent les chiens

1164yóá n. maladie Yóá è gûân bhà, waa bʋ̀ʋ̀ kɛ̂ɛ̂. La maladie qu'il avait, on l'a soignée

1165yóâ HAB yoa FUT yóá v. 1 vi. faire mal (partie du corps) N̂ gɛɛn kɤ́ yoa. Ma jambe me fait mal. 2 vi. brûler (soleil) Yáán kɤ́ yóálà. Le soleil brûle

1166yôgbâbhɛ̀ɛ̀n n. païen

1167yɔ̂ n. palmier à huile (idiom.) yɔ̂ kɛ̀ɛ̀ faire du vin de palme

1168yɔɔ n. réponse Î bha lìànŋ̂ yɔɔ kɤ́ sᴧa. Ta réponse est bonne

1169yɔ̀ɔ̀ HAB, FUT yɔɔ v. 1 vi. descendre Kàkò yɔɔ tɔɔn bhà. Descendons de la montagne. 2 vt. faire descendre Kweiŋ yɔ̀ɔ̀ ! Descend le bagage

1170yɔɔn n. oncle maternel

1171yɔ́ɔ̀n n. ennemi Ya daa bhâan lê kɛŋ, ya kɛ̂ɛ̂ n̂ yɔ́ɔ̀n. Il est sorti avec ma femme, il est devenu mon ennemi

1172yɔ́ɔ́n n. 1 graisse. 2 huile de palme

1173yɤ̀ɤ̀ HAB, FUT yɤɤ v. 1.1 vt. attacher Bháá lɛ̂ yɤɤ yílí sɩ̂ɩ̂ bhà. Attache le mouton à l'arbre Syn. kulu. 1.2 vi. être attaché Bháá a yɤɤ. Le mouton est attaché

1174yûn → yûnwɛ́ɛ́ n. morve

1175yúnlee n. fourmi (esp. : petite, rouge, venimeuse, habite dans les branches des arbres fruitiers) Yúnlee-wɛ́ɛ́ à n̂ kûn. Une fourmi m'a piqué

1176yûnwɛ́ɛ́ → yûn n. nez

1177yúù n. cendre Lee sáláá zɔ̂ngwɛɛ gî yúù a kɛ̂ɛ̂ kpââ. Balaie le foyer, il y a trop de cendre

1178yúû n. poisson

1179yúû-wɛ́ɛ́ → yúû n. un poisson

1180Z z

1181zá n. jeu, amusement (des enfants) Kâa zá kɤ́ kpâá. Vos amusements, c'est trop

1182záá n. mâchoire (idiom.) záá sɛ̂ɛ mâchoire inférieure (idiom.) záá léí mâchoire supérieure

1183zàà-dɔ̀ v. vt. fiancer ("on commence par se fiancer, et puis on dote, on vit ensemble un peu, si ça va, on la dote") Eê ló gûlân bhà, wa lûn à zààdɔ̂î. Elle va se marier, ils sont venus la fiancer

1184záán n. liane (il y a deux types de lianes pour la « sauce longue » : grosses, qu'on sèche, et petites, qu'on presse dans l'eau chaude à la main) Záán púú yɛ̂ wà kpɛ́ɛ́ kpɔ. Zaan blanc, on le fait sécher Záán tîî yɛ̂ wa kpɩɩ. Le zaan noir, on le presse

1185zaan-lô v. vi. glisser Ya zaan-ló lâ yí tà ya pɤ̀ɤ̀. Il a glissé sur l'eau de la pluie, il est tombé

1186záázàà adj. propre bhɛ̂ɛ̂ záázàà homme propre (corps, vêtement) Syn. séŋ́gbɤ́sèŋ̀gbɤ̀

1187zábàà HAB, FUT zábaa v. s'amuser Kà lùn, kó zábàà. Viens, on va s'amuser

1188zàkɔ̀lɔ̀ n. masque gendarme (avec un grand rafia)

1189zakpɤ̂ n. pomme d'adam

1190zàlàà HAB, FUT zàlaa v. vi. faire lentement Zalaa kîí pɔ̂ɔ̂n bhɤ̀ɤ̀. Mange doucement !

1191zàlààn HAB zàlàn v. 1 vi. se réveiller Bhɛ̂ɛ̂ e gûân yî zᴧ̂à, ya zàlààn. Celui qui dormait, il s'est réveillé. 2 vt. ressusciter Zúúbhîî a lᴧ́n yɛ̂ zàlààn. Le magicien a ressuscité l'enfant

1192Zànlàn n. Dieu (chrétien, musulman, païen) Zànlàn=bò wò n̂ gba wún sᴧ̀ kâ. Que les dieux me donnent le bonheur

1193zàŋ̀gbà n. danse des courses de masques Blà a tó à bhà kó zàŋ̀gbà kɛ̂à tili. La course (des masques) a eu lieu, demain nous danserons le zangba

1194zᴧ̀ HAB zʌ́ v. 1 vt. tuer Wa bhɛ̂ɛ̀ zᴧ̂ zîâ líé tîî lɛ̂. Ils ont tué un homme sur la route là-bas. (idiom.) bɛɛnzᴧ̀ écrire (idiom.) lianŋzᴧ̀ parler (idiom.) bhianzᴧ̀ rêver (idiom.) bà-zᴧ̀ circoncire 2 vt. faire du mal Bhá bhâan kwíî plaa, bhá n̂ zᴧ̀. Tu as brûlé ma maison, tu m'as tué (métaphore)

1195zᴧ̂n n. cuivre

1196zᴧ̂n-wɛ́ɛ́ → Sing. de zᴧ̂n n. objet fait de cuivre (bracelet etc.)

1197zee n. termite

1198zee-wɛ́ɛ́ → zee n. termite

1199zɛŋdᴧ̂kpɤ̂ n. termitière (les termites zèè, sous forme de champignon)

1200zɛ́ŋ́ n. sauce

1201zì pp. autour de Kpáà a bhɔ̂ kwíî zì. L'herbe a poussé autour de la maison

1202zí adv. encore Ya lùn zî. Il est venu encore

1203zí conj. ou alors

1204zî n. fesses, derrière

1205zia n. homonymes (les gens qui portent le même prénom) Kwâà î ká, kô tɔ́ kɤ́ dô n̂ zia tó î kâ. Toi et moi, nous avons le même prénom, nous sommes des homonymes

1206zíà pp. derrière

1207zîâ n. route (plus petite que kpìŋ̀) Gó zîâ ! Quitte la piste !

1208zíaa adv. 1 plus tard E lûàn zíaa. Il viendra plus tard (idiom.) lóó zíaa semaine prochaine 2 derrière È tûàn kô zíaa. Il est encore derrière nous

1209zîàn adv. souvent E lûn zîàn. Il vient souvent

1210zîànzîàn → Int. de zîàn adv. très souvent

1211zîâ-wɛ́ɛ́ → zîâ n. route (plus petite que kpìŋ̀)

1212zíê n. beau-père (mari de petite sœur)

1213zì-gô v. vt. commencer

1214zìì adj. 1 vieux. 2 ancien pɛ́ɛ̂ zìì ancien village

1215zììgí n. revenant, spectre Bhán n̂ yán pà à zììgí bhà. J'ai vu son revenant

1216zììgízìì adj. très vieux

1217zíín n. moustique Zínŋ́ a kûn lɛ̂ɛ̀n bhà. Un moustique m’a piqué à la langue

1218zî-lân v. vi. descendre Gó gɔ̂ɔ̂ gí í zí-lân. Sors de la voiture, descends !

1219zìlì HAB zìlì v. vi. trembler Lílí kéâ zililà. Le froid le fait trembler

1220zìn HAB, FUT zîn v. 1.1 vt. toucher avec (qch. bhà) bhán kɔɔ zîn yílí bhà j'ai touché l'arbre avec la main 1.2 vt. être touché Kɩɩ̀ a zîn à bhà. Il a été touché d'une balle. 2 vt. commencer

1221ziŋgí → zìí pp. 1 au milieu Yílí kɤ́ dóó pɛ́ɛ̂ ziŋgí. L'arbre a poussé dans le centre du village. 2 entre Zîâ kɤ́ kwíî pèèlᴧ̂ zìŋgí. Il y a une route entre deux maisons

1222zíɔ́ɔ́nkɔ́nzìɔ̀ɔ̀nkɔ̀n → Int. de zíɔ́ɔ́nzìɔ̀ɔ̀n adj. très dur

1223zíɔ́ɔ́nzìɔ̀ɔ̀n adj. dur Wii è ká bhàân e tô zíɔ́ɔ́nzìɔ̀ɔ̀n ká. Quand la viande n'est pas cuite, elle est dure Syn. gbláágblàà

1224zìzì → Int. de zì pp. autour (si le groupe nominal est au pluriel)

1225zízî → Int. de zí adv. encore et encore

1226zììyè adj. effrayant Gee kɤ́ zììyè ká lᴧ́n=bò gí. Les masques effrayent les enfants

1227zɩ̂ɩ̂ n. haricot

1228zɩ̂ɩ̂-wɛ́ɛ́ n. graine de haricot

1229zóŋ̂ n. aubergine

1230zóŋ̂-wɛ́ɛ́ → zóŋ̂ n. aubergine Zóŋ̂-wɛ́ɛ́ kɤ́ kpɛ́ìŋ̀ ká. L’aubergine est amère

1231zɔ̀n HAB, FUT zɔ̂n v. vt. piler

1232zɔ̂ngwɛɛ n. foyer

1233zɔ̀ɔ̀ FUT, HAB zɔɔ v. 1.1 vt. refroidir Bhán yí zɔ̀ɔ̀. J'ai refroidi l'eau. 1.2 vi. se refroidir 2 vi. se calmer E gûân zââbɔ̂à, kɛ́ɛ́ ya zɔ̀ɔ̀. Il criait, mais il s'est calmé Syn. saa

1234zɔ́ɔ́ n. abeille (idiom.) zɔ́ɔ́ yɔɔn miel (idiom.) zɔ́ɔ́ kwêê ruche

1235zɔ́ɔ́ n. bout bíkᴧ̀ zɔ́ɔ́ le bout du stylo

1236zɔ̀ɔ̀n HAB, FUT zɔɔn v. vt. montrer (à lʌ̀n) N̂ bàá a kweîkɛ̂ɛ̂ kɔ̀ɔ̀ zɔɔn n̂ lʌ̀n. Mon père m'a montré comment chasser

1237zɔ́ɔ́-wɛ́ɛ́ → zɔ́ɔ́ n. abeille

1238zɔɔyè adj. 1 mou bûlû zɔɔyè pain mou 2 gentil E zɔɔyè ká, yàâ sɔ̂ɔ̂n-wô bhɛ̂ɛ̂ gɔ̀n. Il est gentil, il n'insulte personne

1239zɔ̀ɔ̀yè adj. pointu Yanbhàn sᴧlᴧ̀ kɤ́ zɔ̀ɔ̀yè ká. Les griffes des chats sont pointues

1240zɔɔzɔɔyè → Int. de zɔɔyè adj. très mou

1241zɔ̀ɔ̀zɔ̀ɔ̀yè → Int. de zɔ̀ɔ̀yè adj. pointu.INT

1242zɤgɤ n. chenille (comestible)

1243zɤŋdabhààn n. oiseau (esp., noir et petit)

1244zɤ̂ adv. ici Î gô tóà zɤ̂ ! Il ne faut pas rester ici ! Syn. bhí

1245zû n. margouillat

1246zùà HAB, FUT zua v. vt. percer Pie kwɛ́ a zùà, yí kɤ́ wɛŋlà. Le toit est percé, il y a de l'eau qui coule

1247zûàn n. 1 fiancé. 2 copain Àbha zûàn a lùn. Son copain est venu

1248zûlû n. fourmis magnan

1249zûlûɛ̂ n. varan

1250zúlúû HAB, FUT zulu v. 1.1 vt. laver. 1.2 vi. se laver Á zuluu. Je me lave. 1.3 vi. être lavé Gbɔ̂ kɤ́ zuluâ sɛa. La marmite a été bien lavée

1251zûlû-wɛ́ɛ́ → zûlû n. fourmi magnan

1252zûŋ̂zûŋ̂ n. mygale (araignée venimeuse)

1253zùò HAB zuo v. 1 vt. jeter (to bhà) Bhîɔ̂nlʌ́n kɤ́ gwɛɛ zuolà zû bhà. Les garçons jettent des pierres aux margouillats. 2 vt. jeter un sort à Ya lìàŋ̂ yââ zᴧ̂, waa zùò. Il a mal parlé, on lui a lancé un sort

1254zúú n. chasseur aux sorciers, féticheur

1255zúùgî adv. accroupi Eê zúlú, ya yaa zúùgî. Il va se laver, il s'est accroupi

1256zuu-lô v. vt. filer (coton) N̂ laá a yɩ̀ɩ̂ zuu-ló kɤ̂ è kôa gbàbhóŋ̂ kɛ̂ɛ̂. Ma mère a filé le coton pour nos boubous

1257zʋʋ n. gazelle

1258zʋʋ n. cœur (comme siège des émotions, de la mémoire) Zógbɤ́ zʋʋ kɤ́ daalà à bha lê wún tà. Zogbeu pense à sa femme Zógbɤ́ zʋʋ à gô à bha lê ká. Zogbeu a oublié sa femme À zʋʋ àâ píé yê Kiriku kɤ́ fáân yɛ̂ gí. Il ne sait pas que Kirikou est dans le chapeau

1259zʋʋ-dûn v. vt. embêter Vɤ̂lᴧ́n kɤ́ bhɛ̂ɛ̂ zʋʋ-dûn. Les moucherons embêtent l’homme. Bô n̂ zʋʋ-dûân. Cesse de m’embêter

1260zʋʋwɛ́ɛ́ n. cœur À zʋʋwɛ́ɛ́ kɤ́ bhaan wanlɤwanlɤ. Le cœur bat très vite (idiom.) N̂ zʋʋwɛ́ɛ́, î wùn kɤ́ n̂ gɔ̀n gbɛ́ɛ̀ ká. Mon cœur, tu me coûtes cher (en adressant une personne aimée)

Haut de page

Bibliographie

Aplonova, Ekaterina. 2017. Morphologie verbale de la langue goo. Mandenkan 58. 3–24. (doi:https://doi.org/10.4000/mandenkan.1207)

Aplonova, Ekaterina. 2019. Dictionary as a source of a grammatical description of a language: the case of Goo. Moscow: Higher School of Economics. (M.A.Thesis.)

Bearth, Thomas. 1971. L’énoncé toura. Norman (Oklahoma): Société international de linguistique.

Erman, Anna. 2005. Le grammaticalisateur -ga en dan-blo. Mandenkan 41. 41–61.

Idiatov, Dmitry. 2005. The exceptional morphology of Tura numerals and restrictors: Endoclitics, infixes and pseudowords. Journal of African Languages and Linguistics 26(1). 31–78. (doi:10.1515/jall.2005.26.1.31)

Idiatov, Dmitry & Aplonova, Ekaterina. 2017. Tura jazyk (Тура язык) [Tura]. In Vydrin, Valentin & Mazurova, Yulia & Kibrik, Andrej & Markus, Elena (eds.), Jazyki mira: Jazyki mande (Языки мира: Языки манде) [Languages of the world: Mande languages], 583–616. St. Petersburg: Nestor-Historia.

Kastenholz, Raimund. 1997. Sprachgeschichte im West-Mande. Methoden und Rekonstruktionen. Köln: Rüdiger Köppe Verlag.

Khachaturyan, Maria. 2017a. Bound noun plus verb combinations in Mano. Mandenkan 57. 3–24.

Khachaturyan, Maria. 2017b. Mano jazyk (Мано язык) [Mano]. In Vydrin, Valentin & Mazurova, Yulia & Kibrik, Andrej & Markus, Elena (eds.), Jazyki mira: Jazyki mande (Языки мира: Языки манде) [Languages of the world: Mande languages], 680–718. St. Petersburg: Nestor-Historia.

Kilgarriff, Adam. 1992. Dictionary word sense distinctions: An enquiry into their nature. Computers and the Humanities 26(1–2). 365–387.

Kilgarriff, Adam. 2007. Word senses. Dordrecht: Springer.

Makeeva, Nadezda. 2013. Les préverbes en kla-dan. Mandenkan 50. 85–102. (doi:doi:10.4000/mandenkan.254)

Nichols, Johanna. 1992. Linguistic diversity in space and time. Chicago: University of Chicago Press.

Nikitina, Tatiana. 2019. Diminutives derived from terms for children: Comparative evidence from Southeastern Mande. Linguistics 57(1). 1–28.

Stassen, Leon. 2000. AND-languages and WITH-languages. Linguistic Typology 4(1). 1–54.

Tröbs, Holger. 1998. Funktionale Sprachbeschreibung des Jeli (West-Mande) (Mande Languages and Linguistics / Langues et Linguistique Mandé 3). Köln: Rüdiger Köppe Verlag.

Vydrin, Valentin. 2009. Preverby v jazyke dan-gweetaa (Превербы в языке дан-гуэта) [Préverbes en dan-gwèètaa]. Voporsy jazykoznanija (2). 75–84.

Vydrin, Valentin. 2011. Déclinaison nominale en dan-gwèètaa (groupe mandé-sud, Côte-d’Ivoire). Faits de langues: Les Cahiers 3. 233–258.

Vydrin, Valentin. 2013. Goo : présentation d’une langue. Mandenkan 50. 171–194.

Vydrin, Valentin. 2014. Goo, neizvestnyj jazyk mande (Гоо, неизвестный язык манде) [Goo, an unknown Mande language]. In Zheltov, Alexander (ed.), Antropologija i lingvistika. Materialy peterburgskikh ekspedicij v Afriku (Антропология и лингвистика. Материалы петербургских экспедиций в Африку) [Anthropology and linguistics. Materials of field trips to Africa from St. Petersburg], 67–127. St. Petersburg: Muzej antropologii i etnografii RAN (Kunstkamera).

Vydrin, Valentin. 2017. Quantifiers in Dan-Gwɛɛtaa (South Mande). In Paperno, Denis & Keenan, Edward L. (eds.), Handbook of quantifiers in natural language (Studies in Linguistics and Philosophy 97), vol. 2, 203–280. Springer.

Weissenborn, Jurgen & Klein, Wolfgang. 1982. Here and There: Cross-Linguistic Studies on Deixis and Demonstration. Amsterdam: John Benjamins.

Welmers, William E. 1973. African Language Structures. Berkeley, CA: University of California Press.

Haut de page

Notes

1 « there is no natural divide between polysemy and its neighbor. Light, of color and of weight, may be considered homonymous or polysemous, <…> light in travel light, polysemy or collocation ».

2 Les critères de séparabilité sont formulés d’une façon préliminaire. On peut s’attendre à ce qu’à l’avenir, ils seront précisés.

3 « Seuls restent à part les Gʋ̀ʋ̀ au sud-ouest, censés utiliser un parler mixte dan-toura » (Bearth 1971: 5).

4 T1 et T2 indiquent les contours tonaux.

5 le est une marque de focus contrastif, elle est souvent suivie par le démonstratif lɛ̂.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ekaterina Aplonova, « Dictionnaire goo – français »Mandenkan, 63 | -1, 3-67.

Référence électronique

Ekaterina Aplonova, « Dictionnaire goo – français »Mandenkan [En ligne], 63 | 2020, mis en ligne le 22 septembre 2020, consulté le 13 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/mandenkan/2188 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mandenkan.2188

Haut de page

Auteur

Ekaterina Aplonova

LLACAN, CNRS UMR-8135. aplooon@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY-NC-SA 4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International - CC BY-NC-SA 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search