Navigation – Plan du site

AccueilNuméros127LieuxTrente ans d’images du Monde

Lieux

Trente ans d’images du Monde

Anne-Cécile Ott et Clarisse Didelon-Loiseau

Texte intégral

1Mappemonde est fondée dans les années 1980, alors que le thème de la mondialisation émerge dans la géographie française et la toute première image à cette échelle dans la revue se trouve dans le premier numéro (1986, 1). Depuis cette date, plus de 440 images du Monde y ont été publiées. Le Monde y est, le plus souvent, représenté pour analyser un phénomène à cette échelle ou évoquer les enjeux des représentations cartographiques à cette échelle. Il est plus rarement mobilisé pour contextualiser des articles thématiques, comme c’est le cas dans l’article de Roger Brunet « Centrales nucléaires et uranium dans le monde » (2000, 60).

2L’augmentation de la part des images du Monde parmi celles publiées illustre l’intérêt croissant que lui portent les auteurs (figure 1). Ces images reflètent, d’une part, l’appropriation du thème de la mondialisation par les géographes et permettent, de l’autre, de nous questionner sur le rapport entre l’image et l’objet : mobiliser des illustrations à l’échelle mondiale est-ce travailler sur le Monde ? Peut-on travailler sur l’espace mondial uniquement à partir d’images à cette échelle ? L’émergence de l’espace Monde soulève en effet bien des défis pour les représentations graphiques, ce que n’ont pas manqué de souligner les auteurs.

  • 1 Dans la catégorie « Autre », neuf articles ne relèvent ni de la mondialisation ni de la représentat (...)

3Nous avons pris en compte pour cette rubrique les 108 articles de la revue qui comprennent au moins une image à l’échelle mondiale. L’analyse a permis de distinguer deux approches principales, qui seront le fil conducteur de notre démonstration (tableau 1). Dans la première, les auteurs traitent avant tout de la mondialisation (52 articles sont concernés). Dans la seconde, ils privilégient la question de la représentation de l’espace mondial (c’est le cas dans 47 articles)1.

Figure 1. Part des images par échelle de représentation

Figure 1. Part des images par échelle de représentation

Source : base de données de la revue

L’espace de la mondialisation

4Les images du Monde donnent à voir, tout en les questionnant, le processus de mondialisation et l’espace Monde qu’il produit. Néanmoins, toutes les facettes de la mondialisation ne sont pas également abordées : trois thématiques occupent une place importante parmi les 52 articles du corpus ayant spécifiquement trait à la mondialisation : la culture, l’économie et les réseaux de transports et communication (tableau 1).

Tableau 1. Classification thématique des images du monde

Approche

Thématique

Nb d’articles

Autre

9

Mondialisation

Environnement

1

Urbanisation

1

Géopolitique & relations internationales

6

Migration & mobilité

6

Réseaux, transports & communication

9

Économie & commerce

14

Culture

15

Représentations

Représentation mentale

1

Méthodes & techniques

2

Géographie scolaire

3

Enjeux de représentation

12

Histoire, épistémologie

13

Ressources & cartes et données en ligne

16

 

Total général

108

Source : A.C. Ott, C. Didelon-Loiseau, base de données de la revue

5Dans le thème « Culture », les objets et pratiques qui font l’objet de représentations sont de différentes natures : il peut s’agir d’objets littéraires (Bruneau, 2009, 94), de jeux de société (Fleury et Théry, 2002, 66) de pratiques sportives ou musicales (celles des artistes comme celles des publics ; Pailhé, 1998, 51). Les images proposent alors aussi bien une réflexion sur la structuration de l’espace mondial présenté dans un objet culturel (comme le font F. Bizet et M. Bussi, 2002, 66, en étudiant le Monde représenté dans les jeux de plateau) que sur la diffusion spatiale ou la circulation de ces objets à l’échelle mondiale comme l’illustre l’article de R. Knafou sur la répartition des œuvres de Johannes Vermeer (2001, 61).

6Dès 1986, des thématiques aujourd’hui considérées comme classiques dans les études sur la mondialisation économique font l’objet de représentations. Dans le deuxième numéro de Mappemonde, R. Brunet (1986, 2) propose une carte modèle de l’organisation de l’espace mondial à partir de l’analyse la « ceinture dorée des zones franches » (figure 2). L’année suivante C. Milelli cartographie les « lieux sacrés » de l’archipel financier mondial et met au jour les hiérarchies d’un Monde globalisé (1987, 5). On trouve également de nombreuses représentations des échanges commerciaux (Domingo, 1993, 31 ; Benjamin, 1999, 54 ; Rozenblat, 2004, 75) ou de la compétitivité des territoires (Théry, 2009, 96 ; Ardinat, 2013, 109 ; Didelon, 2010, 99 ; Ardinat, 2010, 98). Mappemonde semble par ailleurs accorder une place importante aux représentations des réseaux de transports aériens (Amiel, Mélançon et Rozenblat, 2005, 79) et maritimes (Marcadon, 1995, 37 ; Brocard, Joly et Steck, 1995, 37) qui sont bel et bien une thématique centrale dans les analyses du phénomène de la mondialisation par les géographes.

Figure 2. « La ceinture dorée »

Figure 2. « La ceinture dorée »

Source : Brunet R., 1986,2 « La ceinture dorée des zones franches »

7Au contraire, certaines thématiques classiques dans les analyses de la mondialisation sont moins présentes dans le corpus. Ainsi, les représentations du Monde en lien avec des questions géopolitiques ou relevant du domaine des relations internationales sont peu fréquentes (tableau 1), de même que les représentations des migrations internationales — quand bien même on les considère de manière large en allant des mobilités touristiques aux phénomènes diasporiques. Enfin, l’environnement et l’urbanisation sont des thématiques singulièrement absentes parmi les images de l’espace mondial.

  • 2 Un dossier spécial sur la géographie des sciences (thématique de recherche émergente) a été ouvert (...)

8Le corpus analysé se distingue par ailleurs par quelques effets de « niche » qu’il faut souligner. En premier lieu, les images du Monde en lien avec le sport sont particulièrement nombreuses : 14 articles de notre échantillon y sont consacrés. Les articles sur le sport ont été classés dans différentes rubriques en fonction du thème abordé dans l’article. En effet, certains d’entre eux tombent dans la catégorie culture quand le thème de l’article met en avant la dimension culturelle de la pratique, ou géopolitique quand ce sont des questions de relations internationales qui sont en jeu, migration et mobilité quand il s’agit des mobilités des joueurs de foot. Cet intérêt marqué pour le sport remonte aux débuts de la revue qui y consacre un numéro thématique dès 1989 (« Espaces du sport », 1989,14) et ne s’est jamais démenti. Les images en lien avec le sport s’inscrivent souvent dans une approche culturelle en présentant la diffusion de pratiques sportives à l’échelle mondiale. Certaines illustrent les aspects géopolitiques de certaines manifestations et institutions sportives, tels que les Jeux olympiques (Leblanc et Fates, 1989, 14) et les Fédérations sportives internationales (Ben Larbi et Leblanc, 1989, 14). En second lieu, les travaux sur les réseaux scientifiques mondiaux (inclus dans la rubrique « Réseaux, transports & communication » compte tenu des approches et des méthodes d’analyses mises en œuvre) sont également très présents. Cela est également dû à l’existence d’un dossier thématique (« La science, l’espace et les cartes », 2013, 110), mais aussi à des articles isolés traitant de ce sujet (Baron, Eckert et Jégou, 2011, 102 ; Eckert, Grossetti, Jégou et Maisonobe, 2014, 116). Les illustrations en lien avec cette thématique sont assez originales dans le corpus considéré puisqu’elles font la part belle aux graphes notamment (figure 3). Si la forte représentation de ces thématiques peut surprendre, elle s’explique parfois par la présence dans le comité de rédaction de membres en lien avec ces questions de recherche : D. Eckert a par exemple porté le projet ANR « Géoscience » entre 2010 et 20132.

Figure 3. L’effet sur la structure du réseau de copublications (1990-2007) de l’agrégation des données à différents niveaux géographiques

Figure 3. L’effet sur la structure du réseau de copublications (1990-2007) de l’agrégation des données à différents niveaux géographiques

Source : Maisonobe M., 2013, 110, Diffusion et structuration spatiale d’une question de recherche en biologie moléculaire

9Enfin, l’analyse des images représentant l’échelle mondiale invite à repenser les liens entre mondialisation et représentation des phénomènes à l’échelle mondiale. En effet, même si la dimension géopolitique est peu abordée, en 1991 un article s’interroge sur la mondialisation des conflits, en l’occurrence la guerre du Golfe (Bock Godard et Godard, 1991, 21). À ce titre, cet article est étudié par O. Milhaud dans « la mondialisation mise en images » qui s’intéressait déjà au contenu de la revue (Milhaud, 2006, 84). Toutefois, bien que la mondialisation soit au cœur de l’article et que le terme figure dans la liste des mots-clefs, il ne comprend aucune illustration à l’échelle mondiale. Le cas n’est pas isolé et plusieurs articles affichent « mondialisation » dans leurs mots-clefs ou leur titre sans pour autant proposer de cartes ou d’images du Monde, comme l’illustre l’article de Debrie, Eliot et Steck (2003, 71) sur l’extraversion dans les ports d’Afrique de l’Ouest (figure 4). Au total, c’est le cas de cinq articles sur les quinze étudiés par O. Milhaud (Ibid) : ceux de C. Didelon (2003, 70), J.P. Deler, O. Dollfus et H. Godard (2003, 72), J. Debrie, E. Eliot et B. Steck (2003, 71), M. Bock Godard et H. Godard (1991, 21) et I. Brochard (2004, 75). Au contraire, on ne dénombre entre 1986 et 2015, que 19 occurrences de « mondialisation » et 13 occurrences de « Monde » dans les mots-clefs alors que sur la même période 108 articles comportent des images à l’échelle du Monde. Ce paradoxe illustre la complexité du processus de mondialisation qui est toujours multiscalaire et produit des différenciations spatiales et des intégrations différenciées et inégales des espaces au Monde. Enfin, comme cela avait été souligné par O. Milhaud : si Mappemonde permet de penser depuis ses débuts « l’émergence du Monde comme échelon géographique pertinent » (Milhaud, 2006, 84), elle met également en lumière les difficultés à représenter cet objet géographique singulier.

Figure 4. « Simulation 2. Vers un renforcement des extraversions ? »

Figure 4. « Simulation 2. Vers un renforcement des extraversions ? »

Source : Debrie, Eliot, Steck, 2003, 71, « Mondialisation des réseaux de circulation en Afrique de l’Ouest »

Représenter le Monde

10Les représentations du Monde comme espace géographique font partie des thèmes les plus anciens et les plus constants de la revue et cela concerne 47 articles du corpus analysé. Comme l’illustre l’article de M. Pelletier (1986,1) dans le premier numéro, l’approche dominante dans les années 1980 et 1990 est liée à l’histoire de la cartographie. Les auteurs décrivent parfois des collections de cartes parmi lesquelles figurent des cartes du Monde ou évoquent précisément des productions cartographiques qui font état de la connaissance du Monde à certaines dates clefs de l’histoire de la cartographie (Brunet 1999,53 ; Pelletier 1986,2) (figure 5). Certains des articles liés à ces cartes s’attachent à reconstruire les visions du Monde de sociétés disparues, grecques ou médiévales (Lecoq, 1988, 1 ; Jacob, 1988,1). Un problème ancien de la cartographie est régulièrement abordé, celui des projections, que ce soit pour évoquer l’histoire de la méthode (Cheylan, 1993, 31), une projection particulière (Capdepuy, 2013, 111) ou encore dénoncer leur mauvaise utilisation dans les médias (Gauthier, 1991, 22). Mais, pendant ces trente ans, l’histoire de la cartographie est aussi en train d’être bouleversée « en direct ». Premièrement avec la généralisation de techniques d’acquisition d’images et de données qui permettent de littéralement couvrir l’espace terrestre (Palazot, 1988, 10 ; Verger, Ghirardi 1991, 22). Ensuite avec les ressources en ligne qui font leur apparition lors de la création d’une rubrique « Internet » : les banques de données mondiales ainsi que les outils de visualisation se multiplient et Mappemonde les signale à ses lecteurs. La première illustration de ce type est une image de la circulation atmosphérique en 1997 (Grasland, 1997, 47). Ces ressources deviennent de plus en plus abondantes, surtout à partir de 2001 quand la revue opère sa mutation vers la publication numérique. Les thématiques liées à l’acquisition de données par la télédétection, comme dans le cas des forêts (Clavel, 2001, 61) sont peu à peu complétées par des données relevant de la géographie humaine et de la collecte « sur le terrain », avec la présentation de bases de données sur les flux migratoires (Clavel, 2002, 67 et 2002, 68) ou sur la visualisation des flux maritimes (Théry, 2011, 104) ; leur évocation se fait souvent en lien avec des questionnements sur la sémiologie graphique, notamment en ce qui concerne les données de flux à l’échelle mondiale (Jégou et Bahoken, 2015, 117). Ces bases de données tout comme le développement de nouveaux outils de visualisation tels que le Géoportail (Jégou et Le Corre, 2006, 83) et surtout Google Map (Duc, 2005, 79 ; Jégou et Eckert, 2008, 92 ; Joliveau 2013, 110) soulèvent des questions tant sur leurs fonctionnalités que sur les représentations du Monde qu’ils contribuent à construire.

Figure 5. Copie manuscrite du globe de Behaim encore conservé à Nuremberg

Figure 5. Copie manuscrite du globe de Behaim encore conservé à Nuremberg

Source : Pelletier M., 1986-2, « Le Monde sans l’Amérique »

11Une autre famille d’illustrations est liée à la mise en œuvre d’une réflexion sur la production d’images de l’espace mondial et les représentations qu’elles en proposent. Ces illustrations, souvent des cartes, sont très tôt représentées dans la revue. Ainsi, dès le 2e numéro, R. Brunet propose une carte modèle de l’organisation de l’espace mondial qui évoque bel et bien l’émergence d’un espace géographique pertinent à l’échelle du Monde. La réflexion porte donc sur la représentation de cet espace et sa caractérisation comme c’est le cas de nombreux articles sur la mondialisation cités par O. Milhaud, en particulier celui de C. Rozenblat (2004, 75). Le lectorat de Mappemonde étant constitué en grande partie d’enseignants du secondaire, un certain nombre d’articles ont trait à l’enseignement de la mondialisation ou des représentations de l’échelle mondiale et notamment du « système Monde » (Fontanabona, 1993, 31).

12D’autres articles proposent des illustrations innovantes dans la représentation du Monde et engagent une réflexion sur les effets de telles représentations de l’espace mondial. Ainsi, R. Brunet (1998, 50) propose des « centres du Monde » basés sur l’analyse de la répartition des terres émergées et de la population dans un carroyage projeté à l’échelle mondiale. C. Grasland (2003,69) répartit la population et la richesse mondiale dans un carroyage fin en déconstruisant la maille étatique, puis construit des cartes de potentiels, produisant ainsi une représentation innovante des potentiels de flux migratoires ou d’investissements. C’est également le cas des nombreuses illustrations qui s’attachent à rendre intelligible la visualisation des écheveaux des flux à l’échelle mondiale : Carré, 2013, 112 (système migratoire) ; Ducruet, 2016, 106 (flux maritimes). En faisant varier les projections, H. Théry (1987, 6) (figure 6) montre comment la variation des perspectives permet de mieux comprendre le point de vue des autres sur le Monde. D’autres illustrations sont le support d’une réflexion sur la production des images du Monde, comme dans l’article de V. Capdepuy sur la carte de l’ONU (2011, 102) et sur la quasi-individualisation des cartes du Monde produites par Google Map selon le lieu où se situe l’internaute (Joliveau, 2013, 110).

Figure 6. « Points de vue »

Figure 6. « Points de vue »

Source : Théry H., 1987,6, « Chacun voit midi à sa porte »

13Enfin, une dernière catégorie d’illustrations du Monde peut être identifiée : il s’agit des représentations mentales de l’espace mondial en particulier celles des étudiants, qu’ils soient en classe préparatoire (Leroux, 1990, 19) ou à l’université (Belarem, Benasr, Grasland et Chouari, 2015, 117). Les illustrations proposées sont issues d’enquêtes ou de travaux d’étudiants et certaines d’entre elles s’interrogent directement sur la géographie scolaire, c’est-à-dire la géographie telle qu’elle est dispensée tout au long de la scolarité et ce qu’elle produit dans les représentations du Monde des élèves. On peut aussi comme A. Bailly (1991, 24) comparer les représentations de différents publics, ici les mégalopoles du Monde chez un élève, un journaliste et un homme politique.

Conclusion

14Les images du Monde ont pris de plus en plus de poids dans les articles publiés dans Mappemonde, même s’il y a une grande variabilité par année. Cela traduit l’importance que la mondialisation a prise dans l’analyse des phénomènes géographiques, mais aussi l’affirmation du Monde comme échelle pertinente de l’analyse de l’espace géographique. Les enjeux de représentations cartographiques de cette échelle restent nombreux, mais la multiplication des outils et des données utiles à la cartographie de l’échelle mondiale proposée par la revue est très prometteuse pour l’exploration des représentations du Monde.

Haut de page

Notes

1 Dans la catégorie « Autre », neuf articles ne relèvent ni de la mondialisation ni de la représentation du monde, mais de la simple localisation à l’échelle mondiale de phénomènes.

2 Un dossier spécial sur la géographie des sciences (thématique de recherche émergente) a été ouvert à l’occasion de ce programme de recherche. Compte tenu de l’implication de membres du projet dans la revue, conformément aux règles de fonctionnement de la revue, les articles ont été évalués exclusivement par des relecteurs extérieurs au comité (alors que d’ordinaire il y a un évaluateur interne et un évaluateur externe).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1. Part des images par échelle de représentation
Crédits Source : base de données de la revue
URL http://journals.openedition.org/mappemonde/docannexe/image/1967/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 61k
Titre Figure 2. « La ceinture dorée »
Crédits Source : Brunet R., 1986,2 « La ceinture dorée des zones franches »
URL http://journals.openedition.org/mappemonde/docannexe/image/1967/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 154k
Titre Figure 3. L’effet sur la structure du réseau de copublications (1990-2007) de l’agrégation des données à différents niveaux géographiques
Crédits Source : Maisonobe M., 2013, 110, Diffusion et structuration spatiale d’une question de recherche en biologie moléculaire
URL http://journals.openedition.org/mappemonde/docannexe/image/1967/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 119k
Titre Figure 4. « Simulation 2. Vers un renforcement des extraversions ? »
Crédits Source : Debrie, Eliot, Steck, 2003, 71, « Mondialisation des réseaux de circulation en Afrique de l’Ouest »
URL http://journals.openedition.org/mappemonde/docannexe/image/1967/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Titre Figure 5. Copie manuscrite du globe de Behaim encore conservé à Nuremberg
Crédits Source : Pelletier M., 1986-2, « Le Monde sans l’Amérique »
URL http://journals.openedition.org/mappemonde/docannexe/image/1967/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 272k
Titre Figure 6. « Points de vue »
Crédits Source : Théry H., 1987,6, « Chacun voit midi à sa porte »
URL http://journals.openedition.org/mappemonde/docannexe/image/1967/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 302k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne-Cécile Ott et Clarisse Didelon-Loiseau, « Trente ans d’images du Monde »Mappemonde [En ligne], 127 | 2019, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 30 janvier 2023. URL : http://journals.openedition.org/mappemonde/1967 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mappemonde.1967

Haut de page

Auteurs

Anne-Cécile Ott

Université Paris 1

Clarisse Didelon-Loiseau

Université Paris 1

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International - CC BY-NC-SA 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search