Navigation – Plan du site

AccueilNuméros130Présentation du dossier thématiqu...

Présentation du dossier thématique Réinventer les territoires par l’art, repenser l’art par les territoires

Sylvain Guyot et Pauline Guinard

Texte intégral

  • 1 4ème colloque international du Collège Interdisciplinaire des Sciences du Territoire intitulé « Rep (...)

1Ce dossier constitue la valorisation éditoriale de la session no 6 du quatrième congrès 2018 du CIST à Rouen1, intitulée : « TERRIT’ARTS. Réinventer les territoires par l’art, repenser l’art par les territoires ». Trois articles sur sept communications présentées à Rouen dans le cadre de cet atelier font finalement l’objet d’une publication dans ce numéro 130 de la revue Mappemonde. Ce dossier, au titre éponyme de la session rouennaise, s’inscrit dans une volonté d’étudier les interrelations entre art et géographie, qui sont particulièrement à l’œuvre depuis la fin du XXe siècle. Ce sujet a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs rencontres, notamment en France (colloque « art et géographie » en janvier 2013 à Lyon, journée d’étude « Les valorisations territoriales et touristiques du street art » en mai 2017, etc.), et publications ces dernières années (voir, par exemple, Hawkins, 2011 ; Boichot et al., 2014 ; Grésillon, 2014 ; Guinard, 2014 ; Volvey, 2014 ; Blanc et Regnauld, 2015 ; Guinard et Molina, 2018 ; Guyot, 2019 ; Guyot, Le Campion, Pissoat, 2020). Or, les liens entre art et géographie ne fonctionnent pas à sens unique. Ils sont marqués par des dynamiques d’aller-retour et d’hybridation, consubstantielles des liens esthétiques tissés entre art et territoires. Des interventions artistiques peuvent être à l’origine de processus de territorialisation (artialisation, mise en art et/ou en tourisme, développement territorial...), tout comme un territoire peut servir de source d’inspiration, de localisation voire de matériau à part entière à une pratique artistique (land art, cartographie artistique, art dans l’espace public...). À ce titre, ce numéro spécial s’intéresse plus particulièrement à la manière dont l’art permet de saisir les dynamiques et les représentations territoriales, mais aussi de faire territoire. On assiste, en effet, ces dernières années à la formulation d’expériences hybrides entre art et géographie, dans lesquelles l’art peut accompagner des logiques de territoires ou bien être au fondement de cartographies esthétiques et sensibles permettant aux artistes et aux géographes de s’exprimer et de comprendre de manière conjointe un ou des territoires (Mekdjian et al., 2014 ; Olmedo, 2017). L’art n’est alors plus seulement un objet d’étude pour les géographes, mais aussi une méthode pour produire autrement du savoir géographique, ce que montrent d’ailleurs de manière très pertinente les trois articles de ce numéro.

2L’article de Sophie Gaujal, « Sortir hors de la classe : apports didactiques d’un dispositif d’expérimentations sensibles en géographie », est tiré d’une expérience pédagogique artistique et sensible en immersion au sein d’un établissement d’enseignement secondaire (https://journals.openedition.org/​mappemonde/​5145). L’auteur y analyse finement la manière dont des élèves utilisent leur pratique d’un micro-territoire scolaire pour en produire une interprétation sensible et artistique, tout en revisitant leurs spatialités du quotidien et leurs rapports intimes au lieu. C’est une démarche similaire qui est proposée par Élise Olmedo dans son article « À la croisée de l’art et de la science : la cartographie sensible comme dispositif de recherche-création » qui, en écho à l’article de Sophie Gaujal, montre la puissance de la cartographie sensible, à la fois pour s’approprier un espace et pour en comprendre les enjeux (https://journals.openedition.org/​mappemonde/​5346). Les coordinateurs de ce dossier ont d’ailleurs eu l’occasion d’éprouver un atelier de cartographie sensible organisé par Élise Olmedo à Montréal en juin 2018 dans le cadre d’une École d’été « Arts et géographies » portée par Suzanne Paquet (historienne de l’art, Université de Montréal) et Pauline Guinard. Cette expérience réalisée au Champ des Possibles, friche dans le quartier de Mile End, avait permis aux participants (étudiants, artistes, chercheurs) de mieux comprendre les problématiques urbaines associées à cet espace (place de la nature en ville, reconquête des marges urbaines, etc.), tout en s’appropriant en acte, de manière intime et sensible, un espace dont le statut a finalement dépassé celui d’espace traversé. Quant à Alexis Metzger et Pauline Guinard, dans leur article « La catastrophe par-delà les clichés ? Regard critique sur la série photographique Portraits submergés de G. Mendel. », ils optent pour une analyse critique d’un corpus d’images artistiques afin de questionner la manière dont une œuvre travaille des processus de territorialisation liés au changement climatique (https://journals.openedition.org/​mappemonde/​5069). Au-delà du caractère apparemment consensuel de ces images, les auteurs mettent en évidence à quel point ces dernières participent à la diffusion d’un certain nombre de clichés quant à la manière dont les populations et les territoires seraient affectés par le changement climatique.

3À travers ce dossier, nous entendons aussi, plus généralement, susciter, renouveler et renforcer le dialogue entre des artistes inspirés par le territoire et des géographes intéressés par l’art dans différents contextes (urbain/rural, pays des Nords/des Suds…).

Haut de page

Bibliographie

Blanc N. et Regnauld H. (2015). « La géographie peut-elle être un art plastique comme un autre ? ». L’Information géographique, vol. 79, no 4, p. 97‑108.

Boichot C., Debroux T. et Gresillon B. (2014). « Éditorial : Art(s) & Espace(s)/Art(s) & Space(s) ». Belgeo. Revue belge de géographie, no 3.

Gresillon B. (2014). Géographie de l’art. Paris : Economica, 256 p.

Guinard P. (2014). Johannesburg : l’art d’inventer une ville. Rennes : Presses universitaires de Rennes, 328 p.

Guinard P. et Molina G. (2018). “Urban geography of arts: The co-production of arts and cities”. Cities, vol. 77, p. 1‑3.

Guyot S. (2019). « Art in situ et géodiversité : les effets socio-environnementaux d’un investissement territorial singulier dans quatre Géoparcs de France et d’Espagne ». Géomorphologie : relief, processus, environnement, vol. 25, no 4. En ligne : http://journals.openedition.org/geomorphologie/13388

Guyot S., Le Campion Gr. et Pissoat O. (2020). « Diversité et enjeux territoriaux de la mise en art des espaces périphériques dans le monde ». Cybergeo : European Journal of Geography, Politique, Culture, Représentations, document 962. En ligne : http://journals.openedition.org/cybergeo/35837

Hawkins H. (2011). “Dialogues and Doings: Sketching the Relationships Between Geography and Art”. Geography Compass, vol. 5, no 7, p. 464‑478.

Mekdjian S. Amilhat-Szary A.-L., Moreau M., Nasruddin G., Deme M., Houbey L. et Guillemin C. (2014). « Figurer les entre-deux migratoires : Pratiques cartographiques expérimentales entre chercheurs, artistes et voyageurs ». Carnets de géographes, no 7.

Olmedo É. (2017). « L’expérimentretien comme méthode d’enquête. Cartographie sensible et terrains de recherche collaboratifs entre art et géographie ». Mappemonde, no 121. En ligne : https://journals.openedition.org/mappemonde/3776

Volvey A. (2014). « Entre l’art et la géographie, une question (d’)esthétique ». Belgeo. Revue belge de géographie, no 3.

Haut de page

Notes

1 4ème colloque international du Collège Interdisciplinaire des Sciences du Territoire intitulé « Représenter les territoires », 22-24 mars 2018, Rouen.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvain Guyot et Pauline Guinard, « Présentation du dossier thématique Réinventer les territoires par l’art, repenser l’art par les territoires »Mappemonde [En ligne], 130 | 2021, mis en ligne le 15 mars 2021, consulté le 24 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/mappemonde/5038 ; DOI : https://doi.org/10.4000/mappemonde.5038

Haut de page

Auteurs

Sylvain Guyot

Pauline Guinard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search