Navigation – Plan du site
Thématique : Archives

Un monde d’archives : Fernand Deligny et les pratiques du langage expositif

A World of Archives: Fernand Deligny’s Practices on Expository Languages
Marlon Miguel
p. 120-137

Résumés

En 1967, Fernand Deligny s’installe dans les Cévennes et établit un réseau de lieux de vie accueillant des enfants autistes mutiques. Cette « tentative » très particulière va se structurer sur trois grandes pratiques  : l’écriture, la cartographie et l’usage de la caméra. Il y a dans chacun des dispositifs une recherche pour créer des langages qui documentent les enfants sans pour autant les absorber dans un langage assimilateur. Cet article vise à mettre en lumière le fait que la tentative cévenole n’a cessé de produire une archive vivante et collective.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction. La tentative cévenole  : la langue et l’archive, entre art, clinique et anthropologie
Contre le langage meurtrier, vers un langage expositif
Archive et production des traces dans la tentative
Premier niveau  : archive et documentation. Le travail des présences proches
Deuxième niveau  : le circuit interne de l’écriture delignienne
Troisième niveau  : les dangers du devenir-Archive de Deligny
Conclusion. L’archivage versus l’Archive

Aperçu du début du texte

«  Au fur et à mesure que le temps passera les archives révéleront un certain aspect des réalités qui surprendra ceux qui voudraient retrouver les fils et leur trame ».

Introduction. La tentative cévenole  : la langue et l’archive, entre art, clinique et anthropologie

Lorsque Fernand Deligny s’installe en 1967 dans les Cévennes, il a derrière lui une longue expérience en tant qu’éducateur auprès de ce qu’on apupelait l’«  enfance inadaptée » et il est déjà reconnu par plusiers de ses textes, tels que Pavillon 3 (1944), Graine de Crapule (1945) et Les Vagabonds efficaces (1947). Cette nouvelle tentative, pour reprendre le terme employé par Deligny lui-même, initiée après avoir quitté la clinique de La Borde, est la mise en place d’un réseau de lieux de vie pour des enfants sévèrement autistes et pour la plupart mutiques. Très tôt, outre son travail d’éducateur, Deligny ambitionne d’être reconnu en tant qu’écrivain. Malgré la publication du roman Adrien Lomme en 1958 chez Gallimard, il ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marlon Miguel, « Un monde d’archives : Fernand Deligny et les pratiques du langage expositif », Marges, 25 | 2017, 120-137.

Référence électronique

Marlon Miguel, « Un monde d’archives : Fernand Deligny et les pratiques du langage expositif », Marges [En ligne], 25 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 22 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/marges/1327 ; DOI : 10.4000/marges.1327

Haut de page

Auteur

Marlon Miguel

Marlon Miguel est docteur en Arts Plastiques et Philosophie par les Universités Paris 8 et Universidade Federal do Rio de Janeiro. Il est actuellement responsable par l’organisation du Fonds Fernand Deligny destiné à l’Institut mémoires de l’édition contemporaine (IMEC).

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals