Navigation – Plan du site

AccueilNuméros27ThématiqueL’idée du Vietnam comme conceptua...

Thématique

L’idée du Vietnam comme conceptualisme résilient

The Vietnam Idea as Resilient Conceptualism
Brynn Hatton
Traduction de Traduction : Jérôme Glicenstein
p. 48-65

Résumés

« Le conceptualisme est l’art de l’ère du Vietnam. Comme Dada, l’art conceptuel était protestataire. », affirme Joseph Kosuth en 1991. L’auteur prend Kosuth au mot et plaide pour la centralité du Vietnam dans l’épistémè et le développement des pratiques conceptuelles mondiales depuis 1962. Cela remet ainsi en cause l’actuelle démarcation géographique et formelle des espaces délimités dans l’histoire de l’art, qui centre l’art conceptuel et ses généalogies en Europe-Amérique, tout en situant ses pratiques dans la dématérialisation et l’esthétique administrative.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

One and Three Selves
Via Vietnam
L’idée persistante

Aperçu du texte

À l’été 1991, dans un but de rectification, voire de rejet, du célèbre essai de Benjamin Buchloch paru l’année précédente, qui retraçait l’histoire ainsi que les origines de l’art conceptuel, le critique d’art et galeriste Seth Siegelaub publie un article dans le magazine October, qu’il conclut par un étalage considérable et tentaculaire de noms, d’endroits et d’événements qui ont été selon lui oubliés – ou ont « disparu au combat, ayant peut-être été dématérialisés ? » – de la synthèse de Buchloch. Au début de son texte, Siegelaub écrit : « il est difficile de croire qu’on peut traiter de cette période sans mentionner, ne serait-ce que dans une note de bas de page, Mai 68 ou la guerre menée par les États-Unis au Vietnam, lesquels ont profondément marqué la période, y compris le monde de l’art. C’est d’autant plus surprenant pour un historien de l’art qui se dit “progressiste” et qui essaie de se pencher sur ce qu’il appelle l’art conceptuel, un art dont l’âme, les idées et les code...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Brynn Hatton, « L’idée du Vietnam comme conceptualisme résilient »Marges, 27 | 2018, 48-65.

Référence électronique

Brynn Hatton, « L’idée du Vietnam comme conceptualisme résilient »Marges [En ligne], 27 | 2018, mis en ligne le 25 octobre 2020, consulté le 01 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/marges/1493 ; DOI : https://doi.org/10.4000/marges.1493

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search