Navigation – Plan du site
Thématique

«  Littérature conceptuelle »  : réflexions sur une catégorie problématique

«  Conceptual Literature » : Reflexions on a Problematical Category
Pascal Mougin
p. 82-95

Résumés

Transposer au domaine littéraire une catégorie – le conceptualisme – historiquement attachée aux arts plastiques ne va pas de soi. L’assimilation aujourd’hui dominante entre «  littérature conceptuelle » et «  littérature à contraintes » est discutable. L’étude revient en particulier sur le rapprochement proposé par Gérard Genette entre ready-made duchampien et lipogramme oulipien (L’Œuvre de l’art, 1994) et fait l’hypothèse de formes littéraires plus directement équivalentes aux Statements de Lawrence Weiner ou aux protocoles de Douglas Huebler.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

De l’art à la littérature conceptuelle
Littérature à contraintes
L’art conceptuel comme littérature
Métatextes
Textes à protocoles pratiques
Ready-made poétiques
La littérature à contraintes est-elle une littérature conceptuelle  ?
Convergences
L’état conceptuel selon Gérard Genette
Objection 1  : Duchamp versus Perec et Stendhal
Objection 2  : contrainte reconductible contre concept one shot
Objection 3  : littératures et contraintes
Objection 4  : le ready-made comme geste
Chercher ailleurs  ?

Aperçu du début du texte

Les termes «  concept art », «  conceptual art » et «  art conceptuel » désignent un courant artistique relativement circonscrit dans le temps – de la première théorisation programmatrice esquissée par Henry Flynt (1961) aux six années décisives (1966-1972) évoquées par Lucy Lippard – et relativement homogène quant à ses ambitions – déplacement de l’intensité artistique de l’œuvre matérielle vers l’idée qui préexiste à sa réalisation, au point même de rendre cette dernière secondaire ou superflue. Ce courant est par ailleurs suffisamment documenté et théorisé par l’histoire de l’art et l’esthétique pour constituer un point de repère toujours fécond pour les pratiques artistiques actuelles.

Il en va tout autrement de la notion de littérature conceptuelle. Dans le domaine francophone, l’expression elle-même est récente – elle remonte aux années 1990 –, ses occurrences restent peu nombreuses et son sens flottant. Dans une première acception, certes hors sujet ici, l’expression désigne d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascal Mougin, « «  Littérature conceptuelle »  : réflexions sur une catégorie problématique », Marges, 27 | 2018, 82-95.

Référence électronique

Pascal Mougin, « «  Littérature conceptuelle »  : réflexions sur une catégorie problématique », Marges [En ligne], 27 | 2018, mis en ligne le 25 octobre 2020, consulté le 17 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/marges/1519 ; DOI : 10.4000/marges.1519

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals