Navigation – Plan du site
Entretiens

Entretien avec Xavier Antin

Par Émeline Jaret
p. 132-140

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Jaret : Dans votre travail, vous développez une pensée de la sculpture qui, d’une certaine manière, défend une dimension conceptuelle mais se pense dans une confrontation avec la technologie. C’est une réflexion qui a débuté par un rapport à l’objet-livre, quand vous étiez graphiste. D’ailleurs, dans un texte de 2013 [Emmanuelle Lequeux, « Xavier Antin : la réappropriation des moyens de production », Le Quotidien de l’Art], vous êtes qualifié de « graphiste conceptuel » et vos travaux de « design conceptuels ». Vous pensez quoi de ces définitions ?

Xavier Antin : J’imagine que l’expression lui permettait de construire un lien avec le graphisme et le design puisque, en effet, j’exerçais en tant que graphiste à l’époque. Ce qui m’intéressait en particulier, c’était de dessiner des livres, parce qu’ils constituent le résultat d’un cheminement de production assez complexe et que, quelque part, ils le contiennent, ils le racontent. Faire un livre, c’est d’abord trouver une forme qui rentr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Par Émeline Jaret, « Entretien avec Xavier Antin », Marges, 27 | 2018, 132-140.

Référence électronique

Par Émeline Jaret, « Entretien avec Xavier Antin », Marges [En ligne], 27 | 2018, mis en ligne le 25 octobre 2020, consulté le 24 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/marges/1589 ; DOI : 10.4000/marges.1589

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals