Navigation – Plan du site

AccueilNuméros33Thématique : art contemporain et ...L’émergence de l’art écologique a...

Thématique : art contemporain et institutions

L’émergence de l’art écologique au sein des institutions françaises

The emergence of ecological art in french institutions
Benjamin Arnault
p. 32-42

Résumés

L’art écologique se développe aux États-Unis depuis plusieurs décennies. Ces dernières années, les œuvres des pionniers nord-américains sont plus exposées par les institutions françaises. Quelques expositions collectives consacrées à l’art écologique voient le jour. Ce phénomène nous interroge quant à la relation de l’art écologique avec les institutions françaises. Quelles sont les limites à l’institutionnalisation de cet art en France ?

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Des axiomes programmatiques ?
« L’art écologique », une dénomination vivace
L’art écologiste aux-côtés de l’art écologique
Premières apparitions publiques et institutionnalisation des pionniers
Le faible soutien des générations suivantes ?
Les choix thématiques et typologiques

Aperçu du texte

Des expositions abordant les questions écologiques voient le jour sur la scène nationale. Elles étaient peu nombreuses avant le début des années 2000 ; elles le sont un peu plus à partir des années 2010. Des figures d’artistes écologiques s’affirment : Lucy + Jorge Orta, Art Orienté Objet, Olivier Darné entre autres. Des expositions personnelles et des catalogues monographiques leur sont consacrés, des prix leur sont décernés, eux-mêmes étant à l’initiative de cycles de programmation et d’enseignement. Ces phénomènes d’institutionnalisation les concernant témoignent plus généralement d’un processus d’affirmation de l’art écologique. Néanmoins, « aucune grande institution publique […] en Europe n’a produit d’exposition significative sur l’écologie dans le domaine des arts », observe Bénédicte Ramade en 2018. « Anthropocène Monument » (Les Abattoirs, Toulouse, 2014-2015), « Interractions no 4 » (Les Abattoirs, Toulouse, 2016) et « Courants verts. Créer pour l’environnement » (Fondatio...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benjamin Arnault, « L’émergence de l’art écologique au sein des institutions françaises »Marges, 33 | 2021, 32-42.

Référence électronique

Benjamin Arnault, « L’émergence de l’art écologique au sein des institutions françaises »Marges [En ligne], 33 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/marges/2649 ; DOI : https://doi.org/10.4000/marges.2649

Haut de page

Auteur

Benjamin Arnault

Artiste, il est diplômé de l’ENSP Versailles et docteur en Arts plastiques de l’Université de Picardie Jules Verne.

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search