Navigation – Plan du site

AccueilNuméros33VariaComment ne pas altérer l’altérité...

Varia

Comment ne pas altérer l’altérité? Art contemporain et indigénéités

How not to modify alterity? Contemporary art and indigenous status
Philippe Le Guern
p. 144-158

Résumés

Observant la curiosité réciproque que semblent partager l’art contemporain et l’anthropologie la plus actuelle, cet article s’efforce de saisir les raisons, la portée et les enjeux de ce tournant ethnographique de l’art et, simultanément, du tournant artistique de l’anthropologie. Il montre que se jouent notamment, dans la constitution de cet espace dialogique singulier, des questions aussi essentielles que celles qui touchent à la formation des conventions esthétiques et à leur nature socialement construite, à la portée sociale et politique du geste créatif, au rapport entre la pratique et la réflexivité. En définitive, n’est-ce pas la tension classique entre relativisme et universalisme qui se rejoue dans cette attraction mutuelle ?

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

De quoi « indigène » est-il le nom ?
Être un artiste autochtone authentique
Marché de l’art et situation sociale de l’artiste indigène
Conclusion

Aperçu du texte

« Pour traiter un homme comme un chien, il faut d’abord le reconnaître comme un homme »

Ce texte a pour point de départ une réflexion sur la tournant anthropologique en art, qui fut notamment théorisé par Hal Foster, et symétriquement sur le tournant artistique dans l’anthropologie contemporaine, dont les contributions de Bruno Latour ou de Philippe Descola à des expositions récentes ou encore le projet de Tim Ingold d’une « anthropologie avec l’art » donnent une assez bonne idée. Dans un précédent numéro de la revue Marges, je me suis interrogé sur la signification qu’il convenait d’accorder à cet intérêt croisé entre artistes et anthropologues : j’ai notamment montré comment l’anthropologie a été très tôt confrontée à la question de l’altérité. Dès la seconde moitié du 19e siècle, dans le droit fil des recherches menées par Lewis Morgan, la vision évolutionniste a interrogé l’infériorité ou le retard supposés des aires culturelles extra-européennes sur le schéma de développement p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Le Guern, « Comment ne pas altérer l’altérité? Art contemporain et indigénéités »Marges, 33 | 2021, 144-158.

Référence électronique

Philippe Le Guern, « Comment ne pas altérer l’altérité? Art contemporain et indigénéités »Marges [En ligne], 33 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/marges/2715 ; DOI : https://doi.org/10.4000/marges.2715

Haut de page

Auteur

Philippe Le Guern

Professeur en « théories des arts et anthropologie des mondes contemporains » à l’Université Rennes 2.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Vincennes

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search