Navigation – Plan du site
Essais et recherches

Nourrir les marchands et artisans d’Europe du Nord-Ouest (viie-xe siècle) : pratiques et stratégies alimentaires dans les emporia des mers nordiques

Feeding the merchants and artisans of Northwest Europe (seventh–tenth centuries) : Food practices and strategies in the emporia of the Nordic Seas
Lucie Malbos
p. 133-152

Résumés

Manger est un acte socialement et culturellement signifiant, qui contribue à définir des identités. Dans le contexte de l’essor économique du bassin des mers nordiques à partir du viie siècle, des sites portuaires d’un genre nouveau font leur apparition, les wics ou emporia. Cet article s’intéresse, à partir des sources textuelles et archéologiques, à ce que mangeaient leurs habitants, largement engagés dans des activités non agricoles (commerciales et artisanales) : les pratiques alimentaires dans ces lieux largement ouverts sur l’extérieur présentaient-elles des spécificités ? Peut-on aller jusqu’à les qualifier d’« urbaines » ? Autant de questions auxquelles on tente ici de répondre, en revenant sur les possibles réseaux d’approvisionnement de ces ports et sur la place qu’a pu jouer l’alimentation dans la construction de leur identité.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Une alimentation variée, marquée par l’omniprésence des céréales et de la triade domestique
Modes d’approvisionnement particuliers et spécificités alimentaires
Un approvisionnement choisi ou imposé ?
Un statut intermédiaire
Des pratiques alimentaires « urbaines » ?

Aperçu du texte

Alors Aïeule prit
Une miche compacte,
Épaisse et pesante,
Pleine de son ; […]
Il y avait du bouillon dans une écuelle,
La posa sur la table ;
C’était du veau cuit,
Le plus grand des régals
[…]
Mère prit ensuite
De minces pains
De blanc froment […].
Elle avança […]
De la viande de porc
Et des oiseaux rôtis ;
Il y avait du vin dans la cruche […].

L’étude des comportements alimentaires a fait l’objet ces dernières décennies d’un profond renouvellement en histoire, particulièrement en histoire médiévale. Les progrès accomplis dans l’étude des restes des espèces sauvages et domestiques et la présence de plus en plus fréquente d’archéozoologues dans les équipes de recherche permettent une étude toujours plus poussée des relations entre les hommes et les animaux. Boissons et vaisselle ne sont pas en reste. Alors que les passerelles se multiplient avec les ethnologues, anthropologues et sociologues, les historiens s’interrogent sur les choix alimentaires et les rites les entourant, sur leur signification, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 76, printemps 2019, p. 133-152

Référence électronique

Lucie Malbos, « Nourrir les marchands et artisans d’Europe du Nord-Ouest (viie-xe siècle) : pratiques et stratégies alimentaires dans les emporia des mers nordiques », Médiévales [En ligne], 76 | printemps 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 13 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/medievales/10012 ; DOI : 10.4000/medievales.10012

Haut de page

Auteur

Lucie Malbos

Université de Poitiers/CESCM

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals