Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78Moyen Âge en sériesCartes sur table

Moyen Âge en séries

Cartes sur table

Réflexions sur le rapport à l’espace dans les séries médiévalistes
Florian Besson et Simon Hasdenteufel
p. 13-28

Résumés

Cartes sur table. Réflexions sur le rapport à l’espace dans les séries médiévalistes
Cartes et espaces sont des composantes essentielles des œuvres de fantasy car elles constituent les soubassements des mondes imaginaires. Pourtant, lorsque celles-ci se trouvent mises en scène dans le cadre de séries télévisées, elles proposent des représentations relativement pauvres ou stéréotypées. Elles échouent ainsi la plupart du temps à rendre la richesse des perceptions de l’espace au Moyen Âge. Certes l’effet de contextualisation et d’immersion est souvent assuré pour le spectateur. Toutefois, force est de constater que l’espace se réduit souvent à un simple décor ou bien entretient diverses formes de clichés géographiques – les campagnes vides, le « château-fort », l’Orient exotique. La manière dont l’espace est traité reflète davantage nos imaginaires contemporains que ceux du Moyen Âge.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

La carte comme instrument narratif
Un outil scénaristique efficace
Un instrument de contextualisation historique, avec ses limites
Sans carte, une logique des lieux récurrents
L’espace mis en scène dans les séries : porteur et révélateur de visions sur le Moyen Âge
L’espace n’est qu’un décor
Une immersion du public au prix des clichés
Une vision très contemporaine de l’espace

Aperçu du texte

Dans l’une des scènes iconiques de la saison 7 de Game of Thrones, la reine Cersei Lannister se tient debout dans une cour à ciel ouvert du palais de King’s Landing, contemplant une grande carte du continent de Westeros en train d’être achevée sur le sol. L’œuvre est de toute beauté et d’une grande exactitude. Elle présente avec justesse les contours du continent ainsi que ses reliefs ; les toponymes sont indiqués et l’on peut repérer deux roses des vents orientées vers le nord. Alors que la célèbre série de HBO, au cœur d’un engouement public et médiatique stupéfiant, est souvent présentée comme s’inspirant fortement de l’histoire médiévale, on ne peut que constater à quel point cette carte, à mi-chemin entre la fresque et la mosaïque, ressemble peu à celles qui existaient au Moyen Âge – ce qui n’empêche pas son créateur d’expliquer qu’il s’est inspiré de « nombreuses cartes médiévales ». Bien différentes des diagrammes cartographiques dits en « TO », ou même des cartes marines bea...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florian Besson et Simon Hasdenteufel, « Cartes sur table », Médiévales, 78 | 2020, 13-28.

Référence électronique

Florian Besson et Simon Hasdenteufel, « Cartes sur table », Médiévales [En ligne], 78 | printemps 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 26 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/medievales/10731 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.10731

Haut de page

Auteurs

Florian Besson

Sorbonne Université

Simon Hasdenteufel

Sorbonne Université

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search