Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78Moyen Âge en séries« The North is hard and cold, and...

Moyen Âge en séries

« The North is hard and cold, and has no mercy »

Le Nord médiéval dans les séries télévisées
Riccardo Facchini et Davide Iacono
Traduction de Marco Conti
p. 43-56

Résumés

« The North is hard and cold, and has no mercy ». Le Nord médiéval dans les séries télévisées
La réception de l’idée du Nord médiéval dans l’imaginaire populaire contemporain a été fortement influencée par les représentations véhiculées par des séries télévisées populaires telles que Vikings (2013-en cours), Game of Thrones (2011-2019), The Last Kingdom (2015-en cours) ou Norsemen (2016-en cours). En premier lieu, les auteurs soulignent l’importance de l’idée de Nord et tentent de retracer les origines de ce que certains spécialistes ont appelé avec raison le « boréalisme ». Ce phénomène culturel est exploré à la lumière d’autres phénomènes similaires que sont le médiévalisme et l’orientalisme, qui remontent tous deux au même contexte culturel et chronologique, celui du romantisme et du xixe siècle. L’article cherche ensuite à comprendre comment les principales séries télévisées contemporaines ont représenté le Nord médiéval et analyse la manière dont les showrunners s’emparent de notions telles que l’« exactitude historique » ou le « réalisme », qui jouent un rôle central dans la perception de ce que le grand public identifie comme l’époque médiévale. Enfin, les auteurs se penchent sur trois aspects qu’ils estiment être des plus pertinents pour la construction d’une imagerie partagée du Nord médiéval : la soi-disant violence endémique des sociétés nordiques du Moyen Âge, l’affrontement entre paganisme et christianisme, et le rôle des femmes.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Médiévalisme, séries télévisées et « réalisme »
Un Nord viril et violent
Un choc des civilisations : une confrontation entre paganisme et christianisme
Shieldmaidens : entre féminisme et question de genre
Polysémantique d’une idée du Nord

Aperçu du texte

Neige, guerriers, tavernes où l’on se réchauffe en buvant de la bière… Voilà quelques images que notre imagination pourrait invoquer pour décrire les mondes du Nord au Moyen Âge. Il est vrai que si le Nord, en comparaison de cet « Orient » qu’a étudié Edward Saïd, est plus facile à repérer au niveau géographique, il fut lui aussi progressivement construit comme un espace culturel. Plusieurs siècles de production littéraire et historiographique et, à partir du xxe siècle, de culture audiovisuelle, ont contribué à cristalliser de nombreux topoï définissant une « Idée du Nord » ou, pour user d’un terme qui a récemment connu une certaine fortune, le « boréalisme » un concept qui résume beaucoup des topoï que nous allons analyser, sans pour autant les épuiser. Dans la présente contribution, nous proposons d’enquêter sur la façon dont ces thèmes, issus d’une réflexion pluriséculaire (que nous ne pourrons pas développer entièrement ici), ont été reçus et remodelés dans les séries télévis...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Riccardo Facchini et Davide Iacono, « « The North is hard and cold, and has no mercy » », Médiévales, 78 | 2020, 43-56.

Référence électronique

Riccardo Facchini et Davide Iacono, « « The North is hard and cold, and has no mercy » », Médiévales [En ligne], 78 | printemps 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 09 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/medievales/10752 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.10752

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search