Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78Moyen Âge en sériesThierry la Fronde, figure de la R...

Moyen Âge en séries

Thierry la Fronde, figure de la Résistance

Quand une Occupation en cache une autre…
Bernard Papin
p. 69-86

Résumés

Thierry la Fronde, figure de la Résistance. Quand une Occupation en cache une autre…
Dans la France du début des années 1960, une série médiévale destinée au jeune public triomphe à la télévision : Thierry la Fronde (1963-1966) conte les aventures d’un jeune noble, Thierry de Janville, qui s’oppose à l’occupation anglaise de la Sologne pendant la guerre de Cent Ans. Très vite cependant, ce Robin des Bois solognot fédère autour du petit écran alors très familial un public beaucoup plus large que celui initialement visé et cette série, historiquement approximative et scénaristiquement plutôt médiocre, devient un immense succès. Comment expliquer que cette fantaisie historique pour adolescents ait pu susciter un tel engouement ? La réponse est sans doute à chercher dans la transformation du frondeur médiéval en moderne « maquisard » et c’est l’Occupation allemande de 1940 qui est lisible derrière l’occupation anglaise de la Sologne de 1359. Une vingtaine d’années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les téléspectateurs adultes ne s’y sont pas trompés et ont su discerner, dans les lointaines aventures historiques proposées à leurs enfants, les stigmates d’une histoire plus récente et tout aussi douloureuse.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une légende télévisuelle
Une fiction historique
Thierry « maquisard »

Aperçu du texte

Dans les années 1950 et 1960 du xxe siècle, au sortir de la guerre et de la Résistance, les responsables de la RTF puis de l’ORTF inventent une télévision « nourrie d’un humanisme républicain » qui s’adresse à un public « pensé comme citoyen » qu’il faut instruire tout en le divertissant par le truchement d’adaptations des grandes œuvres du patrimoine littéraire français et mondial et de grandes dramatiques historiques. Sous l’impulsion de directeurs de programmes animés d’une telle ambition, les réalisateurs de la jeune télévision française mettent leur « art de la télévision » au service d’une « utopie culturaliste». La fiction historique est évidemment un vecteur privilégié de cette volonté de transmission et d’éducation, voire d’édification. En 1963, une série médiévale destinée initialement au jeune public connaît un très vif succès : Thierry la Fronde (1963-1966) conte les aventures d’un jeune noble, Thierry de Janville, qui s’oppose – nous sommes au xive siècle – à l’occupati...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Papin, « Thierry la Fronde, figure de la Résistance », Médiévales, 78 | 2020, 69-86.

Référence électronique

Bernard Papin, « Thierry la Fronde, figure de la Résistance », Médiévales [En ligne], 78 | printemps 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 09 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/medievales/10787 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.10787

Haut de page

Auteur

Bernard Papin

CIM, Université de la Sorbonne Nouvelle

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search