Navigation – Plan du site

AccueilNuméros78Essais et recherchesLes officiers des territoires ang...

Essais et recherches

Les officiers des territoires angevins à la fin du Moyen Âge

Conception d’une base de données prosopographique
Isabelle Mathieu, Maryvonne Miquel et Anne Tchounikine
p. 169-192

Résumés

Les officiers des territoires angevins à la fin du Moyen Âge. Conception d’une base de données prosopographique
La présente contribution éclaire les enjeux et les difficultés de la mise en œuvre d’une base de données prosopographique collaborative et les solutions méthodologiques qui ont été apportées. L’acception de l’individu comme acteur de l’histoire est une voie dans laquelle les historiens se sont beaucoup investis depuis une trentaine d’années, et ces études ont montré que la prosopographie est une méthode appropriée pour cerner les contours sociologiques d’un groupe déterminé à travers les trajectoires individuelles de ses membres. C’est à la lumière de cette technique d’analyse que le corpus documentaire dont nous disposons a été, en partie, interrogé. Le programme ANR Europange (2014-2018) a permis à une équipe internationale de chercheurs de s’intéresser aux processus de rassemblements politiques à travers l’exemple de l’Europe angevine et d’une population spécifique : les officiers au service des princes angevins. Concrètement, il s’est agi de circonscrire le profil de ces hommes et de travailler sur les réseaux les liant les uns aux autres ainsi qu’aux instances du pouvoir entendu dans un sens large (princier, royal, ecclésiastique). Pour ce faire, une partie du programme a été consacrée à la conception d’une base de données prosopographique. Les propositions informatiques qui ont été trouvées se sont nourries d’une collaboration réussie entre historiens et informaticiens qui a abouti à l’application Prosopange aujourd’hui mise en ligne, avec bien d’autres ressources, sur un portail internet consacré plus largement aux études angevines. Dans cet article, nous proposons d’aborder toutes les étapes nécessaires à l’élaboration d’une base de données prosopographique en montrant le travail conjoint mené par les historiens et les informaticiens. Nous présenterons les principes fondamentaux de la modélisation d’une base de données en nous appuyant sur l’expérience acquise lors du projet Europange.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Définition du périmètre
Stockage de données prosopographiques
Les bases de données et les SGBD
Modèles et schéma de base de données
Architectures applicatives
Les étapes de la mise en œuvre
Expression des besoins
Le recueil des données
La conception des modèles de données
La saisie des informations dans la base de données
Exploitation de la base
Conception du schéma de la base de données
Typage des colonnes
La normalisation et les données multivaluées
Tables ou colonnes
Données incomplètes et données imprécises
Traçabilité, données incertaines et données inattendues
Synthèse sur le modèle de la base de données

Aperçu du texte

La présente contribution éclaire les enjeux et les difficultés de la mise en œuvre d’une base de données prosopographique collaborative et les solutions méthodologiques qui ont été apportées. La conception d’une base de données pour les historiens ne peut se réduire à la résolution de problèmes techniques ou se limiter à de la simple recension d’informations. Elle doit s’accompagner d’un questionnement épistémologique, à toutes les étapes de sa construction, de son alimentation puis de son utilisation. Seule l’articulation fine entre la problématique de recherche, la méthode historique et la démarche technique garantit la pertinence du recours à cet outil dans l’ensemble de la démarche de recherche. De manière générale, l’acception de l’individu comme acteur de l’histoire est une voie dans laquelle les historiens se sont beaucoup investis depuis une trentaine d’années, et ces études ont montré que la prosopographie est une méthode appropriée pour cerner les contours sociologiques d’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Mathieu, Maryvonne Miquel et Anne Tchounikine, « Les officiers des territoires angevins à la fin du Moyen Âge », Médiévales, 78 | 2020, 169-192.

Référence électronique

Isabelle Mathieu, Maryvonne Miquel et Anne Tchounikine, « Les officiers des territoires angevins à la fin du Moyen Âge », Médiévales [En ligne], 78 | printemps 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 02 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/medievales/10863 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.10863

Haut de page

Auteurs

Isabelle Mathieu

Université d’Angers, laboratoire TEMOS

Articles du même auteur

Maryvonne Miquel

INSA LIRIS

Anne Tchounikine

INSA LIRIS

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search