Navigation – Plan du site

AccueilNuméros79Éthiopie, Nubie, ÉgypteL’affaire des mosquées

Éthiopie, Nubie, Égypte

L’affaire des mosquées

Interactions entre le vizirat fatimide, le patriarcat d’Alexandrie et les royaumes chrétiens d’Éthiopie et de Nubie à la fin du xie siècle
Marie-Laure Derat
p. 15-36

Résumés

L’affaire des mosquées. Interactions entre le vizirat fatimide, le patriarcat d’Alexandrie et les royaumes chrétiens d’Éthiopie et de Nubie à la fin du xisiècle
Au cours de l’année 1089-1090, le vizir égyptien Badr al-Ǧamālī convoqua le patriarche Cyrille II et le frère du métropolite éthiopien pour leur demander des comptes sur les engagements de ce métropolite avant sa nomination : construire des mosquées en Éthiopie et assurer la sécurité des commerçants musulmans sur ses terres. Cette affaire, qui témoigne des interactions entre le vizirat fatimide d’Égypte, le patriarcat d’Alexandrie et les royaumes chrétiens d’Éthiopie et de Nubie, est mentionnée par l’Histoire des Patriarches d’Alexandrie, dans une biographie dont l’auteur était contemporain des événements. L’objet de cet article est à la fois d’établir le déroulé des événements, de saisir les modalités de l’ingérence de Badr al-Ǧamālī dans les affaires de l’Église, et les motivations qui le poussent à exiger que des mosquées soient construites dans un royaume qu’il ne contrôle pas. Entre propagande ismaélienne et redéploiement des zones contrôlées par les Fatimides et leurs marchands, l’affaire des mosquées dévoile les ressources dont dispose la dynastie dans sa politique d’influence.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

L’Histoire des Patriarches d’Alexandrie et l’affaire des mosquées
Ingérence fatimide dans la consécration du métropolite éthiopien
Communautés musulmanes d’Éthiopie, mosquées et daʿwa
L’affaire des mosquées : un nouveau baq pour l’Éthiopie à la fin du xie siècle ?

Aperçu du texte

Au cours du règne de la dynastie fatimide sur l’Égypte, les relations avec le royaume chrétien d’Éthiopie semblent connaître une nouvelle inflexion. À la suite de la Grande Crise des années 1066-1073, quand famines et épidémies avaient accompagné de graves turbulences politiques, le calife fatimide al-Mustanṣir fit appel au général arménien Badr al-Ǧamālī, qu’il nomma vizir (en charge de 1074 à 1094) et qui inaugura le régime du vizirat militaire du califat fatimide. Sa politique de reprise en main entraîna une intervention grandissante du pouvoir musulman dans les affaires de l’Église d’Alexandrie et, par voie de conséquence, dans les royaumes méridionaux placés sous l’autorité de cette Église, en particulier l’Éthiopie. Un épisode, que nous avons choisi de désigner comme étant « l’affaire des mosquées », semble condenser les modalités et les enjeux de l’interventionnisme des Fatimides en Éthiopie. Cette affaire est évoquée dans l’Histoire des Patriarches d’Alexandrie et plus parti...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Laure Derat, « L’affaire des mosquées », Médiévales, 79 | 2020, 15-36.

Référence électronique

Marie-Laure Derat, « L’affaire des mosquées », Médiévales [En ligne], 79 | automne 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 09 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/medievales/11057 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.11057

Haut de page

Auteur

Marie-Laure Derat

Orient et Méditerranée (UMR 8167), CNRS (Paris)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search