Navigation – Plan du site

AccueilNuméros79Essais et recherchesLa fabrique d’une loi

Essais et recherches

La fabrique d’une loi

Retour sur la « grande ordonnance de réforme de 1254 »
Marie Dejoux
p. 189-208

Résumés

La fabrique d’une loi. Retour sur la « grande ordonnance de réforme de 1254 »
Célèbre et célébrée par l’historiographie, la « grande » ordonnance de 1254, ensemble de prescriptions édictées par Louis IX en vue de moraliser son administration locale et, au-delà, le royaume tout entier, est un monument normatif dont on connaît mal la fabrique, à l’image de l’ensemble de la production normative de la France du xiiie siècle. Dans la lignée des travaux menés depuis 2010 sur l’écriture de la loi au Moyen Âge, cet article, entièrement consacré à la célèbre ordonnance, entend proposer une micro-histoire de la production législative à une époque où le Parlement et la Chambre des Comptes, principales chambres d’enregistrement de la loi aux siècles suivants, se détachent à peine de la curia regis. Sont ainsi mis au jour les multiples phases de rédaction de cette loi, sa diffusion, son enregistrement, sa conservation, ses sources, ses auteurs, de même que les mécanismes qui aboutirent à sa promulgation et à sa monumentalisation.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

« La » grande ordonnance de « 1254 » ? Retour sur l’écriture d’une loi
Enregistrement, cartularisation, conservation et monumentalisation des ordonnances de 1254-1256
La loi, la requête et l’enquête : retour aux sources des ordonnances de 1254-1256
Ordonnance de « réforme » ou « croisade intérieure contre les inconstants » ?

Aperçu du texte

Accueilli avec enthousiasme par les contemporains et toujours cité depuis avec éloge, tant par les historiens de l’Ancien régime que par ceux de l’époque moderne, cet “établissement le roi” est un document capital : sans aucun doute l’un des actes les plus importants du règne de saint Louis.
Louis Carolus-Barré

Célèbre et célébré, « la grande ordonnance de 1254 », ensemble de prescriptions édictées par la chancellerie capétienne en vue de moraliser l’administration locale et, au-delà, le royaume tout entier en luttant contre l’usure juive, le blasphème, la prostitution et les jeux de hasard, fut tour à tour un passage obligé de la vie de Saint Louis et le symbole des « progrès du pouvoir monarchique » au xiiie siècle. Sa monumentalisation emprunta d’abord, et de manière originale, un canal biographique et hagiographique. Dans sa Vie de saint Louis, le dyonisien Guillaume de Nangis en reproduisait in extenso une version, bientôt reprise par Joinville en 1302 dans son Livre des saintes ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Dejoux, « La fabrique d’une loi », Médiévales, 79 | 2020, 189-208.

Référence électronique

Marie Dejoux, « La fabrique d’une loi », Médiévales [En ligne], 79 | automne 2020, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 09 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/medievales/11097 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.11097

Haut de page

Auteur

Marie Dejoux

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (UMR 8589), Membre de l’Institut universitaire de France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search