Skip to navigation – Site map

HomeNuméros80Animaux marinsAnimaux aquatiques dans les sourc...

Animaux marins

Animaux aquatiques dans les sources médicales arabo-latines : continuités et discontinuités d’un discours

Aquatic Animals in Arabic and Latin Medical Sources: Continuities and Discontinuities
Grégory Clesse
p. 81-98

Abstracts

This article provides an overview of the aquatic animals included in the main pharmacological catalogues of the medieval period. In particular, the medical works that arrived in Latin as a result of the important movement of translations from Arabic in the twelfth and thirteenth centuries are discussed. This study focuses on the Liber ad Almansorem of Rāzī, on the De dietis of Isaac Israeli, on the second book of the Canon of Avicenna, on the Colliget of Averroes and on the enigmatic Liber de sexaginta animalibus of pseudo-Rāzī. A list of about fifteen aquatic species can be established, including the crocodile, the frog, the crab or the spongefish, as well as less often cited animals such as the stickleback, the torpedo or the arrowfish. In addition to these specific chapters, the works that are examined offer a more general section on fish, which are described without distinction of species (or almost) and whose nutritional properties, more or less beneficial, are matched with their living environment. By comparing the contents of these various books, continuities and discontinuities in the discourse are thus determined, highlighting what is commonplace in the medical tradition and what is specific to one or another author.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2023.
Read it

Outline

Animaux aquatiques dans les sommes médicales : le Canon d’Avicenne, le Liber ad Almansorem de Rāzī et le Colliget d’Averroès
L’exemple d’un catalogue de propriétés d’animaux : les espèces aquatiques dans le Liber de sexaginta animalibus
Propriétés générales des poissons : le positionnement du De dietis d’Isaac Israeli

First lines

Parmi les types de textes médiévaux qui abordent le monde animal, une considération particulière doit être accordée aux ouvrages médicaux, dont la diffusion fut très étendue, notamment dans les milieux universitaires. En effet, ces traités offrent une place non négligeable aux diverses espèces animales pouvant être utilisées à des fins pharmacologiques ou, plus généralement, diététiques. Une grande partie d’entre eux sont en réalité des traductions réalisées à partir de l’arabe aux xiie et xiiie siècles. Afin de forger une première esquisse de l’information médicale qui circulait à propos des animaux aquatiques et de la diversité de paradigmes qu’elle peut prendre selon le type d’ouvrage, nous nous arrêterons à quelques exemples représentatifs de diverses facettes de l’écriture de type médical. Le panorama qui en découlera ne prétend nullement à l’exhaustivité ; il a plutôt pour objectif d’ouvrir un dossier qui, s’il peut paraître de taille limitée de prime abord, se révèle être sig...

Top of page

References

Bibliographical reference

Grégory Clesse, « Animaux aquatiques dans les sources médicales arabo-latines : continuités et discontinuités d’un discours », Médiévales, 80 | 2021, 81-98.

Electronic reference

Grégory Clesse, « Animaux aquatiques dans les sources médicales arabo-latines : continuités et discontinuités d’un discours », Médiévales [Online], 80 | printemps 2021, Online since 02 January 2023, connection on 17 January 2022. URL : http://journals.openedition.org/medievales/11283 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.11283

Top of page

About the author

Grégory Clesse

F.N.R.S. – Université Catholique de Louvain (Be)

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search