Navigation – Plan du site

AccueilNuméros81ThématiqueVraie foi, fausse loi. Les mutati...

Thématique

Vraie foi, fausse loi. Les mutations de la religiosité dans la Chanson de Roland

Christophe Grellard
p. 35-54

Résumés

Vraie foi, fausse loi. Les mutations de la religiosité dans la Chanson de Roland
Le but de cet article est d’examiner le statut de la religion dans la Chanson de Roland, et ses évolutions au cours du xiie siècle, en comparant les versions d’Oxford et de Châteauroux. Si dans la version d’Oxford l’accent est mis sur la religion comme système rituel et sur la protection temporelle accordée par le vrai Dieu, dans la version de Châteauroux, l’accent est mis sur l’amour de Dieu et le salut individuel. Mais en même temps, on semble assister à un encadrement clérical plus fort. Celui-ci, tout en autorisant une appropriation laïque de la relation à Dieu, s’efforce de la maintenir dans un cadre institutionnel fixé.
Chanson de Roland, dogmes, Église, foi, Loi, littérature, païen, religion

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

La religion comme système rituel
Croyance et salut : la protection spirituelle
Appropriation laïque ou amplification cléricale ? Les évolutions du discours sur la religion dans le manuscrit de Châteauroux
Extension du domaine de la croyance
Une religiosité laïque : voix laïque ou clerc ventriloque ?

Aperçu du texte

Je me propose dans ce qui suit d’analyser le statut de la religion dans la Chanson de Roland afin d’y identifier les traces d’une voix laïque qui, entremêlée avec la mise en forme cléricale, permette de mettre au jour les indices des mutations de la religiosité au cours du xiie siècle. J’appellerai « religiosité » les manifestations de la pratique religieuse et les formes d’appropriation d’un cadre théorique général, telles qu’elles se laissent appréhender dans le double discours sur les païens et les chrétiens. Si l’on a tendance, usuellement, à définir la religion comme un système de rites et de croyances, il me semble qu’il faut résister à la facilité qui consiste à appliquer de façon universelle et indifférenciée une telle définition, et chercher à comprendre quand et comment la notion de croyance est devenue un élément central de la définition de la religion. Une telle démarche permettra, je l’espère, de démêler en partie l’entrelacement des voix cléricales et laïques dans le d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Grellard, « Vraie foi, fausse loi. Les mutations de la religiosité dans la Chanson de Roland », Médiévales, 81 | 2022, 35-54.

Référence électronique

Christophe Grellard, « Vraie foi, fausse loi. Les mutations de la religiosité dans la Chanson de Roland », Médiévales [En ligne], 81 | automne 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 25 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/medievales/11867 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.11867

Haut de page

Auteur

Christophe Grellard

EPHE, Université PSL, LEM (UMR 8584)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search