Navigation – Plan du site

AccueilNuméros82ThèmeLes dernières années de Mahaut, c...

Thème

Les dernières années de Mahaut, comtesse d’Artois (1319-1329) : une vieillesse invisible ?

The Last Years of Mahaut, Countess of Artois (1319-1329): An Invisible Old Age?
Christelle Balouzat-Loubet
p. 99-116

Résumés

Mahaut, comtesse d’Artois, est surprise par la mort à l’âge de cinquante-neuf ans, le 27 novembre 1329. Les sources concernant son règne – actes de la pratique, comptabilités principalement – ne livrent que d’infimes indices des effets de l’âge : des physiciens mandés peut-être plus régulièrement auprès d’elle, des achats de sirops et « médecines » évoqués dans les registres de comptes de l’Hôtel. La rédaction d’un troisième et dernier testament, le 24 mars 1329, suggère aussi que la comtesse sent sa fin approcher. Sans doute Robert, qui intente à sa tante haïe à l’été 1329 un dernier procès afin de lui reprendre l’Artois, entend-il profiter d’une moindre combativité de la vieille dame.
Nous devinons donc que la princesse doit composer avec les effets de l’âge, mais vieillir, ce n’est pas seulement subir les effets du temps, c’est aussi avancer en âge, traverser les épreuves et accumuler les expériences. En fait, l’infléchissement daterait plutôt d’une dizaine d’années auparavant, alors que Mahaut sort d’une période particulièrement éprouvante : la révolte nobiliaire en Artois (1315-1319) et, surtout, la perte brutale de son fils Robert, héritier du comté, en 1317. La comtesse porte alors une attention marquée aux œuvres charitables, fonde plusieurs hôpitaux et multiplie les legs aux établissements religieux. Cette charité, certes ostentatoire, n’en marque pas moins une nette évolution de la spiritualité comtale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Un corps vieillissant ?
Une comtesse en retrait ?
Une nouvelle spiritualité ?

Aperçu du texte

En cel temps, entour la Saint Climent, Mahaut contesse d’Artois, retournant de plor [sic] au roy qui à Saint Germain en Laie estoit, print une maladie à un juesdi, et de cele morut le dymanche après en sa maison à Paris, et fu enterrée à Malbuisson de lès Pontoise, et son cuer aus Freres Meneurs à Paris. Et fu dit communement que ansois que elle trespassast, elle fist venir devant soy le chanselier et monseigneur Thoumas de Marfontaine et monseigneur Pierre de Cuignieres, chevaliers, et pluseurs autrez du conseil le roy, et leur dit, en sa conssience et sus le sauvement de s’ame, que elle attendoit, com celle qui disoit que bien savoit que elle se mouroit, que à bonne cause et bon titre elle avoit tenu la conté d’Artois, et que son neveu, monseigneur Robert n’avoit droit en riens que il demandast. Et que de celles lettres dont il parloit, que s’estoient frivolles, ne onques n’avoit esté ainssinc ; et requist et conjura les dessus dis chevaliers et chanselier que ce raportassent ; et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christelle Balouzat-Loubet, « Les dernières années de Mahaut, comtesse d’Artois (1319-1329) : une vieillesse invisible ? »Médiévales, 82 | 2022, 99-116.

Référence électronique

Christelle Balouzat-Loubet, « Les dernières années de Mahaut, comtesse d’Artois (1319-1329) : une vieillesse invisible ? »Médiévales [En ligne], 82 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 09 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/medievales/12210 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.12210

Haut de page

Auteur

Christelle Balouzat-Loubet

Université de Lorraine, CRULH

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search