Navigation – Plan du site

AccueilNuméros82ThèmeL’âge des responsabilités : disco...

Thème

L’âge des responsabilités : discours et attitudes envers la vieillesse de l’infant Pierre d’Aragon (1305-1381)

The Age of Responsibilities: Discourse and Attitudes towards the Old Age of the Infant Pedro of Aragon (1305-1381)
Alexandra Beauchamp
p. 117-134

Résumés

Cet article envisage la façon dont le critère de l’âge a pesé sur les responsabilités politiques, gouvernementales, militaires confiées à un prince de la famille royale aragonaise, l’infant Pierre d’Aragon (1305-1381). Sollicité par les rois d’Aragon et papes successifs bien avant d’atteindre la vieillesse – que différents indices permettent de faire débuter autour de sa cinquantaine – ce puissant prince laïc gagne en influence et se voit confier ses charges les plus prestigieuses à la maturité. Sa vieillesse, qui coïncide avec son entrée dans l’ordre franciscain et ses premières visions et prophéties, ne bride pas son engagement au service de la chose publique, qui perdure jusqu’à son décès à l’âge avancé de soixante-seize ans.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

L’infant Pierre dans la famille royale d’Aragon : brèves considérations sur la longévité du prince et des membres de sa famille
Âge et responsabilités de l’infant Pierre d’Aragon
Un prince sollicité dès sa prime jeunesse
Un prince expérimenté dans la force de l’âge (années 1330-1340)
La vieillesse ou le sommet d’une longue carrière (années 1350-1381)
Responsabilités, privilèges et poids de la vieillesse
La vieillesse ou le temps du don de soi pour la Couronne
La vieillesse, un temps de moindre activité ?

Aperçu du texte

Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées
La valeur n’attend pas le nombre des années.
(Corneille, Le Cid, 1637, acte II, scène 2.)

À l’instar du chevalier médiéval castillan dont l’histoire aurait inspiré Corneille, cet article envisage le critère de l’âge dans le destin d’un prince de la famille royale aragonaise qui, jusqu’à son dernier souffle, fait preuve d’engagement et de bravoure. Il s’agit de mettre en regard la longue carrière et les discours et attitudes envers la vieillesse de l’infant Pierre d’Aragon, comte de Ribagorce, d’Ampurias puis des Montagnes de Prades. Huitième des dix enfants du roi Jacques II d’Aragon et de son épouse Blanche d’Anjou, il naît en 1305 et meurt en 1381, à l’âge avancé de soixante-seize ans. Après avoir été maintes fois prétendant au trône aragonais dans sa jeunesse, après avoir servi les intérêts politiques, diplomatiques et militaires des rois Jacques II d’Aragon (son père, † 1327), puis Alphonse IV (son frère, roi de 1327 à 1336) et d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alexandra Beauchamp, « L’âge des responsabilités : discours et attitudes envers la vieillesse de l’infant Pierre d’Aragon (1305-1381) »Médiévales, 82 | 2022, 117-134.

Référence électronique

Alexandra Beauchamp, « L’âge des responsabilités : discours et attitudes envers la vieillesse de l’infant Pierre d’Aragon (1305-1381) »Médiévales [En ligne], 82 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 09 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/medievales/12215 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.12215

Haut de page

Auteur

Alexandra Beauchamp

Université de Limoges, CRIHAM

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search