Navigation – Plan du site

AccueilNuméros82Notes de lecture et livres reçusDavide Cristoferi, Il « reame » d...

Notes de lecture et livres reçus

Davide Cristoferi, Il « reame » di Siena. La costruzione della Dogana dei Paschi e la svolta del tardo Medioevo in Maremma (metà xiv-inizi xv secolo)

Rome, Istituto Storico Italiano per il Medio Evo (« Nuovi studi storici », 121), 2021, 345 p.
Didier Boisseuil
p. 236-237
Référence(s) :

Davide Cristoferi, Il « reame » di Siena. La costruzione della Dogana dei Paschi e la svolta del tardo Medioevo in Maremma (metà xiv-inizi xv secolo), Rome, Istituto Storico Italiano per il Medio Evo (« Nuovi studi storici », 121), 2021, 345 p.

Texte intégral

1Dans cet ouvrage efficace, fondé sur d’importants dépouillements et associé à un riche apparat bibliographique, Davide Cristoferi trace les premiers moments d’une des institutions les plus importantes de l’État siennois, créée à la fin du Moyen Âge et qui se maintint tout au long de l’époque moderne : la Dogana dei Paschi. Toutefois, avant de préciser son importance économique dans un contexte singulier – celui de l’après Peste noire et du début du xve siècle : une des périodes les plus déprimées de l’histoire médiévale –, l’auteur s’attarde à montrer sa genèse et sa véritable nature. Il s’agit d’abord d’une entreprise destinée à contrôler et organiser la transhumance des troupeaux du nord de la région (notamment des Apennins), lesquels venaient paître dès avant le xive siècle dans les vastes zones incultes de la Maremme (les plaines et les pentes méridionales de la région sur le littoral tyrrhénien). D. Cristoferi cherche notamment à préciser les moyens par lesquels Sienne est parvenue à contrôler les immenses pâturages appartenant aux communautés rurales, profitant de l’effondrement démographique de ces villages et de sa politique d’extension du « contado ». Il détaille ensuite les structures organisationnelles de ce qui est conçu comme un office du régime républicain, avant même qu’un statut rédigé en 1419 en fixe les contours. Il se concentre enfin sur le rôle financier de cette institution dans la construction de l’État siennois et sur son poids administratif en la comparant à d’autres organisations péninsulaires contemporaines, notamment la Dogana dei Paschi pour le Patrimoine de Saint-Pierre, contrôlée par la Chambre apostolique. Cette enquête particulièrement fouillée, comme le révèle un ample appendice documentaire comprenant de multiples tableaux et plusieurs cartes essentielles, l’amène à s’interroger sur la résilience de la société siennoise au tournant du xve siècle et sur les choix économiques des élites urbaines favorisant la mise en place d’un système qui a lourdement pesé sur le destin du sud de la Toscane.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Didier Boisseuil, « Davide Cristoferi, Il « reame » di Siena. La costruzione della Dogana dei Paschi e la svolta del tardo Medioevo in Maremma (metà xiv-inizi xv secolo) »Médiévales, 82 | 2022, 236-237.

Référence électronique

Didier Boisseuil, « Davide Cristoferi, Il « reame » di Siena. La costruzione della Dogana dei Paschi e la svolta del tardo Medioevo in Maremma (metà xiv-inizi xv secolo) »Médiévales [En ligne], 82 | 2022, mis en ligne le 10 novembre 2022, consulté le 09 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/medievales/12339 ; DOI : https://doi.org/10.4000/medievales.12339

Haut de page

Auteur

Didier Boisseuil

Université de Tours/UMR 7323 CESR

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search