Navigation – Plan du site
Le texte à l'épreuve du numérique

Pour des éditions numériques critiques. L’exemple des textes français

For Critical Scholarly Digital Editions. The Example of Medieval French Texts
Frédéric Duval
p. 13-29

Résumés

Trente ans après les débuts de l’édition numérique de textes médiévaux en français, le bilan est maigre et les méthodes éditoriales privilégient les éditions documentaires, dans la tradition anglo-saxonne du scholarly documentary editing. Cette contribution voudrait sensibiliser les médiévistes francisants à l’intensité actuelle des débats théoriques consacrés à l’édition numérique et à la place que peut y trouver l’édition critique. Après une mise au point terminologique, elle revient sur les raisons qui expliquent le triomphe des éditions numériques orientées vers le document, avant de rappeler que le numérique ne modifie pas l’ontologie des textes et ne disqualifie pas l’approche de la critique textuelle. Au contraire, une complémentarité est à trouver entre éditions documentaires et éditions auctoriales.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Entre définitions, glissements de sens et malentendus
Le triomphe des éditions orientées vers le document
Ontologie des textes et critique textuelle
Textes ou données ? Lecteurs ou utilisateurs ?
L’altération des textes
Les textualités : histoire ou théorie ?
Complémentarité des orientations éditoriales

Aperçu du texte

Depuis l’Éloge de la variante de Bernard Cerquiglini, qui voyait – après Roger Laufer – l’avenir de l’édition dans le multi-fenêtrage, et depuis le début contemporain du Princeton Charrette Project dirigé par Karl D. Uitti, presque trente ans ont passé. Si les textes en français médiéval disponibles en ligne se sont multipliés, force est de constater que les éditions numériques natives demeurent particulièrement rares, surtout au sens que leur donne Peter Robinson. Le recours au numérique, il est vrai, s’impose moins pour les textes médiévaux que pour des dossiers génétiques, et la communauté des médiévistes se contente d’éditions conçues pour le papier, parfois numérisées. Du côté des textes littéraires écrits en français, le bilan éditorial est bien maigre : on peut citer des publications numériques proches de l’édition papier, généralement réalisées par un seul chercheur avec l’aide d’une cellule de publication numérique, comme à l’École des chartes ou aux Presses universitaires ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 73, automne 2017, p. 13-29

Référence électronique

Frédéric Duval, « Pour des éditions numériques critiques. L’exemple des textes français », Médiévales [En ligne], 73 | automne 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 22 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/medievales/8165 ; DOI : 10.4000/medievales.8165

Haut de page

Auteur

Frédéric Duval

École des chartes (Centre Jean Mabillon), Labex Hastec, PSL Research University (Paris Sciences & Lettres)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals