Navigation – Plan du site
Chanter la Croisade albigeoise

Quand la chanson de croisade se compose en cycle. Expériences d’écritures françaises et occitanes

When the Crusade Song is Composed in Cyclic Form. French and Occitan Experiences of Writing
Marjolaine Raguin-Barthelmebs
p. 45-60

Résumés

La présente contribution propose une réflexion sur les processus de cyclisation de l’écriture des chansons de croisade épiques. S’intéressant d’abord au corpus français bien connu pour étudier ensuite celui plus confidentiel de langue occitane, l’auteure propose d’identifier un cycle épique de la croisade en langue d’oc composé des trois textes de la Canso d’Antioca, de la Chanson de la Croisade albigeoise, et du Poème de la guerre de Navarre. Elle en étudie les modalités propres de constitution, soulignant les spécificités de ces écritures occitanes au regard des connaissances de la cyclisation d’un cycle analogue en français  ; insistant pour le cas occitan sur le rôle central du texte de la Chanson de la Croisade albigeoise dans ses deux parties.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Les deux cycles français de la croisade
Le cycle occitan de la croisade
À partir du cas occitan, quelques remarques

Aperçu du texte

Dans le cadre d’une réflexion d’ensemble sur la Chanson de la Croisade albigeoise, il semble intéressant, pour ne pas dire nécessaire, de porter attention, au-delà de ce seul texte, à un élément majeur à nos yeux, et qui l’inscrit dans une généalogie et une tradition générique et textuelle des chansons de croisade en français et en occitan  : leur caractère cyclique.

Rappelons d’abord que l’on compose, dans ces deux langues, des chansons de croisade lyriques et des chansons de croisade épiques. C’est à ces dernières que nous nous intéresserons ici. Notre réflexion s’attache à la poétique de la chanson de croisade épique et à son articulation cyclique, et non au détail de chaque texte. Nous proposons donc de réfléchir à l’acte qui consiste à écrire la chanson de croisade épique, en français et en occitan, dans le cadre d’un cycle. Elle est la geste qui chante des événements contemporains.

Il est en effet intéressant de noter que ce genre littéraire, entre geste et chronique, s’inscrit ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 74, printemps 2018, p. 45-60

Référence électronique

Marjolaine Raguin-Barthelmebs, « Quand la chanson de croisade se compose en cycle. Expériences d’écritures françaises et occitanes », Médiévales [En ligne], 74 | printemps 2018, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 19 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/medievales/8412 ; DOI : 10.4000/medievales.8412

Haut de page

Auteur

Marjolaine Raguin-Barthelmebs

Marie-Curie CoFund Postdoctoral Fellow, Université de Liège (Belgique)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals