Navigation – Plan du site
Essais et recherches

Hermogène le rhéteur et Bohémond le bâilleur. Échos de l’École de Hereford dans l’Ipomedon de Hue de Rotelande

Hermogenes the Rhetorician and Bohemond the Yawner. Echoes from the Hereford School in Hue de Rotelande’s Ipomedon
Vladimir Agrigoroaei
p. 121-132

Résumés

L’Ipomedon de Hue de Rotelande reprend des thèmes et des motifs d’autres textes littéraires, mais il demeure esthétiquement singulier. Le présent article observe que les noms de deux personnages de ce roman parodique en vers de la fin du xiie siècle (le roi «  Hermogenés » et le chien «  Baailemunt ») constituent des allusions aux textes ou aux histoires ayant des auteurs ou des protagonistes en Italie du Sud. Ces échos sud-italiques seraient dus au fait que l’auteur du roman vivait dans le voisinage de Hereford, à une époque où les clercs de cette ville entretenaient des contacts avec le milieu savant de l’Italie méridionale.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Hermogène le rhéteur
Bohémond le bâilleur
Hue de Rotelande et l’École de Hereford

Aperçu du texte

L’Ipomedon de Hue de Rotelande, roman en vers de la fin du xiie siècle, trouve difficilement sa place parmi les genres littéraires médiévaux tels que nous les concevons aujourd’hui. À la fois parodie du Roman de Thèbes et satire des tout premiers romans arthuriens, l’Ipomedon reprend des thèmes et des motifs d’autres textes littéraires, mais il demeure esthétiquement singulier. Le chevalier protagoniste est le fils d’Hermogenés roi des Pouilles. Amoureux d’une princesse calabraise, il cache son identité et devient son valet. Cependant, il décide de partir à l’étranger pour montrer sa prouesse, tout en revenant pour participer à un tournoi. Il aime la princesse, mais se cache. Il est vainqueur, mais ne le dit jamais. Il peut se marier avec sa future épouse, mais décide sans raison de la quitter. Ipomedon, inconsistant, peut passer pour un antihéros. Le style du roman est souvent parodique, parfois aussi érotique. On utilise quelquefois des mots vulgaires. Hue de Rotelande, son auteur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 74, printemps 2018, p. 121-132

Référence électronique

Vladimir Agrigoroaei, « Hermogène le rhéteur et Bohémond le bâilleur. Échos de l’École de Hereford dans l’Ipomedon de Hue de Rotelande », Médiévales [En ligne], 74 | printemps 2018, mis en ligne le 15 juillet 2020, consulté le 24 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/medievales/8592 ; DOI : 10.4000/medievales.8592

Haut de page

Auteur

Vladimir Agrigoroaei

CÉSCM Poitiers-CNRS

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals