Navigation – Plan du site
Traductions du Moyen Âge

Traduire Ovide au xive siècle : les amours de Mars et de Vénus au livre IV des Métamorphoses et de l’Ovide moralisé

Translating Ovid in the fourteenth century: The love of Mars and Venus in Book IV of the Metamorphoses and the Ovide moralisé
Marylène Possamaï-Perez
p. 81-96

Résumés

Cette étude recherche les sources de l’auteur anonyme qui, au début du xive siècle, livre la première traduction complète en langue vernaculaire des Métamorphoses d’Ovide, avant d’en donner une deuxième « traduction », une transposition axiologique, qui lève le voile de la fable pour en révéler le sens allégorique. Pour la traduction du latin au roman, le translateur, qui connaît le latin et peut le traduire fidèlement, choisit parfois les mots en s’aidant des gloses interlinéaires du manuscrit médiéval des Métamorphoses qu’il utilise. Mais il peut s’appuyer sur d’autres textes antiques (pour la légende de Mars, Vénus et Vulcain, il s’agit de l’Ars amatoria d’Ovide) et dispose aussi de versions romanes antérieures de la fable (en l’occurrence, celle qu’on lit dans le Roman d’Eneas). Il amplifie le texte des Métamorphoses grâce à ces mêmes textes, ou grâce aux mythographes qui l’ont précédé. Mais dès cette version romane de la fable, il fait preuve d’originalité et certains détails ne se lisent dans aucun autre texte. Cependant, c’est dans la deuxième transposition, celle de l’interprétation, qu’il se détache le plus de ses sources : les deux interprétations « concrètes » se distinguent des mythographes ou des récits romanesques antérieurs par leur ampleur et leur ton. Mais c’est surtout l’« allégorie » tropologique qui se révèle d’une originalité irréductible, notamment par le ton passionné caractéristique de cet ouvrage sans doute en lien avec l’homilétique de son temps.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Le choix des mots
La traduction des Métamorphoses
Les autres sources
La liberté du traducteur : la richesse des mots romans et l’annonce de la moralisation
Les éléments de l’amplification
Un récit des Métamorphoses amplifié grâce à l’Ars amatoria
Autres sources
Les éléments propres à l’auteur
Les sources des interprétations
Les sources possibles
L’originalité du moraliste : la passion du prédicateur

Aperçu du texte

Le récit des amours adultères de Mars et de Vénus est donné au livre IV des Métamorphoses et de sa « traduction » en langue romane, l’Ovide moralisé en vers du début du xive siècle. Mais alors que le poème latin livre un récit de vingt-six vers, son hypertexte roman déroule l’histoire sur cent quatre vers, ce qui constitue une amplification par rapport à la proportion habituelle de cette traduction : celle-ci utilise généralement un couplet d’octosyllabes à rimes plates pour rendre un hexamètre dactylique du poème ovidien (le récit français devrait occuper cinquante-deux vers, il est donc exactement deux fois plus long).

En outre, si nous prenons « traduction » dans les différents sens qu’analyse Gérard Genette, le moraliste fait suivre la « transposition formelle », ici « linguistique », d’une transposition « thématique », ou plutôt axiologique, suite hiérarchisée d’interprétations qui s’étend sur deux cent soixante-huit vers et enchaîne trois types d’interprétation. Une première, d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 75, automne 2018, p. 81-96

Référence électronique

Marylène Possamaï-Perez, « Traduire Ovide au xive siècle : les amours de Mars et de Vénus au livre IV des Métamorphoses et de l’Ovide moralisé », Médiévales [En ligne], 75 | automne 2018, mis en ligne le 15 octobre 2019, consulté le 26 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/medievales/9181 ; DOI : 10.4000/medievales.9181

Haut de page

Auteur

Marylène Possamaï-Perez

Université Lumière-Lyon 2, UMR 5648 (CIHAM)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals