Navigation – Plan du site
Du nouveau en archives

Les cartulaires de l’abbaye de Margam. Le processus de cartularisation et l’administration des biens monastiques au pays de Galles au xiiie siècle

The cartularies of Margam Abbey. The process of cartularization and monastic estate management in thirteenth-century Wales
Élodie Papin
p. 11-24

Résumés

Fondée en 1147 par le comte de Gloucester, seigneur de Glamorgan, dans la marche galloise, l’abbaye de Margam met ses chartes en rouleaux au début du xiiie siècle. Le monastère cistercien cherche à répondre aux besoins d’administration et de gestion de ses biens. Ce processus de cartularisation des actes originaux s’inscrit dans les pratiques documentaires et archivistiques se développant alors dans l’Occident médiéval. Les cartulaires-rouleaux constituent un moyen pour l’abbaye de connaître son temporel afin de maîtriser son expansion et de faire face aux rivalités économiques, tout en l’ordonnant autour du monastère et en en préservant la mémoire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

La nécessité de connaître le temporel monastique
Le souci d’ordonner le temporel monastique
La volonté de préserver le temporel monastique

Aperçu du texte

Si la forme du rotulus est plutôt exceptionnelle pour les cartulaires dans l’Occident médiéval, une quinzaine de rouleaux ou de fragments de rouleaux ont été préservés aux côtés de la riche collection de chartes de l’abbaye de Margam. Ce monastère cistercien a été fondé par le comte Robert de Gloucester en 1147 aux confins de sa seigneurie de Glamorgan au pays de Galles. Dès les années 1205-1210, l’abbaye de Margam amorce la mise en rouleau de ses chartes, vraisemblablement à l’initiative de l’abbé Gilbert (1203-1213). Entre le début du xiiie siècle et le début du xve siècle, les scribes de Margam copient 287 actes originaux dans les cartulaires-rouleaux ; parfois à plusieurs reprises puisque 346 items sont recensés au total. À développement vertical, ces cartulaires-rouleaux se composent de plusieurs membranes de parchemin oblongues jointes bout à bout par collage ou par couture. Le texte est organisé en une seule colonne et est ponctué de repères afin de faciliter la lecture. Chaq...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Médiévales 76, printemps 2019, p. 11-24

Référence électronique

Élodie Papin, « Les cartulaires de l’abbaye de Margam. Le processus de cartularisation et l’administration des biens monastiques au pays de Galles au xiiie siècle », Médiévales [En ligne], 76 | printemps 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 13 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/medievales/9757 ; DOI : 10.4000/medievales.9757

Haut de page

Auteur

Élodie Papin

Centre de recherche universitaire lorrain en histoire/Université de Lorraine

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Vincennes
  • OpenEdition Journals