Skip to navigation – Site map

Les transports urbains en Méditerranée

Urban transport in the Mediterranean area
Frédéric Audard and Léa Wester

Version française

Les villes en général, et les grandes métropoles plus spécifiquement, recouvrent des formes et des fonctionnements variés en fonction des continents, des pays ou des époques considérés. La ville, en tant que concept et en tant que structure spatiale, est le reflet d’une société dans son ensemble, à travers ses diversités sociales ou économiques.

Les espaces urbains ont concentré ces dernières années un grand nombre d’études, en sciences sociales, et notamment en géographie. Pourtant, les grandes métropoles du Nord de l’Afrique et du Moyen-Orient sont souvent oubliées dans les analyses comparatives menées à l’échelle mondiale. L’idée de métropole est souvent confinée dans une vision restrictive très « occidentale ». Les métropoles nord-africaines ou moyen-orientales présentent pourtant des spécificités remarquables, tant dans leur fonctionnement, leur évolution, leur structure, que dans les possibilités qu’elles offrent en termes de circulation interne. De plus, le territoire nord-africain a connu un exode rural massif, dont le degré d’avancement varie selon les États. Des espaces présentant des taux d’urbanisation très différents, parmi les plus forts ou les plus faibles de la planète, y ont des frontières partagées, et participent d’une dynamique commune au sein de l’espace méditerranéen.

Quelles récurrences apparaissent, à l’échelle méditerranéenne, dans les comportements de mobilités urbaines des individus ? Quel(s) modèle(s) de déplacements et de transports paraissent s’imposer dans cet espace spécifique ? Comment se traduisent les différences de mobilités constatées en fonction des aires culturelles ou fonctionnelles, en termes de structures, de pratiques, d’économie ?

Les thèmes et les exemples à explorer sont multiples dans les différentes facettes que comporte l’étude des mobilités et des transports urbains. Les thèmes ou approches proposés ci-dessous ne prétendent pas à l’exhaustivité, et des contributions transversales ou sur des thèmes spécifiques non décrits explicitement peuvent nous être adressées.

Pratiques de la mobilité urbaine

La crise écologique que nous connaissons depuis quelques décennies ne s’impose pas avec les mêmes clés de lecture ni avec les mêmes impacts au sein de l’espace méditerranéen. De même, les perceptions du temps peuvent être différentes en fonction des cultures et l’accélération du temps admise dans les pays de la rive nord de la Méditerranée connaît des transpositions spécifiques à chaque métropole. Couplées aux spécificités des populations considérées, ces situations évolutives et inédites nous amènent à interroger les pratiques de mobilités, leur déterminants, leurs impacts…

Mobilités comme interface entre individus et structure urbaine

Les propositions pourront s’intéresser aux individus ou groupes sociaux, pour les questions d’accessibilité aux espaces urbains. Il s’agira de questionner les pratiques des individus pour mesurer l’impact des mobilités sur l’évolution urbaine (fonctionnelle ou structurelle). Par ailleurs, les articles proposés pourront porter sur la répartition, la structure ou la dynamique de l’offre de transport. Il s’agira d’identifier les offres présentes dans les villes et produire une analyse des liens potentiels avec les structures urbaines.

Acteurs de la mobilité et des transports

Questionner les mobilités quotidiennes, touristiques, résidentielles, nécessite de comprendre l’implications et les prérogatives des acteurs en lien avec les politiques publiques. Ce jeu d’acteurs s’inscrit à des échelles différentes, selon des sphères de pouvoir spécifiques. Les contributions pourront porter à la fois sur l’évolution des politiques (globales ou locales) et leurs impacts sur les mobilités des populations, ou sur l’étude des différenciations en termes de prérogatives ou d’application des acteurs de la mobilité.

Transport artisanal

La place du transport artisanal dans les systèmes de mobilité urbaine est variable selon les agglomérations. Ces modes de transport fournissent des solutions de déplacements pour de nombreux citadins mais leurs interactions avec les autres éléments de l’écosystème urbaine sont parfois conflictuelles. Pourtant, la souplesse de ce type de service répond aux impératifs de fluidité des déplacements. Les contributions pourront porter sur l’intégration entre le transport artisanal et les transports institutionnels, les rapports entre les autorités publiques et les acteurs du système alternatif. Les questions de fluidité et d’adaptabilité du service ainsi que son rôle dans le développement urbain seront également bienvenues.

Mobilité et nouvelles technologies

Le développement des nouvelles technologies porte l’émergence de smart cities méditerranéennes. Ces solutions de gestion et d’usage des services urbains permettent de nouvelles pratiques aux impacts flous en termes environnementaux, sociaux et économiques. La mobilité et les transports sont des éléments structurants de ces changements et sont fortement influencés par la diffusion de solutions technologiques. Les contributions pourront s’intéresser aux différentes solutions existants en Méditerranée et leurs impacts dans les différentes dimensions des transports, des pratiques aux acteurs, et de l’espace urbain.

Recommandations aux auteurs

https://journals.openedition.org/mediterranee/10866

Contact

Frédéric Audard, maître de conférence, Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE – CNRS, frederic.audard@univ-amu.fr

English version

Generally speaking, cities and – more specifically – large metropolitan areas have different forms and functions depending on the continents, countries or periods considered. As a concept and a spatial structure, a city reflects a given society through its social or economic diversities.

Urban areas have been the focus of a large number of studies in social sciences and more particularly in geography. However, the major metropolitan areas of the Maghreb, the Mashreq and the Middle East are often overlooked in global comparative analyses. The idea of a metropolis is often limited to a very "Western" restrictive vision. However these North African or Middle Eastern metropolitan areas have remarkable specificities. Their functioning, evolution, structure, or the possibilities they offer in terms of internal circulation are particular. In addition, the North African territory has experienced a massive rural exodus, the progress of which varies from one state to another. Areas with very different rates of urbanization (among the highest or lowest on the planet) share common borders and are part of a common dynamic within the Mediterranean area.

What are the recurrences that appear in the urban mobility behaviours of individuals at the Mediterranean scale? Which travel and transport models are the most appropriate in this specific area? How do differences in mobility between cultural or functional areas translate, in terms of structures, practices and economy?

The themes and examples to be explored are numerous in the field of mobility and urban transport. The themes or approaches listed below do not claim to be exhaustive, and cross-cutting contributions, or contributions on specific themes not explicitly described thereafter are welcome.

Urban mobility practices

The ecological crisis we have been experiencing for several decades may not have the same impacts within the Mediterranean area. Consequently, it may be analysed with different frames of interpretation. Similarly perceptions of time may differ according to culture, and the acceleration of time generally accepted in the countries of the northern shore of the Mediterranean has specific transpositions for each Southern metropolis. Coupled with the specificities of the populations under consideration, these evolving and unprecedented situations lead us to question mobility practices, their determinants, their impacts and so on.

Mobility as an interface between individuals and urban structure

Proposals dealing with issues of accessibility to urban spaces may focus on individuals or social groups. The aim will be to question individuals' practices in order to measure the impact of mobility on (functional or structural) urban development. In addition, the papers submitted may pertain to the distribution, structure or dynamics of the offer for transport. The aim will be to identify the offers available in cities and produce an analysis of potential links with urban structures.

Actors in mobility and transport

Questioning daily, residential, and tourist mobility requires an understanding of the implications and prerogatives of actors in relation to public policies. This set of actors is at different scales, according to specific spheres of power. Contributions may deal with both the evolution of (global or local) policies and their impacts on the mobility of populations, or the study of differentiations in terms of mobility actors’ prerogatives or application.

Informal transport

The place of informal transport in urban mobility systems varies from one urban area to another. These modes of transport provide travel solutions for many urban dwellers, but their interactions with other elements of the urban ecosystem are sometimes conflicting. However, the flexibility of this type of service meets the need for smooth travel. Contributions may focus on the integration between artisanal and institutional transport, the relationship between public authorities and actors in the alternative system. Issues of fluidity and adaptability of the service and its role in urban development will also be welcomed.

Mobility and new technologies

The development of new technologies is the driving force beneath the emergence of Mediterranean smart cities. These solutions for the management and use of urban services allow the rise of new practices with unclear impacts in environmental, social and economic terms. Mobility and transport are structuring elements of these changes and are strongly influenced by the diffusion of technological solutions. The contributions will focus on the different solutions existing in the Mediterranean and their impacts on the different dimensions of transport, from practices to actors, and urban space.

Instructions to authors

https://journals.openedition.org/mediterranee/10871

Contact

Frédéric Audard, maître de conférence, Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE – CNRS, frederic.audard@univ-amu.fr

  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • OpenEdition Journals