Skip to navigation – Site map
Book reviews

B. A. Middleton (ed.), Global Change and the Function and Distribution of Wetlands

2012, Springer, 154 p.
Najet Aroua
p. 146
Bibliographical reference

B.A. Middleton (ed.), Global Change and the Function and Distribution of Wetlands, Springer, 154 p.

Full text

1La Society of Wetland Scientists (www.sws.org) a commencé à publier une série d’ouvrages dédiés aux conséquences des changements globaux sur l’écologie des zones humides (« Global change ecology and wetlands »). Le premier volume paru en 2012 aux éditions Springer, fait écho aux travaux du symposium annuel organisé par la section travaillant sur ce thème. Les quatre chapitres présentent les principaux résultats de recherches récentes sur différents aspects des milieux humides qui touchent à plusieurs disciplines comme la géologie, l’écologie du paysage, la paléoécologie, la géochimie, la climatologie ou bien l’hydrologie. Chacun des chapitres est accompagné d’une riche bibliographie très récente qui présente bien l’état d’avancement du domaine (30 pages au total).

2Dans la première partie, « Insights from Paleohistory Illuminate Future Climate Change Effects on Wetlands », (p. 3-59), LePage et al. passent d’abord en revue de manière claire et didactique les principales techniques actuelles d’analyse et de reconstitution des paléo-milieux, l’utilité et la précision de différents proxies existants puis ils mettent en pratique leur utilisation à travers l’étude croisée deux périodes du Cénozoïque dans zones géographiques distinctes : l’Arctique et l’Afrique tropicale.

3Les résultats obtenus à partir de létude des fossiles de végétaux et de charbons de bois – après analyse spatiale et temporelle de leur distribution –, de l’observation des macro-fossiles, des pollens mais aussi de la géochimie et de l’étude des sédiments, seraient en faveur d’une plus grande vulnérabilité de la zone arctiques aux impacts du changement climatique par rapport à la région tropicale. La caractérisation précise des paléoenvironnements humides permet de connaitre les transformations subies lors les grandes phases de réchauffement ou refroidissement du climat de la planète. En associant certaines données, ces reconstitutions apportent des données susceptibles d’améliorer les prévisions des futurs effets du changement climatique sur les zones humides.

4Le cas des marais salés et des mangroves est ensuite présenté par McKee et al. dans « Sea Level Rise and Coastal Wetlands » (p. 63-96). Les données issues de la bibliographie couplées à des observations empiriques révèlent que l’impact d’une possible élévation du niveau marin aurait des conséquences directes et importantes sur ces zones humides littorales. Une augmentation de la température conjuguée à un régime de précipitations plus intenses et une élévation du niveau de la mer auraient des conséquences sur leur distribution spatiale, leur structure et leur fonctionnement écologique. Cependant, les auteurs montrent clairement que l’évaluation précise de ces impacts nécessite le croisement de plusieurs approches afin de pouvoir confronter les résultats d’observations in situ avec ceux issus de travaux de modélisation sur plusieurs décennies.

5Un panorama des méthodes de suivies actuelles de plusieurs variables fondamentales dans le fonctionnement des zones humides telles que le niveau de l’eau, le couvert végétal, la température, les flux de sédiments et le cycle du carbone est proposé par Kang et al. dans « Key Processes in CH4 Dynamics in Wetlands and Possible Shifts with Climate Change » (p. 99‑114). Cet état de l’art souligne la nécessité de développer les connaissances et les techniques de mesure des processus de production du méthane (CH4) dans les zones humides et ce en fonction de l’interaction entre différents paramètres physiques et biologiques influencés par le climat. Dans le dernier chapitre, intitulé « The Effects of Climate‑Change‑Induced Drought and Freshwater Wetlands » (p. 117‑147), Middleton et al. évoquent les stratégies actuelles et futures de gestion des zones humides à la lumière des effets du changement climatique sur le régime des précipitations et l’évapotranspiration ainsi que les épisodes de sécheresse qui risquent de devenir plus fréquents et plus sévères au cours du xxie siècle. Les fluctuations climatiques et les modes d’usage des sols ayant des effets combinés sur la température et les dynamiques hydrologiques, la compréhension de la réponse des zones humides vis‑à‑vis d’événements extrêmes, comme les sécheresses, potentiellement récurrents dans les prochaines décennies nécessitera désormais la collecte de données en continue, la mise en place de réseaux de surveillance à grande échelle mais aussi l’établissement de partenariats locaux, régionaux et internationaux. Les quatre chapitres de ce premier volume soulignent clairement la nécessité de développer des recherches interdisciplinaires pour comprendre et quantifier les effets synergiques du changement climatique et de la modification des flux hydro-sédimentaires, par exemple, sur la dynamique et le fonctionnement écologique des zones humides.

Top of page

References

Bibliographical reference

Najet Aroua, « B. A. Middleton (ed.), Global Change and the Function and Distribution of Wetlands », Méditerranée, 126 | 2016, 146.

Electronic reference

Najet Aroua, « B. A. Middleton (ed.), Global Change and the Function and Distribution of Wetlands », Méditerranée [Online], 126 | 2016, Online since 01 June 2016, connection on 21 April 2018. URL : http://journals.openedition.org/mediterranee/8346

Top of page

About the author

Najet Aroua

Université d’Annaba (Algérie)

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • OpenEdition Journals