Skip to navigation – Site map
Book reviews

H. Dawson, Mediterranean Voyages. The archaeology of island colonization and abandonment

2014, Institute of Archaeology Publications, UCL, 62, 323 p.
Christophe Morhange
p. 150
Bibliographical reference

H. Dawson, Mediterranean Voyages. The archaeology of island colonization and abandonment, Institute of Archaeology Publications, UCL, 62, 323 p.

Full text

1Cet ouvrage correspond à la réécriture d’une thèse soutenue par l’auteur à luniversité de Londres en 2005. L’objectif est de présenter un panorama archéologique assez complet de près de 150 îles sur la longue durée. L’auteur explore les différents concepts de colonisation, abandon, visite, isolement, occupation, utilisation, interaction, expansion, refuge, migration… dont ont souvent beaucoup usé, et parfois abusé, les archéologues (et les biogéographes) étudiant les milieux insulaires. Les termes fourre-tout de connectivité et de réseau ne reviennent pas trop souvent sous la plume de Dawson et le lecteur sera sensible à l’objectif ambitieux et complexe de l’auteur d’étudier les processus de spatialisation depuis 10 000 ans. La structure de l’ouvrage est classique. Après avoir défini l’originalité des contextes physiques et culturels des îles de Méditerranée (chapitre 2) et présenté utilement les différentes théories liées aux processus de colonisation (chapitre 3), Dawson aborde ensuite son sujet en suivant un plan chronologique et géographique clair, en changeant d’échelle et en suivant une démarche comparatiste très didactique.

2Si le deuxième chapitre présente bien le rôle de la montée post-glaciaire du niveau marin dans la formation des îles et des ressources naturelles, on peut s’étonner que l’auteur n’ait jamais envisagé de présenter, même rapidement, la question des risques littoraux (tempêtes, événements de haute énergie, déformations et régularisation des rivages…). De même, on ne trouve guère mention des paléo-îles intégrées aux plaines littorales par progradation deltaïque d’origine terrigène, comme Lade ou le célèbre paléo-archipel de Milet par exemple.

3Les chapitres 4 et 5 présentent les étapes initiales de la colonisation des îles et montrent que celles-ci ont lieu avant la période néolithique, contrairement aux idées reçues. Dans le chapitre 8, probablement le plus intéressant, Dawson montre bien comment les chercheurs se sont souvent polarisés sur les traces les plus anciennes de colonisation des îles et ont souvent négligé l’histoire même de leur mise en valeur ! L’auteur s’intéresse aux problèmes de déclin, d’abandon et de recolonisation et montre, par exemple, que les îles semblent paradoxalement moins longtemps occupées à l’âge du bronze qu’au Néolithique. La maîtrise de la navigation à voile et des terrassements permet aussi la simplification de la mise en valeur des petites îles, souvent sèches et pauvres. Ces mobilités facilitées expliquent souvent des abandons qui ne correspondent pas systématiquement à des échecs d’implantation, mais traduisent des stratégies spatiales d’adaptation rapide à des milieux complémentaires. Cette mise en espace des îles depuis la préhistoire, véritable odyssée insulaire, ne pourra que séduire les géographes. Dans le sillage d’Ulysse, cet ouvrage magistral de « nissonologie » braudelienne est donc très intéressant à plusieurs titres, géographique, historique, archéologique, biologique et anthropologique... Il est complété d’une riche bibliographie (45 pages) et d’un très utile index géographique des îles.

Top of page

References

Bibliographical reference

Christophe Morhange, « H. Dawson, Mediterranean Voyages. The archaeology of island colonization and abandonment », Méditerranée, 126 | 2016, 150.

Electronic reference

Christophe Morhange, « H. Dawson, Mediterranean Voyages. The archaeology of island colonization and abandonment », Méditerranée [Online], 126 | 2016, Online since 01 June 2016, connection on 18 June 2018. URL : http://journals.openedition.org/mediterranee/8361

Top of page

About the author

Christophe Morhange

Aix Marseille Univ, CEREGE (UMR 7330), Aix-en-Provence, France

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • OpenEdition Journals