Navigation – Plan du site

Présentation

Depuis 2018, la revue Méditerranée est accessible uniquement au format électronique.

Fondée en 1960, la revue participe au renouvellement des problématiques et des approches géographiques sur les grandes questions des sociétés humaines et de leur milieu. Elle est dédiée à l'ensemble des pays circum-méditerranéens. Elle est également une revue régionale qui publie régulièrement des mises au point sur la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ouverte aux contributions internationales, elle rassemble des articles en français et en anglais.


Les numéros 1 à 103 (1960-2004) sont disponibles gratuitement sur la plateforme Persée.

Les numéros 104 à 129 (2005-2017) sont disponibles  sur la plateforme OpenEdition.

Dernier numéro en ligne
130 | 2018
Portugal, a country in transformation

Portugal, um país em transformação
Portugal, un pays en transformation
Sous la direction de Luciano Lourenço, António Bento-Gonçalves, João Luís J. Fernandes et Rui Gama

Ce numéro de la revue Méditerranée dédié au Portugal se veut une réflexion sur les changements observés dans ce pays d’Europe du Sud au cours des cinquante dernières années, période qui coïncide avec la fin de la dictature et la transition vers la démocratie, puis avec l’intégration dans l'Union européenne. La dernière moitié du xxe siècle a été marquée par de profonds changements dans la société portugaise, tant en économie qu'en politique, phénomène qui s’est accéléré dans le dernier quart du xxe siècle, avec la fin du régime politique en vigueur jusqu'à la révolution du 25 avril 1974, lorsque la démocratie a été adoptée, conformément à l'orientation politique dominante en Europe occidentale.

Après 1974, l'économie portugaise a manifesté une forte instabilité, avec une grande dépendance extérieure, en particulier vis-à-vis des anciennes colonies devenues indépendantes. Avec le retour des Portugais de ces colonies, le chômage s’est développé et de nombreux problèmes sociaux sont apparus. D'autre part, avec la perte du marché colonial, le pays s'est effondré, donnant lieu à une forte inflation et à la dévaluation de l’escudo, qui a forcé le Portugal à se tourner vers le marché européen.

La demande d'adhésion du Portugal à la CEE a été formalisée en 1977, mais n'a été officiellement acceptée qu'en 1986 et une période de transition a commencé, au cours de laquelle le Portugal s'est adapté aux directives européennes. Cependant, ce n'est que plus tard, en 2002, avec l'adoption de l'euro comme monnaie, que le pays a repris le chemin de la croissance, pour une courte durée en raison de la crise mondiale de 2008 qui a fini par affecter le Portugal d'une manière très significative. Il a fallu plusieurs années pour que le pays sorte de la stagnation dans laquelle il s’était enlisé.

Dans ce contexte, l'espace géographique portugais a subi de profondes transformations au cours du dernier demi-siècle, notamment en termes d'utilisation des terres, de croissance urbaine, de dépeuplement des zones rurales, d'éducation et de santé. Le but de ce numéro est d’analyser certains des problèmes auxquels la société portugaise a été confrontée et de déterminer comment elle a pu les résoudre. Dans une première ébauche de plan, les sujets abordés étaient plus nombreux que ceux présentés. La réduction du nombre de papiers s’est faite dans le respect d'une certaine cohérence thématique, en tenant compte des normes éditoriales de la revue. Pour cette raison, nous avons fini par éliminer certaines questions et avons regroupé les contributions restantes autour de trois axes principaux qui font écho à de nombreux problèmes actuels, chacun avec quatre articles.

La première partie concerne les changements récents dans la perspective d'un environnement durable, en particulier les changements dans l'utilisation des terres forestières et leurs conséquences en termes des feux de forêts. Cette thématique intègre les politiques de l’eau et de l’énergie. Le deuxième groupe d’articles aborde la question du développement d'un point de vue social, culturel et économique, et recueille des contributions sur quatre aspects différents: évolution des dynamiques socio-économiques et des secteurs d'activité, éducation et développement, santé et tourisme. La troisième partie concerne les dynamiques spatiales et aborde quatre autres thématiques liées aux territoires de faible densité : croissance urbaine et urbanisation, mutation de la mobilité des populations et migrations, relations avec les pays lusophones.

Il est impossible de condenser en un seul numéro tous les thèmes géographiques dignes d’intérêt. Les auteurs qui ont participé à ce travail ont en commun d'être membres du CEGOT (Centre d’études en géographie et planification territoriale), qui réunit trois universités du centre et du nord du pays, plus précisément Coimbra, Porto et Minho. Si nous ne pouvons évidemment traiter tous les changements que le Portugal a connus au cours du dernier demi-siècle, nous sommes certains que ce numéro contribuera efficacement au renouvellement des recherches géographiques sur ce pays.

  • Logo Presses Universitaires de Provence
  • OpenEdition Journals