Navigation – Plan du site

AccueilLa revueConditions de publication et inst...

Conditions de publication et instructions aux auteurs

1. Conditions de publication

Soumission d’articles

La revue Methodos accepte, pour évaluation, tout texte inédit, original, rédigé en français, anglais, allemand ou italien. Ces textes doivent parvenir à la rédaction de la revue (methodos@revues.org, leone.gazziero@univ-lille.fr, florence.thill@univ-lille.fr) sous la forme d’un fichier au format Word ou Open Office.

Dans le cas d'un article répondant à un appel à contribution, la soumission de celui-ci est conditionnée à l'envoi préalable d'une proposition de contribution, sous la forme d'un abstract (2500 signes maximum), et à son acceptation par le(s) responsable(s) scientifique(s) du numéro thématique (les guest-editors) et le rédacteur en chef, ce dernier ayant éventuellement fait appel en plus à une expertise « interne » et « externe » (voir infra la « Procédure d'expertise ») pour évaluer la pertinence de la proposition en question.

La proposition d'article, qu'il s'agisse d'un article répondant à un appel à contributions ou d’un texte destiné à la rubrique « Analyses et interprétations » et qui n'est pas limitée quant à sa longueur (voir infra , § « Instructions relatives à la présentation formelle des textes soumis », « Nombre de signes »), doit comporter un résumé en Français et en Anglais de dix lignes maximum, à la fin du document. Par ailleurs, afin de garantir au mieux la lisibilité des textes, une copie imprimée ou un document PDF peuvent être envoyés à la rédaction. La version papier ou PDF ne remplacent pas l’envoi au format Word ou Open Office.

Les auteurs sont invités à ne soumettre qu'un texte à la fois. Par ailleurs, il est demandé de ne pas les soumettre à d'autres revues ou éditeurs avant d'avoir reçu l'avis du comité de rédaction. 

Une fois l'article soumis, les auteurs recevront un accusé de réception, et un rappel des conditions de publication ainsi que des bonnes pratiques aussi bien du côté de l’auteur que du côté des instances éditoriales de la revue.

Le rédacteur en chef ou, le cas échéant, un spécialiste du thème traité faisant partie du comité de rédaction, procède alors à une première lecture de l’article pour s’assurer qu’il est conforme aux conditions de publication ainsi qu’aux instructions aux auteurs. Ce premier examen a pour finalité de s’assurer que la forme et le fond de l’article reçu justifient son expertise. À ce stade interviennent notamment les mesures prises par Methodos pour prévenir et traiter le plus tôt possible les éventuelles fraudes caractérisées et notamment la falsification et le plagiat, entre autres à l’aide de logiciels de détection que l’Université de Lille met à la disposition de ses chercheurs et enseignants-chercheurs. 

En cas d'acceptation de l'article pour évaluation, deux experts membres du comité de lecture sont invités à remettre leur avis quant aux textes reçus par la revue. Dans la mesure où Methodos pratique la double lecture à l'aveugle des propositions d'article (voir infra « Procédure d'expertise »), les auteurs sont invités à supprimer de leur texte toute allusion explicite qui permettrait leur identification par les experts. 

Procédure d’expertise

La revue pratique la double lecture à l’aveugle : chaque proposition d’article est anonymisée puis est lue par un expert interne et un expert externe, choisis par le Comité de rédaction. Sont considérés comme internes tous les chercheurs et enseignants-chercheurs appartenant à l’Université de Lille et/ou membres du comité de rédaction ou du conseil scientifique de Methodos. Une grille d’expertise précisant les critères d’évaluation est envoyée à chaque expert dès lors qu’il accepte la responsabilité d’évaluer un manuscrit. Par là, il s'agit avant tout de déterminer l'originalité de l'article, son apport à la recherche sur un thème ou une problématique donnés, la force et la rigueur de son argumentation, la connaissance de la littérature spécialisée sur le sujet, la correction et la clarté de son expression, ou la pertinence du sujet abordé pour la mission et les objectifs de la revue (dont le domaine d’intérêt porte sur la philosophie, la philologie et les sciences du langage).

Le double anonymat est strictement respecté, c’est une condition de la rigueur de l’évaluation. Le comité de rédaction se réunit à l’automne et prend sa décision de publication (ou de rejet) sur la base des deux rapports d’expertise. Dans le cas où il faut arbitrer entre évaluations divergentes, il est fait appel à un troisième expert externe et il est demandé à l’un des membres du comité de rédaction d’expertiser à son tour l’article dont l’évaluation n’a pas été unanime.

Le délai de réception de cette décision après soumission de l'article est d'environ 3 mois. Tous les auteurs, que leur texte soit accepté ou refusé, reçoivent une synthèse des deux expertises réalisées, motivant la décision prise par le comité de rédaction.

N.B. Les textes non publiés ne sont pas renvoyés aux auteurs.

Documents à fournir pour publication

Pour les textes acceptés pour publication après expertises, les auteurs devront fournir à la revue, en plus du résumé français déjà fourni :

– un résumé anglais plus développé (qui permet une meilleure visibilité internationale) ;

– le titre de l’article traduit en anglais (si l’article n’est pas en anglais) ;

– une liste de mots clés en français et en anglais ;

– l’appartenance institutionnelle qu’ils souhaitent attacher à leur nom ;

En outre ils devront fournir :

– l’autorisation de diffusion en ligne, remplie et signée ; Document à télécharger en annexe.

– si l’auteur utilise dans son article une image ou un schéma dont il n’est pas l’auteur, il lui faudra fournir également une autorisation de reproduction du propriétaire. Modèle de demande de reproduction en annexe.

Le délai de publication à dater de l'accusé de réception de la proposition est d'environ 9 mois.

2. Instructions relatives à la présentation formelle des textes soumis

Respect des normes

Afin de soumettre aux lecteurs des textes soignés et pour d'éviter aux auteurs de perdre trop de temps lorsqu'un article est accepté, la revue insiste pour que les textes qui lui sont adressés soient conformes aux règles formelles précisées infra, dans cette section.

Nombre de signes

Qu'elles répondent à un appel à contribution ou qu'elles soient destinées à la rubrique « Analyses et interprétations » (sujets non prédéterminés), les propositions d'article ne sont pas limitées quant au nombre de signes. Il est néanmoins vivement conseillé aux auteurs de viser autant que possible la concision, celle-ci étant l’un des critères de la grille d’après laquelle les contributions seront expertisées.

Règles générales

– ne pas utiliser de feuilles de styles. La mise en forme doit être la plus simple possible ;

– police de caractères à utiliser : Times New Roman, 12 (ou une police Unicode, à joindre au document s’il ne s’agit pas d’une police courante). Interligne 1,5 ;

– les mots en grandes et petites capitales ainsi que les mots soulignés ne sont pas autorisés (sauf s’il s’agit d’une citation dans laquelle ces formats sont utilisés) ; le recours à l'italique doit rester exceptionnel.

– dans la mesure du possible, utiliser des titres parlants pour indiquer les grandes subdivisions du texte. Proscrire les numérotations du type 1.1, 1.2, 1.2.2. etc. ;

– pour les abréviations usuelles et les règles typographiques, on se reportera au Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie Nationale ;

– dans le corps du texte, les mots en langue étrangère seront cités entre guillemets ou en italiques le cas échéant. L’usage abusif de mots en langues étrangères est déconseillé.

Notes

Dans les notes, les références bibliographiques seront indiquées sous la forme :

Prénom(s) entier(s) (éventuellement sous forme d’initiale pour un 2e prénom) Nom (date de publication), « titre de l’article ou du chapitre » (ou nom de l’ouvrage en italiques), lieu d’édition, éditeur (mention éventuelle de collection, tomaison), pagination (dans le cas d’articles ou chapitres). La mention de pagination sera précédée d’un simple « p. » non redoublé. Les noms d’auteur seront en minuscules ; les différentes rubriques seront séparées par des virgules exclusivement.

– si un ouvrage est cité plusieurs fois dans le cours de l’article, on donnera une référence complète lors de la première mention et une version abrégée dans les occurrences ultérieures ;

– cette version abrégée comprendra : Prénom Nom (date de publication), titre abrégé de l’ouvrage, pagination ;

– dans le cas d’article dans une revue, la version abrégée comprendra : Prénom Nom, Nom de la revue, tomaison (date de publication), pagination ;

– dans tous les cas, le système de renvois internes (ibid., id., op. cit. …) est à éviter car il est souvent source de confusions.

Citations

– les citations doivent être encadrées de guillemets typographiques (« », en chevrons). Les citations figurant à l’intérieur d’une citation seront entourées de guillemets dit anglais (“ ”) ;

– les guillemets ouvrants seront répétés au début de chaque paragraphe pour les citations constituées de plusieurs paragraphes ;

– toute intervention dans un texte cité — suppression, explication, restitution  de mots rétablis par conjecture — doit figurer entre crochets droits, c’est-à-dire [ ] ;

– pour les citations en langues étrangères, elles seront traduites dans le corps du texte, le texte original étant cité, si l’auteur de l’article le souhaite, dans une note. Les accents (et lettres inconnues en français même s’il s’agit d’un alphabet latin) figurant dans un texte en langue étrangère, vivante ou morte, doivent être indiqués (exemples : García, Søren). Ces accents figurent dans les listes de symboles des logiciels récents ;

– pour les citations en grec, les auteurs sont priés d’utiliser la police Unicode « DejaVu » (libre d’utilisation, à télécharger sur Internet).

Bibliographie

L’article comportera obligatoirement une bibliographie finale qui se présentera sous la forme :

Nom d’auteur, Prénom(s) entier(s) (éventuellement sous forme d’initiale pour un 2e prénom) (date de publication), « titre de l’article ou du chapitre » (ou nom de l’ouvrage en italiques), lieu d’édition, éditeur (mention éventuelle de collection et tomaison), pagination (dans le cas d’articles ou chapitres). La mention de pagination sera précédée d’un simple « p. » non redoublé. Les noms d’auteur seront en minuscules ; les différentes rubriques seront séparées par des virgules exclusivement.

Exemples

Attridge, Derek (1982), The Rhythms of English Poetry, London, Longman.

Chen, Matthew (1983), “Toward a grammar of singing: tune-text association in Gregorian chant”, Music Perception 1, p. 84-122.

Dell, François (1989), « Concordances rythmiques entre la musique et les paroles dans le chant. L'accent et l'e muet dans la chanson française », in Marc Dominicy (éd.), Le souci des apparences, Brussels, Éditions de l'Université de Bruxelles, p. 121-136.

Dell, François & John Halle (2009), “Comparing musical textsetting in French and in English songs”, in Jean-Louis Aroui & Andy Arleo (eds.), Towards a typology of poetic forms, Amsterdam, John Benjamins, p. 63-78.

Boulnois, Olivier, Jacob Schmutz & Jean-Luc Solère (éds.) (2002), Le contemplateur et les idées. Modèles de la science divine. Du néoplatonisme au xviiie siècle, Paris, J. Vrin (Bibliothèque d’histoire de la philosophie. Nouvelle série).

Remarques

– le 1er auteur est cité sous la forme : nom + virgule + prénom (entier) ; le 2e auteur sera cité sous la forme : prénom (entier) + nom ;

– si dans la bibliographie, deux titres du même auteur se suivent, répéter le nom de l’auteur (au lieu d’insérer un long tiret à la place du nom et du prénom de l’auteur) pour les 2e, 3e... occurrences (à classer dans l’ordre chronologique) ;

– dans les titres cités en français, en italien, en espagnol et en latin, seule la première lettre du premier mot prend la majuscule. Dans les titres cités en anglais, on met une majuscule à la première lettre du titre et à la première lettre de chacun des mots subséquents qui ne sont ni des conjonctions, ni des prépositions, ni des articles. Dans les titres cités en allemand, on met une majuscule à la première lettre du titre et à tous les substantifs subséquents. Pour les citations en grec, ne pas oublier les accents et esprits ;

– pour la langue de la ville d’édition, indiquer celle du pays de l’éditeur ;

– pour les guillemets, utiliser ceux correspondant à la langue de l’article cité. De même la ponctuation sera celle en usage dans la langue de l’article ;

– pour les éditions modernes d’auteurs anciens, deux dates devront être indiquées :

- après les nom et prénom de l’auteur, indiquer la date de parution initiale entre parenthèses ;

- après le nom de l’éditeur, indiquer la date d’édition moderne. Cette dernière date ne sera pas entre parenthèses.

Documents annexes

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo UMR Savoirs, Textes, Langage
  • Logo CNRS - INSHS
  • Logo Université de Lille
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search