Navigation – Plan du site

19 | 2019
Dire et vouloir dire dans les arts du langage anciens et tardo-antiques

« Qu’est-ce que le langage et à quoi sert-il ? »

« Qu’est-ce qu’un signe linguistique et en quoi consiste sa signification ? »

« Quels sont les effets que les expressions linguistiques produisent, les contraintes qu’il faut respecter et les précautions qu’il convient de prendre lorsqu’on les utilise ? »

Ce complexe de questions, dont on peut retracer l’origine dans un certain nombre de textes de l’Antiquité, oriente depuis les enjeux fondamentaux de la réflexion sur la nature et le sens des expressions linguistiques ainsi que sur les conditions effectives de leur utilisation. Au fil des débats philosophiques, littéraires et autres, cette compréhension du langage s’est déclinée en une variété de manières d’entendre ce que, pour une expression linguistique ou une suite d’expressions linguistiques données, « signifier » veut dire. Les contributions de ce numéro thématique se sont concentrées sur les idées linguistiques que les auteurs de langue et culture grecque – confrontés, plus ou moins explicitement, à la question « comment penser le langage ? » – ont développées afin de rendre compte du phénomène complexe de la signification comme propriété des signes linguistiques, corrélat d’un contenu de pensée ou encore comme produit d’une pratique réglée d’échanges.

Leone Gazziero

  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo UMR Savoirs, Textes, Langage
  • Logo CNRS - INSHS
  • Logo Université de Lille
  • OpenEdition Journals